Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

syncope à l'entrainement


Lutin
 Share

    Recommended Posts

    Bonjour,

    j'ai eu hier à l'entrainement en piscine une syncope lors d'une scéance d'apnée:

     

    Nous sommes un club de plongée scaphandre , le jeudi quelque collègue et moi faisons un peu d'entrainement apnée. sans prétemption de performance mais pour le plaisi.

     

    Hier soir , à deux avec mon binome nous partons avec l'"objectif" de réaliser 50 mètres.

    la préparation fût la suivante :

    échauffement à la nage , 100 mètres sans palme , puis 100 mètres avec palme.

    Apnée préparatoire : 8x 25 (avec un allongement du temps d'apnée à chaque 25 mètre de 40 secondes pour la première jusque 1m10 pour la 8ème) un temps de récupération en surface de 1 minute.

     

    Pas de difficulté sur cette préparation a part quelque sensation de remontée du repas qui à a peine 1 heure...

     

    on part donc a deux pour faire ces 50 mètres (bassin de 25m) après 2/3 minutes de récupération.

    J'ai en faite fait les 50 mètres , mais sans sensations de forcer ou de dépasser mes limites. Cependant les derniers mètres semble avoir été fait inconscient , et je suis remontée le long de la parois du bassin très lentement , c'est la que mon binome est intervenu ,constatant la syncope. Il m'a maintenu en surace , m'a secouer , m'a arracher mon masque ... ce qui m'a ramener ici sans avoir une de problème (pas de début de noyade...)

    la syncope est intervenu après 1minutes 30 d'apnée.

     

    Bon la sécu de l'excercice a fonctionné, mais pour le reste qu'avons nous mal réalisé ?

    Avec une journée de recul , je me dis que l'échauffement à la nage était insuffisant car le système cardio-vasculaire ne devait pas être prêt à l'effort. Je suis certainement un peu fatigué en ce moment (boulot + une otite il y a deux semaine qu'y m'a maintenu hors des bassins 15 jours)...

     

    Voila j'attend vos avis pour améliorer ma pratique en toute sécurité ,d'autant que mon binome tremble encore après coup d'avoir eu à me ramasser comme cela.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 46
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Je te joins la réponse que m'a faite un médecin spécialiste de l'Apnée, sur la cas d'un copain ayant eut le même problème que toi :

     

    La cause de ces syncopes est une performance mon maitrisée ! de plus l'organisme garde semble t il une trace de la syncope et va probablement se mettre en veille plus tôt après une syncope récente et donc refaire une syncope plus précoce et pour des distance plus courte!!!

     

    La visite médicale ne peut rien, il s'agit d'un problème de gestion de l'entrainement et aussi un problème avec l'apnéiste qui va souvent trop loin!!

     

    La syncope en apnée n'est pas une maladie mais la conséquence de plusieurs petites erreurs (stress, hyperventilation, trop confiance en soi...., distance ou temps trop long).

     

    Bon à savoir quand même.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne suis pas spécialiste mais au entrainement on fait bcp plus de preparation avant d'arriver au 50m en apnée, ils (les encadrants) nous font généralement un programme du style

    100m nage libre sans PMT

    500m PMT

    1 pyramide (50m en respirant tous les 3 mouvement, 50m tous les 4, 50m tous les 5, 50m tous les 6, 50m tous les 5....5àm tous les 3)

    apnée statique 15s, puis 20s, puis 30s, 45, 1m 1m15, le +longtemps

    Qques descentes en phoques à 4m

    qques 25m en apnée en départ canard

    et enfin les 50m en apnée (ou 35 ou 40, 45 ca depend de jusqu'ou on tient)

    ce que je veux dire c'est que la prepa pour arriver au 50m est assez longue, le programme est préparé par un spécialiste d'apnée d'un autre club qui donne un coupe de main.

