Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
berny

Un nouveau Syndicat de moniteurs salariés

    Messages recommandés

    Il est plus que temps de sortir le moniteur de la bulle plongée pour le connecter au syndicalisme rassembleur interpro, parce qu'il est salarié avant d'être moniteur.

    Ce n'est pas tout à fait faux, mais pas complètement vrai non plus.

    Organiser un syndicat dans une boite normale, je comprends. Mais la plongée pro ? Etre moniteur de plongée, c'est un métier-passion, pas un boulot alimentaire. Avant d'être salarié, le moniteur est plongeur...

    Se posent aussi des problèmes pratiques : comment organiser la permanence syndicale pour des saisonniers du temps, mais aussi de l'espace (une saison ic, une autre là...).

     

    Je ne suis pas opposé dans le fond à la chose, mais je vous souhaite bon courage.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ce n'est pas tout à fait faux, mais pas complètement vrai non plus.

    Organiser un syndicat dans une boite normale, je comprends. Mais la plongée pro ? Etre moniteur de plongée, c'est un métier-passion, pas un boulot alimentaire. Avant d'être salarié, le moniteur est plongeur...

    Se posent aussi des problèmes pratiques : comment organiser la permanence syndicale pour des saisonniers du temps, mais aussi de l'espace (une saison ic, une autre là...).

     

    Je ne suis pas opposé dans le fond à la chose, mais je vous souhaite bon courage.

    La passion n'empêche pas la raison: un moniteur a une vie en dehors de la plongée, une famille, des obligations financières à remplir (logement, nourriture, assurances.....), et à ce titre droit à un salaire décent pour une vie décente. La permanence syndicale se traduit par le rattachement à une structure spécifique (le SMPS dans un premier temps, puis d'autre syndicats de moniteurs CGT géographiquement répartis sur le territoire), avec les contacts utiles concrétement efficaces (collègues syndiqués sur place; Réseau CGT local, départemental, régional ou national). D'autres professions saisonnières sont organisées efficacement dans la CGT, il n'y a pas de raison que cela ne marche pas pour les moniteurs. On sait faire.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est quoi le rapport de comparer les saisonniers des sports d'hiver (remontée mécanique, hotellerie...)qui font ce boulot pour bouffer et un moniteur de plongée qui le fait par passion ?

    Certe si il peut le faire en gagnant correctement sa vie c'est super pour lui, mais pour cela il faudrait que le club de plongée qui l'emploie fonctionne correctement et ne survive pas comme c'est malheureusement le cas de bcps d'endroit.

    Plongée pas assez chère mes frères (j'aime pas dire ça, mais c'est pas difficile de faire un bref calcul des charges d'un club et de sa rentabilité).

    Bon courage employeur, en plus de vos problèmes de tous le jours attendez vous aux grèves. Bon courage employé, sortez votre argent pour une future adhésion (j'imagine ???) et n'évoluez plus dans le monde qu'est la plongée votre passion mais dans ce monde si merveilleux de la politique, des syndicats (la vie de tous les jours quoi !). La pratique de la plongée étais bien le seul endroit ou on entendais pas toutes ces bétises.

    CGT ( aië, aië, aië )

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    génial, magnifique, ca c'est de la bonne nouvelle.

     

    Et en plein mois d'Aout on se retrouve avec une greve des moniteurs ... lol

    Par ce qu'ils font plus de 41h : finin les baptèmes, vous finirez vos formation l'année prochaine (s'il n'y a pas de greve)...

    Bref : bien venue aux fouteur de mer...e dans le monde de la plongée.

     

    Et moi qui pensais être à l'abri de ces con...ris sous l'eau. Esperons qu'ils ne trouvent pas un moyen de militer sous l'eau, ils risquent de filer la migraine aux mérous.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    le boss dit :fouet: , le moniteur répond :texte: , le boss réprend :nonnon2::nonnon: en expliquant :torture: ..........;le pôv client :ckan:

     

     

    et le syndicat boulot-2060b.gif

    .

    .

    .

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    CGT ... on en pense ce qu'on veut..

     

    on evite de trop le dire ici..

    c'est quand même un forum plongée qui doit pas trop déborder sur la politique

     

    donc pas de propagande Berny ...:non:

    et pas non plus d'anti propagande les autres ...

