Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    en dessous d'une profondeur , tu te retrouve solo qaund comme le dit philippe ton binome est a plus de 20 m de toi , et c'est vrai que tous les photographes ( au grand drame de la fede et autre structures ) avons la triste habitude de plonger " solo " même si ton binome est a 5 m de toi en train de faire lui aussi sa photo ( on associe souvent les photographes entre eux pour ne pas faire chier les autres )

    le nez dans le viseur , tu ne vois pas ce qu'il se passe a coté de toi

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 482
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Popular Posts

    Bonjour Jay62   Règle de base, tu vérifies systématiquement ton ancrage à la descente et tu ne prends aucun risque sur ce point, il faut que ce soit bien accroché  avec suffisamment de chain

    Sinon tu plonges solo du bord, pas de bateau à gérer 

    Chaine fixée sur l'anneau au bout de l'ancre.   Ramener la chaine sur la verge de l'ancre et la fixer avec une garcette ou un ou deux rislan.   Si l'ancre est coincée, la garcette

    Posted Images

    Moi je suis obligé de rappeler à l'ordre... désolé de casser l'ambiance :

     

    Ce sujet démarre sur un magnifique copier-coller d'un article d'un magazine.

    Sans autorisation des auteurs concernés, cette pratique est tout simplement illégale.

    La citation des sources est une chose, mais ce qui compte c'est l'accord des auteurs.

    Ce qui est possible c'est de faire une revue de presse.

     

    Là, c'est moi qui prend les risques... EN SOLO :(

     

    ps: pas de méchanceté, au contraire, mais je me protège, prochain copier-coller de ce genre, je supprime...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    pmchoix me dis:

    Arnauld, la plongée solo trouve sa quintessence en dehors des limites, Dans l'espace lointain ou un binome ne te sers a rien parceque soit trop loin soit trop narcosé.

     

    Je comprend bien cette approche, mais est-ce que certains n'ont pas aussi envie de plonger seuls juste pour faire une plongée sans risquer d' emm.... l'autre avec une plongée qui ne l'interesse pas? Ou simplement pour le plaisir d'être seul. Moi ce qui m'attire dans la plongée solo (pas fait encore, j'y pense, j'y pense ;) ), c'est de pouvoir profiter du moment sans être obligé d'essayer de faire une 'belle' plongée qui contente le binome ou être obligé de le suivre...

    Sinon, dans l'absolu, rien ne t'empèche de plonger seul à 2, c'est pas parceque le binome ne te sert à rien que c'est pire que tout seul non? :confused: du moment que les règles du jeux sont claires pour tout le monde... Ou alors tu préfère être seul parceque en cas de problème chez le binome, tu refuse de te trouver dans une situation ou tu devrais choisir entre laisser le gars se démmerder tout seul ou prendre des risques pour toi, c'est ça? Je ne comprend pas trop en quoi une personne près de toi pourrait poser problème, au pire il est inutile non? je veux bien ton/votre avis la dessus, moi po tout compris je pense :nerveux:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je ne comprend pas trop en quoi une personne près de toi pourrait poser problème, au pire il est inutile non?
    Au même titre que le principe de la redondance, un autre principe du Tek est de ne pas emmener ce qui est inutile... notamment pour une question d'encombrement.

    Et puis, si on part à deux et même s'il a été décidé que chacun "vivait sa vie" (pourquoi être 2 alors ?) et qu'en cas de séparation il ne fallait pas se soucier de l'autre, la conscience nous rattrape (à condition d'en avoir un peu) quand même et on ne peut pas ne pas penser à ce que peut bien faire l'autre. En tout cas, moi, ce genre de situation "m'embête".

     

    :biere:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Au même titre que le principe de la redondance, un autre principe du Tek est de ne pas emmener ce qui est inutile... notamment pour une question d'encombrement

     

    :gagon:

    Ben personne à dit que tu devais te coltiner le binome accroché à ta wing hein!!!!

