Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

A Propos De Votre Formation Initiateur Club


Recommended Posts

  • Replies 724
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Sûr la REC de 5 mètres est sensée être un acquis du N1 ... mais mieux vaut vérifier !

 

C'est un début mais ce ne sont pas les points clefs ... Tu n'explique pas le "Comment on fait" mais ce qu'il faut savoir faire là ...

 

;)

 

... J'avoue que je ne comprends pas trop ce que tu veux me dire ...

Ce sont des objectifs intermédiares à atteindre et évidemment à l'élève il faudra que je lui explique comment on fait ... mais il me sera par exemple beaucoup plus facile d'expliquer à l'élève la prise à adopter quand je serai face à lui que là par écrit sur internet.

Quels sont les points clefs pour toi ?

 

Pour ce qui est du yoyo le problème dans 5 mètres d'eau ne sera pas le risque d'ADD mais plutôt le fait que mes oreilles n'en veuillent plus au bout d'un moment ...

 

 

Pour ce qui est de la remontée au gilet ... plutôt d'accord avec toi caval87 ... c'est pour ça que je me pose la question de pouvoir la travailler dans une fosse de 5 mètres. Maintenant dans l'optique de la remontée assistée peut-être qu'on peut envisager de le faire remonter en gonflant un peu son gilet pour amorcer la remontée puis en purgeant et en utilisant le poumon-ballast pour s'arrêter ... juste pour se rapprocher des conditions réelles ?????

Link to comment
Share on other sites

Sûr la REC de 5 mètres est sensée être un acquis du N1 ... mais mieux vaut vérifier !

 

 

 

... J'avoue que je ne comprends pas trop ce que tu veux me dire ...

Ce sont des objectifs intermédiares à atteindre et évidemment à l'élève il faudra que je lui explique comment on fait ... mais il me sera par exemple beaucoup plus facile d'expliquer à l'élève la prise à adopter quand je serai face à lui que là par écrit sur internet.

Quels sont les points clefs pour toi ?

 

Pour ce qui est du yoyo le problème dans 5 mètres d'eau ne sera pas le risque d'ADD mais plutôt le fait que mes oreilles n'en veuillent plus au bout d'un moment ...

 

 

Pour ce qui est de la remontée au gilet ... plutôt d'accord avec toi caval87 ... c'est pour ça que je me pose la question de pouvoir la travailler dans une fosse de 5 mètres. Maintenant dans l'optique de la remontée assistée peut-être qu'on peut envisager de le faire remonter en gonflant un peu son gilet pour amorcer la remontée puis en purgeant et en utilisant le poumon-ballast pour s'arrêter ... juste pour se rapprocher des conditions réelles ?????

 

En fait faut que je fasse ça à 3 ou 4 élèves bientôt et mon tuteur n'est pas là (je sais c'est pas bien du tout ...). Il y aura bien un moniteur pour s'assurer que je ne fasse pas tout à fait n'importe quoi mais comme je ne peux pas en discuter avec lui avant la séance vos avis m'intéressent !

Link to comment
Share on other sites

Tchoups: ce que j'essayes (maldroitement peut-être) de te faire comprendre, c'est que - pour répondre à tes questions - en travaillant ta démarche sur la base de "quels sont les objectifs de l'assistance" et "pourquoi on fait une assistance", puis en découpant l'assistance en petites étapes, en réfléchissant à ce qui peut poser problème aux élèves à chaque étape, en cherchant quels sensations quels gestes ils doivent comprendre, faire puis maîtriser pour que la prochaine étape se passe au mieux et donc les exercices que tu vas leur proposer pour qu'ils y arrivent ... T'auras répondu à tes questions :)

 

Je peux te donner ma démarche à moi, mais pour ta formation initiateur ça n'aurait pas grand intérêt. Il n'y a pas une seule bonne manière de faire, et le mieux est que tu trouve la tienne.

 

Mais aller je t'en donne un peu plus.

 

La vitesse de remonté est-elle importante ? Comment peut raire ton élève pour apprendre à la maîtriser ? Quel est la difficulté pour la maîtrisé lors d'une assistance ?

