Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plongeur "expérimenté" et leçon technique.


    Messages recommandés

    Pilou juste comme ça en passant, c'est pas parce qu'on a dû faire les cons pour avoir un bout de plastique qu'il est interdit de réfléchir à comment l'éviter aux suivants non?

     

    Certes, m'enfin, j'ai tout de même du mal a trouver un moyen d'apprendre à un plongeur à faire une remontée assistée sans lui faire faire de remontées assistées. :confused:

     

    ... pas sur que la pédagogie de la découverte de façon complète soit ce qui est de plus adaptée pour ce type d'exercice :hehe:

     

     

     

    En plus une fois le bout de plastique obtenu est-il très raisonnable de se mettre dans une situation à risque alors que rien ne l'impose (ce qui est il me semble le sujet du thread présent).

     

    J’avoue être un peu HS, mais je réagissais juste par rapport à une remarque qui m’avait un peu interpellé :chinois:

    Et pour réagir sur ce que tu dis, tout dépend du ‘bout de plastique’, plongeur ou formateur :bosse:

     

     

    Personnellement les PA complète de 20 à la surface ou de 40 à la surface sont à bannir

    C’est vrai qu’elles présentent le plus de risque, mais malheureusement, c’est en se rapprochant de la surface qu’on risque le plus de se faire embarquer, d’où l’intérêt, des fois, de travailler dans ces zones :nerveux:

     

     

    car ce qui est important c'est la 'prise' être confortable pour gérer les deux volumes et pouvoir intervenir si besoin sur l'assisté.

     

    Certes, d’où l’intérêt de décomposer les sous-exercices, mais bon une remontée assistée ça reste quand même un tout :)

     

     

    Après comme m'ont dit mes formateurs successifs le jour où t'en aura vraiment besoin si la remontée est pas académique tu t'en fous du moment que les deux arrivent en surface a peu près entiers....

     

    Soit, mais si on peut essayer d’éviter d’aller dans le sens du sur-accident, c’est quand même mieux, non ? :rolleyes:

     

     

    Et que la PA (ou RA) ne se limite dans les faits qu'a des cas d'urgence grave pas à la panne d'air ou autre guignolerie.... (genre j'ai une crampe RA... :rolleyes: ). Je travaillerai plutôt le passage sur secondaire et dont d'air au binôme, travail de fil de fermeture de robinet plutôt que la belle remontée à la petite bulle avait 360° à 3m pour faire plaisir au jury qu'est pas là (et au passage je ne mets ni moi ni mon binôme en danger côté décomp...).

    My 2 cts.

     

    Aller, pour exemple, la première vraie PA que j’ai du faire, était sur le Ramon, épave située juste à la sortie du port de Cavalaire où la circulation est assez dense en pleine saison.

     

    Bein, même si j’étais assez stressé par l’expérience que j’étais en train de vivre, je te promet que je me suis permis de perdre quelques secondes pour faire mon tour d’horizon, histoire d’être sur de ne pas prendre quelque chose sur la figure en plus. :nerveux:

     

    J’en arrive donc à penser que cette forme d’automatisme que mes formateurs on essayé de m’inculquer, à tout de même du bon, surtout dans une situation où tu peux perdre une grosse partie de tes moyens :cool:

     

    My 2 cts

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 113
    • Créé
    • Dernière réponse

    Meilleurs contributeurs dans ce sujet

    Meilleurs contributeurs dans ce sujet

    Maintenant, Pilou, j'attends ton explication à base de bouteille de Perrier ou non, sur l'innocuité du yoyo en début de plongée.

    Pour que ça soit sans danger, on a le droit de le faire quand, dans les 2, 5, 10 , 15 premières minutes ?

    On peut le faire à partir de 15, 20 , 30 m ?

    On peut remonter jusqu'où ?

    inocuité, non.

    mais le yoyo en début de plongée, on a le temps de le dégazer ensuite avec une ballade, une remontée sur le fond et de gros paliers

    alors qu'en fin de plongée, c'est moins sûr :eek:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Mon bon Pilou que j'estime beaucoup.

