Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Bataille en Antarctique!


    Messages recommandés

    Et où y est il marqué qu'il est interdit d'y faire de la recherche scientifique?

    Justement, la recherche scientifique est autorisée.

    D'ailleurs, c'est bien sous couverture de la "recherche scientifique" que les japonais et norvegiens chassent impunement.

    Quant aux eventuelles sanctions internationalles, même si elles étaient possibles, les raisons politiques et economiquens l'emportent sur la sauvegarde des especes. Aucun pays, aucun grand organisme international n'ira chatouiller l'orgueil national des etats non respecteux des especes en voie de disparition.

    Ces especes sont donc condamnées, la survie de la biodiversité passe etant de loin dépassée par les intêrets à court terme. Aprés nous le deluge...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 226
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Justement, la recherche scientifique est autorisée.

    C'est bien ce que je pense, même si c'est un prétexte fallacieux au cas particulier.

    Mon interrogation allait donc vers Tomek et ses interventions à l'emporte-pièce.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Tu as raison, je vais aller acheter une arme, mettre un pare buffle sur la voiture et je vais aller faire la justice moi même... Mad Max c'est mon surnom :roule::roule:

     

    Certains me font peur :tetedure: :tetedure:

     

    oui, tu as raison, ne faisons rien, ou plutôt laissons nos sages gouvernants discutailler avec leurs éminents experts et autres lobbyistes.

     

    nos enfants nous remercirons un jour :fou:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La grosse différence entre Sea Shepherd et ce baleinier, c'est que Sea Shepherd prévenait quand ils allaient charger et laissaient le temps à l'équipage du navire pris pour cible de quitter leur navire en sécurité. De plus, ils ne continuent pas à les canarder après les avoir couler (cf. le canon à eau du baleinier).

     

    Je pense que dans ces zones sans juridiction, le seul code juridique qui tienne, c'est le code d'honneur de la piraterie. Donc à l'abordage et pas de quartiers !!! captainpirate.gif

     

     

    SALUT

     

     

    donc, si je suis bien ton jugement, quand on en prend plein la tete, comme c'est le cas là, on ne se plaint pas... et quand on te laisse sur place, on en se plaint pas (pas de quartiers)

     

    faut savoir ce que l'on veut et etre cohérent : quand on ne respecte pas les usages, on ne reclame pas la protection des lois quand on perd

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Sea Shepherd ne se plaint pas (ou font mine de) et ils savent que c'est inutile sinon ils n'existeraient pas mais communique dans les médias (20h de TF1 hier, etc...) pour ramener du monde à leur cause et isoler les japonais et leur foutu soi-disante identité à défendre qui est d'ailleurs bien récente (années 60 je crois). Ils défendent un lobying. Les japonais ne mangent pas de viande de baleine, elle est d'ailleurs impropre bien souvent car la baleine en haut de la chaine alimentaire accumulent les toxines comme la viande de dauphins qui a ravagé de petits villages japonais (cf The Cove)

     

    Mais en Europe, on est pas mieux !! Les îles Féroés, vous connaissez ? Il s'y déroulent un véritable massacre de globicéphales innommable :

    http://www.webplongee.com/actualite/divers/massacre-globicephales-noirs.html

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'ajouterais, sur ce sujet sensible et sans porter de jugement trop hatif étant donné mon manque de connaissances sur ce dossier, que ; si on peut comprendre, faute de réaction des Etats et instances internationales, un groupe décide d'agir, même de façon un peu musclée, pour géner (empêcher c'est à mon avis illusoir) et communiquer (dimension non négligeable de l'affaire) sur ces pêches hors la loi, il ne faut pas confondre ceux qui commandent ces pêches et les autorités qui laissent faire avec les marins, dont c'est peut-être le travail et sans qu'on leur demande leur avis sur ce qu'ils font, qui sont sur ce bateau et qui font ce que leur patron leur demande de faire.

     

    J'ai des doutes, peut-être faux, sur la présence réélle et effective sur le bateau des décideurs et responsables de ces pêches.

     

    Si ces doutes sont vrais, je peux comprendre que seashepard intervienne pour empêcher la pêche, mais toute action mettant en danger la vie des marins sur le bateau ou leur santé (le laser) je ne peux pas cautionner.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    La gène occasionné par Sea Shepherd fait que par exemple la campagne de 2009 n'a pas rempli son quota de chasse et qu'elle a coûté de l'argent aux contribuables japonais. Sachant que les finances du Japon sont au plus bas en ce moment, Sea Shepherd espère qu'à cause du coût tout s'arrête enfin. Les dirigeants japonais apprécient guère cette mise à l'index qui nuit à leur image dans le monde.

     

    Cela finira peut-être pas payer un jour.

     

    Malheureusement il y a une prise de risque de part et d'autres. Paul Watson estime que chaque vie de baleine sauvée en vaut la peine.

     

    Il y a tellement de combats... le thon rouge, le dauphin, la baleine, l'espadon, ... on va dans le mur !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    criocere : j'étais en cours d'écriture de mon post quand tu as posté le tiens :), je réagis donc sur le vif.