    :gagoff:

     

    Pour le reste, voui, c'est une opinion qui se tient mais si ton binome est du même niveau que toi avec un matériel autant fiable, les risques sont partagés équitablement donc ça ne me parait pas être un argument pour plonger seul :tromaran: mais je me trompe peut-être hein...:confused: :confused: :confused:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ai un pote avec qui j'ai fait environ 300 plongées... inutile de dire que nous n'avons pas besoin de nous parler beaucoup avant la mise à l'eau, ni sous l'eau non plus d'ailleurs. Là, effectivement, c'est le top (pour moi). Mais il n'est pas toujours dispo... Et puis il y a aussi, comme tu le dis, juste l'envie d'être seul pour faire ce dont on a envie et rien que cela (lui aussi est un amateur de solitude). Que tu le veuilles ou non, en plongée à 2 ou plus, il y a toujours une sorte "d'obligation de résultat".

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    En fait : je résume mon profil, vous allez vous marrer les solistes :

     

    Je plonge en structure, avec un binôme que je ne connais qu’une heure avant de plonger : donc, je ne sais pas s’il pourra me sauver la peau à 40m de fond. Enfin, il palme comme un fada, histoire de s’assurer de sa tranquillité et de la mienne d'une façon plus .. définitive !

     

    C'est bon, vous m'avez convaincue .. en solo ??

     

    Voila exactement le genre d'exemple du pourquoi je prefere plonger hors structure .... c'est navrant mais c'est generalise :(

    un peu comme la palanquee de N1 devant suivre un N4 "beret vert"

     

    .. Si je plonge avec mon conjoint ??? Ben, cela reviendrait à plonger avec l’homme invisible : donc les avantages de la plongée solo sans les inconvénients .. « Là sans être là » .

    Exactement ca :) (a moins que je n'ai pas compris ton message :D)

    Car on a beau dire ..mais dans un couple se cree une sorte de feeling, "un sixieme sens", un lien qui unit les deux personnes enfin quelque chose qui relit les deux personnes et qui comme binome se revele tres precieuse une chose "qu'un couple" de binome parachute n'aura jamais (vous savez ce petit pincement ou cette petite aprehension qui vous dit que quelque chose ne va pas chez l'autre)

    Sans tout de fois tomber dans la parano a chaque coup de palme qui l'eloigne de trop :D ... Plaisirs Plaisirs Plaisirs ;)

     

    J'espere pour toi Ladern que le jour ou tu tentera de faire une solo ou une hors structure tu trouveras toutes les conditions adequate pour la faire

    le tout etant d'abord de bien preparer sa plonger ... autonomie :D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    concernant la question des assurances, pour avoir poser la question à DAN et Lafond (pour la FFESSM).

    AUCUNE clause d'exclusion pour la plongée solo...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    j'ai commencé à plonger solo avec la spéléo, et la aussi le fait de plonger solo est plus une question de sécurité que "je plonge seul"

    En effet tout en ayant un matos adapté, une bonne prépa physique et mentale en respectant les règles de sécurité adaptée les risques de "solo" sont très limités, même s'il faut rester conscient des risques de la plongée spéléo et de la plongée solo. En effet si la plongée solo n'est pas réservée à une élite, à des super plongeurs meilleurs que les autres qui auraient absolument besoin de leur bequille représenté par leur binome, il ne faudrait pas que n'importe qui sans prépa matos et ne disposant pas d'un minimum de prépa et d'autonomie personnelle se mette à plonger solo..

     

    Par contre il m'est arrivé de croiser un plongeur "solo" lors d'une plongée spéléo "solo"moi même, le hasard de ce croisement tombe au moment ou je viens d'avoir un "incident mineur" ce plongeur arrivant voit qu'il y a un problème mais ne sais pas exactement quoi, son reflex naturel est de vouloir m'aider faisant juste l'inverse de ce qu'il fallait faire et c'est uniquement lorsque je l'ai repoussé violement qu'il a compris que son intervention pouvait être dangereuse...Et pourtant il est plongeur spéléo lui même, sait l'importance d'être solo dans ce type de plongée, mais n'a pu s'empêcher d'intervenir me voyant dans une situation pas normale, en fond de syphon à plus de 40 m de prof, le 'reflex: mon pote est dans la merde je dois l'aider l'a emporté sur la raison'

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ladern, tu déforme mes propos. Je n'ai jamis dit ou laissser entendre que mon "binome" est le responsable de toutes les emmerdes. Simplement, dans certaines plongées délicates, je ne veux pas prendre le risque d'emmener qqun avec moi. Non pas pour une différence de formation, mais le risque de mésentente est trop important pour le laisser de coté.