 

Doit-on remonter directement à la surface quand on fait une assistance ?

 

Et d'ailleurs, quelle doit être la vitesse dans les 5 derniers mètres ?

 

Comment gérer finement cette vitesse ?

 

Quels sont les repères sur lesquels peut s'appuyer ton élève pour évaluer sa vitesse ?

 

Est-ce qu'on peut travailler ça dans 5 m d'eau ?

 

 

C'est un exemple, moi, en répondant à ces questions, j'ai un des point clef de l'assistance que je peux faire travailler dans 5m d'eau :)

 

Ou encore : si tout le monde est stabilisé à 5m ? Y a t'il besoin de gonfler la stab pour décoller ?

 

Et je suis d'accord pour les oreilles, mais si tes élèves savent ne pas bloquer leur respiration en remontant ... Y a t'il vraiment un soucis à les faire travailler les uns sur les autres ? Ne serais-ce pas mieux justement pour qu'ils puissent comprendre et sentie comment les choses se passent ?

Link to comment
Share on other sites

Bon quitte à me planter complètement, je vais essayer de répondre à toutes ces questions ...

 

Evidemment la vitesse de remontée et importante. C'est pour ça que l'élève doit d'abord arriver à maîtriser sa propre vitesse de remontée avant de vouloir maîtriser la sienne et celle de l'assisté puisqu'il aura alors 2 stabs à gérer.

Dans tous les cas il faudra de toute façon être capable de s'arrêter à 3 mètres ... on va dire entre 5 et 3 mètres, ne serait-ce que pour enusite faire un tour d'horizon. Ensuite suivant les raisons de l'assistance, s'il y a des paliers à faire, on va les faire. Au départ de la remontée on peut se baser sur la vitesse des petites bulles (encore que quand j'ai passé mon N4, les consignes du jury était de respecter celle imposée notre ordinateur sur une assistance et un peu plus rapide sur un sauvetage).

Dans les 5 derniers mètres la vitesse de remontée doit être très lente ... et mes poumons me paraissent plus fiables que la stab pour finir la remontée (jusqu'aux 3 mètres ... les 3 derniers je les fais à la palme)

 

Après quand on remonte de 20 mètres on peut arriver à 5 mètres stab vide et comme on a encore un peu d'inertie s'arrêter à 3 mètres. Là si on part stabilisé à 5 mètres il y aura quand même un peu d'air dans la stab donc il faudra quand même s'en occuper pour s'arrêter à 3 mètres.

Donc OK ... ça me donne une idée d'exercice.

 

A 20 mètres par contre le simple poumon-ballast en tenant compte en plus du fait que l'assisté ne sera pas forcément stabilisé peut ne plus être suffisant. Penses-tu dans ce cas que je puisse envisager un exercice, toujours en fosse de 5 mètres je précise), ou on part avec l'assisté posé au fond stab vide et ou je demande à celui qui assiste d'intervenir et de gonfler la stab jusqu'à qu'il sente celui qu'il assiste remonter légèrement ... puis fin de l'exercice et chacun redevient maître de sa stab ... sur ce point en fait si je préfère le faire travailler sur moi c'est avant tout parce que quand on est au fond de la fosse il y a du monde au-dessus (c'est pas très bien mais on a pas le choix) et qu'il faut donc que je sois capable d'intervenir avant qu'éventuellement un des élèves ne percute qualqu'un qui passe au dessus.

Evidemment si la zone est plus sécurisée avec personne au-dessus, si l'élève sort directement de l'eau c'est moins gênant et ça peut lui faire comprendre que la vitesse de remontée doit vraiment être maîtrisée à tout moment mais à moins qu'il y ait plein d'absents ça ne sera pas le cas.

Link to comment
Share on other sites

Ben tu vois t'avance ;)

 

tu te poses des questions et des contraintes de sécurité...

 

Dans quel ordre tu mets tout ça ? Quelle progression quoi ...

 

Quels sont tes critères ?