     

     

    maintenant le fond du probleme, c'est pas la CGT ou autre syndicat

    mais c'est la quasi-clochardisation de certains clubs, au vu de la faiblesse des revenus qu'ils tirent de la plongée

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Effectivement, pour qu'un moniteur puisse vivre décemment n'est pas que du fait du patron mais bel et bien d'un autre problème à la base.

    Charges importantes, faible prix des tarifs des plongées, concurrence de certain club associatif et des gentils MF ou N4. Mais j'imagine aisément qu'un patron qui ne puisse plus prendre d'autres BEES dans son équipe par faute de moyen accepte un Mf (sinon sa boite elle coule !!!)

    Bref le vrai problème n'est pas de dire au Bees : attention vous êtes mal payé et vous avez fait 3 mn de plus ..... le vrai problème est ailleurs et est vieux de + de 30 ans....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je ne suis pas dans le business de la plongée, mais je constate en regardant les offres d'emplois sur ce site par exemple, que les moniteurs sont sous payés par rapport à leur niveau de formation et leurs compétences. obligation d'être bardés de diplômes couteux, obligation d'être polyglotes, obligation d'être taillables et corvéales à merci ... :malade:

     

     

    est ce qu'un syndicat de plus résoudra le problème ? j'en suis pas convaincu dans la mesure où les patrons de centres n'ont clairement pas les moyens de faire mieux pour les raisons évoquées : charges lourdes, saisonnalité du business en france, concurrence du monde associatif ...

     

    ça va faire hurler, les tenants de la plongée low cost, mais pour donner plus de pouvoir d'achat aux moniteurs, il faut peut être accepter de payer plus cher les plongées.

     

    dans la situation actuelle, on constate que la majorité des clubs du littoral vivotent et ne sont pas en mesure de proposer des prestations équivalentes à celles que l'on peut avoir à l'étranger.

     

    on arrive alors à des situations ubuesques où l'on doit se changer sur un quai, sans douche chaude à la sortie, en payant 35 euros :vexe:

     

    autant dire que la plongée n'est pas prète de se développer en france ....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    salut Ludo

     

    oui, je suis d'accord avec toi : la plongée à 150 euros !

    j'exagere, bien sur, mais pour montrer le risque : trop cher et les clients deserteront.

     

    et c'est quoi le bon prix ??? c'est le prix que les clients acceptent de payer (en regard des prestations également)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    le bon prix, c'est payer ta plongée en permettant au club de dégager un résultat d'exploitation positif en payant un salaire décent aux employés de la structure.

     

    le bon prix permet d'investir dans du matos et des infrastructures qui donnent envie au client de passage de revenir.

     

    après le curseur bouge en fonction du niveau d'exigence du client. il y a de la place pour tout le monde. le low cost pour les petits budgets, le plus haut de gamme avec le service qui va avec pour ceux qui acceptent de payer plus cher.

     

    le coeur du problème, c'est que le plongeur français, habitué au monde associatif refuse catégoriquement de payer plus cher.

     

    trivialement exprimé, on se trimballe des milliers d'euros de matos sur le dos, mais on couine si l'on devait payer une plongée 50 euros ...

     

    maintenant c'est le marché qui impose les prix, la cohabitation associatif / pro tire les prix vers le bas. ce particularisme français fausse la donne.

     

    dans ce contexte il ne faut pas s'étonner d'avoir des pros payés au smic ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    est ce qu'un syndicat de plus résoudra le problème ? j'en suis pas convaincu dans la mesure où les patrons de centres n'ont clairement pas les moyens de faire mieux pour les raisons évoquées

    Hum, c'est avec ce genre d'arguments qu'on a justifié l'esclavage, puis le travail des enfants, puis les semaines de 60 heures, etc.

    Or tout ça a fini par être suppimé (pas partout) et ma foi on ne s'en porte pas plus mal. Et si cela a été supprimé c'est en partie grâce, ou à cause, tout dépend de quel côté on se situe, aux syndicats.

    Amitié

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    re,

     

    le bon salaire (pour ma pomme), c'est d'avoir des prétentions honorables et d'etre correctement payé.

    Fonctionnaire, je te ferai grace de tout ce que j'ai perdu en pouvoir d'achat ces 10 dernieres années....

