Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Bataille en Antarctique!


coachise
 Share

    Recommended Posts

    Dans ces conditions, les règles de navigation classiques ne sont qu'un lointain souvenir.

     

    Je suis assez d'accord avec cela, c'est pour cela que je me pose la question des assurances... Surtout que des vidéos sont à l'appui...

     

    Les baleiniers ne sont pas autorisés dans la zone d'Antarctique, c'est une violation du traité.

     

    Même sous la fausse excuse des expéditions scientifique ? Visiblement un quota est autorisé non ? Et c'est de cette exception que les nippon abusent ?

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 226
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Je suis assez d'accord avec cela, c'est pour cela que je me pose la question des assurances... Surtout que des vidéos sont à l'appui...

     

     

     

    Même sous la fausse excuse des expédition scientifique ? Visiblement un quota est autorisé non ?

    Le traité de 1959 interdit toute l'exploitation au delà de 60° latitude sud (Antarctique).

    Link to comment
    Share on other sites

    Question bête, il est dit que l'Ady Gil est équipé d'un pointeur laser. Est-ce pour géner l'équipage ? (Est-ce dangereux pour les yeux ? )

    Ou est-ce que le laser à une influence sur le bateau ?

    Apparemment, c'est pour aveugler l'équipage :confus: ... (lésions définitives ?)

    Selon cet article (dont on se doute qu'il n'est pas pro-"activistes" comme ils disent...) : http://www.themercury.com.au/article/2010/01/06/120075_todays-news.html :

     

    Aiming directly to the Nisshin Maru crew, the activists have repeatedly fired illegal high-power laser devices which can produce blindness when irradiated to the naked eye and have fired projectiles containing butyric acid, a substance highly hazardous to the human body including skin and eyes. Their actions are nothing but felonious behaviour.

    On apprend au passage qu'ils envoient aussi des projectiles d'acide ...

     

    Le laser en action : http://video.aol.fr/video-detail/ady-gil-boat-shoots-green-laser/1650553201

    Link to comment
    Share on other sites

    Le traité de 1959 interdit toute l'exploitation au delà de 60° latitude sud (Antarctique).

     

    Je ne suis pas juriste et j'ai du mal a prendre position (même si je suis pour la protection des baleines). Cependant, visiblement le Japon pourrait avoir une certaine forme de légalité non ?

    C'est un histoire de point de vue non ? Sans vouloir polémiquer.

     

    e programme de recherche a été prolongé par le programme JARPA II en 2005/2006. Le Japon se fonde sur la règlementation de la CBI pour conduire son programme, les membres de la CBI ayant le droit selon l'article 8 de la Convention internationale pour la réglementation de la chasse à la baleine (CIRCB) d'émettre des permis spéciaux de chasse scientifique, et affirme que c'est le règlement de la CIRCB qui exige que la viande de baleine issue de cette chasse soit utilisée autant que possible. Le Japon poursuit le but fixé par la CBI d’assurer « la conservation judicieuse de l'espèce baleinière et, partant, de rendre possible le développement ordonné de l’industrie baleinière » 6.

    De 1987 à 2006, 182 documents scientifiques ont été présentés à la CBI, et 91 articles ont été publiés5. Le programme JARPA concernait la chasse à la Baleine de Minke (ou rorqual de Minke, ou petit rorqual). Le Japon lance en 2005 le programme JARPA II qui ajoute des quotas pour deux nouvelles espèces : baleine à bosse et rorqual commun. Le gouvernement japonais acceptera toutefois de suspendre le quotat des baleines à bosse tant que les discussions sur le "Futur de la CBI" sont en cours5. En 2004/2005, le prélèvement annuel effectué par la recherche scientifique japonaise s'élevait à environ 400 spécimens de rorquals de Minke antarctiques, pour un total de capture d'environ 6 777 depuis 1987/19887. Se basant sur les résultats de ses recherches, le Japon a demandé sans succès la levée du moratoire sur la chasse commerciale à la baleine, et exprimé l'intention d'augmenter ses prélèvements dans un cadre scientifique jusqu'à 850 rorquals de Minke antarctiques par an.

     

    Au passage... Merci pour ton CR sur l'antarctique; je te remercie, je dois y partir dans 2 ans.

    Link to comment
    Share on other sites

    :eek: qui c'est ce gus tatoué avec vhf autour du cou? un Rambeau amaigri?

    pis l'autre video avec des musiques guerrieres maohis...tres classe

     

    C'est pas faux.. Mais le bateau, quelle merveille !

     

    Et puis ils sont quand même un peu pirates... Y'a qu'a voir le drapeau !

    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne suis pas juriste et j'ai du mal a prendre position (même si je suis pour la protection des baleines). Cependant, visiblement le Japon pourrait avoir une certaine forme de légalité non ?

    C'est un histoire de point de vue non ? Sans vouloir polémiquer.

     

     

     

    Au passage... Merci pour ton CR sur l'antarctique; je te remercie, je dois y partir dans 2 ans.