 

Quels brief tu leur fait sur les exo pour qu'ils aient des éléments pour arriver à les réaliser et à savoir si ils y arrivent ou pas ?

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

Réduire l'assistance principalement à la partie ascensionnelle est peut-être un peu réducteur.

Oubli le côté scolaire de contenu du MFT pour identifier cela en terme de pratique.

 

Il me semble que commencer par définir ce que tu entends par assistance pour un niveau 2 et le rapprocher ensuite de ce que sait déjà faire dans cette définition de compétence un niveau 1 te permettra d'établir une mise en place de phasage avec utilisation comme point de départ de transfert d'acquis vers l'objectif général pour le niveau 2.

Puis tu pourras mettre en place une progression de ces différentes phases et les connecter en modulant plusieurs contextes.

L'utilisation de différents environnements et leurs facilités ou contraintes pourront servir à la progression de ces différentes phases.

 

L'initiation d'une compétence (ou d'une technicité) au niveau 2 ne veut pas dire occulter l'acquis de cette même compétence de niveau 1.

Tes élèves ont un vécu que tu dois utiliser, même au baptême. ;)

Amicalement Phil.

Link to comment
Share on other sites

Je reviens sur un sujet de pédagogie organisationnelle ... parce que j'ai un doute. Au stage initial il me semblait qu'ils avaient été clairs là dessus mais j'ai lu le contraire (je ne sais même plus où) et du coup ...

Des N3 voulant simplement faire de la nage avec palme lors du créneau piscine peuvent-ils bien le faire en toute autonomie sans animateur encadrant ? (Pour moi oui ...)

 

Autre chose ... dans le cas d'une séance avec plusieurs baptêmes et des plongeurs d'autres niveaux : ceux qui sont la ppour leur baptême et qui attendent leur tour sont forcément sous la responsabilité du DP et ne peuvent pas aller se baigner. Dans ce cas le DP (qui reste en surveillance de surface) peut-il à la fois les surveiller, surveiller tout le reste du bassin et aussi aider à l'équipement et au déséquipement des baptisés qui entrent et sortent de l'eau ou alors pensez-vous que ça fait trop de tâches à la fois ?

Link to comment
Share on other sites

@Tchoups :

Pour la première question sur les N3 qui nage, je pense que oui aussi mais il faut toujours un surveillant, si c'est hors club c'est un maitre nageur si c'est en club un DP, quelqu'un qui surveille la piscine et qui gerera en cas de pb les secours mais ils n'ont pas besoin de quelqu'un pour les faire nager. Dans mon club on a une ligne d'eau "autonome" où les gens nagent et font ce "qu'ils veulent" et puis c'est tout (sauf apnée, dans ce cas ils demandent et doivent être en binome).

 

Pour la deuxième question dans le cas que tu indiques, pour moi, le DP ne peut pas tout faire et il doit y en avoir quelqu'un d'autre au moins car le DP ne peut pas être partout. C'est beaucoup trop de taches à la fois qui engage la sécu.

Link to comment
Share on other sites

Moi aussi je trouve que c'est beaucoup j'avoue ...

Au stage initial on a eu comme exemple :

Séance de 1h30 dans un bassin 50m*25m

4 baptêmes + 4 élèves en formation N1 + 4 élèves en formation N2 + 7 N2 voulant nager avec comme encadrants 2 E1 + 1 E2 + 1GP (+le DP(E1)) et la solution qu'ils nous avaient proposé est (ils = mes MF2 ou plus qui encadraient le stage)

- 4 baptêmes fait par le GP et 1 E1 (2 baptêmes chacun) + le DP (briefing, aide à l'équipement, au déséquipement et à la mise à l'eau)

- les 4 en formation N1 avec 1E1

- les 4 en formation N2 avec 1E2

- les N2 en PMT n'ont pas besoin d'encadrement

Je trouve aussi que le DP en surveillance + aide aux baptêmes ça peut faire beaucoup, mais après la seule autre solution que je vois c'est que c'est la même personne qui fait les 4 baptêmes assistée par l'autre ... Le plus c'est qu'effectivement le DP peut se consacrer à la surveillance mais le moins c'est qu'il y aura beaucoup d'attente pour le dernier baptême et que 4 baptême sur une séance d'une heure trente, ça fait des petits baptêmes.

