Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
nico300g

vyper air + sonde donc plus de mano ????

    Messages recommandés

    Je plonge en bi séparé et j'ai 2 sondes Uwateck (j'avais acheté la deuxième chez skah diving pour 140 €) mais je garde mais 2 manos pour deux raisons

    la première => la redondance

    la deuxième c'est que je ne peux afficher qu'un gaz à la fois donc le mano me permet de gérer la pression du second bloc (inutile pour les gens qui n'ont pas ma config) mais permet surtout de connaitre la pression dans mais bloc lorsque je bascule l'ordi sur un gaz de deco (ce qui est beaucoup plus courant).

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Avoir un gros sac pour son matos, c'est comme les mec qui ont un gros 4X4, c'est pour compenser quelques chose!!! :froglol:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    avec uwatec la gestion du gaz est parfaitement pris en compte pas de coupures.

    l'autonomie est parfaitement calculée, lorsque je choisis de sortir avec 50 bars, l'ordi prend en compte la conso et indique le moment de la remontée, et immanquablement la réserve en surface est de 50 bars.

    C'est très fiable et cela constitue une aide de plus, en aucun cas ça ce substitue à une bonne planification pour des plongées profondes mais c'est bien plus qu'un gadget...enfin pour l'utilisation que j'en ai.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    oui je te rejoind

    mais la sonde calcul tous (la conso ,azote )

    et je pense que de savoir combien de minute il te reste c'est bien aussi

    alors que le mano c'est casse tete a calculer et toujours a peu pres

    ce n'est pas la sonde qui calcule l'azote résiduel dans une plongée à paliers, c'est l'ordinateur

    la sonde, éventuellement, servira pour que l'ordinateur puisse te dire "là, normalement, vous êtes mort".

     

    pour le calcul de consommation, l'expérience m'a appris que je respirais suffisamment, mais pas trop.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je l'ai pris parcequ'il y avait seulement un surcout de 100€ par rapport à l'ordi

    hébé, devait être affiché vachement cher, l'ordi :D

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    la sonde, éventuellement, servira pour que l'ordinateur puisse te dire "là, normalement, vous êtes mort".

    ??? :fou::tcherno:

    constructif ! nan je plaisante c'est du grand n'importe quoi...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ??? :fou::tcherno:

    constructif ! nan je plaisante c'est du grand n'importe quoi...

    Comme d'hab avec DuboisP :froglol:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    mécaniquement parlant un mano c'est probablement plus fragile, y'a des joints qui s'usent, le flexible qui peut peter, ça aime pas trop les chocs...

     

    La sonde, y'a le probleme de la pile, des interferences sous l'eau parfois avec l'éclairage HID ou le flash mais pour ma part je n'ai jamais entendu parler d'accident avec une sonde. Par contre, les flex qui petent, les swivel qui fuient... mmmh.

     

    Pour le reste, la défaillance des mesures d'une sonde ou d'un mano en plongée, c'est pas un élément critique du moins quand les choses sont proprement planifiées.

     

    J'ai les deux systemes simultanément sauf quand je voyage où je suis à la sonde uniquement (gain de poids).

    La question, c'est pas sonde ou mano.

    C'est "j'ai une sonde, est-ce que je démonte mon mano ?"

     

    réponse : Ca dépend. Et la plupart du temps, vu les profils effectués, il est démonté.

     

    Parfaitement d'accord.

    Je ne plonge qu'avec une sonde depuis une bonne dizaine d'années. C'est super fiable, et la pile ne tombe pas en rade du jour au lendemain, ni même au cours d'une plongée. Si elle faiblit, il suffit d'approcher le poignet de la sonde pour récupérer la mesure ... et penser à la changer à ton retour de vacances...

    Et quand bien même elle tomberait vraiment HS au milieu d'une plongée (ce qui ne m'est jamais arrivé), tu connais ta conso et mets fin à ta plongée...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    merci xabi pour ta reponse simple mais tres efficace

    En fait, je te propose de réfléchir à la question "que se passe t'il dans ma plongée prévue si mon mano tombe en panne" => Si il y a un risque vital => on double

    Et de plonger juste avec la sonde. Et si ça te plombe une ou n plongées, de redonder avec le mecanique.

