Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

poche d'air et épave ?


    Recommended Posts

    honnetement, ca me semble vraiment tire par les cheveux cette histoire de bouteille. c;est impossible. et puis sans air a respirer, comment va t elle sortir de la grotte/epave? a la limite, qu'elle sorte une barette de ses cheveux et ouvre le cadenas de la grille d'entree de la grotte, c'est aussi delirant, mais plus plausible. mieux vaut qu'elle arrive a deloger ce qui bloque l'entree avec ses petites mains, et rejoingne la surface avec sa derniere bouffee d'air....

    je suis egalement en train d'ecrire mon second roman dont la premiere scene se deroule dans une grotte de la riviera maya. si ca vous dit de me contacter pour discuter hors fil, pas de probleme, envoyez moi un message sur ma boite perso et on peut faire une session de brainstorming! en tout cas, bonne chance!

    Le brainstorming c'est une bonne idée ;-) Pour moi c'est mon premier roman "d'aventure" Je n'arrête pas de faire des recherches sur tout est n'importe quoi (escalade, archéologie, préhistoire, le nucléaire, et j'en passe cela va faire 6 mois que je me documente et que je prends des notes en courant un peu partout et je n'ai écris que deux chapitres...

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 109
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Bon, alors, je résume :

     

    la fille s'approche de l'entrée de Cosquer en shorty moulant avec un bloc sur le dos et deux décos en side mount, elle veut rentrer mais il y a la grille.

     

    Elle s'embête pas, elle coince son premier bloc de déco dans la grille et le fait péter en tapant dessus avec le manche de son poignard, renforcé métal. La grille cède !

     

    Un peu sonnée, tout de même, elle progresse dans la grotte, mais déséquilibrée par son deuxième bloc déco, et par un début de vertige liée à la rupture de ses deux tympans assortis d'une rupture définitive des deux fenêtres ovales, effets collatéraux de l'explosion, elle heurte un rocher qui s'écroule et bloque l'entrée de la grotte."Flute de zut" se dit elle, "me voilà bien dans la mouise".

     

    Courageuse, voir téméraire, elle continue sa progression en utilisant des petits cailloux blancs comme fil d'Ariane, son moulinet avec 200m de fil est resté sur le bateau, il n'allait pas bien avec son shorty !

     

    Elle ne trouve pas au fond de la grotte ce qu'elle était venu chercher (les plans du futur réacteur à eau pressurisée ukrainien) mais, ce serait t-on moqué d'elle, les plans détaillés d'un Patator géant irakien, et, dans une anfractuosité, une clé de 16 en silex oubliée par un Néanderthalien quelconque, il y a plus de 7800 ans.).

     

    Mais au retour, la voilà bloquée, bien sûr ! Qu'importe, elle est bourrée de ressource, elle coince sa stab dans un trou et tente de la gonfler pour s'ouvrir un passage. Malheur ! Tout s'écroule autour d'elle, des blocs, des rocs, des peintures rupestres, des tonnes d'argile, le squelette d'un directeur de clinique marseillais !

     

    Sa vue se trouble, son coeur bat la chamade, son ouïe ne s'améliore pas, elle voit sa vie défiler devant ses yeux hagards et jaunâtres. Elle régurgite violemment sa barre Kellogs Special K aux céréales et copeaux de chocolat 0% de midi !

     

    Mais elle est courageuse la bougresse, et inventive avec ça !

     

    "Ma deuxième déco !"

    L'espoir renaît d'un coup. Elle démonte le robico grâce à la clé de 16 (?) en pierre taillée, robico en inox, certifié Nitrox, norme M26, qui lui défonce la mâchoire et lui casse le poignet droit au passage (eh oui, il est parti un peu vite) et dirige le missile vers ce qu'elle pense être la "sortie" !

     

    "Capitaine Caveeeeeerneeeee !" ne peut elle s'empêcher de hurler dans son Micra Aqualung (un peu de pub, ya droit, non ?). Et dans un jaillissement d'écume, de caillasse et d'os brisés (les siens) elle sors de Cosquer, presque indemne.

     

    Suspens final : ya t'il une bonne sécu surface ?

     

    Bon, ben, je crois que c'est bon... ! On a une bonne base là....

     

    (je ne sais pas ce que j'ai moi ce soir..., j'aurais pas mangé un truc pas frais ce midi, ou alors le café, il avait un gout bizarre.)

