Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

A Propos De Votre Formation Initiateur Club


Recommended Posts

  • Replies 724
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

voiula le sujet que j ai eu a traiter ce soir en cours de peda organisationel

 

 

 

 

-En tant qu’Initiateur, vous devez prendre en charge 2 N1 nouvellement arrivés dans votre Club et qui souhaitent participer à votre formation N2.

 

 

Comment concevez-vous une séance en piscine qui vous permettra d’évaluer les compétences nécessaires à leur intégration à cette formation ?

 

Link to comment
Share on other sites

1 sceance de 2h (1 heure au sec et 1h a l'eau)

 

1 acceuil,verification de la secu bassin ( tel o2 bloc pres a etre immergéeetc.....)

2 presentation du club ,son fonctionement, ses locaux, les membres du club

3 verification avec la secretaire du club,du certificat medical autorisation parentale si mineur...

 

4 discussion sur leur experiences antérieures, ( coup d'oeil sur carnet de plongée )

 

ensuite sceance en bassin avec 1 ligne d'eau qui nous est reservée, greage des 3 blocs ensemble au bord du bassin ( je verifie que s'est acquis) echange de signe en surface avec rappel secu

ensuite un petit point ecrit de 15mn de niveau n1( les baro, prerogative etc...) je leur renvoie par mail leur ecrit en leur signalant juste ou ils ont fait des erreurs leur demande d'essayer de corriger on fait un briefing la prochaine sceance sur l'ecrit)

apres un atelier pmt de 20mn (tuba ventrale dorsale substentation canard phoque petite apnée et un vdm en pmt je suis a l'eau avec eux)

apres atelier bloc, rebriefing secu ( rec vasalva etc....)

je demande a un n3 ( donc rifap)de les aider a monter sur le plot pour le saut droit , je suis a l'eau

100m capelé pour se rechauffer , puis exo a 3m signe stabilisation etc

 

briefing au bord du bassin

Link to comment
Share on other sites

1. Accueil des deux stagiaires. Vérifications "administratives" = licence, certificat médical établi par un médecin du sport ou fédéral ou diplomé de médecine hyperbare (formation N2). Présentation rapide du fonctionnement du club et/ou de la piscine.

2. Expérience des deux futurs N1 (dialogue, carnet de plongée, expérience depuis le N1, motivation pour passer le N2 ... j'ai déjà remarqué des différences entre ceux qui le justifient par le fait qu'étant N1 il voulaient continuer à progresser techniquement par exemple et ceux qui le justifient par le fait qu'il leur faut absolument leur N2 au mois d'avril parce qu'ils ont prévus de partir en Egypte ... en général les premiers sont plus prêts que les 2ème pour leur N2 ... au passage on vérifie qu'ils connaissent leur prérogatives de N1 et on leur explique ce qui changera avec le N2)

3. Séance dans l'eau ... il s'agit pour que l'élève puisse entrer en formation N2 que les compétences du N1 soit acquises.

- gréage des blocs

- petit échauffement en PMT (palmage) avec en fin un tout petit peu d'apnée (vérification canard, tour d'horizon, signe OK, vidage tuba)

- mise à l'eau (saut droit ou capelage en surface ... suivant la configuration des lieux)

- à quoi faut-il faire attention à la descente ? à la remontée (permet de vérifier que l'élève a conscience des risques de barotraumatisme).

- immersion, REC (un élève après l'autre)

- réimmersion (avec les 2 élèves cette fois)

- LRE, VDM, poumon-ballast

- balade pour vérifier la stabilisation et la compréhension des signes (froid, pression bouteille, panne d'air)

- remontée (tour d'horizon, signe OK en surface)

- sortie de l'eau

- dégréage du bloc

4. debriefing

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi ne pas les questionner lors du gréage et de l'échauffement ?

Cela génère un gain de temps et les distrait ce qui permet d'évaluer leur technique même s'ils ne se concentrent pas sur leur palmage (comme lors d'une explo).

Link to comment
Share on other sites

C'est ce qui est bien dans cette nouvelle épreuve ... c'est qu'on ne sait pas tout à fait ce qu'on attend vraiment de nous ... pour un sujet comme celui qui est proposé je ne vois pas trop la différence avec un sujet de pédagogie pratique si ce n'est qu'on ne va pas à l'eau ...