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,

     

    ton exemple est caractéristique de ce contre quoi on essaie de se battre (gentiment, hein ? ) : des moniteurs scaphandre, sans réelle formation à l'apnée, qui font des séances hypoxiques sans le savoir et qui s'envoient au carton sans comprendre pourquoi/comment...:confus:

     

    8x25m avec 1minute de récup... C'est ahurrissant de lenteur ! Avec un exo comme celui-ci, tu désactives ton alerte CO2. => plus d'envie de respirer. Ensuite, 2 minutes de ventilation avant un 50m. Cela s'apparente presque à de l'hyperventilation ! :fou:

     

    Sans connaitre les gars qui font l'exo, c'est un poil compliqué... 50m, pour vous, c'est un "record" ? c'est considéré comme maîtrisé ? Vous le faites fréquemment ?

     

    Le problème à mon sens (encore une fois, je ne connais pas le groupe) vient d'une séance mal organisée, avec une progression inadaptée à l'objectif final (perf de 50m).

    Moi, j'aurais fait une séance comme celle là :

    200m nage => OK

    8x25m, départ 45 secondes/1 minute => 30 secondes de nage, 15/30 secondes de récup

    2 minutes de récup

    50m, en 1 minute.

    2 minutes de récup

    rebelotte 50m, en 1 minute => on double histoire de s'assurer qu'on maitrise la distance (sauf si c'est le record de la mort, bien sûr).

     

    Cela ressemble à un bout de séance que nous faisons avec nos débutants de l'année. Tout le monde en sort vivant, au bout de 35, 40 ou 50m, suivant les cas... :D

     

    En tout cas, la sécu surface a servi à quelque chose. C'est bien ! :top:

     

    Détail : secouer un syncopé ne sert pas à grand chose... Lui enlever son masque immédiatement et lui faire un bouche à nez rapide est bien plus efficace ! Vous avez de l'O2 sur le bord du bassin ? Si ta syncope avait été "profonde", cela aurait pu etre utile.

     

    Je vous conseille de vous rapprocher de la commission apnée de votre département/région, les moniteurs seront ravis de vous faire un topo sur le sujet ; vous inscrire à un RIFAA ne peut pas non plus vous faire de mal : une sécu surface qui ne sait pas intervenir correctement, c'est dérangeant :confus: .

     

    Content en tout cas que tu te poses les questions qu'il faut. :top:

     

    A+ :biere:

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est ce qui me semble aussi. Trop court et le corps ne s'est pas habitué au CO2. Puis sans doute aussi négligence des signaux d'alarme (digestion, papillons dans les yeux, picotements en sortie d'eau,...etc). Bref, l'effet de groupe t'as poussé malgré toi à rechercher cette performance.

    La plupart des accidents sur nos côtes sont malheureusement vécus par des pratiquants occasionnels de l'apnée. Une méconnaissance des signaux et de la physiologie de l'apnée amène à ce genre de réaction réflexe du corps.

    Heureusement pour toi sans conséquences...

    Link to comment
    Share on other sites

     

    A mon humble avis 25 mètres aurai due être ton objectif. Je pense que ta préparation était correcte pour ce qui est de la tolérance au CO2 de ton corps. Par contre, je pense que le problème est multifactoriel et vient de la dette en O2 que le dit échauffement ta infligé. Deplus le fait d'être en digestion accroît le phénomène et je pense aussi que le fait d'être plongeur bouteille régulier peu, si c'est ton cas, atténuer le reflex immersion.

     

    Pour résumer, avoir un sentiment de confort n'est ABSOLUMENT pas un gage de sécurité, au contraire il est souvent à l' origine d’un excès de confiance en soit et donc accident!

    Par contre en ce qui concerne l'hyperventilation, vu ce que écrit, il ne me semble pas que tu l'ais pratiqué. Dans le cas contraire, il est bien évident que tu n' aurais fait que te mettre d'avantage en danger.

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci de vos interventions ,

    je vais compléter les informations :

    1-je n'ai pas pratiquer d'hyperventilation , nous ne maitrisons pas assez pour nous engager dans ce type de situation non connu et de ce fait à risque.

