Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

ADD or not ADD


Pediluve
 Share

    Recommended Posts

    Tu trouves étrange de choisir un mode de décompression et de se tenir aux procédures qu'il prévoit? Pas moi.

     

    Dans le cas d'une plongée yoyo je ne fais pas confiance à mon ordi car il n'a pas été prévu pour cette utilisation et qu'il n'estime pas correctement mon niveau de saturation dans ces conditions... Dans ce cas là je me reporte à un une procédure qui prévoit cette accumulation: palier à mi prof et remontée à 15/17mn, tout en intégrant tout cela dans la durée de plongée pour calculer mes paliers.

     

    Je ne dit pas que c'est la meilleure procédure dans l'absolu mais à date c'est une procédure qui a été éprouvée et sur laquelle je peux me baser dans ces conditions particulières...

     

    Peut être qu'un jour j'estimerai que la vitesse de 10m/mn est appropriée dans ces circonstance, c'est ce que tendent à commencent à dire des études du DAN, mais ceux-ci sont encore préliminaires et j'attends d'avoir plus d'éléments et d'évidences. En tous les cas ils montrent aussi qu'une remontée lente (3m/mn) conduit à des niveaux de saturation plus élevés, d'où mon message initial, et qu'une vitesse de remontée à 18m/mn conduit à des taux de saturation parmi les plus bas pouvu qu'on fasse des paliers.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 44
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Et bein mon petit Luc, qu'est-ce qui t'arrives ? :surpris:

     

    Moi perso, je crois pas que ce soit bien méchant...

    J'attendrais certainement 3/4 jours avant de re-plouffer et je recommencerais par une petite tranquille sans aucun effort max 20/25m au Nitrox. Et une seule ce jour là... :rolleyes:

    Et le lendemain encore Nitrox.

    Après je recommencerais (si je le sens) à re-taquiner le profondimètre mais avec deco O2...

    Bien entendu pendant ce temps-là ,je continuerai à guetter le moindre symptome supplémentaire ou qui se répèterais...et alors là direct médecin hyperbare.

     

    Bon maintenant je suis pas médecin, je te dis ce que MOI je ferais...

    Mais si ça te tracasses, te pourris pas les vacances... file chez le médecin. Ca ne peut pas faire de mal...

     

    En ce qui concerne la remontée vous avez mis 9 minutes pour remonter 33m... (en tenant compte du palier de 1min à 16m).

    C'est même plus lent que 4m/min...

    Qu'est-ce que vous foutiez ? :confused: Déjà que 10m/min c'est une vitesse d'escargot...(mais bon faut bien... :D )

    Si il y a des trucs à voir en remontant vaut mieux remonter à 10m/minute tout en marquant quelques temps d'arrêt mais en gardant alors la même profondeur... déjà l'ordi pigera mieux...

     

    Allez, tiens nous au courant...

     

    :)

    Link to comment
    Share on other sites

    n

     

    Du haut de mes 70 ploufs, je vais donner mon avis.

    Pour moi, 38m, c'est une profonde! FeFe dit que en dessous de 20, c'est profond et Padi rajoute que c'est en dessous de 18 et que aucun humain ne devrait descendre sous les 40 à l'air.

     

    Nos ordi sont bien moins contraignant que nos tables et nous permettent de faire moins de palier. J'ai commencé avec les tables et je me rappelle de la tête de mon binome la fois ou je lui est annoncé 19 min de palier ( caractéristique de la plongée: prof maximale 25,5m, durée 36 min. Si si 19' de palier avec mes tables MN90 !) alors que sa bricole lui en donnait 3 de sécu. Depuis, j'ai acheté un ordi (sinon plus personne ne voulait plonger avec moi!) mais je l'ai réglé AU PLUS PENALISANT.

    En effet j'ai le sentiment confus, moi le débutant, que si les ordis sont prévus pour éviter les "accidents", ils ne sont pas assez dur pour éviter les desagrements (Fatigue après la plongée, etc...), et la marge de risque qu'ils tolèrent today sera considérée, ama, comme inacceptable dans 20 ans...

    Pour ma dernière profonde, 9' à 45m, mon mares Puck ma donc donné (de mémoire) 1' à 18m; 1' à 6m et 9' à 3m.

    Avantage: on ressort en forme, on n'est pas cuit le soir+ on prend le temps de profiter des belles couleurs que l'on a à 4m de profondeur + on limite les risques.

     

    Bon ce qui t'arrive n'a pas l'air très grave (appelle le DAN tout de même....), mais ça peut te servir (et nous servir) d'avertissement.