    Bon, pour commencer, j’espère que t’es sincère sur ce coup là, car moi je l’étais :demon:

     

    J'ai obtenu ma cacarte en faisant ce que je considère maintenant comme des conneries monstrueuses, le sommet étant le passage du niveau 4 en centre fédéral tout ce qu'il y a de plus officiel...sur 1 journée...

    Oui oui, tu as bien lu, sur 1 seule journée !

    (non, je n'ai pas rèvé, d'ailleurs on était 4 )

    Je suppose que tu te rappelles ce qu'il faut effectuer d'efforts et de plongées à 20, 30 et 40 m pour le N4, sans parler de l'apnée...

     

    Tu souhaiterais donc que parce que j'ai cette carte là j'en cautionne les énormes dérives ?

     

    Ben non...

     

    Alors là, il y a tout de même une sacrée marge entre ce que tu nous décris là, et ce que tu essayes d’abolir dans tes messages précédents :nerveux:

     

    J’veux bien être compatissant … mais faut quand même pas pousser mémé dans les orties non plus :hehe:

     

     

     

    Tu rigolais beaucoup quand je faisais remarquer que l'encadrant doit s'assurer que la RA se passe bien et ne va pas trop vite.

    Oui, c’est vrai. :decu:

    Et je sais, c’est pas bien de se moquer, ça fait surement partie de mes nombreux défauts … mais qu’est-ce que c’est bon des fois :tromaran:

     

    Au passage, et sans trop vouloir jouer les balances (un peu tout de même), il me semble que j’avais été suivi sur ce coup là :rougi::hehe:

     

    Mais bon, c’était surtout d’imaginer la scène qui m’amusait.

    En même temps, tu pourras me dire, c’est ce qu’on appelle également la pédagogie de la démonstration :cool:

     

     

    Tu sembles donc recommander qu'il laisse partir quitte à faire un bon débriefing au caisson :" bon tu vois , là, coco , on a fait un blow up de 40 m, c'est pas bon du tout ça coco, tu fais ça à l'exam tu l'as pas ton N4 coco ! Merde coco quoi ?!"

    C'est vrai que ça doit être assez efficace comme leçon.

    :non: du tout.

    Mais encore une fois, on peut peut-être trouver une certaine nuance entre les 2. :rolleyes:

    AMHA, je ne pense pas que de remonter de quelques mètres un peu trop vite va systématiquement nous envoyer au caisson. :nerveux:

    D’ailleurs, si c’était le cas, les caissons serraient constamment plein, et même par des gens qui ne font pas d’exercice.

    Et oui, j’imagine, tu vas me dire ‘Jusqu’au jour où’, et tu auras peut-être un jour raison.

    Et pourtant, je t’assure que plus je vieilli, et plus j’abonde dans ton sens. Si si, … :)

    (surtout quand j’ai fais une 40 le matin)

     

    J'insiste donc, l'encadrant doit maîtriser la RA lui même et lors du débriefing dire à son élève ce qui n'a pas été et combien de fois il a du intervenir, c'est mon avis hein ? C'est pas forcement le Graal.

    Et pourtant ça, ça me va assez bien, si ce n’est la limite à trouver entre le fait que l’encadrant maitrise la remontée et laisser quelques secondes à l’élève pour qu’il se rende compte que ça s’emballe ou que ça stagne ou même que ça redescend :bosse:

    Chose qui nous permet tout de même de voir si l’élève se rend compte de la situation, s’il sait réagir et s’adapter, info pas négligeables à mon sens.

    Et ceci même si je disais plus haut que la pédagogie de la découverte n’est pas forcément la plus adaptée, dans ce cas de figure là, je pense que si :)

     

     

    Quand à faire la RA en fin de plongée exercice, c'est tout simplement pour éviter les yoyo,

     

    Là, par contre, je te rejoints beaucoup moins.

    Car, si ça part en sucette et que l’encadrant ne maitrise pas totalement la situation (chose qui arrive malheureusement parfois et pas qu’aux plus mauvais), bein t’as tout de même vachement augmenté les risques, et dans ce cas là, bein tu pries fortement pour que la procédure de mi-profondeur ne soient pas une vaste fumisterie :vexe:

     

    qui même en début de plongée vont perturber nos calculateurs.

