Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plongeur "expérimenté" et leçon technique.


kiloas
 Share

    Recommended Posts

    • Replies 113
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    ... il est impératif que dans ce cas, la remontée soit bien maitrisée par l'instructeur, sinon c'est pas terrible non plus.

     

    grossomodo, c'est l'instructeur qui fait la remonté quoi :hehe:

    Link to comment
    Share on other sites

    Après la panne d'air... avez vous déjà vidé réellement une bouteille :confused:.

    Perso j'ai déjà séché plusieurs fois des bouteilles... tu le sens venir ;). La respiration devient de plus en plus dur et tu le sens venir.

     

    Oui, ca m'est deja arrive, detendeur loue a ce moment la, et je l'ai senti venir aussi...

    10 bars en surface et obligee de gonfler ma stab a la bouche, sur un site facile, me suis sentie con mais con, je faisais pas la maligne... :confus:

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour la panne d'air, je confirme aussi : on sent effectivement l'arrivée d'air se "durcir" progressivement sur les dernières inspirations. Vécu 2 fois : en piscine avec un détendeur club à piston simple, et une autre en mer avec un détendeur à membrane compensé. Par contre, toujours à très faible profondeur (0 à 5 m).

    Mais c'est vrai que le fait de savoir qu'on est sur une fin de bouteille, pas loin de la panne, contribue certainement à nous sensibiliser et faire attention à ce genre de détail. Je ne suis pas sûr qu'un plongeur "non-prévenu" (inattentif ou mano en vrac), a fortiori s'il a peu d'expérience ou s'il est un peu narcosé, puisse remarquer cette sensation à temps ...

    Link to comment
    Share on other sites

     

    Finir une plongée par un exercice d'assistance me semble plutôt risqué sur le plan de la décompression. Il me paraîtrait plus judicieux de commencer par cette remontée assistée, puis faire l'explo

     

    Je ne suis pas sûr qu'un yoyo en début de plongée

    soit très judicieux.

     

    :confus: pas sur de tout bien suivre le débat s'il y en a un.

     

     

    Le banal yoyo ce serait quand tout se passe bien dans l'exercice de de remontée assistée.

     

    Le risque surajouté sur le plan de la décompression ce serait quand la RA est foirée avec satellisation et donc si on anticipe une foirade, vaut bien mieux que ce soit sur un terrain pas chargé, quitte même en cas de grosse cagade à décider de moduler le profil de plongée après.

     

    Ce qui oeuf corse ne serait pas possible si la plongée a précédé l'exercice foiré.

     

    est-ce ça la question ? :confused:

    enfin, si y en a une.

    Link to comment
    Share on other sites

    Peut-être.

    Ou alors se demander si le banal yoyo ne devrait pas être tout bonnement supprimé du début comme de la fin de plongée.

     

    Excuse-moi si je deviens trop indiscret mon bon et respectueux Crapô, :)

    mais, je serais tout de même curieux de savoir comment tu as acquéri tes aptitudes en remontés assistées ? :bosse:

    … si ce n'est en en faisant… :rolleyes:

    Link to comment
    Share on other sites

    :confus: pas sur de tout bien suivre le débat s'il y en a un.

    [/size]

     

    si si, pour moi il y en a un :)

     

    C'est juste que j'ai un peu de mal à laisser passer ça (désolé mon chèr Crapô que j'estime beaucoup) :

     

    C'était donc pour souligner que si on fait l'exercice en début de plongée, on est obligé de faire un yoyo, alors que si on le fait à la fin, on sort et la plongée est finie : pas de yoyo.

     

    Mais comme tu dis Scubaphil, il est impératif que dans ce cas, la remontée soit bien maitrisée par l'instructeur, sinon c'est pas terrible non plus.

    Je pense que les exercices de remontée assistée devraient se faire sur des plongées courtes à 20 m maxi, 20 mn max, quelques exercices au fond et pour finir, une remontée assistée.

     

    Avec, notament, en plus, une chose sans réponse :

    Pour moi, secouer une bouteille qui n’a pas encore trop de gaz fait moins mousser qu’une bouteille bien chargée, non ? :nerveux:

     

    Bon, en même temps, j'avoue ne pas avoir le courage d'ouvrir un autre fil :nerveux:

    Link to comment
    Share on other sites

    ...

    Le risque surajouté sur le plan de la décompression ce serait quand la RA est foirée avec satellisation et donc si on anticipe une foirade, vaut bien mieux que ce soit sur un terrain pas chargé, ...[/i][/size]

     

    me semble lire quelque chose qui me parle :rolleyes:

    Link to comment
    Share on other sites

    bon,

     

    on peu pas trop ouvrir un débat sans laisser à notre bon Crapô le temps de s'exprimer non plu ! :nerveux:

     

    Mais, je reste convaincu que le coup de la PA (RA) en fin de plongée n'est vraiment pas de bon conseil :non:

    (voire même dangereux enfin, bon, là dessus il n'y a que moi que ça engage)!

