Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Table et plongée en altitude


JLo
 Share

    Recommended Posts

    • Replies 32
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Effectivement, je n'y avais pas pensé mais paliers moins profonds ===> bulles plus grosses, c'est hyper logique, et cet effet est majoré par le fait que la pression absolue est déjà plus faible en lac qu'en mer à profondeur égale.

    on ne raisonne pas en profondeur de palier, mais en rapport de pression.

    ce n'est pas parce que ta profondeur est moindre que ta bulle est plus grosse.

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci à Nicol@s qui a répondu à ma question sur la mécanique des choses.

    Merci aussi aux autres, qui bien que n'ayant pas vraiment répondu, ont amené leurs pierres à l'édifice.

    Mon inculture fond à vue d'oeil :)

    Link to comment
    Share on other sites

    • 1 year later...

    Hello,

    Le poste n'est pas tt nouveau mais quoi qu'il en soit, ci-dessous un complément d'information que je pense et j'éspère :) correcte sur le pourquoi du comment de la profondeur fictive + élevée et du palier - profond.

     

    C'est en fait en préparant un cours pour des candidats 3* que me suis rendu compte que les règles de la plongée en altitude sont relativement simple à expliquer et à mettre en pratique mais s'il me demande le PQ de ces mêmes règles .... :eek::eek:

     

    Donc quelque recherche ici et là et pas de réponse "tt faite" mais qq pistes.

    Voici donc une reflexion sur la chose. Si qq un y voit une erreur qu'il n'hésite pas ...

    Ps.: j'ai essayé de shématiser un maximum. Peut être pas simple à comprendre pour qui n'a pas un minimum de compréhension de la décompression - Sorry

     

    Si l'on reprend la base de la saturation et de la désaturation en N2, nous savons que dans les 2 cas le "transport" de l'azote d'un milieu vers un autre tends à réduire la différence (gradient) de concentration entre les 2 milieux -> Tends à l'équilibre.

     

    Si je plonge en mer à 10 m la différence entre la PpN2 en surface (1bar x 0,8 =0,8) et la PpN2 à 10 m (2bar x 0,8 = 1,6) est de 1 MAIS ce n'est pas la valeur absolue qui nous intéresse mais proportionnellement "le chemin à parcourir" ou le ratio. Nous dirons donc que la PpN2 double (x2) (1,6/0,8).

     

    Si je plonge en Lac à 2.000 m d'altitude la différence entre la PpN2 en surface (0,8 bar x 0,8 = 0,64) et la PpN2 à 10 m (1,8 bar x 0,8 = 1,44) on voit que le ratio n'est plus le double mais bien x2.25 (1.44/0,64) La différence/le gradient est plus important, il faut donc plus de temps pour désaturer -> Vitesse + lente et profondeur fictive + élevée (qui peut éventuellement se transformer en palier suplémentaire).

     

    Pour ce qui est du palier - profond:

    Rappel 1: les tables classiques (Buhlmann, Us Navy et je pense vos tables Fr) travaillent sur une même base et théorie: Les différents compartiment, lors de la remontée, ne peuvent pas dépasser un seuil de sursaturation critique / un ratio critique afin d'éviter les ADD. Ici aussi il ne s'agit pas d'une valeur absolue mais d'un ratio.

    Rappel 2: Afin de désaturer "le + efficacement possible" il faut, tt en ne dépassant pas le seuil critique, que le gardient soit le + élevée possible.

    Selon moi, ceci explique le pourqoui un palier - profond -> L'arrêt à cette profondeur permet le gradient le + "efficace" à la décompression sans atteindre le seuil critique.

     

    Il est certainement possible de démontrer ceci avec une plongée fictive et des calculs de tension / compartiments directeurs etc ... :fou:

     

    Pour ma part, je m'arrête ici :froglol:

    Link to comment
    Share on other sites

    Les tables MN90 en altitude: de la branlette intellectuelle. Scientifiquement pas défendable, ne tient absolument pas compte de l'air alvéolaire, contrairement aux travaux de Bühlmann.

     

    ...

     

    Euh, c'est pas basé sur du Bühlmann à 12 compartiments les MN90 ?

     

    Et puis bonne année 2011 :)

    Link to comment
    Share on other sites

    Euh, c'est pas basé sur du Bühlmann à 12 compartiments les MN90 ?

     

    Non! modèle "Haldanien" classique à 12 compartiments et coefficients de sursaturations correspondants.

     

    Alors que Bühlman intègre comme référence l'air alvéolaire prenant donc en compte les variations d'altitudes, ainsi que les M values qui sont disons ! une version plus fine des coefficients de sursaturation.