    C’est surement vrai, d’où les recommandations que j’entends parfois, de ne pas tenir compte de l’ordi pour la déco après une PA mais plutôt des tables. :bosse:

     

    On ne sait pas ce qu'on fait quand on fait un yoyo.

    Si si, moi je sais … je fais un yoyo, et j’en suis même bien conscient :hehe:

    Ok promis, j’arrête de jouer au petit malin :rougi:

     

     

    Si tu fais un accident un jour, on te posera la question, si tu en as fait un ton accident ne sera pas considèré comme inexpliqué.

    Tu as encore raison, mais pour moi, la seule vrai technique pour éviter un éventuel accident inexpliqué … c’est tout de même de ne pas plonger. Après, expliqué, inexpliqué, … le plus chiant c’est tout de même l’accident. :nerveux:

     

     

    Dernier point, je te vois insister sur la bouteille de liquide chargé en gaz...

    Mais voyons Pilou, si ce n'était que ça la décompression, pourquoi Haldane aurait il éprouvé le besoin de massacrer autant de chèvres en leur faisant subir mille tortures ?

    Sadomasochisme peut-être ? Vas savoir ? :surpris:

    Mais attend, ça y est, ça me revient, je crois savoir où tu veux en venir.

    Tu parles surement de toutes ces expériences qui lui on visiblement permis de découvrir qu’il peut être intéressent de faire quelques stop dans certains cas, c’est ça :confused:

     

    Plus sérieusement, j’essayais de trouver un image assez simpliste (certes) pour essayer d’appuyer quelque peu mon raisonnement, qui est de penser qu’il est surement préférable de faire un exercice de remonté en début de plongée (quitte à faire un yoyo) que de le faire à la fin. :bandit:

    Mais bon, encore une fois, ça n’engage que moi :nerveux:

     

     

    As tu déjà entendu parler de noyau gazeux ? De microbulles ?

    Euh … voui … un tout petit peu, et t’avoue volontiers ne pas me sentir complètement expert en la matière … mais …

     

    Un yoyo, même en début de plongée peut en génèrer suffisamment qui risquent de passer lors de la redescente dans la circulation artérielle.

    bon, je vais probablement dire une connerie là, mais, pour répondre de façon empirique, ces quelques bulles, bein, tu t’enfoues un peu vu que tu les recomprimes de suite, non :confus:

     

    (je sent que je viens d'ouvrir un porte dont certains vont surement pas tarder à s'engoufrer dedans) :(

     

     

    Il faut tout simplement éviter de le faire durant la plongée, au début comme à la fin, c'est ce que voulait dire Jago quand il est venu me taquiner et même si on s'est un peu chatouillé les côtes, on est bien d'accord là dessus.

    Dans le principe, je suis mais alors complètement d’accord avec vous.

    Mais bon, tout n’est malheureusement pas tout rose dans le meilleur des mondes.

    (Tu tombes de haut, je sais, ça fait mal) :hehe:me semble avoir déjà vu ce style d’expression

     

     

    Maintenant, Pilou, j'attends ton explication à base de bouteille de Perrier ou non, sur l'innocuité du yoyo en début de plongée.

    Pour que ça soit sans danger, on a le droit de le faire quand, dans les 2, 5, 10 , 15 premières minutes ?

    On peut le faire à partir de 15, 20 , 30 m ?

    On peut remonter jusqu'où ?

     

    Bon, j’espère que mes explications précédentes auront suffis.

     

    Après, si vraiment tu veux que je rentre dans les chiffres, je pourrais essayer mais ça risque d’être laborieux.

     

    Voilà mon bon Crapô, en espérant que ma compagnie n’est pas été trop ennuyeuse.

     

    Bisous :love:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pilou.

    Mon bon Pilou, c'est l'été, c'est la crise, on a vraiment rien à faire, mais alors là !

    Cette façon de répondre en découpant un post de façon à ce qu'il perde complètement son sens est complètement improductive pour la compréhension.

    Très usitée certes, mais elle relève du jeu de celui qui a la plus grosse plutôt que du débat.

    Je veux bien comprendre que tu trouves nécessaire de répondre précisément sur un ou 2 points, mais là, c'est carrement incompréhensible, on ne sait plus vraiment ce que tu penses.