 

Pour le reste, bien sûr, ce n'était pas vraiment une réponse au sujet proposé mais juste une approche rapide ... je demande les motivations parce que je pense que ça peut me donner des renseignements sur l'élève, de ce qu'il attend de sa future formation et en même temps ça peut me permettre de voir s'il connait déjà les différences de prérogatives entre le N1 et le N2 ... mais évidemment la remarque que j'ai fait après était tout à fait personnelle et je ne compte pas l'exposer !!!

 

Pour la REC ... vu que ce sont deux élèves que je ne connais pas puisque nouveaux dans le club, il me semble nécessaire de vérifier qu'ils la maîtrisent (même si en temps que N1 c'est normalement acquis ...).

Dans la mesure du possible, s'il y a quelqu'un en sécurité surface, je laisse 1 élève en surface sous sa surveillance à tour de rôle.

S'il n'y a personne en surface, je pense opter pour un capelage en surface (sinon il faut que je ressorte de l'eau pour assurer le saut droit du deuxième élève) ; je commence par laisser un élève hors de l'eau, je fais l'exercice avec l'autre et, si c'est réussi, je retourne au fond avec les deux élèves, et je remonte avec les 2 en même temps, sachant que l'un des élèves maîtrise l'exercice je me positionne bien sûr de façon à pouvoir le surveiller mais bien en face de l'autre élève.

Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs, Chelonia, dans le même genre, j'avais un sujet de péda organisationnelle dont la deuxième partie est

 

"Vous vous occupez de la formation de futurs N1

 

Votre piscine dispose d’une fosse de 6m de profondeur, et vous décidez de programmer un exercice d’initiation à la RSE pour 2 élèves. A quel moment de la progression allez-vous placer cet exercice ? Décrivez l’organisation que vous mettez en place sur les plans techniques et sécuritaires ?"

 

 

Pour la partie sécuritaire ... c'est pareil ... tu ferais comment ?

Dans l'idéal, pour les exercices verticaux, je préfèrerais laisser l'élève qui ne fait pas l'exercice en surface sous la surveillance du DP plutôt que de remonter avec un et de laisser l'autre au fond ...

Pour des exercices horizontaux (si on en fait, vu que ça ne fait pas l'unanimité), les deux au fond, un qui nage en expiration, l'autre qui nage à côté de lui en respirant normalement et moi à côté de celui qui nage en expirant pour pouvoir bien voir qu'il expire en continu, puis on inverse.

Entre l'exercice horizontal et vertical ... puisqu'il faut bien remonter pour en laisser un en surface, on remonte lentement, en veillant simplement à ce qu'aucun des élèves ne bloque sa respiration.

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est une bonne idée, je ne sais juste pas trop combien de plomb il faut mettre pour qu'effectivement le bout reste en place si on s'en sert vraiment à la remontée ou à la descente ... un bon paquet quand même à mon avis ... faudrait essayer avant c'est sûr !

Sinon on peut peut-être juste mettre en place un pendeur fixer à l'échelle pour essayer de la prolonger l'échelle comme ça on est sûr qu'au moins à la remontée l'atelier ne va pas bouger de place et qu'on pourra vraiment se tenir le long du bout.

Link to comment
Share on other sites

J'ai un autre petit sujet ...

Toujours dans le même contexte (fosse de 6 mètres), mettre en place une séance sur les techniques d'immersions en scaphandre.

J'ai un petit dilemne en fait mais je ne vous dirai pas lequel ... enfin pas tout de suite ...

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est une bonne idée, je ne sais juste pas trop combien de plomb il faut mettre pour qu'effectivement le bout reste en place si on s'en sert vraiment à la remontée ou à la descente ... un bon paquet quand même à mon avis ... faudrait essayer avant c'est sûr !

Sinon on peut peut-être juste mettre en place un pendeur fixer à l'échelle pour essayer de la prolonger l'échelle comme ça on est sûr qu'au moins à la remontée l'atelier ne va pas bouger de place et qu'on pourra vraiment se tenir le long du bout.

.

 

 

Bonjour,

 

En milieu naturel, un bidon de 20 litres, un bout prolongé "d'un sandows" avec une ceinture de 6 kg, ça le fait.

 

Facile à mettre en place sur la profondeur qui va bien et à retirer à la fin de l'exercice, pas cher ...