     

    Par exemple: Une plongée sur épave dans la zone des 50 avec un trés fort courant. La plongée est dangereuse, je ne veux pas de binome pour lequel je vais m'angoisser et qui lui aussi fera de même. D'autant plus qu'il y aura au fond suffisamment de monde pour résoudre un problème ponctuel.

     

    Arnauld, tu as tout a fais compris: Je ne veux pas faire courir les risques que je prends a un autre que moi. Je suis totalement autonome dans l'eau, avec une redondance parfaite dans tout le matériel. La seule fois ou j'ai demandé qqchose a un binome, il m'a regardé avec des yeux bovin pendant que mon bloc ce vidait suite a un claquage de joint. Maintenant je ne demande rien, je fais.

    Il y a aussi le fait qu'a partir d'une certaine profondeur, nous sommes tous des plongeurs solo. qqsoit le nombre de binome autour de nous.

    Il y a enfin la plongée tranquille ou tu as envie de te faire plaisir. Pas de difficultée particulière, et là, je la pratique aussi, mais plus rarement car j'ai besoin de qqun pour me fermer la combinaison. Je ne peux donc pas partir de la plage et me faire une petite balade sympa et sans prétention.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour les textes du début, très intéressant !

     

    Selon moi tout a déjà été dit, je voudrais toutefois ajouter une notion simple qui retient pas mal de plongeurs de pratiquer la plongée solo : LA PEUR :trouille:

     

    C’est vrai que souvent après un baptême ou une plongée école, j’aime bien me balader seul pour me relaxer dans la zone des 10-20 m, mais en toute honnêteté, me faire une profonde, seul en lac, avec le risque de givrages, les filets qu’on voit pas avant d’être pris dedans, une visibilité genre purée de pois et une nuit totale en dessous de 20 m moi ça me fout les jetons grave !!! ;)Toutefois je sais que ce n’est pas une peur légitime, puisque je n’ai aucun problème avec ces conditions lorsque je suis accompagné le plus souvent de plongeurs ayant un niveau inférieur au mien…

    Vous ne serrez pas étonnés d’ailleurs si je vous dis que dans de si mauvaises conditions, cela arrive que l’on se perde et qu’on se retrouve seul par la force des choses, et bien cela non plus ça ne me pose pas de problème.

    Tout ceci pour en venir ici : puisqu’il n’y a pas plus de raisons d’avoir peur en solo qu’accompagné par un binôme ayant des compétences parfois douteuses, je pense que c’est la notion d’interdit et de danger qui m’a été inculquée dés mes débuts concernant la plongée en solo qui me fait gamberger et me fout les jetons, on peut comme ce qu’éprouve un jeune quand on lui tend pour la première fois un joint et qu’il décide de tirer dessus, il aura l’impression qu’il va être foudroyé instantanément par la foudre divine…:sniper:

     

    Alors, en ce qui me concerne, la plongée solo, oui, mais pas trop profond…

    C’est grave docteur ? :D

     

    A+

     

    Jab

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Toutefois je sais que ce n’est pas une peur légitime, puisque je n’ai aucun problème avec ces conditions

    Je suis bien d'accord avec ça. Il m'arrive de plonger seul, mais pour que je sois complètement détendu il faut que les conditions soient idéales. Ou alors en spéléo.

    Je dirais que ça ressemble au pincement de coeur du môme qui doit descendre seul à la cave (ou monter au grenier;-), il sait bien que les monstres n'existent pas, mais bon... :hehe:

    L'océan, son immensité, m'impressionne plus qu'une grotte ou qu'un lac. Dans une grotte il y a des parois pour appuyer son regard, ou même s'appuyer physiquement. Dans l'océan, tout peut arriver, de n'importe où.

    Bien sûr que tout ça n'a rien d'objectif, que c'est juste qqchose, là, dans la tête.