     

    Question bête (très bête): pourquoi ne pas replonger dans la semaine (mais en limitant à 18m et en faisant de supers paliers...) peut être que ça te fairait un traitement hyperbarre naturel? (Demande conseil mon avis ne vaut rien!)

    Link to comment
    Share on other sites

    Du haut de mes 70 ploufs, je vais donner mon avis.

    Pour moi, 38m, c'est une profonde! FeFe dit que en dessous de 20, c'est profond et Padi rajoute que c'est en dessous de 18 et que aucun humain ne devrait descendre sous les 40 à l'air.

     

    Nos ordi sont bien moins contraignant que nos tables et nous permettent de faire moins de palier. J'ai commencé avec les tables et je me rappelle de la tête de mon binome la fois ou je lui est annoncé 19 min de palier ( caractéristique de la plongée: prof maximale 25,5m, durée 36 min. Si si 19' de palier avec mes tables MN90 !) alors que sa bricole lui en donnait 3 de sécu. Depuis, j'ai acheté un ordi (sinon plus personne ne voulait plonger avec moi!) mais je l'ai réglé AU PLUS PENALISANT.

    En effet j'ai le sentiment confus, moi le débutant, que si les ordis sont prévus pour éviter les "accidents", ils ne sont pas assez dur pour éviter les desagrements (Fatigue après la plongée, etc...), et la marge de risque qu'ils tolèrent today sera considérée, ama, comme inacceptable dans 20 ans...

    Pour ma dernière profonde, 9' à 45m, mon mares Puck ma donc donné (de mémoire) 1' à 18m; 1' à 6m et 9' à 3m.

    Avantage: on ressort en forme, on n'est pas cuit le soir+ on prend le temps de profiter des belles couleurs que l'on a à 4m de profondeur + on limite les risques.

     

    Bon ce qui t'arrive n'a pas l'air très grave (appelle le DAN tout de même....), mais ça peut te servir (et nous servir) d'avertissement.

     

    Question bête (très bête): pourquoi ne pas replonger dans la semaine (mais en limitant à 18m et en faisant de supers paliers...) peut être que ça te fairait un traitement hyperbarre naturel? (Demande conseil mon avis ne vaut rien!)

     

    Bonjour

     

     

    38 m une profonde ?

    qu'est ce qu'une profonde, déjà ?

    a t on une définition d'une profonde ?

    Pour certains, c'en est une, pour d'autre, c'est un palier de mi profondeur.

    Je tendrai à penser que ça commence à etre profond quand on ne peux pas sortir sans palier (donc 2 minutes à 38, ça ne l'est pas, 10 minutes, ça l'est, par exemple).

     

    Dans le post initial, j'ai vu un "!" qui m'a semblé etre de la surprise :

    Au décollage l'ordi m'indique 10 minutes de palier !

    Vous n'aviez pas prévu une durée maximale en bas ? si oui, basée sur quoi ? la durée des paliers, la pression mini, le temps en bas ??? Qu'aviez vous planifié ?

    (pareil pour une plongée "table" : ça se planifie, ça se prépare à l'avance).

     

    Un ordinateur n'est pas pénalisant : il est sécurisant ; point besoin d'être puni, il suffit d'être prudent.

    Mais la plus grande des prudences, c'est encore de rester à la surface. Un ordinateur n'est qu'un simple calculateur ! l'ordinateur, le vrai, c'est celui que l'on a entre les deux oreilles !

     

    Si tu ne veux pas etre cuit le soir, tu passes tes brevets nitrox et tu plonges nitrox ou tu fais des décos surox. C'est le meilleur remede.

     

    enfin, donner un "diagnostic" par internet interposé,

    Bon ce qui t'arrive n'a pas l'air très grave
    .....

    peut être que ça te fairait un traitement hyperbarre naturel?
    , certes quelques jours plus tard, hein !

     

    enfin, comme toi, moi je dis ça, je ne dis rien :froglol:

    Link to comment
    Share on other sites

    alez hop my 2 cents...

     

    primo @toph the diver:

     

    la notion de profonde j'ai jamais rien vu de plus sujet a discution... finalement c'est tres personnel comme notion...

     

    m'enfin pour notre amis visiblement ca a l'air d'en etre une. Pour moi non, visiblement toi non plus. mais si on y va par la, j'ai jetté un oeuil a tes profils sur scubadata, t'a jamais fait de profonde non plus... :D;)

     

    @pediluve : les symptomes, ca ressemble a un ADD, mais la ou je doute, c'est que en tout tu fait 14 minutes(dont surement les 3 de secu) de palliers avec un suunto, tu les aurais fait pétés qu tu serais surement sorti assymptomatique.... ou au pire avec un bend (vive le bubul...)