    2- je n'avais pas pour objectif final le 50 mètre complet (mon binome à fait 40m et c'est ok pour tous que nous ne cherchons pas la performance) , seulement je n'avais pas senti de signal d'alerte m'indiquant qu'il était temps de remonté.

    je rencontre parfois quelque fourmillement en apnée ou lors de la reprise de la ventilation ,et dans ce cas je ralenti; je ne suis pas un gamin qui veux épater une quelconque galerie.

    3- la scéance n'était pas organisé par le club , nous avons annoncé avec mon binome à l'encadrement que nous partions sur une scéance d'apnée avec (nous semblait-il a ce moment la) un maximum de sécurité. La planification de la scéance a été faite avec mon binome et ajusté en fonction de nos sensations respectives.

    4- 50 mètres ne constitue pas un record , c'est une "performance" que je réalise régulièrement (disons une fois ou deux par mois) , mais ma préparation n'a pas pour objtecif premier l'apnée , il s'agit une préparation scaphandre avec des moment d'apnée "pour le plaisir de la pratique" même si effectivement la le plaisir était moindre...

    5- oui le club est équipé d'O2 , mais le médecin présent n'a pas jugée nécessaire de le sortir car la syncope fût très courte et sans amorce de noyade.

    Link to comment
    Share on other sites

    T’inquiète pas on ne vous prend pas pour des gamins....

     

    Simplement moi qui pratique ce sport tout les jours je ne pense pas être à l’abri d'une erreur, une alerte mal perçu une mauvaise évaluation du temps d'apnée....

     

    Par contre vu que tu t'es donné du mal pour t'échauffer mettre ton corps en mode apnée... je pense que vous ne devriez pas négliger la dette en oxygène que génère tout effort physique... La digestion est une dépense superflu dont tu aurais du te passer ce jour la.

     

    J’aurai juste une question afin de mieux appréhender la situation; Es tu en bonne condition physique, pratique tu un sport de manière régulière, as tu une musculature volumineuse ...

    Link to comment
    Share on other sites

    La préparation ne joue pas un grand rôle dans ce cas de la syncope. Au contraire, le moins de préparation, le meilleur reflex d'immersion tu as, la meilleure performance tu peux faire, et le moins de risque d'une syncope il y a. 95% des apnéistes du niveau mondial font leurs compétitions sans aucun échauffement, et même sans se mouiller avant la perf.

     

    De la description du cas c'est assez évident qu'il s'agit d'une hyperventalion assez importante - si tu as eu la syncope sans sensations de forcer ou de dépasser tes limites, c'est assez claire que tu étais gravement hypocapnique (niveau de CO2 trop bas). Normalement tu dois avoir une envie de respirer très, très forte bien avant la distance ou le temps max - même l'apnéiste comme David Mullins qui fait 265m avec palmes (et 232m sans) rentre dans la phase de lutte déjà vers 50m (alors à env. 20% de sa distance max).

     

    L'hypocapnie (introduite par l'hyperventilation) non seulement supprime l'envie de respirer, mais grâce au niveau pH plus élevé (moins acide), elle aussi déplace fortement la courbe de saturation de Bohr, et donc elle diminue gravement la tolérance d'hypoxie. Autrement dit, après l'hyperventilation tu te sens bien (pas d'envie de respirer), mais tu n'as pas vraiment plus d'oxygène que sans l'hyperventilation (de fois même moins), et ta tolérance hypoxique est réduite.

     

    Et l'hyperventilation c'est ne pas seulement quand tu respires comme une locomotive. Tu hyperventiles fortement même quand tu respires très lentement et profondément, ou quand tu fais une purge avant la dernière inspiration. Il faut respirer comme tu le fais sur ton canapé au regardant la télé - tranquillement mais avec un volume d'échange très plat.

