Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    Le fait est (amha) qu'à partir d'une certaine expérience (ou d'une expérience certaine :D) chacun voit midi à sa porte...

    Certains préfèrent être rassurés par des examens... why not? ça fait jamais de mal...

    Mais si tu n'es pas inquiet, on est tous différents... écoute ton corps...

     

    Edit : whouhahou ! sans le vouloir, je viens de faire de la belle contrib qui sert à rien :tromaran:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 44
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Je ne partage pas le mouvement du "après tout t'as eu une alerte, mais bon faut pas en faire un fromage, continu comme si de rien était". Ca à certainement une valeur rassurante pour soi, ses propres peurs, ses propres plongées, mais je ne penses pas que ce soit une bonne pratique à long terme ...

    Euh ? Je ne crois pas avoir lu ça ici.

    Au contraire, une suspicion d'ADD inattendu(*) au regard des paramètres doit amener à une recherche de cause non-standard.

     

    (*) NB: J'ai une sainte horreur du mot "immérité" qui renvoie à un concept de culpabilité qui n'a pas sa place en plongée

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    @ dubois > En trimix, on remonte à 10m/min surtout à cause de l'Helium... qui a des périodes caractéristiques de saturation bcp + courte, et donc ne dégaze pas pareille...

     

    Sinon, je pense aussi que consulter peut être bon.

     

    Cependant, sans essayer de dire qu'il ne faut pas consulter, bien loin de là; il faut être conscient du fait que consulter peut signifier devoir arrêter la plongée..; définitivement, ou presque (Ex : suspiscion d'ADD, Séance de consolidation de caisson, recherche de shunt, découverte d'un FOP, arret temporaire, si séquelles, arret définitif, sinon possibilité de reprise légère...). On comprend donc aisément que certains veuillent faire le choix de ne pas consulter. C'est certes un choix que l'on pourrait qualifier d'inconscient, car une vie vaut mieux qu'une plongée, mais vous savez comme moi comment fonctionnent nos esprits...

    Après, chacun vit sa vie... :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je ne partage pas le mouvement du "après tout t'as eu une alerte, mais bon faut pas en faire un fromage, continu comme si de rien était".

    Surtout qu'on est pas médecin, et que même si on l'était (il y en a parmi nous) je vois mal quelqu'un de sérieux établir un diagnostic sur base d'un simple récit de 15 lignes...

     

    Comment porter un jugement ou être de bon conseil sur un récit de 15 lignes dans un cas pareil et avec les conséquences que ça peut avoir ?

     

    Moi j'ai donné mon opinion en me basant sur le peu qu'on sait et sur mes perceptions personnelles bien tranquille dérrière mon clavier. C'est jamais très pertinent dans ces cas là...

     

    Ce n'est pas nous qui avons ressentu ces piccotements, ces vertiges,etc...

    On n'est pas dans son corps, on connait pas tous les détails, état de fatigue, stress, etc... On a seulement un aperçu général.

     

    S'il a le moindre doute (et il en a, ou en a eu...) c'est contrôle direct sans hésiter.

     

    Mais c'est ce qu'il a fait. :top:

     

    Je connais Luc, il va nous revenir avec des nouvelles.

    En éspérant qu'elles soient excellentes et qu'il puisse s'éclater encore longtemps en plongée.

     

    :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Surtout qu'on est pas médecin, et que même si on l'était (il y en a parmi nous) je vois mal quelqu'un de sérieux établir un diagnostic sur base d'un simple récit de 15 lignes...

     

    Comment porter un jugement ou être de bon conseil sur un récit de 15 lignes dans un cas pareil et avec les conséquences que ça peut avoir ?

     

    ...

     

    D'autant que quand on lit les rapports du CrossMed, la plupart des ADD sont mal-traités et en plus quasi-toujours avec retard...

    (on n'y pense pas, on veut pas voir, on n'ose pas, ca va passer, c'est rien , ... etc donc O2 en retard, alerte en retard, etc ..).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    alez hop my 2 cents...

     

    primo @toph the diver:

     

    la notion de profonde j'ai jamais rien vu de plus sujet a discution... finalement c'est tres personnel comme notion...

