Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

sensations bizarres


vidage2masque
 Share

    Recommended Posts

    Cool si j'ai pu te répondre :D

     

    Mais j'ai pu constater que les apnéistes mettent les bras en avant pour descendre. Alors :grimace:

     

     

    C'est tout simplement pour une question hydrodynamisme... A la descente et à la remontée aussi... Ca devient technique et c'est ça qui est super intéressant :hehe:

    Orléans, c'est pas la porte à côté mais pourquoi pas organiser une session apnée sur un week-end ??? Tu me diras, Paris doit etre plus proche mais il n'y a pas le Mont Blanc ;)

     

    Si tu as d'autres questions, je suis à ton écoute !

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 66
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    idée

     

    Cool si j'ai pu te répondre :D

     

    C'est tout simplement pour une question hydrodynamisme... A la descente et à la remontée aussi... Ca devient technique et c'est ça qui est super intéressant :hehe:

     

    Hydrodynamisme ok, mais ils consomment plus dans ce cas?

     

    Orléans, c'est pas la porte à côté mais pourquoi pas organiser une session apnée sur un week-end ??? Tu me diras, Paris doit etre plus proche mais il n'y a pas le Mont Blanc ;)

     

    Un week end apnée à Cluses, pourquoi pas? On descend de temps en temps à Megève voir mes beaux-parents, ça peut donc se faire. D'ailleurs on y sera en août, on a des amis qui viennent plonger à Annecy.

     

    C'est une bonne idée :bravo:

    Link to comment
    Share on other sites

    Hydrodynamisme ok, mais ils consomment plus dans ce cas?

     

    Oui et non car une fois les bras tendus, ils reposent sur la tête... c'est juste une question de souplesse :D

    Tu remarquera que les bipalmes sont souvent bras le long du corps et les monopalmes bras tendus !

     

    Un week end apnée à Cluses, pourquoi pas? On descend de temps en temps à Megève voir mes beaux-parents, ça peut donc se faire. D'ailleurs on y sera en août, on a des amis qui viennent plonger à Annecy.

     

    C'est une bonne idée :bravo:

    Et bien écoute, tiens moi au jus alors... on se ferra un petit plouf en lac ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Sont très biens les explications de fabail ! :top:

     

    Je compléterais ptet par bras tendu pour mouvement ondulatoire que tu sois en mono ou en bi et bras le long du corps réservé au mouvement alterné des deux jambes car ça implique une modification de l'axe des épaules

    Ne pas accelérer à la fin pour également pour rv syncopal

     

    Suis aussi d'accord avec fabail, sur l'intérêt technique de la notion de glisse, mais qu'on retrouve autant en alterné qu'en ondulé. Par exemple, choix de palmage ample et plus lent ou plus rapide et moins ample

    Tout le boulot est d'optimiser chaque partie du corps pour ne pas freiner donc moins consommer

     

    Essaye une longueur de piscine, menton rentré contre le buste, et la même longueur la tête relevée pour voir le mur :D

    Link to comment
    Share on other sites

    Sont très biens les explications de fabail ! :top:

    Oui très bien

     

     

     

    ... bras tendus pour mouvement ondulatoire que tu sois en mono ou en bi et bras le long du corps réservé au mouvement alterné des deux jambes...

    Pour les exercices en piscine, en fosse ou eau libre (en bi-palmes pour moi), je tends toujours les bras.

    Pas pour les "balades découverte" car j'ai ma caméra à pousser:D

     

     

    ...bras le long du corps réservé au mouvement alterné des deux jambes car ça implique une modification de l'axe des épaules...

     

    Que veux-tu dire par "modification de l'axe des épaules"?

    Si les épaules basculent (roulis) dans l'axe du corps c'est que tes palmes te demandent trop d'effort.

     

    ...Ne pas accelérer à la fin pour également pour rv syncopal...

    Je dirais même plus (comme les Duponts): se laisser glisser

     

     

    ... sur l'intérêt technique de la notion de glisse, mais qu'on retrouve autant en alterné qu'en ondulé. Par exemple, choix de palmage ample et plus lent ou plus rapide et moins ample...

    Palmage ample ... ça freine.

    Cela m'a aussi été comfirmé pas le spécialiste et responsable de la commission de nage avec palmes.

    Une jambe qui monte trop haut casse le profil hydrodynamique.

    Voir aussi " Apnée" de Pelizzari et Tovaglieri

     

     

     

    ...Tout le boulot est d'optimiser chaque partie du corps pour ne pas freiner donc moins consommer...