     

    Autrement, comme El Puplo, je suis un peu étonné avec le temps pour la longueur de 25m et les temps de recuperation. C'était sans palmes ou avec? Tu as dit d'avoir commencé avec 40s par 25m - c'est déjà très lent même pour l'apnée sans palmes. Si c'était ralenti exprès, c'est OK, mais si c'est ta vitesse normal, je crois qu'il y a un problème de technique aussi. La vitesse normal (plutôt lent) avec des bipalmes est env 1m/s.

    Link to comment
    Share on other sites

    les vitesses pour les 25m était avec palme volontairement de plus en plus lente , avec pour but (peut-être une erreur) de "monter en cadence "au niveau du temps d'apnée , autrement au niveau palmage , il n'y a pas de problème particulier au niveau technique je pratique toute les semaines avec de bonne performance en nage avec palme.

     

    Donc pas d'échauffement défaillant mais une respiration avant apnée inadapté ? ce serais une respiration lente et profonde qui viendrait modifier ma sensation au niveau du CO2.

    Avec le recul je pense également ne pas devoir faire ce type d'excercice lorsque je suis en période chargé un niveau travail avec la fatigue et le stress que cela induit.C'est de toute évidence un élément agravant mais qui ne me satisfait pas entièrement, d'ou mes intérrogations pour mieux appréhender la pratique

     

    pour répondre à apnYann je suis un sportif moyen , je pratique la nage avec palme toutes les semaines , sans pour autant pouvoir prétendre à être un commando marin !

    Link to comment
    Share on other sites

    les vitesses pour les 25m était avec palme volontairement de plus en plus lente , avec pour but (peut-être une erreur)

    Non, pas d'erreur, ça se fait aussi. C'est un exercice hypoxique, et les temps de récupération longues sont OK (même plus qu'une minute), mais il faut déjà une sécurité vigilante, et aucune hyperventilation.

     

    Avec le temps d'apnée dynamique lente de 130s, tu peux facilement faire 100m au rythme normal (~1m/s) si tu évites l'hyperventilation. EDIT: ah, erreur, c'était une 1'10 (70s), pas 2'10 (130s), alors c'est plutôt ~60m

    Link to comment
    Share on other sites

    Non, pas d'erreur, ça se fait aussi. C'est un exercice hypoxique, et les temps de récupération longues sont OK (même plus qu'une minute), mais il faut déjà une sécurité vigilante, et aucune hyperventilation.

     

    Avec le temps d'apnée dynamique lente de 130s, tu peux facilement faire 100m au rythme normal (~1m/s) si tu évites l'hyperventilation. EDIT: ah, erreur, c'était une 1'10 (70s), pas 2'10 (130s), alors c'est plutôt ~60m

     

    Oui c'est approximativement la vitesse que j'avais sur mon 50 mètres (1m30 avec le virage un peu merdique à 25 mètres)

    Link to comment
    Share on other sites

    Je suis absolument d'accord avec truc, cependant je ne pense pas que l' hyperventilation soit forcément la réponse à son assoupissement spontané ;=). Il est évident que si d'une manière ou une autre il la pratiqué je pense qu’en effet il a pu retarder ces alarmes. Mais je pense que vu que sont temps est de 1"30 pour ses 50 mètres il était au bout de ses réserves O2 mais comme il a fait une mise en condition assez forte en tolérance de Co2 il a probablement dérégler la machine. C'est pourquoi je souhaitais avoir des infos sur sa condition physique. Une musculature moyenne et plutôt physique peu cramer un max d'O2 très vite. D'autant plus si la bradycardie tarde à arriver.

    Link to comment
    Share on other sites

    si je comprend bien l'échange , la mise en condition avec les enchainements de 25 mètres et un temps de récup autour de 1 pour 1 n'était pas adapté à la mise en condition des 50 mètres.

    Cela à provoqué une adaptation de mon corps au CO2 , et à décalé les signaux d'alarmes.

     

    pour palier à cela il aurait été préférable de diminuer les temps de récup entre les apnées de 25m , et/ou ne pas faire durée des apnées volontairement afin de ne pas trop charger en Co2.