    Link to comment
    Share on other sites

    Bon, alors, je résume :

     

    la fille s'approche de l'entrée de Cosquer en shorty moulant avec un bloc sur le dos et deux décos en side mount, elle veut rentrer mais il y a la grille.

     

    Elle s'embête pas, elle coince son premier bloc de déco dans la grille et le fait péter en tapant dessus avec le manche de son poignard, renforcé métal. La grille cède !

     

    Un peu sonnée, tout de même, elle progresse dans la grotte, mais déséquilibrée par son deuxième bloc déco, et par un début de vertige liée à la rupture de ses deux tympans assortis d'une rupture définitive des deux fenêtres ovales, effets collatéraux de l'explosion, elle heurte un rocher qui s'écroule et bloque l'entrée de la grotte."Flute de zut" se dit elle, "me voilà bien dans la mouise".

     

    Courageuse, voir téméraire, elle continue sa progression en utilisant des petits cailloux blancs comme fil d'Ariane, son moulinet avec 200m de fil est resté sur le bateau, il n'allait pas bien avec son shorty !

     

    Elle ne trouve pas au fond de la grotte ce qu'elle était venu chercher (les plans du futur réacteur à eau pressurisée ukrainien) mais, ce serait t-on moqué d'elle, les plans détaillés d'un Patator géant irakien, et, dans une anfractuosité, une clé de 16 en silex oubliée par un Néanderthalien quelconque, il y a plus de 7800 ans.).

     

    Mais au retour, la voilà bloquée, bien sûr ! Qu'importe, elle est bourrée de ressource, elle coince sa stab dans un trou et tente de la gonfler pour s'ouvrir un passage. Malheur ! Tout s'écroule autour d'elle, des blocs, des rocs, des peintures rupestres, des tonnes d'argile, le squelette d'un directeur de clinique marseillais !

     

    Sa vue se trouble, son coeur bat la chamade, son ouïe ne s'améliore pas, elle voit sa vie défiler devant ses yeux hagards et jaunâtres. Elle régurgite violemment sa barre Kellogs Special K aux céréales et copeaux de chocolat 0% de midi !

     

    Mais elle est courageuse la bougresse, et inventive avec ça !

     

    "Ma deuxième déco !"

    L'espoir renaît d'un coup. Elle démonte le robico grâce à la clé de 16 (?) en pierre taillée, robico en inox, certifié Nitrox, norme M26, qui lui défonce la mâchoire et lui casse le poignet droit au passage (eh oui, il est parti un peu vite) et dirige le missile vers ce qu'elle pense être la "sortie" !

     

    "Capitaine Caveeeeeerneeeee !" ne peut elle s'empêcher de hurler dans son Micra Aqualung (un peu de pub, ya droit, non ?). Et dans un jaillissement d'écume, de caillasse et d'os brisés (les siens) elle sors de Cosquer, presque indemne.

     

    Suspens final : ya t'il une bonne sécu surface ?

     

    Bon, ben, je crois que c'est bon... ! On a une bonne base là....

     

    (je ne sais pas ce que j'ai moi ce soir..., j'aurais pas mangé un truc pas frais ce midi, ou alors le café, il avait un gout bizarre.)

     

    Pas mal du tout, ça me semble parfaitement crédible :froglol:

     

    Sinon, on peut s'inspirer du cinéma, il y a un james bond où il fait un trou dans un mur avec un bloc de plongée je crois... et dans les dents de la mer le requin machouille un bloc de plongée qui finalement lui explose la gueule (avec l'aide d'une balle néanmoins).

    Un mix des deux peut-être ? genre elle rentre dans la grotte marseillaise pour retrouver des aquarelles mayas, quand elle revient un grand blanc bouche l'entrée et là.....

     

    Edit PS : il y a un film avec une baston entre un requin géant et un poulpe du même gabarit, le requin bouffe un boeing en plein vol (ben oui, il saute hors de l'eau), il doit y avoir plein de bonnes idées à puiser...

    Link to comment
    Share on other sites

    Labrax, tu mâches le travail de Curieuse75. Mais à 2 ou 3 détails près c'est parfaitement crédible :top:

     

    Clm, tu veux parler de Megashark vs Giant octopus. C'était mon film préféré avant que je vois Megapiranha. Megapiranha, très franchement, c'eeest... à voir :D

    Link to comment
    Share on other sites

    Clm, tu veux parler de Megashark vs Giant octopus.