     

    donc si ADD, c'est que ya surement une cause exterieure (genre FOP...)

     

    donc comme mes collegues --> direction la consultation.

     

    @C38:

     

    tu sait que je t'aime bien, mais conseiller a notre ami une IWR meme quelques jours apres les faits, sans consultation préalable, c'est pas prudent et de surcroit pas forcement efficace

     

    allez hop la bise a tous le monde

    Link to comment
    Share on other sites

    Jago, ai-je mentionné quelque part ne pas avoir connaissance de ces autres procédures?

     

    non, cf § suivant.

     

    Tu trouves étrange de choisir un mode de décompression et de se tenir aux procédures qu'il prévoit? Pas moi.

     

    Ce que Patrick voulait dire, amha, c'est que le choix du protocole lui semblait bizarre (même opinon perso ).

     

    Dans le cas d'une plongée yoyo je ne fais pas confiance à mon ordi car il n'a pas été prévu pour cette utilisation et qu'il n'estime pas correctement mon niveau de saturation dans ces conditions...

     

    Soit.

     

    Dans ce cas là je me reporte à un une procédure qui prévoit cette accumulation: palier à mi prof et remontée à 15/17mn, tout en intégrant tout cela dans la durée de plongée pour calculer mes paliers.

    Je ne dit pas que c'est la meilleure procédure dans l'absolu mais à date c'est une procédure qui a été éprouvée et sur laquelle je peux me baser dans ces conditions particulières...

     

    Perso les MT me sembleraient plus sécurisantes (surtout si tu n'es pas un jeune athlète.

     

    Peut être qu'un jour j'estimerai que la vitesse de 10m/mn est appropriée dans ces circonstance, c'est ce que tendent à commencent à dire des études du DAN, mais ceux-ci sont encore préliminaires et j'attends d'avoir plus d'éléments et d'évidences.

     

    En même temps, il me semble que la majorité des modèles actuels de déco préconisent une vitesse ~10-12 m/min.

    Link to comment
    Share on other sites

    J'aimerai quelques éclaircissement sur cette phrase :

    Le problème est que lors d'une remontée lente on ne désature pas "normalement" alors que nos ordis considèrent qu'on désature normalement:

     

    A ma connaissance les ordi utilisent des modèles mathématique de diffusion dans des tissus fictifs dont les deux paramètres principaux sont la pression et le temps.

     

    Sauf à remettre en cause ce modèle déterministe (pourquoi pas mais c'est un autre débat) je ne vois vraiment pas pourquoi l'ordi ne calculerait pas bien suivant ce modèle ?

     

    Sur le fond, mon avis c'est que dans un contexte aussi atypique, si ADD il y a eu il faudrait plutôt se demander s'il n'y a pas un facteur inconnu (FOP, shunt, fatigue extrême...).

    Qui justement nous fait sortir du modèle ... :texte:

    Link to comment
    Share on other sites

    palier à mi prof et remontée à 15/17mn, tout en intégrant tout cela dans la durée de plongée pour calculer mes paliers.

     

    Je ne dit pas que c'est la meilleure procédure dans l'absolu mais à date c'est une procédure qui a été éprouvée et sur laquelle je peux me baser dans ces conditions particulières...

     

    Peut être qu'un jour j'estimerai que la vitesse de 10m/mn est appropriée dans ces circonstance, c'est ce que tendent à commencent à dire des études du DAN, mais ceux-ci sont encore préliminaires

    ok, pour le palier à mi-profondeur.

     

    dire que les études de DAN sont préliminaires, c'est exagéré.

    comment expliques-tu que la plupart des ordis de plongée se basent sur du 10m/min ?

    comment expliques-tu d'en plongée Trimix, la vitesse de remontée est de 9 à 10m/min, pour justement permettre aux bulles de bien s'éliminer ?

     

    même en plongée air, je remonte désormais bien en dessous des 15-17m/min, et sur le dernier palier -> surface, je n'ai aucune honte à faire moins de 3m/min !

    Link to comment
    Share on other sites

    @Tous merci, ça part une peu dans tous les sens...

     

    Je ne suis pas (plus) inquiet et ne pense pas que cela soit un ADD grave, sans toutefois être aussi affirmatif que le Dr Tomek :)

     

    Concernant la plongée, 40 était planifié, décollage a 10' de palier ou 80 bar, ce fut 10'. Et OUI pour MOI 40 avec palier c'est profond !