    J'en ressorts que tu te fous éperdument de voir des noyaux gazeux se former et passer dans la circulaition artérielle et :

    Bon, j’espère que mes explications précédentes auront suffis.

     

    Après, si vraiment tu veux que je rentre dans les chiffres, je pourrais essayer mais ça risque d’être laborieux.

     

     

    Ben non, tu n'as rien expliqué et surtout tu ne dis pas jusqu'à quel moment on peut faire des yoyo, ni combien d'ailleurs.

    Donne nous juste 2 chiffres : combien de yoyo en tout début de plongée et sur quel fond maximum ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    arf, moi qui pensait qu'en essayant d'être plus ou moins complet ça te ferait plaisir :decu:

     

    j'admet que c'est vraiment pas agréable à lire, en même temps, il y avait tellement d'éléments dans ta réponse. :nerveux:

     

    bon, je vais essayer de me pencher sur tes dernières interrogations. :bosse: sans trop dire de bétises.

     

    En même temps, c’est vrai que j’ai un peu de temps à tuer. :)

    .

    .

    .

    Bon, t’as vu, là je quote pas … je fais plusieurs posts :hehe:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Les exercices d'assistances se font en début de plongée.

     

    L'exploration qui suit sert de "palier à mi-profondeur".

     

    Faire une, deux, trois, quatre, remontée assistées en fin de plongée ne va pas dans le sens d'une décompression optimale pour cette situation de formation.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Non pas de claque la discution est intéressante alors... pi je bosse moua :froglol:

     

    Et au grand désaroi de crapo je vais un peu découper zolé :

     

    Certes, m'enfin, j'ai tout de même du mal a trouver un moyen d'apprendre à un plongeur à faire une remontée assistée sans lui faire faire de remontées assistées. :confused:

    ... pas sur que la pédagogie de la découverte de façon complète soit ce qui est de plus adaptée pour ce type d'exercice :hehe:

     

    Moui c'est un point de vue, mais dans les faits lors d'une formation on ne fait pas une présentation / expérimentation de la remontée assistée on passe la majeur partie de la période immergée à en bouffer jusqu'à avoir la remontée parfaites du point de vue d'un jury assez déconnecté de la réalité dans le cadre des évaluations mais j'y reviendrais.

     

    J’avoue être un peu HS, mais je réagissais juste par rapport à une remarque qui m’avait un peu interpellé :chinois:

    Et pour réagir sur ce que tu dis, tout dépend du ‘bout de plastique’, plongeur ou formateur :bosse:

     

    Le bout de plastique formateur ne m'intéressant pas j'avoue ne pas m'être penché sur la question de ce point de vue là, néanmoins je ne pense pas pertinent l'approche yoyo et yhoupi la PA c'est cool de la formation de la 2f, sachant que la RA la vrai pour moi ne s'envisage que pour des cas catastrophiques (en gros le mec est out et on a le choix entre remonter un cadavre ou un mec plus ou moins entier) pour le reste des situations je pense qu'on devrait plutôt parler de remontée aidée (le mec doit arriver a peu près à gérer sa remontée et le binôme n'est là que pour palier à une défaillance durant la remontée ), et dans ce cas là je préfère remonter à une allure raisonnable et sans surcharge de travail que à la vitesse des 'petites bulles' trop rapides à mon goûts en en échange d'embout 'pour le fun'...

     

     

    C’est vrai qu’elles présentent le plus de risque, mais malheureusement, c’est en se rapprochant de la surface qu’on risque le plus de se faire embarquer, d’où l’intérêt, des fois, de travailler dans ces zones :nerveux:

     

    Je ne suis pas d'accord avec ce point, non pas que la zone proche ne soit pas la zone la plus complexe d'un point de vue gestion de la flottabilité, mais la flottabilité doit être un point maîtrisé pour envisager l'autonomie a mes yeux, en gros arrêter de vouloir faire sortir les N1 'tout de suite' de l'eau et plutôt leur apprendre à faire une remontée lente et maîtrisée entre un palier de principe et la surface mais là je soulève d'autres lièvres que la seule PA :D

     

     

     

    Certes, d’où l’intérêt de décomposer les sous-exercices, mais bon une remontée assistée ça reste quand même un tout :)