     

    pour ma part, j'ai fait 3 plongées sans mano :

    - J'ai oublié de ré-apairer en surface. Je m'en suis rendu compte au bout de 2 minutes en Egypte sur un profil "patate à droite, patate à droite, patate à droite, bateau" avec 10m de fond. J'ai planifié la plongée sur la conso (connue) de mon binôme.

    - J'ai oublié d'ouvrir le robinet du second détendeur (je ne comprenais pas pourquois je n'avais pas de pression sur l'ordi). Comme j'ai compris qu'en surface (j'étais encore plus con à l'époque), un mécanique n m'aurais pas plus servi.

    - le callage de la pile de l'ordi était défectueux (mauvaise pile...) => reboot de l'ordi au bout de 5mn avec réinitialisation profondeur (erronnée), temps et pression indisponible => Soit on arrète la plongée parceque l'ordi est aux fraises, soit on continue parcequ'on estime que ca peut se faire au feeling (ce que j'ai fait ; Autonomie réputée plus que large, fond connu et faible - plongée dans la courbe - et proximité avec le bateau.) et... parcequ'on a un binôme sur lequel on peut s'appuyer pour avoir 2-3 indications....

     

    Là encore, relativiser en se rappelant que pas mal de plongées ont été faites avant l'invention du manomètre immergeable...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    remonter, 'faut encore pouvoir...

     

    tu connais le truc qu'on appelle "paliers" ?

    :D

    Le mano ne rajoute pas de gaz ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ce n'est que modérément le cas : l'ordi ne stocke que la pression de début et de fin, pas les pressions intermédiaires, donc pas de possibilité de déterminer les moments de surconsommation.
    en fait, c'est le logiciel qui est "moisi". les données sont récupérable via access

    Par ailleurs impossible, si on le souhaitait, de s'en servir en plongée pour connaitre son autonomie restante : le résultat est fantaisiste, vise à la grosse louche le temps restant avant 50 bars, je pense, et et tout cas indique une autonomie de 0 vers les 35-40 bars.

    Tout au plus, permet-il, comme il est plus précis, de calculer de tête une consommation sur un intervalle réduit.

    Par ailleurs, en cas d'interruption de consommation en dessous de 17 bars l'ordi perd la synchronisation, et donc en cas de reprise ne descendra pas en dessous de cette valeur. Et cette synchronisation est également perdue en dessous de 11 bars, même sans interruption de consommation.

    Certes. MAis ce n'est pas critique, dans la mesure où on est censé etre sur le bateau à ces pressions, ou tout du moins en train d ele regagner. Donc que l'on ait une mesure ou pas ne change rien, faut être remonté en surface ou en train de le faire.
    Je précise d'ailleurs que ce sont les valeurs basses, puisqu'en réalité la sonde m'indique environ 10 bars de moins que mon mano analogique, et que celui ci est bien à 0 (et pas -10) lorsqu'il n'est pas sous pression.
    Et pourquois ne serait-ce pas le mano mécanique qui serai fantaisiste ? ;)

    les manos récent ont des incertitudes contractuelles de 10% (+/- 20 bars bloc plein). Pour avoir comparé mes 3 manos numeriques avec ma dizaine de mécanique, je peux t'indiquer qu'ils sont bien plus fiables dans leur mesure que les mécaniques, surtout avec l'age... (parqu'un tube de bourdon plein de graisse, de sel et d'oxydes de cuivre, comment dire... :froglol: )

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'utilise une sonde depuis 4 ans (200 plongées)

    Les seulesnfois ou elleN'a pas fonctionnées c'est parce que j'acaps publié d'allumer l'ordi avant la Mose a l'eau.

