Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Stage Niveau 4


Recommended Posts

  • Replies 214
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

... et c'est d'ailleurs pareil pour le P2+ suisse : du 3* CMAS non encadrant (dérogatoire en quelque sorte)....

De nombreux plongeurs suisses se livrent à leur activité favorite en France.

Sauf erreur de ma part, le P2+ suisse a été créé pour que ces plongeurs, voulant plonger de façon autonome en France à plus de 20 m. puissent le faire. Il s'agissait de faire un équivalent au N3 français.

C'est un niveau qui a toute sa raison d'être : autonomie à plus de 20 m. sans prérogatives d'encadrement pour les plongeurs qui ne veulent pas encadrer, c'est à dire beaucoup de plongeurs. En plus, cela décharge les clubs associatifs de passablement de problèmes d'encadrement.

 

...Pour ma part j'ai plusieurs fois tenté de ne pas rentrer dans le jeu des frustrés du N4 qui souvent, il faut bien le constater, sont à l'étranger et essaient à toute force d'obtenir des équivalences, voire à démontrer que leurs diplômes sont bien entendus les meilleurs, etc. Personnellement, je ne m'intéresse pas du tout à cela et c'est très bien de les laisser penser ce qu'ils veulent. ...

Non seulement je suis hors de France 8-9 mois par année, mais en plus je ne suis pas français. Et pourtant je ne suis pas un frustré du N4*, et je te dis que tu as tort. Les N3 passés à l'extérieur de la France, dans le cadre d'une fédération membre de CMAS, par exemple un N3 suisse, ont, de plein droit, des prérogatives d'encadrement en France dans un club FFESSM. Regarde les textes et les différents messages des intervenants.

 

Maintenant, il est vrai qu'il est difficile de faire boire un âne qui ne veut pas boire.

 

 

* Je l'ai passé en France, à l'époque ou il s'appelait "2em échelon" et ou il était bien plus pointu que maintenant (essentiellement à cause d'un matériel plus rudimentaire).

En plus j'ai passé, toujours en France, mon "moniteur auxiliaire" (MF1 maintenant) avant sans doute que tu saches même ce qu'est un tuba.

Alors, comme tu peux le voir, je suis loin d'être un frustré.

Link to comment
Share on other sites

Je vous propose une toute autre lecture de la position du N4 et de sa justification, qui n'est nullement plongistique mais anthropologique. Dans cette perspective, on comprend mieux

 

- pourquoi le N4 résiste,

 

- pourquoi les plongeurs N4 FFESSM ne comprennent pas que l'on puisse avoir les mêmes prérogatives qu'eux en passant un CMAS *** à l'étranger,

 

- pourquoi le N4 est positionné comme un préalable au monitorat,

 

- pourquoi le N4 repose sur des épreuves figées qui n'ont pas de justification plongistiques réelles,

 

- pourquoi le N4 se comporte souvent en chef, ou au moins en « conseilleur autoritaire » vis à vis des N3,

 

- pourquoi certains parlent de "N3 frustrés de ne pas être N4", alors que c'est une toute autre logique et qu'on peut très bien ne rien en avoir à foutre de devenir N4 : c'est devenu un horizon indépassable pour eux et ils ne peuvent donc pas comprendre qu'il n'en soit pas de même pour tout le monde.

 

 

 

 

 

1- Constat de départ :

 

Le monde de la plongée en France constitue un groupe social clos dont la caractéristique première est une hiérarchisation extrême, débouchant sur des définitions très précises de niveaux, qui peuvent être assimilés à des grades. Les niveaux 1, 2 et 3 sont des grades d'exécution. Le niveau 4 est un grade commandement.

 

2-Une élite de commandement :

 

La hiérarchisation de la plongée poussée que nous connaissons en France aboutie à la création d'une caste fermée de commandement, elle-même hiérarchisée en interne (les sous-officiers : N4, les officiers : E3, les officiers supérieurs : E4, l'état major : les IR et les IN). La cristalisation de cette caste est confortée par de nombreux éléments.

 

Par exemple, l'assimilation couramment faite des E3 et E4 à des niveaux de plongée, bien que renvoyant à des niveaux d'enseignement. Ainsi un plongeur MF1 ou MF2 se dira E3 ou E4 lorsqu'on lui demande son niveau de plongeur, alors qu'en la matière, il est N4 et pas plus, puisqu'il n'y a rien "au-dessus". Dans l'esprit de beaucoup, même si cela n'est pas verbalisé, il s'agit en fait de N 5 et N6.

 

Cette élite fonctionne comme un groupe fermé qui s'arroge des prérogatives de gestion de la plongée. Dans combien de club il y a confusion entre « encadrement » et « gestionnaire » du club, dans combien de CODEP ?