    Il peut avoir une légalité, mais au dessus de 60°, jamais. Le Japon a signé le traité sur l'Antarctique, alors pas d'excuse :

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_sur_l'Antarctique

     

    Merci. :chinois:

    Link to comment
    Share on other sites

    Il peut avoir une légalité, mais au dessus de 60°, jamais. Le Japon a signé le traité sur l'Antarctique, alors pas d'excuse :

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_sur_l'Antarctique

     

    Merci. :chinois:

     

    Merci pour ces infos. C'est les infos que je cherchais !

    Mais qui pourrait sanctionner le Japon ? Légalement (sans passer par de la piraterie) ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci pour ces infos. C'est les infos que je cherchais !

    Mais qui pourrait sanctionner le Japon ? Légalement (sans passer par de la piraterie) ?

    La garde australienne a déjà arrêté plusieurs fois, mais le problème, l'océan est vaste.

    Link to comment
    Share on other sites

    La garde australienne a déjà arrêté plusieurs fois, mais le problème, l'océan est vaste.

     

    Il suffirait donc d'embarquer un représentant de la garde Australienne sur les bateaux de la Sea Chepheld !

    Les interventions de la part de l'Australie étaient-elles aussi violentes ? Ou les bateaux nippons se plient aux demandes des gardes ?

    Y'a-t-il des amendes ? Des confiscations ? Des sanctions ?

    Ou simplement : "Vous n'avez pas le droit d'être là !" "-Ah desolé, notre GPS est en panne, c'est vrai on recommencera plus"

     

    Car interdire sans sanction... on sait tous que cela ne marche pas. Y'a-t-il un organisme compétent pour sanctionner ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Il suffirait donc d'embarquer un représentant de la garde Australienne sur les bateaux de la Sea Chepheld !

    Les interventions de la part de l'Australie étaient-elles aussi violentes ? Ou les bateaux nippons se plient aux demandes des gardes ?

    Y'a-t-il des amendes ? Des confiscations ? Des sanctions ?

    Ou simplement : "Vous n'avez pas le droit d'être là !" "-Ah desolé, notre GPS est en panne, c'est vrai on recommencera plus"

     

    Car interdire sans sanction... on sait tous que cela ne marche pas. Y'a-t-il un organisme compétent pour sanctionner ?

    Les interventions d'Australie n'ont pas été violentes. Je ne sais pas excatement ce qui s'est passé, mais je crois ça n'a pas été sévère. Malgré le GPS, le radar etc, l'océan reste toujours très difficile à contrôler.

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour avoir vu les 2 vidéos, il me semble que le baleinier fait bien un écart (volontaire ?) vers la droite. De plus, il continue à charger le Ady Gil au canon à eau après le choc.

    J'ai donc l'impression qu'il y a :

    - non respect du code maritime (priorité de l'Ady Gil)

    - tentative de meurtre

    - non assistance à personne en danger (c'est un 2° navire de Sea Shepherd qui a sauvé les marins).

    Je ne sais pas combien risque le capitaine japonais, mais Paul Watson n'a pas intérêt à lâcher l'affaire. De même, le propriétaire de l'Ady Gil a intérêt à porter plainte contre le baleinier.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 15
        J'ai fait 14 plongées en Antarctique souvent à -1°C dans toutes les profondeurs, plus froid que les lacs alpins en hiver.   La rencontre avec le phoque crabier est rare, parce qu'ils sont craintif à cause des léopards de mer et des orques, mais ça n'a pas été le cas avec moi. Les phoques crabier en surface se montrent souvent symphatique, mais sous eau, c'est l'inverse.   [VIMEO]208389950[/VIMEO]
      • 36
        Nous ouvrons ce Sujet pour vous faire partager le quotidien de Tiptup qui se trouve en mission sur la Base Antarctique Dumont D'Urville depuis le 25 décembre.   le premier Article à paraitre dans le Webzine nous relatera son long parcours avant d'arriver sur la base   http://www.plongeur.com/magazine/2010/01/22/lenaig-tiptup-en-direct-de-l-antarctique-base-dumont-d-urville/   ensuite nous aurons un RDV hebdomadaire où Lenaïg nous racontera pourquoi elle se trouve là-bas,ce qu'elle etudi
      • 54
        Avant Antarctique   À l’époque, j’étais un enfant, il n’y avait pas de portable, ni d’internet, et très peu d’images sur les journaux télévisés. Les journaux télévisés d’après-midi existaient et je voyais mon grand-père qui ne les manquait jamais par besoin d’information pendant mes vacances chez mes grands-parents. En 1982, on parlait de la guerre des Malouines entre l’Argentine et la Grande-Bretagne, il n’avait presque aucune image sur les nouvelles. La technologie de communication était si
      • 1
        Article publié le 5 novembre 2004 Par Denis Delbecq Source : LIBERATION   Baleines, phoques et manchots de l'Antarctique pourraient souffrir de disette. Une étude publiée hier dans Nature confirme que les stocks de krills, la crevette de l'océan Austral, sont en chute : 80 % de baisse en trente ans. Pour les scientifiques, le phénomène serait lié à la réduction de surface de la banquise observée dans l'Antarctique, zone de forte concentration de krills. Car ces crevettes adorent se nourri
    ×
    ×
    • Create New...