Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Retour sur une petite dérive en mer rouge.


    Messages recommandés

    • Réponses 108
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Et, pour moi qui ne suis pas marin, même d'eau douce, c'est une habitude partagé par les différents capitaines (loisir, pêche, commerce...) que d'être branché en écoute sur ce canal ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    @ Molo Molo. Tu veux une réponse honnête? La voilà. Dans certains pays, il y a peu de marins qui écoutent le 16. Par contre, mon expérience dans les Antilles Françaises est que le CROSS répond toujours aux appels à l'aide. Il m'est déjà arrivé d'appeler sur le 16 un bateau, même assez important, qui avait une "route de collision" avec moi pour lui demander quelles étaient ses intentions. Et bien, une réponse de sa part était loin d'être garantie.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 1 month later...

    Histoire révélatrice et sujet instructif (qui me rappel une expérience difficile il y a plus de 30 ans) … Alors 100x oui pour le kit de secours (Miroir, Sifflet, lampe flash (avec des piles ok), une Sangle/un boute de liaison… au besoin un parachute très long, un Divealert mais sur un flexible MP additionnel, un Nautilus Life Line ou équivalent…)

     

    Au demeurant c'est surtout avant et pendant la plongée qu'il faut évaluer et travailler sur ce risque :

    • Dans la phase « plongée » Avant (préparation), Pendant (sous l’eau) et après (Une fois en surface pas encore au sec et une fois au sec mais encore en phase de déco) un maitre mot pour prendre des décisions « Que faire pour assurer une décompression sure et efficace ? », préparer sa plongée avec en téte de bien faire au premer coup (Right Fist time) et travailler le" What if"
    • + bonne condition physique (cela permet aussi de réfléchir et d’agir), de l'experience, des connaissance et un mental adhoc.
    • + toujours avoir le tuba, ne jamais perdre la ceinture (pour nager efficacement avec le masque et les palmes), un phare « chargé au Top »... en mer chaude un petit débordoir pour se rassurer (Une tige de réserve retailler cela va très bien).
    • + En cas de plongée dérivante, si il y a un risque au niveau du suivi en surface, s'équiper d'une bouée de surface avec un moulinet (reel)
    • + un bateau (Resp de plongée et équipage) qui connait les sites, l’environnement du secteur (Vents, courant, topo…jour & nuit) et avec lequel nous avons un plan « What if ? » commun et connu entre les moniteurs, les plongeurs, les pilotes d’annexes et du bateau mere.

    Et régle de base bien penser aussi à travailler le risqué sur son point de sortie.

     

    Par ailleurs oui, la perte d’un plongeur (ou d’un homme en mer, le gars qui va pisser la nuit en croissiére) est certainement le risque n°1 en séjour plongée, pourtant c’est un sujet qui n’est que très peu pris en compte dans les formations et pas ou très peu aborder. Donc c’est à faire (ou à demander) impérativement dans la phase de préparation d’une plongée et à partager avec le resp. plongée et l’équipage (qui ont dans la trés grande majorité des cas cette exigence)

     

    Je ferai un sujet sur mon experience d'une longue derive en mer.

     

    Amicalement,

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...