     

    Pour la remontée lente, voici un extrait du manuel de mon suunto :

     

    MISE EN GARDE VOTRE TEMPS DE REMONTEE PEUT ETRE PLUS LONG QUE CELUI AFFICHE PAR L'INSTRUMENT !

    (Ndlr : 10M/min MAX)

     

    Le temps de remontée augmente si vous :

    • continuez à évoluer à la même profondeur

    • remontez à une vitesse inférieure à 10 m/ min (33 pieds/min)

    • effectuez des paliers de décompression à une profondeur

    supérieure au plafond

    Ces facteurs augmenteront également l'air nécessaire pour atteindre la surface.

    D'où 14 minutes au lieu des 10 prévues au départ.

    Le Gekko que j'ai en backup était même d'accord que nous sortions après 12 minutes :surpris:

     

    Ma conclusion personnelle va plutôt dans le sens des posts de JLP et DuboisP. MAIS avant de replonger, et pour replonger serein, je consulterai un spécialiste !

    Link to comment
    Share on other sites

    Nos ordi sont bien moins contraignants que nos tables et nous permettent de faire moins de palier.

     

    En effet j'ai le sentiment confus, moi le débutant, que si les ordis sont prévus pour éviter les "accidents", ils ne sont pas assez dur pour éviter les desagrements (Fatigue après la plongée, etc...), et la marge de risque qu'ils tolèrent today sera considérée, ama, comme inacceptable dans 20 ans...

    les ordis ne sont pas moins contraignants, ils sont contraignants différemment.

    par exemple, ils calculent systématiquement avec 1m de plus et 1 min de plus tes intervalles, donc finalement la marge de risque n'existe pas

    par contre, tu peux te créer un risque si tu fais systématiquement du multi-niveaux, c'est à dire que tu remontes d'1 ou 2m dès que tu bordures le palier obligatoire. dans ce cas, tu es toujours en limite de saturation, et tu n'as plus de marge.

    Link to comment
    Share on other sites

    ....

    A ma connaissance les ordi utilisent des modèles mathématique de diffusion dans des tissus fictifs dont les deux paramètres principaux sont la pression et le temps.

     

    Sauf à remettre en cause ce modèle déterministe (pourquoi pas mais c'est un autre débat) je ne vois vraiment pas pourquoi l'ordi ne calculerait pas bien suivant ce modèle ?

     

    Sur le fond, mon avis c'est que dans un contexte aussi atypique, si ADD il y a eu il faudrait plutôt se demander s'il n'y a pas un facteur inconnu (FOP, shunt, fatigue extrême...).

    Qui justement nous fait sortir du modèle ... :texte:

     

    +1

    Qu'on monte ou qu'on descende , l'ordi calcule..

    Quand il indique un temps de remontée, il calcule avec sa vitesse théorique (10m/mn). Si tu remontes + ou - vite, il en tient compte bien sur, donc le temps peut s'allonger ou se réduire...

     

    Pour l'ADD la recherche de facteurs inconnus n'est pas anodine surtout dans ce cas .. simple ..

    ca vient d'arriver à un copain .. N3 .. malaise sur le quai .. : FOP, alors que bien sûr rien ne le laissait supposer.

    Link to comment
    Share on other sites

    Ce thread ne nous servirait-il pas de catharsis collective??? :D

     

    Je suis peut-être trop rigide, mais pour moi et si j'étais dans ce cas, j'ai des symptomes, j'agis comme si j'avais un ADD, même "bénin", je préfère être un con rigide qui fait une batterie d'exams pour pas grand chose, qu'un con qui fait comme si de rien était et se retrouve finalement avec des emmerdes...

     

    Je considère, pour le moment, que le débat n'est pas sur les procédures de décompression, toutes basées sur des modèles théoriques et empiriques, mais à d'abord déterminer si il y a conséquences sur la santé et sur la futur vie de plongeur de notre ami.

     

    Une fois rassuré sur ce problème, on pourra disserter des procédures de décompression, de leurs limites ...

     

    Ca n'est que mon avis, mais je ne cherche à l'imposer à personne, on est tous des grand(e)s garçons/filles capables de prendre leurs responsabilités.

     

    Je ne partage pas le mouvement du "après tout t'as eu une alerte, mais bon faut pas en faire un fromage, continu comme si de rien était". Ca à certainement une valeur rassurante pour soi, ses propres peurs, ses propres plongées, mais je ne penses pas que ce soit une bonne pratique à long terme ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...