     

    Oui et non, une RA bien emmenchée part rarement en couille une RA mal partie a peu de chance de bien finir... Donc autant travailler le départ et s'imprimer des mécanismes plutôt que bouffer de la remonter pour en réussir 1 / 20 et faire plaisir au monsieur qui évalue, en plus travaillant sur la partie basse de la colonne d'eau tu prends moins de risque sur l'expansion des noyaux et des microbules enfin je crois :nerveux:

     

    Soit, mais si on peut essayer d’éviter d’aller dans le sens du sur-accident, c’est quand même mieux, non ? :rolleyes:

     

    Eviter le sur-accident (cachez les âmes sensibles) voudrait dire que quand tu trouve un corps au fond tu fais pas une RA tu le parachute... vu qu'il est FOUPOUDAV à 90%.... Eviter le sur-accident veut dire que tu fais tes paliers avant de sortir (avec un mec en arrêt autant le laisser au fond) à partir du moment où t'engage une remontée assistée tu es passée dans un mode ou tu acceptes de prendre des risques donc, à mes yeux et pour ceux de gens qui ont un certain passé dans la plongée, tu fais ta remontée du mieux que tu peux et c'est déjà pas mal (cf: le point de j'y reviendrai pour le // RA en exo et en réalité).

     

    Aller, pour exemple, la première vraie PA que j’ai du faire, était sur le Ramon, épave située juste à la sortie du port de Cavalaire où la circulation est assez dense en pleine saison.

     

    Bein, même si j’étais assez stressé par l’expérience que j’étais en train de vivre, je te promet que je me suis permis de perdre quelques secondes pour faire mon tour d’horizon, histoire d’être sur de ne pas prendre quelque chose sur la figure en plus. :nerveux:

     

    Le cas serait éventuellement un sujet pour la salle incident, sinon je te rassure je fais un tour sur moi même entre 6 et 3 (d'ailleurs pour les exo je m'arrêtais à 6 3 c'est trop près de la surface :froglol: ) mais le palier dans la situation d'urgence qu'est sensée être une RA RAB....

     

    J’en arrive donc à penser que cette forme d’automatisme que mes formateurs on essayé de m’inculquer, à tout de même du bon, surtout dans une situation où tu peux perdre une grosse partie de tes moyens :cool:

     

    My 2 cts

     

    Oui a condition que le moindre problème 'un peu sérieux' n'entraîne pas une automatisation de la remontée assistée ce n'est pas forcément toujours la meilleurs solution ni pour l'assisté ni pour l'assistant (et dans les cas où on nous parle de 'sauvetage' avec 'découverte' de plongeur inconscient j'aurais tendance à dire que c'est la pire pour l'assistant mais bon...)

     

    Dans le cadre de la formation je trouve que le ratio risque/gain d'un RA complète n'est pas à son avantage (de mon point de vue d'élève) et aucuns arguments fournis n'a réellement réussi à me convaincre du contraire, dans le cadre de la plongée 'loisir' et de la maintenance des compétence je trouve que c'est se mettre en danger pour que dalle, ce n'est pas parce que momentanément on va redescendre un peu pendant la remontée que ça va être une catastrophe le contraire n'est pas forcément vrai mais dans les faits (en tout cas pour ce que j'ai pu en voir) hors task loading disproportionné je n'ai pas vu beaucoup de plongeurs jouer au polaris....

     

    Nemesis

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je vais laisser Nem et pilou s'étripper, j'en ai une bien plus petite qu'eux et je suis incapable de rentrer dans ce jeux.

    Disons que je vieillis. :confus:

     

    Les exercices d'assistances se font en début de plongée.

     

    L'exploration qui suit sert de "palier à mi-profondeur".

     

    Faire une, deux, trois, quatre, remontée assistées en fin de plongée ne va pas dans le sens d'une décompression optimale.

     

    C'est ce qui se fait en effet.

    Je pense que faire 1 , 2 , 3 , 4 remontées assistées en début de plongée ne va pas non plus dans le sens de la sécurité et ancre de plus dans l'idée du plongeur que le yoyo va de soi.