    Link to comment
    Share on other sites

    Non! modèle "Haldanien" classique à 12 compartiments et coefficients de sursaturations correspondants.

     

    Bühlman intègre comme référence l'air alvéolaire prenant donc en compte les variations d'altitudes, ainsi que les M values qui sont disons ! une version plus fine des coefficients de sursaturation.

     

    Confusion idiote ... :)

     

    D'ailleurs, autant il est possible de trouver des textes (Erik Baker notament) expliquant

    le modèle de Bühlman, les équations de Schreiner et les M-Values de Workmann autant je ne trouve pas les textes originaux... une idée ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Confusion idiote ... :)

     

    D'ailleurs, autant il est possible de trouver des textes (Erik Baker notament) expliquant

    le modèle de Bühlman, les équations de Schreiner et les M-Values de Workmann autant je ne trouve pas les textes originaux... une idée ?

    pas dur à trouver, pourtant

    http://www.dive-tech.co.uk/links.htm

     

    voir aussi

    http://www.marinventure.ca/marinventure.asp?no=30075

    Link to comment
    Share on other sites

    @pparis : les m-values (inventées par Workman) sont en effet une amélioration du modèle haldanien. Par contre réduire les travaux du père Buhlman sur la décompression en altitude à une simple amélioration du modèle haldanien me parait discutable.

     

     

     

    Tu me fends le cœur. je t'avais filé un beau document : http://www.onplonge.com/Portals/0/moddecombarbet.pdf

    Link to comment
    Share on other sites

    @pparis : les m-values (inventées par Workman) sont en effet une amélioration du modèle haldanien. Par contre réduire les travaux du père Buhlman sur la décompression en altitude à une simple amélioration du modèle haldanien me parait discutable.

    d'où les ""

    Tu me fends le cœur. je t'avais filé un beau document : http://www.onplonge.com/Portals/0/moddecombarbet.pdf

    certes, mais restons dans le simple

    Link to comment
    Share on other sites

    Rester simple pour répondre à une question de type branlette intellectuelle me parait absurde.

    certes :hehe:

    mais si tu commences à sortir des équations de M-Values pour expliquer une decompression de N4, tu risques de ne pas trouver grand-monde pour faire la correction :tromaran:

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 15
        bonjour à tous . Après des années d arrêt je me remets  à la plongée bouteille , entre deux juste un peu d apnée .  Comment être sur de ne pas prendre de risque en faisant  des plongées peu profondes exemple : maxi 10/12m et en combinant balades et rando alors que le relief du site et qui va m entourer  tous les jours varie de 0 à 300m voire 500m d altitude et que je vais utiliser une voiture pour sillonner le secteur et d aller d une crique à une autre . Il y a un point "haut" si l on
      • 7
        Bonsoir à toutes et tous, Je suis amputée fémorale depuis qq mois, je suis N3 depuis pas mal de temps et je prépare donc ma re-mise à l'eau. Je me pose quelques questions sur la meiileure manière d'accès aux bateaux et souhaiterais avoir vos retours d'expériences. Je pensais faire modifier ma combinaison (semai-étanche) en faisant couper et fermer aux dimensions du moignon. Plongée avec une palme à gauche, sans prothèse ni palme à droite. 1er cas : le bateau de plongée est à quai et acc
      • 15
        Bonjour, Je passe le N3 cette année et je recherche le livre "Plongée plaisir Niveau 3" a pas cher, sur LBC pas trouvé la dernière édition à moins de 20€ port compris.. Si quelqu'un est vendeur.. Merci de vos retours. 
      • 127
        Bonjour. Je suis Français mais je n’ai jamais plongé en France et toutes mes certifications (Master Diver et près de 200 plongées en deux ans) sont anglo-saxonnes. Je prévois de plonger à Marseille dans les mois à venir mais j’avoue avoir certaines appréhensions. J’ai entendu dire que dans le système français, je serais considéré Niveau 1, autant dire que je ne pourrais pas plonger juste avec ma femme qui est Advanced. Ensuite, je ne comprends pas vraiment le concept de palanquée. Quand je plong
      • 5
        Bonjour à tous ! Je vous souhaite déjà une bonne année 2023 !  Je suis de Savoie, je viens de passer mon Intro To Cave dans les grottes de Thaïs. Je cherche maintenant à trouver du monde pour faire de la sout dans la région (ce qui est le plus difficile j'ai l'impression ). Pour me présenter : J'ai 24 ans, je suis en sidemount, j'ai tous mon matos (lampes, dévidoirs...), en étanche et je plonge entre 1 à 3x semaine au lac. Je n'ai pas de stage "fédéral" en sout, car
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.