Link to comment
Share on other sites

Dans le sujet il était simplement précisé, si mes souvenirs sont bons (c'était un exemple projeté au tableau que j'ai noté rapidement et c'est la seule partie du stage initial qu'ona pas en cours à télécharger ...) que tout le monde dispose du matériel nécessaire et les questions étaient

a/sécurité

b/ répartition de l'encadrement

c/ "découpage" de la piscine, position du DP (moi dans le sujet)

d/ organisation des baptêmes

 

Il n'est pas précisé s'il s'agit de séance PMT ou scaphandre pour les N1 et les N2 et on ne nous demande pas de préciser le contenu de la séance.

On va donc supposer qu'il y aura une partie de la séance en scaphandre .... mais si tout le monde n'avait pas eu son matériel (ce qui arrive le plus souvent chez nous en club dans la mesure où on limite le nombre d'équipements qu'on monte j'aurais opté pour un partage de l'équipement entre N1 et N2 avec 2 tranches de 45 minutes soit en prenant soin de juste changer les détendeurs, soit en les desinfectant au milieu (mais ça fait perdre 15 minutes ...)

Link to comment
Share on other sites

c/ "découpage" de la piscine, position du DP (moi dans le sujet)

 

A mon avis dans à la "solution" que tu nous a présentée tout à l'heure il manque la répartition des lignes d'eau.

Par exemple, positionner les baptêmes dans l'une des lignes d'eau proche du bord, de même les N1 par exemple, surtout s'ils sont en début de formation. Et aussi veiller à ce que PMT et scaphandre soient bien séparés "géographiquement" pour éviter qu'un scaphandre qui remonte ne percute un PMT. Enfin ce genre de choses...

Link to comment
Share on other sites

Coucou tout le monde!:hehe:

 

Je peu donner mon avis???:nerveux:

Non pas sur la problématique de tchoups, mais plus sur mon point de vu de stagiére péda...

 

Posser des questions pour faire réfléchir le stagiére c'est trés bien :tromaran: , mais je pense qu'il faud aussi arrivé à savoir comment les poser en fonction du niveau de progression du stagiére :confus: , des questions trop vagues ça aide pas forcément parceque c'est justement là où il bloc, des questions plus préscises comme tu as fait ton correctif Cooltrane sont surement plus efficace dans ce cas!:top:

 

Et c'est plus facile de mettre cette méthode d'appentissage en live plutôt que par internet, car en live y a un échange direct, tu peu recadrer tout de suite...Là ça fait une avalanche de questions tout d'un coup et ça peu décourager un peu, surtout que l'on comprend pas toujours ce qui est demandé et qu'on à l'imperssion qu'on nous pose plurieurs fois la même question alors que non...

 

Lacher des infos de temps en temps ça peu être sympa aussi...Et remotiver le stagiére...;)

 

Tout le monde aura bien compris que ce n'est pas du tout une critique mais plus un retour d'expérience pour faire progresser les tuteurs de stages et c'est important que eux aussi est un retour sur leur travail pour pouvoir l'afiner... :hehe:

 

Bon courage Tchoups l'examen c'est pour bientôt je crois...

 

@Chelonia : tu as raison, c'est un ressenti dont je me souviens très bien lors de ma prépa ... j'ai pêché par trop vouloir en faire. Pardon tchoups :)

 

J'ai tendance, refroidi par la demande très courante et insistante des stagiaire initiateur d'avoir des solutions toutes faites et à ne pas réfléchir eux-mêmes sur la péda, à fonctionner trop comme ça. Je ne suis qu'un jeune mf1 après tout et ai encore beaucoup de choses à apprendre.

 

@tchoups : alors au fait tu l'as faite comment ta séance finalement ? Raconte !

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.