     

    m'enfin pour notre amis visiblement ca a l'air d'en etre une. Pour moi non, visiblement toi non plus. mais si on y va par la, j'ai jetté un oeuil a tes profils sur scubadata, t'a jamais fait de profonde non plus... :D;)

     

    @pediluve : les symptomes, ca ressemble a un ADD, mais la ou je doute, c'est que en tout tu fait 14 minutes(dont surement les 3 de secu) de palliers avec un suunto, tu les aurais fait pétés qu tu serais surement sorti assymptomatique.... ou au pire avec un bend (vive le bubul...)

     

    donc si ADD, c'est que ya surement une cause exterieure (genre FOP...)

     

    donc comme mes collegues --> direction la consultation.

     

    @C38:

     

    tu sait que je t'aime bien, mais conseiller a notre ami une IWR meme quelques jours apres les faits, sans consultation préalable, c'est pas prudent et de surcroit pas forcement efficace

     

    allez hop la bise a tous le monde

     

    salut Franck,

     

     

    j'ai du mal m'exprimer mais je reprenais le post n°20 d'ALOFI.... en essayant d'y mettre un trait d'huour (ce qui a peut etre changé la compréhension du texte ? :fou: )

     

    bises à Oceane et aux twins à venir

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    @ dubois > En trimix, on remonte à 10m/min surtout à cause de l'Helium... qui a des périodes caractéristiques de saturation bcp + courte, et donc ne dégaze pas pareille...

    j'avais bien retenu que la vitesse de diffusion de l'He est supérieure à celle de l'azote.

    n'empêche que mes ordis ne gèrent pas l'He et font quand même du 10m/min :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    salut Franck,

     

     

    j'ai du mal m'exprimer mais je reprenais le post n°20 d'ALOFI.... en essayant d'y mettre un trait d'huour (ce qui a peut etre changé la compréhension du texte ? :fou: )

     

    rassure toi je l'avais bien pris comme ca... je voulais juste etre sur que personne n'essayerais de le prendre au serieux, un carton con c'est si vite arrivé.

     

    bises à Oceane et aux twins à venir

     

    ben si ca va pas trop mal, Oceane je la bise dans 24H, et les twins dans 2 semaines...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    (on n'y pense pas, on veut pas voir, on n'ose pas, ca va passer, c'est rien , ... etc donc O2 en retard, alerte en retard, etc ..).

    Mon "sentiment" sur ce problème, qui n'est pas un diagnostic: "puces", à cause d'une remontée trop lente. Cela aurait mérité un petit passage au caisson ou au moins la mise sous O2...Selon le principe que tout fait anormal dans les 24 heures après une plongée est un accident de plongée, jusqu'à preuve du contraire: on passe au caisson d'abord et on réflèchit pendant la phase de compression.

    Expérience vécue il y a quelques années avec le directeur technique de la fédération d'un pays proche de la France: gèné au milieu de la nuit, il n'a pas voulu me déranger(?), cela s'est terminé par deux séances de caisson, et il a du retarder son retour( 12 heures d'avion) de plusieurs jours.

    Bon a priori pas de soucis pour l'avenir, ce qui est le plus important.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Sans ergoter sur les causes possibles, probables ou autres, je voudrais revenir sur l'attitude de notre "incidenté".

    Tout d'abord, qu'il ne prenne pas mal mes remarques. Je trouve simplement son cas assez révélateur d'une attitude courante ... mais pas forcément recommandable.

    Reprenons d'abord les faits décrits :

    Aucun problème après la plongée. Hier soir après le repas (plus de 12h après la fin de la plongée) chatouillement sur les jambes et les bras. Je prends une douche et ils disparaissent ! Je m'hydrate beaucoup. Cette nuit, 3h du matin. Réveil, chatouillement généralisés. Vertiges. Chaleurs. Je me réhydrate, prend une aspirine et me rendors non sans avoir prévenu mon épouse. Ce matin au réveil (7h30) plus rien, nada...

    Le récit me laisse penser que Pediluve suspecte d'emblée un ADD, puisqu'il prend soin de se réhydrater et va même jusqu'à prendre de l'aspirine. Jusque là, pas de problème. Ce qui me gène, c'est la suite : il va se recoucher !:eek:

    Si on pense être victime d'un ADD, prendre un sachet d'aspirine et s'hydrater, sans autre mesures particulières, ne constitue pas une prise en charge adéquat de l'accident. Il faut surtout être placé sous O2 et dirigé vers un caisson rapidement pour examen médical et traitement complémentaire éventuel.

    De grâce, quand vous allez jusqu'à prendre de l'aspirine, soyez honnêtes avec vous même, déclenchez l'alarme et allez jusqu'au bout : O2 et direction centre Hyperbare.