     

    J'ai un autre problème avec le positionnement "sensible" ou de "sentiment" dans ce genre de cas. Là encore je manque d'éléments, mais les iles feroes se livrant à un massacre, c'est visible, ça fait barbar, est-ce pour autant qu'à leur niveau, c'est eux qui ont le plus gros impact, voir un impact certains sur l'espèce lors de ces pêches "traditionnelle".

     

    Je trouve qu'on a malheureusement trop tendance à parler des exemples symbolique mais représentant une goutte d'eau en therme de volume, en matière d'écologie. Les gros pollueurs, en masse, ne sont pas le pauvre petit pécheurs d'un coin défavoriser de la planète avec son bateau et son filet en comparaison au énorme chalut, qui racle les grand fonds sans discernement, et fournissent les poissons carrés pané qu'on achète au super marché sous différentes marques... Pourtant, il arrive qu'on jette l'opprobre sur ces "demeurés sauvages" qui continuent à pêcher pour survivre dans des zones où le poisson se raréfie dangereusement.

     

    En poussant le raisonnement "sensible", certains le font d'ailleurs, en regardant comment sont abattus les boeuf dans nos abattoirs, on pourrait refuser de manger du boeuf... et devenir végétarien strict parce que la mort, à la chaîne, c'est pas très joli à voir...

     

    Moi je continu à manger du boeuf. Ce qui ne m'empêche pas d'être sensible à la gestion raisonnée de nos ressources et à l'écologie.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    J'ai un autre problème avec le positionnement "sensible" ou de "sentiment" dans ce genre de cas. Là encore je manque d'éléments, mais les iles feroes se livrant à un massacre, c'est visible, ça fait barbar, est-ce pour autant qu'à leur niveau, c'est eux qui ont le plus gros impact, voir un impact certains sur l'espèce lors de ces pêches "traditionnelle".

     

    Non, mais je pèse mes mots, il s'agit bien d'un "massacre" à coups de machettes ou crochets pour le fun, pour que les hommes montrent leurs virilités. Il existe des méthodes de mise à mort qui évitent à l'animal d'agoniser et donc de souffrir pendant 1/2 heure (les scientifiques ont démontré que même le poulpe qui n'est pas un mammifère souffre) . Le boeuf est tué quasi instantanément au pistolet.

     

    Les mammifères marins sont proches de l'homme dans l'arbre phylogénique (l'arbre d'évolution) et souffrent. Sea Shepherd a filmé une baleine qui agonisait pdt 1/2 heure tracté par un navire japonais. J'ai rien contre le prélèvement, mais qu'on le fasse "proprement" et raisonné comme tu dis.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    criocere : j'étais en cours d'écriture de mon post quand tu as posté le tiens :), je réagis donc sur le vif.

     

    J'ai un autre problème avec le positionnement "sensible" ou de "sentiment" dans ce genre de cas. Là encore je manque d'éléments, mais les iles feroes se livrant à un massacre, c'est visible, ça fait barbar, est-ce pour autant qu'à leur niveau, c'est eux qui ont le plus gros impact, voir un impact certains sur l'espèce lors de ces pêches "traditionnelle".

     

    Je trouve qu'on a malheureusement trop tendance à parler des exemples symbolique mais représentant une goutte d'eau en therme de volume, en matière d'écologie. Les gros pollueurs, en masse, ne sont pas le pauvre petit pécheurs d'un coin défavoriser de la planète avec son bateau et son filet en comparaison au énorme chalut, qui racle les grand fonds sans discernement, et fournissent les poissons carrés pané qu'on achète au super marché sous différentes marques... Pourtant, il arrive qu'on jette l'opprobre sur ces "demeurés sauvages" qui continuent à pêcher pour survivre dans des zones où le poisson se raréfie dangereusement.

     

    En poussant le raisonnement "sensible", certains le font d'ailleurs, en regardant comment sont abattus les boeuf dans nos abattoirs, on pourrait refuser de manger du boeuf... et devenir végétarien strict parce que la mort, à la chaîne, c'est pas très joli à voir...

     

    Moi je continu à manger du boeuf. Ce qui ne m'empêche pas d'être sensible à la gestion raisonnée de nos ressources et à l'écologie.

    C'est vrai ce que tu dis Cooltrane. Le vif du sujet (bien que dans le cas présent la discussion est ouverte sur l'accident intervenu hier..) est ailleurs, il est dans la problmathique de la pêche industrielle (avec un pourcentage de 80% des prises transformés en farines animales ou tout simplement rejetées à la mer pour cause de superproduction....) Il est vrai que le sujet est vaste. La chasse à la baleine, au requin (10 milions chaque année principalement destiné au marché asiatique) ou encore le thon rouge sont des sugets "phare" qui ont une chance de sensibiliser la population au sujet de l'apauvrissement des mers et disparition des ressources.