    Entièrement d'accord avec toi

     

     

    ...Essaye une longueur de piscine, menton rentré contre le buste, et la même longueur la tête relevée pour voir le mur :D

     

    Et en ne changeant rien à ta façon de palmer (ni l'amplitude ni la fréquence) compte de nombre de coups de palmes pour parcourir cette distance.

    Refait aussi le même test en essayant de glisser...rester allongé.

     

    A+

    dcvf

    Link to comment
    Share on other sites

    oui tu as raison dcvf, j'ai dit une counerie

    je précise le sens (profond :D) de ces quelques lignes :

    quand je faisais de la dynamique en piscine, donc horizontal, j'avais les bras tendus même en mouvement alterné

    C'est quand je faisais de l'apnée en mer, donc vertical, et que je remontais en alterné, j'avais les bras le long du corps.

    Mon histoire d'axe d'épaule, c'est quand tu palmes ample les bras le long du corps,j'avais un muvement en huit des épaules pour accompagner le mouvement d'appuyer sur les palmes

     

    si je remontais en ondulatoire, j'avais les bras tendus.

    et à la descente toujours bras tendus en alterné

     

     

    donc bref un grand portnawak, veuillez ne pas en tenir compte, c'était pas super pertinent mon intervention

    Link to comment
    Share on other sites

    sur youtube on trouve des vidéos (parfois :hehe: ) instructives, du moins visuellement ... tout est dans le bassin :D

     

     

    [YOUTUBE]<object width="480" height="385"><param name="movie" value="

    name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="
    type="application/x-shockwave-flash" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" width="480" height="385"></embed></object>[/YOUTUBE]

     

     

    [YOUTUBE]<object width="480" height="385"><param name="movie" value="

    name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="
    type="application/x-shockwave-flash" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" width="480" height="385"></embed></object>[/YOUTUBE]
    Link to comment
    Share on other sites

    bras

     

    Pour le palmage que ce soit en dynamique en piscine ou pour descendre à -10/15, je fais le même palmage souple et lent d'une amplitude environ égale à un pas normal.

     

    Et que ce soit en piscine ou en "descente", je mets les bras le long du corps. Je ne sais pas si c'est devenu une habitude, mais en piscine je me sens mieux de faire comme ça. J'ai l'impression d'être plus à l'aise et de mieux tenir.

    Pour le -10 m c'est aussi parce que ramener les bras le long du corps après que les palmes soient totalement rentrées dans l'eau me donne une poussée vers le bas . A la remontée je ne palme pas. Juste pour me stabiliser et pour le 360° à -3 m.

     

    Pour la tête c'est toujours menton rentré sur la poitrine. En piscine je regarde les lignes, je sais où est le mur. La tête relevée j'ai plus de spasmes.

    Pour descendre je suis le bout de la bouée sur le côté, je relève juste la tête quand je vois le plongeur au fond en arrivant.

     

    A force de faire ces exercices j'ai peu à peu progressé puisque je descends sans problème à -15 m en prenant mon temps et en faisant plusieurs signes avant et pendant la remontée. En piscine je tiens sans problème 25 m, je fais même parfois le virage. Mais je n'ai jamais fait 50 parce que je nage toujours avant environ une heure.

     

    En chasse je sais pas, l'objectif est pas le même. Je sais juste qu'entre la première de la saison et la dernière je vois plus de poissons parce que je reste plus au fond.

     

    J'ai essayé de trouver le livre de Pelizzari à Orléans, mais ils sont vraiment trop terriens. Je vais allez faire un tour sur Amazone.

    Link to comment
    Share on other sites

    sur youtube on trouve des vidéos (parfois :hehe: ) instructives, du moins visuellement ... tout est dans le bassin :D

    [

     

    "Dans le bassin", pas mal ;)!

     

    J'avais déjà vu la vidéo en mono-palme, c'est super beau! Il faut que je m'entraîne franchement. C'est trop tard pour fin juin et c'est pas ce qu'on me demande, mais juste pour me faire plaisir.

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour le palmage que ce soit en dynamique en piscine ou pour descendre à -10/15, je fais le même palmage souple et lent d'une amplitude environ égale à un pas normal

    ...............

     

    pour descendre, il y a plusieurs "écoles"... j'ai suivi un cours avec Pelizzari et lui préconise de la puissance dans les premiers mètres où la flottabilité est plus forte, puis un rythme moins soutenu, puis enfin la glisse.. tout ceci avec souplesse et relâchement bien entendu :D !!