    On aura beau dire en cours qu'il ne faut pas faire de profil yoyo au fond ( passer de 30 à 20 puis à re30 et à re 20), le gar qui vient de se taper 3 remontées de 18 à la surface ou à 3 m, ça va le laisser perplexe pour le moins.

    Au pire, par la suite, il va s'en foutre.

     

    Maintenant je suis bien d'accord avec toi Olivier, si on doit absolument faire 3 remontées il vaut mieux les faire au début.

    Mais tu m'as sans doute bien compris, pour moi l'idéal c'est pas de yoyo et donc 1 seule remontée assistée.

    Dès lors on a pas le choix, on ne le fait qu'une fois avant de sortir.

     

    Bien sûr, ça fait plus de plongées en théorie, mais si on travaille le contrôle de la flottabilité sur de relativement petits fonds ( 10-15 m), ça s'apprend assez vite et pas besoin de la travailler sur une RA.

     

    L'apprentissage de RA reste nécessaire je pense, mais rien ne justifie qu'on fasse 3 remontées sur 1 plongée.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bheu je m'étripe pas avec pilou là si? (tain moi qui ai essayé d'être calme là :D ).

     

    Sinon je suis globalement d'accord avec ce que tu écris.

     

    Nemesis

     

    Je vais laisser Nem et pilou s'étripper, j'en ai une bien plus petite qu'eux et je suis incapable de rentrer dans ce jeux.

    Disons que je vieillis. :confus:

     

     

     

    C'est ce qui se fait en effet.

    Je pense que faire 1 , 2 , 3 , 4 remontées assistées en début de plongée ne va pas non plus dans le sens de la sécurité et ancre de plus dans l'idée du plongeur que le yoyo va de soi.

    On aura beau dire en cours qu'il ne faut pas faire de profil yoyo au fond ( passer de 30 à 20 puis à re30 et à re 20), le gar qui vient de se taper 3 remontées de 18 à la surface ou à 3 m, ça va le laisser perplexe pour le moins.

    Au pire, par la suite, il va s'en foutre.

     

    Maintenant je suis bien d'accord avec toi Olivier, si on doit absolument faire 3 remontées il vaut mieux les faire au début.

    Mais tu m'as sans doute bien compris, pour moi l'idéal c'est pas de yoyo et donc 1 seule remontée assistée.

    Dès lors on a pas le choix, on ne le fait qu'une fois avant de sortir.

     

    Bien sûr, ça fait plus de plongées en théorie, mais si on travaille le contrôle de la flottabilité sur de relativement petits fonds ( 10-15 m), ça s'apprend assez vite et pas besoin de la travailler sur une RA.

     

    L'apprentissage de RA reste nécessaire je pense, mais rien ne justifie qu'on fasse 3 remontées sur 1 plongée.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ben non, tu n'as rien expliqué et surtout tu ne dis pas jusqu'à quel moment on peut faire des yoyo, ni combien d'ailleurs.

    Donne nous juste 2 chiffres : combien de yoyo en tout début de plongée et sur quel fond maximum ?

     

    Alors, pour commencer, je me permettrai juste de citer les recommandations CTN :

     

     Nombre maximum de cycles de remontées au cours d’une séance :

    - 4 cycles maximum dans la zone des 20m

    - 3 cycles maximum dans la zone des 30m

    - 2 cycles maximum au-delà

    - 3 cycles pour les moniteurs jusqu’à 40m (si Nitrox)

     

    Après, bien sur, rien ne nous empêche d’être plus restrictifs. :nerveux:

    Perso, si je comprends bien, et si on a le droit à 2 séances par jour, je trouve tout de même que 4 remontées de 40 ou 6 remontées de 30 dans la même journée, ça fait plus que beaucoup. :confus:

     

    Bon, j’ai visiblement pas toujours pensé comme ça.

     

    Pour mémoire, je me souviens d’un accident qui était survenu à un collègue moniteur de mon club au cours d’une saison précédente.

    Celui-ci, avait apparemment fait un alterno-barique tout seul dans ça salle de bain, après une séance de fosse (20m) au cours de laquelle il avait fait 3 ou 4 remontées maxi. Pour info, ça lui avait couté 1 ou 2 dents, 1 ou 2 côtes fêlées et une jolie coupure sur l’arcade, plus le suivi médical qui s’en suit pour replonger.