     

    En résumé, si j'ai moins d'argent pour vivre, je restreins d'abord sur les loisirs (qui ne sont pas vitaux).

    En gros, si les tarifs sont trop elevés, pour moi, ils restent uniquement des chiffres et non pas des plongées (payer 40 euros, tout équipé, pour moins d'une heure de plongée, je trouve ça raide)...

     

    Evidemment, ici, je n'ai guere le choix, donc je plonge mais moins. Et je ne me pose meme pas la question du pourquoi les centres ne sortent pas tous les jours et que les bateaux ne sortent qu'avec 4 clients payants...

     

    En métropole, j'investirai dans un bateau et les clubs ne me verront que pour gonfler.

     

    Il suffit de lire ici et là que de plus en plus de gens se liberent des contraintes

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

    Pour être moniteur Bees et travaillant dans différentes structures en france (bord de mer) je peux vous garantir que ce nouveau syndicat n'est pas le bienvenu.Pour en avoir parlé à des collègues, ce syndicat est contraire à notre philospohie de liberté et de passion. Nous avons tous choisi ce métier par passion, personne de nous a forcé! Nous avons le choix de travailler en usine, de faire les trois /huit de gagner un peu plus du smic ou ....; de faire de la plongée et de gagner autant! Je préfère la plongée.

    Nous avons en plus le snmp ou l'anmp qui font leur travail correctement et si un moniteur pro à un souci avec un employeur ils ont un service juridique éfficace. Au pire il existe les prud'hommes!

    Quand à la question du bon prix "si c'est trop cher, les clients déserteront" je ne suis pas entièrement d'accord. Certe la plongée en France n'est pas assez chère. Si nous augmentons nos prix nous allons perdre nos pur et dure de la plongée française (quelques %) mais si nous augmentons nos qualité d'accueil, de service, de matériel et d'encadrement nous allons surtout devenir une activité professionelle de qualité. C'est de cette manière que nous allons pouvoir attirer de nouveaux client et les fidéliser. Ca c'est le future... ( en soit ce qui nous fait gagner notre vie ce n'est pas les autonomes qui n'ont pas l'habitude de payer !)

    A bon entendeur ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Hum, c'est avec ce genre d'arguments qu'on a justifié l'esclavage, puis le travail des enfants, puis les semaines de 60 heures, etc.

    Or tout ça a fini par être suppimé (pas partout) et ma foi on ne s'en porte pas plus mal. Et si cela a été supprimé c'est en partie grâce, ou à cause, tout dépend de quel côté on se situe, aux syndicats.

    Amitié

     

    j'aime à penser que les patrons de club que je connais ne sont pas de vils escavagistes capitalistes. ils ne peuvent simplement pas payer plus leurs moniteurs, quand bien même un gars de la cgt ou d'un autre syndicat viendrait leur prouver le contraire.

     

    il y a les discours et la réalité des chiffres. je donne gratos des coups de main pour la compta et l'analyse financière (c'est mon taf dans la vraie vie) à des potes qui tiennent des clubs. à la fin de l'année, au mieux c'est un bilan à l'équilibre, et encore ... et ça avec des salaires proches du bénévolat.

     

    il n'y a pas de baguette magique, et au train où^vont les choses, il va y avoir un paquet de centres à vendre dans les prochains mois...

     

    là, effectivement, comme le dis christophe, il faudra sérieusement songer à investir ... dans un bateau perso :confus:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Hum, c'est avec ce genre d'arguments qu'on a justifié l'esclavage, puis le travail des enfants, puis les semaines de 60 heures, etc.

    Or tout ça a fini par être suppimé (pas partout) et ma foi on ne s'en porte pas plus mal. Et si cela a été supprimé c'est en partie grâce, ou à cause, tout dépend de quel côté on se situe, aux syndicats.

    Amitié

     

    Ah Jacques, c'est la sagesse qui parle en toi .

     

    Le problème semble que finalement dans le ménage à trois : patron - salarié - client. Chacun d'eux dans un grand souci de "fraternité" :vexe: avec son prochain cherche à appliquer le bon vieux principe du "Je veux le beurre, l'argent du beurre et si je pouvais même concrétiser avec la crémière ..."

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...