     

    même si la technique est importante et essentielle pour les bras, les jambes, etc. je pense aussi qu'une fois celle-ci acquise, chacun trouve son style, celui qui rend confortable la descente et la remontée.

     

    Regarde Herbert Nitsch, on ne peut pas dire qu'il ait une technique sortie des "grandes écoles" .. pourtant c'est le meilleur dans certaines catégories !

     

    ....

    Pour descendre je suis le bout de la bouée sur le côté, je relève juste la tête quand je vois le plongeur au fond en arrivant.

     

    quand tu descends à -10, tu peux encore te "permettre" de lever la tête.. par contre, autour des -20 et plus ça ne pardonne plus. Pour compenser, les apnéistes utilisent une technique qui s'appelle le "mouth fill" . En gros, ils "remplissent" la bouche d'air et le garde en fermant la glotte. Si tu lèves la tête, la gorge s'ouvre et l'air s'échappe. Il devient alors très difficile d'aller chercher l'air dans les poumons et le faire remonter dans la bouche... donc mieux vaut prendre tout de suite les bonnes habitudes et garder la tête "dedans".

     

    L'autre désavantage de regarder sa cible, c'est qu'on se focalise sur l'objectif et qu'on oublie d'être à l'écoute des sensations de son corps qui dit parfois STOP avant ! ...

     

     

    A force de faire ces exercices j'ai peu à peu progressé puisque je descends sans problème à -15 m en prenant mon temps....

     

    c'est la meilleure façon de progresser.

    Y aller doucement, être à l'écoute de ses sensations, mieux se connaître sous l'eau et se faire plaisir :D

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour le palmage que ce soit en dynamique en piscine ou pour descendre à -10/15, je fais le même palmage souple et lent d'une amplitude environ égale à un pas normal.

     

    Mayra a tout bien dit :D, le palmage est différent dans le bleu que dans la piscine car le poids devient négatif au fur et à mesure que tu descend ! Dans le bleu, tu va commencer par un palmage assez rapide et en puissance pour contrer la positivité puis plus tu va descendre et plus tu va ralentir la fréquence et augmenter l'amplitude pour enfin te mettre en"statique" et te laisser glisser vers le fond... :love: Là c'est le pied :rougi:

    En piscine, tu va chercher le palmage qui va te permettre le meilleur rendement. Pas trop ample pour ne pas freiner, pas trop en rapide pour économiser l'O2, recherche de glisse,...

     

     

    En chasse je sais pas, l'objectif est pas le même. Je sais juste qu'entre la première de la saison et la dernière je vois plus de poissons parce que je reste plus au fond.

     

    Il n'y a pas que ça qui rentre en compte en chasse... Il y a aussi l'aquaticité ! Plus tu passe de temps dans la mer et plus bouge comme elle. Tu passes plus inaperçu et les poissons te voient moins et te ressentent moi stressé ! Un agachon de 45sec suffit dans la plupart des cas pour faire venir le peï, plus, c'est de la gourmandise souvent :D sauf pour lui laisser le temps de s'approcher mais c'est un autre sujet tout ça ;)

    Tu chasse où ?

     

    Pour conclure, je reprendrais tout simplement ce qu'a dit Mayra : "se faire plaisir :D" c'est ce qui fera le plus progresser !!!

    Link to comment
    Share on other sites

    Aquaticité... tout a été dit (ou presque !).

     

    Je rajouterai juste que pour descendre à 10m dans le cadre du N4, il ne faut pas forcément chercher chez Nitsch, Pelizzari ou Guillaume Nery... Cherche juste TA position de confort et d'aisance (tant du point de vue psy que du point de vue physique). C'est là que tu seras la plus performante. Si tu veux persévérer en apnée pure, alors il sera temps d'optimiser les performances à travers la position, le palmage, les palmes...

     

    Pour ce qui est de ta question d'origine, je ne pense pas que cette sensation d'oppression dans la gorge ait quoi que ce soit à voir avec les contractions du diaphragme.

     

    Les contractions ont vraiment lieu au niveau du ventre. Difficile de se tromper quand on en a. Par ailleurs, tu les ressentirais vraiment très tôt dans ton apnée !

    Lu comme cela, sans t'avoir vue pratiquer, je proposerais quelques exos pour détendre le haut du buste. Tu dis "rentrer la tête dans les épaules"... si tu contractes tout le haut du corps pour le faire... pas bon. Si tu laisse juste ton menton "tomber" sur ta poitrine, ya bon.

     

    Souvent, les soucis de gorge, oreilles, oppressions en tout genre sont liés à des problèmes de (dé)contraction et de relâchement.

