Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

comportement avec les ados


Mickey75
 Share

    Recommended Posts

    Bonjour Mickey

    Ici au Qc ...pas de bise. Par contre, les gens sont très ouverts. Puis avec tout ce qu'on a sur le dos... :rolleyes:

    Simplement agir devant tous et toutes avec témoins et non pas dans un endroit isolé.

    Bien entendu demander un maximum d'interventions à réaliser par le binôme de la plongeuse évite aussi certains écueils potentiels.

     

    Dans le passé, lorsque j'enseignais beaucoup (il y a très-longtemps-énormément-jadis-temps des dinosaures) ;) disons que c'était plutôt l'inverse...c'est-a-dire les clientes ''très'' adultes qui désiraient se faire ''certifier'' dans le sud... :rolleyes:

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut ;

     

    perso je ne fais pas la bise, mais c'est plutôt parce que j'ai le nez dans une stab ou un compresseur quand les élèves débarquent. :ckan: Ne te laisse pas démonter pour si peu : la maman est peut-être un peu mère-poule et dans ce cas respecte sa sensibilité, mais je ne crois pas que ce soit le cas général.

     

    Pour ce qui est du contact physique, pas de souci tant que tu annonces la couleur. En baptême notamment, soit au briefing soit avant l'immersion, je précise que j'aurai sans doute à manipuler le matériel et/ou la personne pour placer celle-ci en position confortable. :scubaok: Le tout étant d'éviter les parties stratégiques de l'anatomie :monq: , sachant qu'il y a tout de même une différence entre effleurer un sein pour serrer une bretelle, et le peloter en bonne et dûe forme (surtout avec du néoprène ; en mer chaude, c'est vrai que la nuance est peut-être plus délicate).

     

    Si le public s'y prète, tu peux même plaisanter un peu sur la question, ça aide à dérider d'éventuels stressés. Prudence tout de même avec certains publics (ados et non gaulois en particulier). Mais après plusieurs centaines de baptêmes, je n'ai jamais eu de souci de ce côté-là.

    Link to comment
    Share on other sites

    Perso , lors de mon stage péda pas de souci, bise aux ados ainsi qu'aux mamans.je trouve ça plus convivial, aucun probléme la dessus.On est là pour leur faire découvrir notre passion de la plongée et pas autre chose..........On est pas à l'armée.

    J'ai même eux des baptemes qui preferaient ne pas avoir leurs parents avec eux sur le bateau mais ça, est-ce que c'est une autre question!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Link to comment
    Share on other sites

    mon humble expérience d'en avoir 200 :fou: par semaine dans mon boulot me fait dire que

     

    entre 12 et 16 ans c'est vraiment l'age le plus difficile a appréhender d'une point de vue relationel !!! outre le fait que le corps change et que son propre regard sur soi n'est pas facile a admettre surtout dans une activité piscine ou le corps est en avant (si si !!!), il apparait difficile pour un adulte de faire "copain de plongée avec des gamins".

     

    en plus de l'aspect physique, il y a l'apprentissage des relations a l'autre, des questions existentielles qui vont du "HANNNNNNNNNNNNNN :eek::eek::eek: j'ai les cheveux mouillées à : la vie me fait peur, je suis inquiet(e) pour mon avenir dans ce monde capitaliste :confused::confused: !!!!"

     

    un jour tu seras un héros, le lendemain un idiot et seul les ados entre eux sauront pourquoi ??? il faut accepter cela, ma réponse c'est PAS DE REPONSE.

     

    il n'y a aucune règle pré établis hormis celles du bon sens pédagogique. la question c'est qu'est ce que cela apporte a l'ado que tu lui fasse la bise ou que tu balance un SALUT général ???

     

    Perso j'ai toujours mis une barrière dans mon approche avec les jeunes, tu dois enseigner et les rôles sont clairs, trop de familiarité et c'est la confusion des genres et sans que tu t'en rende compte, il se crée une incompréhension donc un frein a l'apprentissage. MAIS c'est un métier.

     

    Dans le monde du loisir, c'est diffèrent mais se poser la question c'est déjà y apporter une réponse.

     

    PS : histoire vécu cet APM, une élève de 6ème en pleurs a cause du vent et de la pluie (en même temps j'enseigne a CARANTEC (29)) c'est pas la météo qui fait craquer cet élève mais juste la forme de ses cheveux, et quand une pleure il y a toujours 2/3 copines pour pleurer avec.

    Link to comment
    Share on other sites

    Perso , lors de mon stage péda pas de souci, bise aux ados ainsi qu'aux mamans.je trouve ça plus convivial, aucun probléme la dessus.On est là pour leur faire découvrir notre passion de la plongée et pas autre chose..........On est pas à l'armée.

    J'ai même eux des baptemes qui preferaient ne pas avoir leurs parents avec eux sur le bateau mais ça, est-ce que c'est une autre question!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    exact on est pas à l'armée mais quand je vais en club pro, je ne sers pas systématiquement la main aux responsables ni la bise aux monitrices.

     

    c'est exactement ce que je reproche aux formations c'est que l'on élude totalement les différents publics de plongeurs, on parle technique théorie etc etc masturbation...intellectuelle.

     

    mais qui parle du comportement des gamins de 8 ans, des ados, des mecs qui ont tout vu tout fait, du public féminin, des plongeurs handicapés.

     

    ce travail est fait par chacun plus ou moins bien selon son vécu ou son métier.