     

    C'est cela même, j'avais la flemme de chercher le nom sur google, car je dois avouer qu'en fait je ne l'ai pas vu, j'en suis honteux, mais je suis (vraiment) très très pris (j'ai piscine)

    :D

     

    C'était mon film préféré avant que je vois Megapiranha. Megapiranha, très franchement, c'eeest... à voir :D

     

    Ouh là là, je viens de voir le trailer sur YouTube, effectivement c'est énormissime, du très très lourd, on a trouvé avec quel matériaux (substance ?) fabriquer le lest à l'avenir...

     

    J'aime bien le premier commentaire juste en dessous :

    "they took the meaning of shit to a whole new level"

    :froglol:

    Link to comment
    Share on other sites

    Bon, alors, je résume :

     

    la fille s'approche de l'entrée de Cosquer en shorty moulant avec un bloc sur le dos et deux décos en side mount, elle veut rentrer mais il y a la grille.

     

    Elle s'embête pas, elle coince son premier bloc de déco dans la grille et le fait péter en tapant dessus avec le manche de son poignard, renforcé métal. La grille cède !

     

    Un peu sonnée, tout de même, elle progresse dans la grotte, mais déséquilibrée par son deuxième bloc déco, et par un début de vertige liée à la rupture de ses deux tympans assortis d'une rupture définitive des deux fenêtres ovales, effets collatéraux de l'explosion, elle heurte un rocher qui s'écroule et bloque l'entrée de la grotte."Flute de zut" se dit elle, "me voilà bien dans la mouise".

     

    Courageuse, voir téméraire, elle continue sa progression en utilisant des petits cailloux blancs comme fil d'Ariane, son moulinet avec 200m de fil est resté sur le bateau, il n'allait pas bien avec son shorty !

     

    Elle ne trouve pas au fond de la grotte ce qu'elle était venu chercher (les plans du futur réacteur à eau pressurisée ukrainien) mais, ce serait t-on moqué d'elle, les plans détaillés d'un Patator géant irakien, et, dans une anfractuosité, une clé de 16 en silex oubliée par un Néanderthalien quelconque, il y a plus de 7800 ans.).

     

    Mais au retour, la voilà bloquée, bien sûr ! Qu'importe, elle est bourrée de ressource, elle coince sa stab dans un trou et tente de la gonfler pour s'ouvrir un passage. Malheur ! Tout s'écroule autour d'elle, des blocs, des rocs, des peintures rupestres, des tonnes d'argile, le squelette d'un directeur de clinique marseillais !

     

    Sa vue se trouble, son coeur bat la chamade, son ouïe ne s'améliore pas, elle voit sa vie défiler devant ses yeux hagards et jaunâtres. Elle régurgite violemment sa barre Kellogs Special K aux céréales et copeaux de chocolat 0% de midi !

     

    Mais elle est courageuse la bougresse, et inventive avec ça !

     

    "Ma deuxième déco !"

    L'espoir renaît d'un coup. Elle démonte le robico grâce à la clé de 16 (?) en pierre taillée, robico en inox, certifié Nitrox, norme M26, qui lui défonce la mâchoire et lui casse le poignet droit au passage (eh oui, il est parti un peu vite) et dirige le missile vers ce qu'elle pense être la "sortie" !

     

    "Capitaine Caveeeeeerneeeee !" ne peut elle s'empêcher de hurler dans son Micra Aqualung (un peu de pub, ya droit, non ?). Et dans un jaillissement d'écume, de caillasse et d'os brisés (les siens) elle sors de Cosquer, presque indemne.

     

    Suspens final : ya t'il une bonne sécu surface ?

     

    Bon, ben, je crois que c'est bon... ! On a une bonne base là....

     

    (je ne sais pas ce que j'ai moi ce soir..., j'aurais pas mangé un truc pas frais ce midi, ou alors le café, il avait un gout bizarre.)

     

    :bravo::bravo::bravo:

     

    Merci !

     

    :roule::roule::roule::roule::roule:

     

    Tu devrais proposer tes compétences rédactionnelles à la CTN pour la révision des contenus du MFT voir au ministère pour les prochaines modifications du CDS.

    Tes aptitudes permettraient un développement conséquent des pratiquants.