     

    Si tu peux trouver quelqu'un avec qui faire des exos, tu pourrais tenter de faire tes descentes les yeux fermés, par exemple, histoire de te focaliser uniquement sur tes zones de tension, et de les relâcher. Cela suppose forcément que tu ne travailles pas seule...;)

    Link to comment
    Share on other sites

    J'avais le même problème... surtout en apnée statique, c'était pour moi très certainement lié à la décontraction... et ça l'est toujours : je suis nul en statique !

     

    un autre truc, lié au stress, je gère(ais) mal le volume, c'est-à-dire que j'inspirais beaucoup trop pour tenir une, somme toute, petite apnée, ce qui fait que j'étais un peu trop plein et n'arrangeait rien en terme de tension...

     

    Voilà, si ça peut te donner une piste supplémentaire en plus des conseils avisés des spécialistes :D

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui...

     

    j'ai animé quelques séances d'apnée dans le cadre de la Prépa N4, histoire de donner quelques tuyaux pouvant etre utiles au jour J. Il ne faut pas oublier qu'on ne parle "que" de descendre à 10m...

    Le problème, c'est qu'en général, les plongeurs ne sont pas formés à l'apnée, en dehors de micro informations sur le rdv syncopal des 7 m cher à Sciarli, sur le fait que c'est super dangeureux et de quelques exos pour bachoter les rendez-vous fédéraux... :fou: Rien pour démystifier le truc, ni le faire correctement et dans le confort.

     

    En gros, on arrive à ça :

     

    1. avoir une bonne préparation à l'apnée : savoir se ventiler efficacement et correctement, savoir se relâcher pour l'apnée à venir.

     

    2. savoir bien prendre son inspiration : pas trop plein (inconfort, flottabilité), mais assez quand même :D (confort surtout psy, on peut descendre sans inspi sur 10m et tenir 20s, c'est surtout une question d'habitude)

     

    3. savoir s'immerger. C'est fou le nombre de plongeurs (du N1 au MF) qui ne savent pas faire un canard efficace. (si vous savez vous immerger à 3,5m sans palmer apres votre canard, vous n'entrez pas dans la catégorie ;) )

     

    4. gérer sa descente. Calmement, confortablement, sans (trop) de gestes parasites. => relâchement, hydrodynamisme

     

    5. gérer la remontée et la sortie, sans stress inutile. => bô sourire au type qui attend en haut :fumeur:

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 10
        Salut à tous,   Voilà un petit moment que je m'intéresse à l'apnée et au monde sous-marin. Ça me fascine mais je suis vraiment ignorant. Je voulais m'inscrire dans un club cette année pour pratiquer ça de manière encadrée mais ils sont tous pris d'assaut! Alors faute d'un formateur officiel avec qui échanger, je me suis dit que poser quelques questions à la communauté serait tout aussi efficace !   Je m'interroge sur les sensations que j'éprouve quand je fais des tables d'apn
      • 31
        vive le shark feeding !  
      • 6
        Bonjour à vous,   J'ai été plonger en piscine et ai testé mon ordi de plongée scubapro 330m, mais les profondeurs moyennes (en mètres) ne correspondent pas à la réalité (79.9 m !). Erreur de manip ? Problème avec ma version ? Pas resté suffisamment sous l'eau ? Merci d'avance pour vos commentaires.
      • 12
        Bonjour,       Je vais vous exposer une petite aventure qui m'est arrivée le lendemain d'une plongée. Le but étant de savoir si cela est déjà arrivé à quelqu'un et si oui qu’elles ont été les conclusions.       Au mois de mai dernier fraichement N1 (9ème plongée de mémoire) je plonge avec deux encadrants habituels qui m'ont d'ailleurs formé pour le niveau. Tout se passe bien, nous sommes un dimanche, nous plongeons le matin à 9h puis l'après midi aux alentours de 15h. Sortie de l'eau v
      • 7
        Bonjour,   Je suis plongeur confirmé mais surtout apnéiste. Je m'entraîne toutes les semaines et entame de nombreuses descentes à -20/-25m durant 1h30. Je n'ai aucun problèmes pour équilibrer mais il va de soit que mes tympans sont forts sollicités.   Après chaque séance de plongée j'ai des espèces de craquements quand j'avale dans mon oreille droite: Comme une membrane très fine de plastique que l'on chiffonne voir un 'pschuit' qui ressemblerait à une détente d'air dans un petit conduit
    ×
    ×
    • Create New...