    La sauvegarde de la biodiversité n'est qu'un des aspects. L'autre, trés terre à terre, consiste dans le fait que de nombreuses populations côtiéres (l'Afrique par exemple, mais les exemples sont nombreux,) dont la mer etait la principale source de survie ne peuvent plus se nourrir. La pêche côtiere disparaît totalement car les bancs de poissons sont raflés par les filets derivants et les bateaux usine à une echelle totalement demesurée. Mais comme dirait criocere, le sujet est vaste...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    C'est bien ce que je pense, même si c'est un prétexte fallacieux au cas particulier.

    Mon interrogation allait donc vers Tomek et ses interventions à l'emporte-pièce.

    Même les scientifiques n'ont pas le droit de pêcher, ni de chasser. Les bases scientifiques doivent importer la quasi-totalité des denrées, c'est prévu dans le traité. Cela ne change rien pour les baleiniers.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le rôle des Sea Sheaphers n'est pas de suivre les "régles de navigation classique." Assis devant le petit ecran ce n'est peut-être pas visible mais la bas c'est la guerre. Sea Sheppards sont les porteurs de lance de tous ceux qui se sont lassés d'hypocrisie politicarde et de conventions internationales non respectées. C'est pour ça que nombreux d'entre nous les soutenons et nous ralions à leur cause.

    Pour des actions gentilles obeissant aux régles il faut peut-être envisager une autre assos; un club de voile de plaisance ou kek'chose dans ce genre là !

     

    +100000 :top:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    citation.gifAnnotation: par syrena

    Le rôle des Sea Sheaphers n'est pas de suivre les "régles de navigation classique." Assis devant le petit ecran ce n'est peut-être pas visible mais la bas c'est la guerre. Sea Sheppards sont les porteurs de lance de tous ceux qui se sont lassés d'hypocrisie politicarde et de conventions internationales non respectées. C'est pour ça que nombreux d'entre nous les soutenons et nous ralions à leur cause.

    Pour des actions gentilles obeissant aux régles il faut peut-être envisager une autre assos; un club de voile de plaisance ou kek'chose dans ce genre là !

     

    +100000 :top:

     

    :D Yes, ya un moment ou il faut dire stop devant l'inaction de nos gouvernants d'autant que ces ressources sont le bien de tous. Et nos enfants, on leur demande leur avis ?

     

    Hors Sujet : Que va-t-il se passer justement avec le thon rouge cette année ? Encore des quotas ? Alors que tous les scientifiques disent stop ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    La raison de la chasse opérée par le Japon, Norvege, Islande est bien plus vicieuse: il s'agit d'affirmer l'identité nationale, de rassurer les nationalistes et les ultraconservateurs. L'attachement aux valeurs ancestrales.

     

    Ah bon c'est serait donc un problème culturel... Moi je pensai naïvement que les bestiaux étaient tués pour être consommé :surpris:. Ah mais si c'est que le grand-père de mon grand-père le faisait, et que donc faut que je le fasse, ça sera très compliqué à remettre en cause (sauf bien entendu quand y'en aura plus).

     

    MMhh... Pourtant les Etats-Uniens entre autres, y en péchaient des baleines (si je l'ai lu dans Moby Dick) et ils ont arrêtés... Y sont pas attachés à leurs valeurs ancestrales eux ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 15
        J'ai fait 14 plongées en Antarctique souvent à -1°C dans toutes les profondeurs, plus froid que les lacs alpins en hiver.   La rencontre avec le phoque crabier est rare, parce qu'ils sont craintif à cause des léopards de mer et des orques, mais ça n'a pas été le cas avec moi. Les phoques crabier en surface se montrent souvent symphatique, mais sous eau, c'est l'inverse.   [VIMEO]208389950[/VIMEO]
      • 36
        Nous ouvrons ce Sujet pour vous faire partager le quotidien de Tiptup qui se trouve en mission sur la Base Antarctique Dumont D'Urville depuis le 25 décembre.   le premier Article à paraitre dans le Webzine nous relatera son long parcours avant d'arriver sur la base   http://www.plongeur.com/magazine/2010/01/22/lenaig-tiptup-en-direct-de-l-antarctique-base-dumont-d-urville/   ensuite nous aurons un RDV hebdomadaire où Lenaïg nous racontera pourquoi elle se trouve là-bas,ce qu'elle etudi
      • 54
        Avant Antarctique   À l’époque, j’étais un enfant, il n’y avait pas de portable, ni d’internet, et très peu d’images sur les journaux télévisés. Les journaux télévisés d’après-midi existaient et je voyais mon grand-père qui ne les manquait jamais par besoin d’information pendant mes vacances chez mes grands-parents. En 1982, on parlait de la guerre des Malouines entre l’Argentine et la Grande-Bretagne, il n’avait presque aucune image sur les nouvelles. La technologie de communication était si
      • 1
        Article publié le 5 novembre 2004 Par Denis Delbecq Source : LIBERATION   Baleines, phoques et manchots de l'Antarctique pourraient souffrir de disette. Une étude publiée hier dans Nature confirme que les stocks de krills, la crevette de l'océan Austral, sont en chute : 80 % de baisse en trente ans. Pour les scientifiques, le phénomène serait lié à la réduction de surface de la banquise observée dans l'Antarctique, zone de forte concentration de krills. Car ces crevettes adorent se nourri
    ×
    ×
    • Créer...