    Lorsqu’il eu fini de nous raconter sont ‘petit’ soucis, j’ai eu un grand moment de solitude en repensant la dernière fosse (20m) que j’avais fait pour donner un coup de main à une personne qui préparait son N4, fosse durant laquelle nous avions effectué 8 remontés de 20 :fou: (et ça sans vouloir jouer à celui qui aurait la plus grosse).

     

    Je pense que c’est à partir de ce moment là que j’ai vraiment pris conscience de la dangerosité de la chose. Vaut mieux tard que jamais me dira-t-on ! :confus:

     

    Ce qui fait que depuis :

    - lorsque c’est une fosse de 20m (seule plongée de la journée) et qu’en plus ça se passe à Villeneuve (consigne du DP du site de 3 remontées max), j’essaye de respecter ces recommandations. Au pire, j’en accorde une supplémentaire si tout ces bien passer jusque là. (pas taper l’UCPA).

    Ensuite, que les remontées est été parfaites ou non, on se colle à 10m pendant 5mn, remonté à vitesse préconisée jusqu’à 4 ou 3m, et 2 mn de palier minimum. J’avoue souvent trainer un peu plus si on a le temps.

    - lorsque c’est une formation N2 en mer, celle-ci se passe le plus souvent l’après-midi (c’est pas moi qui décide mais c’est l’organisation qui est comme ça). Dans ce cas, je limite les remontées au nombre de 2, que se soit seul au gilet ou en assistance. Car dans ce cas, j’ai quasi systématiquement tout le temps plongé le matin (et une fois sur 2 entre 30 et 40m). Par contre, je fais suivre les 2 remontées par une immersion prolongé à 20m au cours de laquelle on bossera l’orientation, l’autonomie et quelques réaction sur signe. J’essaye dans la mesure du possible de faire un stop à 10 et 2mn à 3m.

    - et quand c’est de 40m (bon c’est pas vieux, c’est ma première année de stagiaire péda) bein là on est souvent bloqué à une le matin (2 grand max), avec une de 20m max autorisé l’après-midi.

     

    Voilà pour ce qui est des chiffres que je m’applique mon bon Crapô. :chinois:

     

    J’espère que tu ne sera pas trop méchant avec moi. :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Malheureusement, dans la vraie vie, les encadrants n'ont pas toujours la possibilité de faire des "cours particuliers", donc l'apprentissage de l'utilisation du gilet se fait avec plusieurs remontées dans l'immense majorité des cas.

     

    Crapô c'est bien que tu admette qu'en fin de plongée redescendre après être remonté est à proscrire. C'est même un des profil type de l'accidenté.

     

    Mais il est hasardeux pour ne pas dire dangereux, surtout de la part d'un médecin, de conseiller une assistance en fin de plongée car même si la remontée n'est pas suivi d'une descente, si on la travaille c'est qu'on est pas certain de la maîtriser...

    Hors, foirer une RA c'est nuire à une bonne décompression de façon d'autant plus grave quand on est saturé en azote.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bheu je m'étripe pas avec pilou là si? (tain moi qui ai essayé d'être calme là :D ).

     

    mais non, mais non

     

     

    Sinon je suis globalement d'accord avec ce que tu écris.

    Nemesis

     

    globalement moi aussi :hehe:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Malheureusement, dans la vraie vie, les encadrants n'ont pas toujours la possibilité de faire des "cours particuliers", donc l'apprentissage de l'utilisation du gilet se fait avec plusieurs remontées dans l'immense majorité des cas.

     

    Crapô c'est bien que tu admette qu'en fin de plongée redescendre après être remonté est à proscrire. C'est même un des profil type de l'accidenté.

     

    Mais il est hasardeux pour ne pas dire dangereux, surtout de la part d'un médecin, de conseiller une assistance en fin de plongée car même si la remontée n'est pas suivi d'une descente, si on la travaille c'est qu'on est pas certain de la maîtriser...

    Hors, foirer une RA c'est nuire à une bonne décompression de façon d'autant plus grave quand on est saturé en azote.

     

    et PPPAAAFFFFFFFF !!!!!!!!!!

     

    dans tes fesses mon bon Crapô :tromaran:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...