    Mais la plongée c'est 90% de mental. Et plonger seul, c'est plonger avec soi.

    Amitié.

    Jacques

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour a tous,

     

    Je pratique la plongee solo et j'aime ca. Je ne l'avais jamais fait avant d'avoir suivi une formation adequate (TDI) je ne l'avais pas meme envisagee. La plongee tek m'a ouvert des horizons. Des que j'ai obtenu l'Extended Range j'ai commence les plongees solo a l'air, souvent profond. Apres ma certification Advanced Trimix j'ai continue avec des plongee trimix solo dans la zone des 100m et au dela. Je me repete, mais j'aime ca, j'aime etre seul et profond. Ne me demandez pas pourquoi je ne saurais pas l'expliquer mais c'est un fait. Au debut ma femme etait inquiete, elle est elle meme plongeuse (Rescue PADI). Je lui est explique comment je le faisais elle a compris et me fait confiance. Elle n'est plus inquiete. a tel point qu'elle se met parfois de mon cote.

     

    Exemple:

     

    Je plonge actuellement au Vietnam principalement avec Rainbow Divers a Nha Trang. Il n'y a pas vraiment de site profond aussi le plus souvent je visite le recif entre 15 et 30m avec ma femme et mes enfants. Mais de temps en temps j'ai besoin de raviver la reflexion, les gestes, les reflexes de la plongee Tek. Aussi je prends un bateau rapide du club et je vais au large chercher des fonds de 65m. Jeremy Stein le patron a toujours refuse de me laisser plonger seul, c'est son point de vue et il est respectable, le probleme c'est qu'il m'impose a chaque fois un de ses instructeurs (PADI) pour "veiller" sur moi au fonds. Le probleme c'est que aussi experimentes que soient ces instructeurs, ils n'ont pas ete formes pour ce type de plongees et que le plus souvent c'est moi qui les ramene en vrac (Narcoses, essoufles, faisant leur paliers sur mes blocs parce qu'ils ont tout suce). Tant et si bien que Fabienne, ma femme, a fini pas demander a Jeremy de me laisser plonger seul parce qu'il faisait courir des risques important a ses plongeurs et a moi par la meme occasion (Ils sucaient mon gaz redondant). Rien n'y a fait. Jusqu'a ce que je decroche la perle: Anh, un plongeur vietnamien, entraine par le gouvernement a partir de 1975, pour renflouer (ou piller les epaves). Toujours est-il qu'Anh totalise pres de 8000 plongees dans des conditions difficiles et qu'il est parfait au fond. Il ne connais rien a la plongee tek telle que nous la concevons mais il apprend vite. Depuis c'est lui qui m'accompagne lorsque je vais faire des exercices profonds.

     

    Si je m'entraine comme je l'ai dit plus haut, c'est pour conserver les automatismes a la fois des gestes mais aussi du cheminement de la pensee. Lorsque je m'apprete a faire une plongee profonde solo, j'y pense beaucoup. Quand je la prepare bien sur, mais aussi avant de m'endormir la veille. Je la visualise, je visualise mon materiel, je repete mentalement les gestes que je ferai en cas de probleme. Quelqu'un a parle plus tot des "What if", c'est tout a fait cela. Comment vais-je reagir s'il m'arrive cela, quelle est ma meilleure option. Lorsque j'ai envisage tout ce qui est envisageable, que j'y ai mentalement repondu positivement, il n'y a plus de probleme. Je suis pret mentalement a aborder cette plongee dans les meilleures conditions.

     

    Un point est certain, et cela a egalement deja ete mentionne, je ne subit aucune pression lorsque je plonge seul, je n'ai a faire plaisir a personne, si je ne me sens pas bien avant ou pendant la plongee, j'annule sans arriere pensee et sans subir de pression d'aucune sorte. Quand j'y repense, et cela pourrait faire l'objet d'un autre fil, j'ai pris infiniment plus de risques lorsque je plongeais profond en palanquees a la mode Francaise.