 

Il n'est qu'à regarder à un autre niveau dans Subaqua : il est généralement rappelé pour chaque dirigeant fédéral lorsqu'il est cité sa fonction élective, ce qui est normal, mais aussi son « grade » E3 ou E4. Cette dernière mention n'a aucun intérêt ni importance, si ce n'est de marquer son appartenance au groupe fermé des cadres, à la caste des chefs.

 

3- La reproduction du système :

 

Dans cette perspective, le N 4 est avant tout un « rite de passage » assimilable à une initiation qui permet d'accéder à la caste des chefs et de sortir des grades d'exécution que sont les N 1, 2 et 3. Comme tout rite de passage, il est la garantie de reproduction du système : tout est fait pour conditionner ceux qui s'y soumettent à considérer le système comme abouti et immuable et tout au mieux à le critiquer mais à y entrer et y trouver sa place. Ce rôle de rite de passage dont se pare le N4 explique qu'il n'ait quasiment jamais changé et qu'il ne changera pas, sauf à remettre en cause les structures fondamentales de la plongée en France.

 

 

 

 

Bonnes réflexions.

 

A+

Link to comment
Share on other sites

- pourquoi les plongeurs N4 FFESSM ne comprennent pas que l'on puisse avoir les mêmes prérogatives qu'eux en passant un CMAS *** à l'étranger,

parce que la majorité d'entre eux n'a aucune connaissance des standards CMAS*** , mais seulement des standards franco-français N4/CMAS*** , et qu'ils n'ont pas la curiosité/l'opportunité de regarder ce qui se fait ailleurs

 

ce CMAS*** est donc complétement équivalent, à condition qu'il ait été obtenu dans le respect des standards, et non par l'adhésion à un groupuscule étranger vendant des cartes.

Link to comment
Share on other sites

et non par l'adhésion à un groupuscule étranger vendant des cartes.

Et ce qui fait iech c'est ça, et je le comprends...

 

Mais bon, on peut pas tout controler à la fois.

Ou alors on adhère pas à un organisme international.

On reste cloitré chez soi, on ferme la porte à double tour et ciaoooooooooo

 

:hehe:

Link to comment
Share on other sites

Je vous propose une toute autre lecture de la position du N4 et de sa justification, qui n'est nullement plongistique mais anthropologique.

 

A+

Anthropologie ? pas si sur.

 

Ta grille de lecture, pour moi, c'est plutôt de l'éthno-sociologie.

 

Ce rôle de rite de passage dont se pare le N4 explique qu'il n'ait quasiment jamais changé et qu'il ne changera pas, sauf à remettre en cause les structures fondamentales de la plongée en France.

 

Pas vraiment.

 

ça ne remettrait pas en cause la structure de la plongée en France, mais la structure (et vraisemblablement la survie) de la 2F.

Y a une p'tite nuance quand même dans le raccourci.

plongée en france et FFESSM ne sont pas totalement superposables ;)

 

 

Bonnes réflexions.

 

A+

comme tu vois, je m'y emploie :D

 

Sinon, un petit oubli de ta part.

Tu as oublié de causer de l'accès au sommet de la pyramide :bounce:

 

Les collèges d'instructeurs, qui fonctionnent par cooptation.

C'est pas vriament un p'tit détail : la cooptation c'est le seul moyen garantissant de scléroser à tout jamais une institution.

 

Et voici donc une tranquille transition vers la sociologie des institutions, cette fois-ci.

 

Et oui, d'outil mis en place au service des intérêts de ses membres fondateurs, toute institution qui vit assez longtemps tend à devenir un organisme autonome visant en priorité à se maintenir en vie, quitte à ce que ce soit au détriment des intérêts de ses membres fondateurs.

 

Il n'y a aucune raison que la plongée y échappe.

 

Donc inutile de s'en indigner.

 

Et accessoirement, les rites initiatiques de passage ont-ils une valeur propre, bonne ou mauvaise ?

 

A-t-on trouvé mieux pour cimenter une cohésion de groupe ?

Link to comment
Share on other sites

Anthropologie ? pas si sur. Ta grille de lecture, pour moi, c'est plutôt de l'éthno-sociologie.
.

 

Pardon, je suis historien du Moyen Age, alors ce sont des champs derecherhe que je ne maîtrise pas trop. Merci de la précision.

 

ça ne remettrait pas en cause la structure de la plongée en France, mais la structure (et vraisemblablement la survie) de la 2F.

Y a une p'tite nuance quand même dans le raccourci.

plongée en france et FFESSM ne sont pas totalement superposables ;)

Heureusement. Le raccourcis était rapide.