 

A + Richard

 

 

.

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas vraiment un dilemne .. c'était juste une petite interrogation ... qui fait le lien entre ce sujet et celui proposé juste avant ...

 

Considères-tu que la REC est un pré-requis aux techniques d'immersions ? Pour moi oui parce que si par exemple l'élève a un problème d'oreille à la descente il risque d'avoir envie de remonter au plus vite ou alors de gonfler son gilet un peu trop ...

Mais d'un autre côté pour travailler la REC en fosse de 6 mètres il faut d'abord que les élèves soient capables de rejoindre le fond (nous on a des spécimens qui en shorty ont du mal à descendre à la piscine) ... ce qui fait pour moi au final que pour descendre travailler la REC dans une fosse de 6m il faut nécessairement que :

- soit l'élève soit seul pour qu'on puisse l'accompagner en le tenant et en allant à son rythme à la descente,

- soit s'il y a plusieurs élèves, qu'ils aient un moyen de se tenir tout au long de la descente et qui soit efficace à la fois pour qu'ils puissent stopper leur descente (pour ça un pendeur c'est bien) (parce que dans le cas contraire avec ce que j'ai dit juste au-dessus la REC devient un pré-requis au travail de la REC en fosse ... ce qui n'est pas très possible) mais que ce bout leur permette aussi de rejoindre le fond en se déhalant le long du bout (et là 6kg est-ce bien suffisant je n'en suis pas sûre !) ?

 

Donc maintenant revenons au sujet sur la REC qui s'adresse à 2 élèves ... et hors contexte de l'examen ... admettons que tu arrives à la fosse (6m) et qu'on te demande de mettre en place un exercice d'initiation à la REC pour ces deux élèves ... et que comme on ne t'avait pas prévenu avant tu ne disposes pas du matériel nécessaire à fixer un bout. Prends-tu quand même les 2 élèves en meme temps ? Et si oui comment fais-tu pour que ses 2 élèves qui donc, logiquement, n'ont pas encore vu les techniques d'immersion, puissent s'immerger en toute sécurité ?

Link to comment
Share on other sites

- moi non plus 6 mètres ce n'est pas la situation dans laquelle je me retrouve le plus souvent ... 2 fois sur 3 (enfants et N1) c'est en piscine de profondeur max 2 mètres et une fois sur 3 en fosse de 5 mètres mais précédemment (on y revient après !) je n'y faisais que du PMT ...

en piscine je t'avoue que je me pose moins de questions, en fosse un peu plus ... en piscine je ne considère pas forcément que la REC soit un pré-requis mais là je me situais par rapport aux 6 mètres de la fosse.

- pour l'initiation gilet ... de la façon dont je pense l'aborder, il n'y a pas nécessité d'avoir travaillé la REC avant ... par contre l'élève n'a pas à toucher, au direct system avant qu'on l'ait vue, ailleurs qu'en surface ... de là à le laisser aller dans ses conditions à 6 mètres, non.

- oui des spécimens un peu particulier .. je ne sais pas comment ils font alors que moi en mer, avec un 12L et en 7 mm + 5,5 mm et sans plomb je coule toujours ... mais c'est peut-être moi le spécimen ! Bref ... au fond de la pisicne de 2 m parfois on leur donne du lest pour qu'ils arrivent à y rester sans trop trop d'effort, à 6m cen'est sûrement pas pareil mais là je n'ai pas les mêmes spécimens !

- l'idée de se déhaler pour descendre ce n'est pas non plus vraiment ma tasse de thé ... mais si on commence à leur dire qu'il faut se tenir droit et bien expirer ... et bien en gros on en vient à leur faire travailler le phoque, non ?

- les plans à l'arrache j'aime pas forcément non plus ... mais c'est la nouvelle façon que mes formateurs ont de m'accueillir à la piscine ... tu vois ces deux élèves ? et bien le sujet du cours c'est ... je te laisse faire et on en parle après. En plus c'est bien, ils briefent les élèves (qui sont de vrais élèves mais dont le niveau réel ne correspond pas forcément au niveau du sujet) avant pour qu'ils trouvent plein de bêtises à faire ! En vrai c'est pas mal .. ne pas cogiter mais faire le cours en live, ça permet de se rendre compte rapidement de ce qui va et de ce qu'on oublie ;-)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.