    Link to comment
    Share on other sites

    Pilou juste comme ça en passant, c'est pas parce qu'on a dû faire les cons pour avoir un bout de plastique qu'il est interdit de réfléchir à comment l'éviter aux suivants non?

     

    En plus une fois le bout de plastique obtenu est-il très raisonnable de se mettre dans une situation à risque alors que rien ne l'impose (ce qui est il me semble le sujet du thread présent). Personnellement les PA complète de 20 à la surface ou de 40 à la surface sont à bannir, car ce qui est important c'est la 'prise' être confortable pour gérer les deux volumes et pouvoir intervenir si besoin sur l'assisté. Après comme m'ont dit mes formateurs successifs le jour où t'en aura vraiment besoin si la remontée est pas académique tu t'en fous du moment que les deux arrivent en surface a peu près entiers.... Et que la PA (ou RA) ne se limite dans les faits qu'a des cas d'urgence grave pas à la panne d'air ou autre guignolerie.... (genre j'ai une crampe RA... :rolleyes: ). Je travaillerai plutôt le passage sur secondaire et dont d'air au binôme, travail de fil de fermeture de robinet plutôt que la belle remontée à la petite bulle avait 360° à 3m pour faire plaisir au jury qu'est pas là (et au passage je ne mets ni moi ni mon binôme en danger côté décomp...).

     

    My 2 cts.

     

    Nemesis

    Link to comment
    Share on other sites

    Mon bon Pilou que j'estime beaucoup.

     

    J'ai obtenu ma cacarte en faisant ce que je considère maintenant comme des conneries monstrueuses, le sommet étant le passage du niveau 4 en centre fédéral tout ce qu'il y a de plus officiel...sur 1 journée...

    Oui oui, tu as bien lu, sur 1 seule journée !

    (non, je n'ai pas rèvé, d'ailleurs on était 4 )

    Je suppose que tu te rappelles ce qu'il faut effectuer d'efforts et de plongées à 20, 30 et 40 m pour le N4, sans parler de l'apnée...

     

    Tu souhaiterais donc que parce que j'ai cette carte là j'en cautionne les énormes dérives ?

     

    Ben non...

     

    Tu rigolais beaucoup quand je faisais remarquer que l'encadrant doit s'assurer que la RA se passe bien et ne va pas trop vite.

    Tu sembles donc recommander qu'il laisse partir quitte à faire un bon débriefing au caisson :" bon tu vois , là, coco , on a fait un blow up de 40 m, c'est pas bon du tout ça coco, tu fais ça à l'exam tu l'as pas ton N4 coco ! Merde coco quoi ?!"

    C'est vrai que ça doit être assez efficace comme leçon.

     

    J'insiste donc, l'encadrant doit maîtriser la RA lui même et lors du débriefing dire à son élève ce qui n'a pas été et combien de fois il a du intervenir, c'est mon avis hein ? C'est pas forcement le Graal.

     

    Quand à faire la RA en fin de plongée exercice, c'est tout simplement pour éviter les yoyo, qui même en début de plongée vont perturber nos calculateurs. On ne sait pas ce qu'on fait quand on fait un yoyo. Si tu fais un accident un jour, on te posera la question, si tu en as fait un ton accident ne sera pas considèré comme inexpliqué.

     

    Dernier point, je te vois insister sur la bouteille de liquide chargé en gaz...

    Mais voyons Pilou, si ce n'était que ça la décompression, pourquoi Haldane aurait il éprouvé le besoin de massacrer autant de chèvres en leur faisant subir mille tortures ?

     

    As tu déjà entendu parler de noyau gazeux ? De microbulles ?

    Un yoyo, même en début de plongée peut en génèrer suffisamment qui risquent de passer lors de la redescente dans la circulation artérielle.

     

    Il faut tout simplement éviter de le faire durant la plongée, au début comme à la fin, c'est ce que voulait dire Jago quand il est venu me taquiner et même si on s'est un peu chatouillé les côtes, on est bien d'accord là dessus.

     

    Maintenant, Pilou, j'attends ton explication à base de bouteille de Perrier ou non, sur l'innocuité du yoyo en début de plongée.

    Pour que ça soit sans danger, on a le droit de le faire quand, dans les 2, 5, 10 , 15 premières minutes ?

    On peut le faire à partir de 15, 20 , 30 m ?

    On peut remonter jusqu'où ?

     

    Je te repasse la plume vénérable Pilou.:chinois:

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...