 

Sinon, un petit oubli de ta part.

Tu as oublié de causer de l'accès au sommet de la pyramide :bounce:

 

Les collèges d'instructeurs, qui fonctionnent par cooptation.

C'est pas vraiment un p'tit détail : la cooptation c'est le seul moyen garantissant de scléroser à tout jamais une institution.

 

Comme tu le dis, ce n'est pas un détail.

 

Et accessoirement, les rites initiatiques de passage ont-ils une valeur propre, bonne ou mauvaise ? A-t-on trouvé mieux pour cimenter une cohésion de groupe ?

Peut être pas, mais ce n'est pas le but oficiel poursuivi me semble-t-il.

Link to comment
Share on other sites

@ Franck07 : le N5 existe déjà. :grimace:

 

Mais ton idée est très intéressante, de même que les commentaires qui suivent.

Dans la logique que j'expose, il ne compte pas : dans ce système hiérarchique, ce n'est pas un grade, mais un strapontin offert à ceux qu'il veulent être Dp "au rabais" sans passer le MF1.;)

Link to comment
Share on other sites

Sinon, un petit oubli de ta part.

Tu as oublié de causer de l'accès au sommet de la pyramide. Les collèges d'instructeurs, qui fonctionnent par cooptation.

C'est pas vraiment un p'tit détail : la cooptation c'est le seul moyen garantissant de scléroser à tout jamais une institution.

 

Un peu comme dans l'université française quoi!!!;)

Link to comment
Share on other sites

Dans la logique que j'expose, il ne compte pas : dans ce système hiérarchique, ce n'est pas un grade, mais un strapontin offert à ceux qu'il veulent être Dp "au rabais" sans passer le MF1.;)

 

Accessoirement ca n'a aucun rapport .. le N5 peut etre DP, le MF1 est en plus un formateur (qui peut etre DP aussi).

Dans mon club on a plein de N5 et plein de MF1 et on s'en porte très bien, le N5 étant DP pour les plongées Explo et Explo uniquement.

Link to comment
Share on other sites

À l'air uniquement parce que le Nx c'est trop compliqué pour sa petite tête. :grimace:

 

Mais non .. le DP doit etre Nitrox s'il y a une palanquée Nx ..

De toute facon en plongée Loisirs France (90% de la population plongistiques) c'est largement suffisant.

pas besoin de superviser des plongées Loisrs avec des MF4 ou +...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 175
      Aujourd'hui, 18e plongée en mer,   deuxième plongée de prépa niveau 2.   Eau à 14°, air : 11°   Le plan de la séance :  Descendre à 20 m sur le fond pour lâcher reprise d'embout et vidage de masque. Puis début d'apprentissage de remontée assistée (j'interviens, je saisis, je gonfle les stabs, on commence à décoller 1 ou 2 mètres, et retour plusieurs fois au fond pour recommencer). Puis descendre à 40 m pour refaire LRE et VDM. Remontée tranquillou pour se
    • 19
      Bonjour à tous,   Avant de poser ma question et surtout avoir des avis et conseils concernant ma question, je souhaite me présenter. Je suis un peu impressionner de m’adresser à la communauté car je lis régulièrement le forum et je vois l'expérience de certains qui me laisse vraiment humble. Je vais tâcher de faire court . Je  me présente, Alain, j'ai 49 ans, je suis N2 depuis l'été dernier, je  vis en région parisienne mais je suis finistérien ! (important de préciser p
    • 16
      Bonjour,    Après un 1er voyage il y a bientôt 4 ans en Polynésie où ma femme et moi avons eu la chance de plonger à Rangiroa et Fakarava nous y retournons cet été. Nous voudrions faire plonger nos enfants, bientôt 13-15 ans, et leur faire passer le PADI Open Water. Avez- vous des centres de plongée à recommander sur Tikehau ou Rangiroa, même si cette dernière n’est pas le meilleur endroit pour débuter?  pensez-vous que 4 jours plein sont suffisants pour passer l’open water ? d’
    • 5
      Bonjour,   Actuellement Assistant Instructeur SDI je souhaiterais passer mon niveau d'Instructeur SDI pour en faire mon job principal.   Connaissez-vous des clubs sympas et français ou je pourrais m'inscrire pour passer ce niveau ?   Merci d'avance et bonne journée
    • 250
      Bonjour à tous !   Jeudi prochain, je commence ma formation en fosse pour l'obtention de mon niveau 1. Je laisserais ici quelques traces de mon parcours jusqu'à obtention du brevet (en espérant pouvoir y inclure des photos).   En attendant, je suis prenneur de tout conseils que vous pourriez prodiguer.   @bientôt !
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.