     

    Amicalement Phil.

    Link to comment
    Share on other sites

    avez vous déjà une idée du scenario de l'histoire que vous devez écrire?

    Oui tout le roman est déjà schématisé par chapitre et tout est construit. Le seul truc qui bloque c'est la plongeuse mais je vais la laisser comme j'ai prévu. Je suis sur que le faite qu'elle arrive à casser sa robinetterie sur la roche n'est pas si choquant que cela... En parlant des dents de la mer je me souviens aussi du requin qui arrive à couler un hélico. j'en suis quand même loin. Ma plongeuse arrive à rentrer dans la grotte sans pb mais suite à un événement à la surface il y a une secousse qui fait qu'une pierre bloque la sortie. le faite de transformer sa bouteille en "missile" débloque la pierre et voila...

    Link to comment
    Share on other sites

    Tu devrais proposer tes compétences rédactionnelles à la CTN pour la révision des contenus du MFT voir au ministère pour les prochaines modifications du CDS.

    Tes aptitudes permettraient un développement conséquent des pratiquants.

     

    Amicalement Phil.

     

    Après un gros travail de commande sur la norme M26 qui m'a beaucoup occuppé ces derniers temps (remember : l'oxygène explose à partir de 22% dans un mélange gazeux, mais uniquement en France), je suis effectivement en train de plancher sur la remise à plat de la pédago MFT. :cool:

     

    Comment le sais tu ? :confused:

     

    C'est fou, ça ! :D

    Link to comment
    Share on other sites

    curieuse75, je pense toujours (et ce sera mon dernier mot sur le sujet) que le scenar de la grotte n'est pas jouable.

    perso, je la mettrais dans une épave.

    Imaginons: les méchants claquent la porte de la salle des machines derrière elle et pof, plus de son, plus de lumière (j'espère qu'elle avait bien prévu une lampe), cric crac dans ma baraque, elle est coincée a l'intérieur de l'épave. l'horreur.

    mais comme nous avons bien vu que cette jeune héroïne est pleine de bonnes ressources, elle va trouver le moyen de s'en sortir.

    de plus, ce scenar cela offre surtout une excellente possibilité de faire monter la tension et des possibilités de descriptions riches et variées.

    1 panique dans le noir soudain après claquage de porte (bon sous l'eau ça fait moins de bruit mais l'effet est tout de même saisissant, surtout pour celui/celle qui se retrouve coince(e) derrière elle): héroïne allume lumière, ouf

    2 regarde sa reserve d'air: aie, deja a la moitié!

    3 se reprend en main, car ne va pas mourir ici sans essayer de s'en sortir d'abord!

    4 commence a chercher des sorties possibles (la encore possibilité de faire monter le suspense avec un ou deux essais qui se terminent dans des culs de sac, (par exemple un quartier de marins, dont il ne reste que des lits superposes attaches au mur/ une chaussure abandonnée,) bref un truc qui sent l'angoisse et la mort imminente.

    5 alors qu'elle commence a perdre espoir, elle vise un petit escalier. elle nage direct dedans, atterrit dans une salle avec un gros hublot.

    Un lueur d'espoir renait! elle enlève son bloc (mais attention, garde quand même le détendeur en bouche, mmmh?), fracasse le hublot (en plus ça lui permet quand même de taper sur un truc pour le casser), passe le cylindre en premier, se tortille pour passer au travers du hublot. Et d'après moi, péter une vitre/hublot en verre avec son bloc, ça reste dans le domaine du possible.

    la encore, moultes possibilités de faire monter le suspense du sortira? sortira pas? avec par exemple" morceau de verre qui lui déchire la shorty, lui crée une blessure - mais attention, pas mortelle, car c'est l'héroïne-" ou encore elle reste coincée a mi chemin au travers du hublot...

    6 elle est a nouveau dans le bleu, elle s'en est tirée. Youpi!

     

    et pour se venger des méchants qui toastent déjà sa mort a la veuve clicquot sur le pont de leur yacht de 50 mètres, elle va leur fixer vite fait bien fait une charge explosive sous la coque histoire de leur montrer de quel bois elle se chauffe quand on lui ruine sa matinée.

     

    bon c'est of course raconte sur le thème de la plaisanterie, mais vous voyez ou je veux en venir....

    bon courage !!!!et dites nous le titre du livre et de l'éditeur quand ça sort!

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...