     

    Je vais quand meme essaye d'expliquer ce que j'aime dans la plongee profonde solo. J'aime la lumiere des grandes profondeurs surtout sur des sites du genre paysage rocheux comme le Blue-Hole et le Canyon de Dahab, J'aime le silence, j'aime etre "seul" au milieu de cette immensite. J'aime le mouvement de l'eau profond. Difficile de faire passer des emotions dans des mots.

     

    Amicalement,

    Christian

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    :trouille: LA PEUUUUUUUUURRRRR!!!!!!!

     

    :gagoff: il faut avoir peur et quand elle disparait il faut que ça éveille notre méfiance.

     

    Je n'ai aucune honte à le dire, bien qu'ayant entre 1500 et 2000 plongées j'éprouve toujours une infime angoisse sur le bateau avant de plonger. Surtout , d'ailleurs quand j'emméne des gens, car les seules fois où j'ai étè limite "bouteille de Perrier en néopréne" :tromaran: ce n'etait pas à cause de moi:rolleyes: ...

     

    :top: La peur, est, quelque soit notre activité, notre meilleur protection, dés lors qu'on l'accepte non comme une entrave mais bien comme un "garde fou". C'est une émotion, une sensation qui doit nous aider à prendre une décision: faire ou non...

    Elle fait partie de l'équipement de survie de chacun, il faut juste apprendre à s'en servir plutôt que de la subir.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Avoir peur :confused:

     

    Perso quand je commencerai a voir peur avant de plonger ce sera le signal qu'il faudra que j'arrete et que je passe a autre chose

    La peur fait faire des conneries et ne rend pas serein

    Etre vigilant et methodique dans sa preparation, avoir des automatismes sous l'eau, etc .... ça d'accord

    Que l'on ait des montees d'adrenaline sur certaines plongees j'dis pas, mais la peur j'comprends pas?!?

    Etre conscient des risques c'est autre chose

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 41
        Plongée solo En 2015 j’avais fait un document sur la plongée « solo ». Je viens de faire une mise à jour importante. J’ai ajouté deux chapitres ·        Estimation du degré d’engagement de la plongée ·        Analyse des risques avec comparaison des méthodes « Kinney » et matricielle (HSE) Bonne lecture http://www.jctdive.be/page-version2004/chargement/plongee_solo_vers2_mai2015_protege.pdf
      • 207
        C'était attendu, fin officielle pour 2021, du Salon de la Plongée Encore une victoire pour le Covid   Le Salon de la Pongée de Paris de janvier 2021 est officiellement annulé "C’est avec regret, tristesse et émotion que je suis obligée de vous annoncer le report de la 23ème édition du Salon International de la Plongée Sous-Marine qui devait se tenir en Janvier prochain à Paris. Les dernières directives du gouvernement liées à l’état d’urgence sanitaire nous o
      • 224
        Comme je suis au top du In j'ai un compte google+   Et comme je suis encore plus au top 1337 ! J'ai Torvalds dans mes cercles...   Il se trouve qu'il est plongeur ... si !   Et donc il suit et contribue à un logiciel de log plongée, qui s'appelle : subsurface   Et devinez quoi, forcément Linus, il contribue, on trouve ça sur Github là   Pour l'instant on a des ports que sur des *nix (opensuse, fedora ...) mais si on sait ou on a envie on peut compiler les sources.   Parraît q
      • 15
        Bonjour,   Habituellement, pour mon certificat médical annuel, je passe par un médecin fédéral qui est prêt de chez moi donc agréé FFESSM.   Je souhaite savoir si cela est obligatoire, ou un généraliste suffit (non fédéral) pour que le certificat soit valable (formation niveau 2, 3 et explo) ?   Merci par avance,
      • 3
        de logewatt je suis agé , et j'ai une lampe de plongée SEAC SUB  X-LED depuis plus de dix ans .je ne sais plus comment l'ouvrir pour pouvoir changer les piles . je n'arrive pas manuellement à faire tourner la partie basse de la haute pour essayer de la dévisser . Il y a la bague en plastique noir à verrouiller ou à tourner vers OFF ou vers ON. Si un connaisseur de cette solution peut m'aiguiller à ce sujet MERCI . Je ne peux plus plonger pour raisons de santé, mais je regarde les vidéo
    ×
    ×
    • Créer...