    Link to comment
    Share on other sites

    préambule aux textes officiels en EPS pour le cycle central 5/4 éme qui correspond à 12/13 ans

     

    A ce stade de la scolarité, les enfants présentent globalement quelques caractéristiques fortes, dont l’enseignant tient compte

    lors des pratiques sportives et physiques.

    La cinquième et la quatrième sont des classes sensibles. Les turbulences de l'adolescence, que connaissent tous les élèves,

    filles et garçons, suscitent à la fois de nouveaux possibles et des difficultés imprévues. Des décalages de représentations et de

    mobiles peuvent se creuser, selon les appartenances sociales et les différences de sexe et d'âge.

    En éducation physique et sportive, ces répercussions dues à l’adolescence sont amplifiées par l’importance des

    transformations morphologiques (taille, poids, apparence) et par leur manifestation à des moments différents suivant les

    élèves.

    Si cette évolution est favorable au développement des prestations physiques dans de nombreuses activités, elle appelle

    parfois, dans d’autres activités ou pour certains adolescents, d’importants efforts de réajustement. Elle peut entraîner des

    enthousiasmes et des engagements, parfois excessifs, mais également une forte démotivation pour les activités physiques et

    sportives.

    Ces différences dans le développement de la personne, caractéristiques de cette période, ne doivent pas devenir des sources

    d'inégalités. C'est pourquoi l'enseignant, à ce stade de la scolarité, s'efforce de suivre l'évolution des élèves et veille au

    maintien de leur engagement personnel - et du plaisir qu'ils en éprouvent - ainsi qu'à l'affirmation de leurs compétences. Cette

    affirmation passe par l'acquisition de techniques corporelles nouvelles : elles constituent, pour l'adolescent, des points d'appui

    concrets favorisant la restructuration et l'identification de sa personnalité.

    Le désir de réussite et de connaissance de soi est à soutenir : l'élève est impliqué dans les procédures de compréhension de

    ses actions, notamment celles relatives à la connaissance des résultats et à leur évaluation. L'enseignant valorise les réussites

    et veille à rendre acceptables les échecs, comme une expérience nécessaire sur la voie du progrès.

    La mixité doit être encouragée mais, sous peine de produire l'inverse des résultats recherchés, elle ne peut être conduite dans

    l'ignorance des différences. Dans la perspective d'une culture commune, il convient d'en tenir compte dans le choix et la mise

    en oeuvre des activités proposées. L'enseignant peut organiser le travail de la classe par sous-groupes ; selon les besoins, il

    alterne les critères de niveau et d'affinité, en veillant à ce qu'aucun élève ne soit exclu.

    Link to comment
    Share on other sites

    • 4 months later...

    Arranges toi aussi de toujours etre vu par d'autre ados et/ou parent ca evite les pb. Chez nous vestiaire séparé, fille garcon. Comme il n'y a pas de monitrice généralement une maman est dans le vestiaire fille. Apres pour la bise ca depend je laisse faire quand j'arrive le premier les jeunes(e) gerent le bonjour bise ou pas. Si j'arrive apres un bonjour general

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 22
        Apres un nouveau report du séjour en Indonésie on décide de sortir ce qui pour nous est un plan B : un séjour aux Maldives !   Suite aux différents pbs posés par la crise covid on transgresse notre règle et on passe par agence ; on découvre les joies de remplir un formulaire "Imuga" qui ne pose pas de pb pour le voyage aller mais comporte qques "pièges" pour le retour...mais chuis pas bon en informatique...et que nous devons faire un test PCR qui finalement sera annulé qques jours avan
      • 422
        Bonjour à tous J'ouvre ce topic pour avoir quelques info sur les fonctionnalités de l'ostc 2n. J'ai le mien depuis trés récemment, alors je n'ai pas encore tout assimillé.   1° je n'arrive pas a le connecter au PC avec JDIVELOG, ça me marque "port inconnu" , il y a une manip particuliere a faire pour que ça fonctionne ?? ou il faut être ingénieur informaticien ?   2° sur la notice il y a marqué que l'on peut éditer un texte personnalisé en bas de l’écran, mais je ne vois nul par la p
      • 45
        Bon je constate que cela commence a bouger du coté de l'indonésie.   Actuellement il n'est pas encore possible d'y retourner comme on veut, mais il y a des signes encourageant.   1) Manado est une des seules portes d'entrées avec Jakarta 2) Les opérateurs touristiques ont négocié afin de pouvoir offrir des "séjours quarantaines" 3) Par Martinoo je suis aussi tombé sur des "croisières quarantaines".  Il y en a vers Halmanera    bref j'ai commencé a glaner d
      • 19
        Sur le site de la GdF le plan est ancien et j'aimerai en  avoir un avec toutes les nouveautés. Il manque par exemple le bateau et certainement encore plein d'autres trucs.   Si quelqu'un a cela de dispo merci de partager.   Hugues
      • 3
        Bonjour      Nous partons aux Seychelles cet été en famille (3 enfants de 8 12 et 15 ans). Mes 2 grands sont 'débrouillés' et ma femme et moi avons un niveau 1 et une 40aines de plongées.      Nous envisageons de caler notre planning en réservant 4 à 6 jours pour faire quelques plongées et permettre aux deux grands de passer un premier niveau (ou Padi). Avez vous un club francophone et adapté aux enfants à recommander sur Mahé ou Praslin ?   Merci d'avance !  
    ×
    ×
    • Create New...