    De toute manière'je sais qu'avec mon bloc je peux rester 90' en ommersion. Donc je me limite a ,0

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je sais plus quoi penser

    je me dit qu'il faut alors revenir au bon vieux temps ou je plongais sans stab avec mon bloc avec reserve (on sait jamais le mano ) mes bonnes vielles table et surtout mon profondimetre

    au final ordi +sonde pas bien (bon je me suis fait plaisir ,je vais m'en servir pour aller bossé c'est un peu gros mais pas grave

     

    sans plaisanter

     

    je pense que c'est pas nouveau(la sonde) il ya assez de recule pour dire que c'est fiable

    j'ai posé cette question pour avoir des avis or tout le monde part dans des directions

     

    je n'ai pas encore essayer l'ordi +sonde encore 15 jours a attendre mais avec toutes vos reposes je pense que je vais garder le mano non pas sur mon 1°etage pricipal mais sur le 2°avec l'octopus

     

    je maintenant que c'est plus utile comme meme je suis pas un plongeur "tek" JE PLONGE PLAISIR

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je n'ai pas encore essayer l'ordi +sonde encore 15 jours a attendre mais avec toutes vos reposes je pense que je vais garder le mano non pas sur mon 1°etage pricipal mais sur le 2°avec l'octopus

     

    je maintenant que c'est plus utile QUAND meme je suis pas un plongeur "tek" JE PLONGE PLAISIR

    ben voilà.

    comme beaucoup

    une sonde sur un principal, le mano sur l'autre.

    tu as même le droit qu'il ne traine pas et soit bien rangé.

     

    @xabi : mes 2 manos ont 10 bar d'écart. pas de problème, puisqu'on le sait.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    tu connais des problemes sur les sondes?

     

    Et oui ca arrive : j'ai un D9 avec sa sonde, en partant en Egypte impossible d'appairer.

    De retour de vacances je l'ouvre et il avait pris l'eau :mad:

     

    J'étais bien content d'avoir mon mano en backup !

     

    A+

     

    Eric

     

    PS quelqu'un aurait une idée du cout de réparation, la plaque électronique est oxydée...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 2
        https://www.divenewswire.com/marine-park-of-cozumel-announces-closure-of-marine-park-effective-october-7/
      • 0
        Bonjour Bizarre, je dois refaire l'appairage avant chaque plongée, il ne tient pas... Avez-vous déjà eu ce problème?   Merci de vos retours MB
      • 41
        J'ai  une petit question qui est peut être complémentent bête et que je ne me serai jamais posé si on ne m'avait pas fait la réflexion hier  . J'ai mis ma sonde sur le premier étage ou mon octo est fixé ainsi que  mon direct , et j'ai eue la question suivante : tiens tu ne la  met pas du coté ou tu respire ,tu es sur que ça ne joue pas sur les calculs ????? Pour moi c'est simplement la baisse de la pression qui est la source  des calculs et donc peu importe le coté ou la sonde est fixé
      • 9
        Bonjour,   Sur cet autre fil , j'ai signalé une panne de ma sonde Uwatec sur un Galileo Luna.   Les intervenants ont fort logiquement pensé à un problème de pile, mais après échange des deux piles, celle de l'émetteur et celle de l'ordi le problème subsiste.   Les symptômes : - à l'allumage l'indication de pression n'est transmise qu'à la condition de mettre en contact l'ordi avec la sonde. - si l'on maintient la sonde à une distance normale entre 50 cm et 1 m, la transmission ne
      • 298
        Voici une présentation de la méthode de planification sur laquelle je travaille depuis 2011 et que j’enseigne depuis 2012. La méthode est détaillée sur une trentaine de pages. Les fainéants trouverons un résumé sur 3 pages en fin de document   Cette méthode a pour objectif d’être simple à mettre en place, rapide à utiliser et applicable à toutes les plongées loisirs à l’air.   Vous la trouverez ici : https://drive.google.com/file/d/0B2QgE3QM4MCHa3VDazdySWU0Mmc/view   Le document
    ×
    ×
    • Créer...