     

    Sinon, je ne peux qu'abonder dans le même sens que les autres : Pediluve, va consulter, ADD ou pas, ton histoire n'est pas claire.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Scubaphil, tu dis un peu plus précisément mon sentiment. C'est un peu ce que je sous entendais dans mon premier post. Mais je ne voulais pas culpabiliser notre ami, ça sert à rien, surtout après coup.

     

    Cependant, je ne juge pas, je sais que beaucoup d'entre nous, dont moi, aurait une tendance au même genre de réaction, à pas vouloir tout à fait passer à tout le bordel de l'O2 du caisson, parce que ça implique une totale acceptation que c'est bien un ADD. Et viens avec tout le corollaire d'examens, de suspicion de FOP, de se poser la question de la plongée à l'avenir.

     

    Et ça, humainement, bêtement, on veut pas s'y résoudre, alors on se dit que c'est qu'un petit, que c'est pas grave, que ça passera encore pour ce coup-ci, que peut-être en y croyant très fort on aura plus jamais ce genre de désagrément... Parce-que la plongée est une telle passion pour une grande partie d'entre-nous qu'on peut pas imaginer, accepter, qu'on peut faire une croix dessus... C'est un peu ce que nous a dit Tentacule, et c'est certainement par ce genre de questions qu'il est passé avec ses propres mésaventures.

     

    Je crois même, en faisant de la psychologie de comptoir, que le fait même d'avoir posté ici pour demander si on pensait bien que c'était un ADD était une façon de se filer un coup de pied au c*l que Pediluve n'arrivait pas à se filer tout seul :D.

     

    Bref, pas cool tout ça, et je fais pas le malin en disant que je ne serais pas capable du même genre de dénis... c'est là que le côté "communauté" du forum, les potes sont utiles pour donner du courage et allez faire ce qu'on sait nécessaire mais qui fait chier...

     

    Aller, je te connais que très peu et virtuellement Pediluve, mais je suis sincèrement de tout coeur avec toi et espère que cela n'aura pas de conséquences désagréables.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    Le récit me laisse penser que Pediluve suspecte d'emblée un ADD, puisqu'il prend soin de se réhydrater et va même jusqu'à prendre de l'aspirine. Jusque là, pas de problème. Ce qui me gène, c'est la suite : il va se recoucher !:eek:

    Si on pense être victime d'un ADD, prendre un sachet d'aspirine et s'hydrater, sans autre mesures particulières, ne constitue pas une prise en charge adéquat de l'accident. Il faut surtout être placé sous O2 et dirigé vers un caisson rapidement pour examen médical et traitement complémentaire éventuel.

    De grâce, quand vous allez jusqu'à prendre de l'aspirine, soyez honnêtes avec vous même, déclenchez l'alarme et allez jusqu'au bout : O2 et direction centre Hyperbare.

     

    Très honnetement, il n'est pas le seul qui aurait réagi comme ça. Si l'histoire m'était arrivé à moi, j'aurai eu la même reaction. Des gratouilles et des chatouilles? Pas un ADD ça; tout au plus un IDD (incident de décompression) ou un DDD (désagrement de décompréssion). Et toujours honnetement, je crois que je n'aurai pas annulé mes plongées ultérieures à la suite de ça.... Au mieux, j'aurai passer un coup de fil au DAN (le lendemain) pour vérifier que je n'étais pas dans le faux en pensant ça.

    Mais APRES la lecture de ce fil de discussion, je commence à me dire que ma réaction n'aurait pas été adapté....

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Salut,

     

    il me semble effectivement que ce soient des symptômes (légers mais symptômes quand même) d'ADD... En tous cas la procédure généralement conseillée est que tous symptômes suspects doivent être a priori considérés comme un ADD potentiel et donc entraîner une prise en charge par un service compétent... Donc, comme les copains : dans le doute, consulte !!

     

    Au sujet de la remontée trop lente, certaines réactions me laissent sceptique.... peut on vraiment remonter -et donc désaturer- trop lentement ??

     

    Bien sûr ça pose un problème en utilisant les tables, d'où la consigne de considérer une remontée lente pendant laquelle on ne désature pas comme prévu comme du temps de plongée supplémentaire, mais avec l'utilisation d'un ordi (ou "calculateur") qui reporte la désat et prend en compte la saturation supplémentaire éventuelle j'aurais tendance à penser qu'il n'y a pas de mal et à considérer la remontée la plus lente possible comme la plus sûre.

     

    y'a-t-il des personnes qui en savent plus et pourraient éclaircir ce point ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ouula, ça s'enflamme...

     

    Non je n'ai pas consulté mais ai pris un rdv chez un spécialiste a qui je dois fournir mes courbes préalablement. Il décidera des tests à faire en fonction des courbes des symptomes et de la discussion que nous allons avoir.

     

    Mon "sentiment" sur ce problème, qui n'est pas un diagnostic: "puces", à cause d'une remontée trop lente. Cela aurait mérité un petit passage au caisson ou au moins la mise sous O2...Selon le principe que tout fait anormal dans les 24 heures après une plongée est un accident de plongée, jusqu'à preuve du contraire: on passe au caisson d'abord et on réflèchit pendant la phase de compression.

    Peut-être, seulement ces chatouilles étaient très diffuse ce qui m'a plus inquiété étaient les vertiges...

     

    Le récit me laisse penser que Pediluve suspecte d'emblée un ADD, puisqu'il prend soin de se réhydrater et va même jusqu'à prendre de l'aspirine. Jusque là, pas de problème. Ce qui me gène, c'est la suite : il va se recoucher !:eek:

    Si on pense être victime d'un ADD, prendre un sachet d'aspirine et s'hydrater, sans autre mesures particulières, ne constitue pas une prise en charge adéquat de l'accident. Il faut surtout être placé sous O2 et dirigé vers un caisson rapidement pour examen médical et traitement complémentaire éventuel.

    De grâce, quand vous allez jusqu'à prendre de l'aspirine, soyez honnêtes avec vous même, déclenchez l'alarme et allez jusqu'au bout : O2 et direction centre Hyperbare.

    A posteriori c'est effectivement ce que j'aurais du faire... Mais la nature humaine...

     

    En tous cas si j'ai un conseil à donner, n'hésitez pas à déclencher l'alerte vous n'en serez que plus rassuré après...

     

    Je ferme ce post en attendant les résultats des analyses, je le ré-ouvrirai en temps utile !

     

    P

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 14
        Voici le cas d’un plongeur traité par oxygénothérapie pour une douleur au pouce.   Contexte : ce plongeur recycleur plonge 3 fois durant un week-end : 2 plongées en diluant air dans la zone des 30 à 40m le samedi , la dernière plongée dimanche matin au diluant trimix dans la zone des 55m. Pas de plongée l’après-midi. Les gaz sont conformes aux profondeurs, les protocoles de remontée et de désaturation sont tous respectés. 2 à 3 h après la sortie de l’eau, le pl
      • 3
        Salut   Ci dessous une visite virtuelle du Caisson Hyperbare de Brest par le Dr Anne Henckes et une présentation sur les ADD traités à Brest sur les 10 dernières années (Stat 2010-2018). Très bonne vidéo !    Vidéo faite dans le cadre du salon virtuel de la plongée du Cibpl Comité Ffessm Bretagne - Pays de la Loire        
      • 111
        Bonjour, Premier post sur Plongeur.com, et pas forcément celui par lequel on aimerait commencer.  Petite présentation pour commencer : Eric, 31 ans, vivant en Polynésie pendant 6 mois, PE40, 25 plongées au compteur, avec un début il y a 2 mois et demi. Le but du sujet est de partager mon expérience, si cela peut en aider certains, et recueillir vos avis et conseils sur ce qu'il m'est arrivé, afin de savoir si mon accident résulte de mes erreurs ou est simplement un manque de chance, je n'
      • 39
        Question médicale [1]: Pendant combien de temps suivant une plongée, peut on considérer qu'un bend peut se déclarer ? 12h, 24h, 48h...   Question médicale [2]: Quelle est la nature de la douleur lors d'un bend ? Diffuse, précise,...?   Merci pour vos éclaircissements
      • 46
        Bonjour a tous   Je me doute de la réponse mais je tente ma chance.   Il y a souvent des discussions sur les statistiques des accidents ADD entre autre en fonction de l'âge du niveau de la chapelle etc...  Suite a une discussion parallèle je me pose la question des accidents "immérités".   Que les choses soient claires :   Immérité = le plongeur a respecté les consignes données par l'ordinateur.   On peut partir sur la reflexion que le plongeur était
    ×
    ×
    • Créer...