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui c'est approximativement la vitesse que j'avais sur mon 50 mètres (1m30 avec le virage un peu merdique à 25 mètres)

    1'30 c'est toujours extrêmement lent pour 50m. Même sans palmes et avec un rythme ralenti, avec 3 mouvements par 25m avec des phases de glisse longues, il ne me faut plus que 60s pour les 50m. Alors il y a effectivement un problème de technique de palmage chez toi. Même avec des petits palmes de plongée (pas des palmes longues de l'apnée) et sans grand effort, avec une bonne technique tu ne dois pas avoir une vitesse beaucoup plus lente que ~1m/s.

     

    Je suis absolument d'accord avec truc, cependant je ne pense pas que l' hyperventilation soit forcément la réponse à son assoupissement spontané ;=).

    Non, au contraire - l'hyperventilation l'explique parfaitement. Hyperventilation n'enlève pas seulement les repères d'envie de respirer, mais elle aussi diminue fortement le seuil d'hypoxie critique - quand tu hyperventiles, tu fais la syncope beaucoup plus tôt que sans l'hyperventilation.

     

    La syncope à 50m n'a rien a faire avec la condition physique. Même un papie de 70ans avec un grand ventre et sans entraineme peut faire 50m avec des propres instructions. Moi meme j'ai 50ans, je suis un geek typique, condition physique miserable, mais je peux faire 139m sans palmes. La condition physique a peu à faire avec ça. C'est seulement la théorie, la technique, bon lestage (!!), et l'utilisation propre du reflexe d'immersion. Tu n'as pas besoin d'etre un sportif superb pour des performances moyennes comme 150m. Ça peut être util si tu veux battre les records, mais même pas là vraiment necessaire - regarde par exemple le champion du monde de 2009, Guy Brew - il est le même type de physique et le meme age que moi, et il peut faire 250m.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 26
        Bonjour,   depuis plusieurs mois, je pousse un peu plus mes plongées (sorties de plus en plus fréquentes ) dans le cadre de la chasse sous marine. Comme je voudrais m'améliorer niveau apnée sans trop prendre de risques, ma question était de savoir si les syncopes peuvent survenir avant l'arrivée des contractions abdominales ? (je parle dans un cadre normal, sans hyperventilation, ou autre apnées successives trop nombreuses )   Merci pour vos réponses.
      • 14
        Bonjour, je me pose une question sur l'apnée et je n'ai pas trouver de réponses à ce sujet.   Pour le moment, je ne fait que de l'apnée en piscine avec mon club, et ce de manière occasionnelle   A chaque fois que je fais une apnée dynamique, j'arrive à faire avec palmes entre 25 et 40m, ça dépend des fois. Mon apnée ne dure même pas 1 minute dans ce cas et aucun spasme ni même la sensation d'avoir envie de respirer pendant l'apnée. Or, a chaque fois que je remonte, arrivé à la surface,
      • 21
        apparement oui :   http://www.chasse-sous-marine.com/magazine/physio/syncope.htm   d'après ce que j'ai compris si on ne pratique pas l'hyperventilation on peut prévenir la syncope,   donc voila, peut on chasser seul sans risques ?
      • 14
        Bonjour à tous,   Je suis actuellement à Bali et j'aurais besoin d'une bonne adresse, ou de vos avis éclairés.   Fraîchement promu Divemaster depuis un mois , je guide des plongées depuis ma certification pour un club du coin. J'ai une centaine de plongée à mon actif.   Ce matin, je suis en charge de deux plongeurs (1 Divemaster et 1 Advenced Scuba diver), avec qui j'ai déjà plongé hier.   Première plongée 9H30 (Plongée dérivante le long d'une pente corallienne, on se laisse porter p
      • 19
        Bonjour a tous, Je suis en train d'étudier les cours N4 et je me pose un question concernant la Syncope Anoxique. Dans certains documents sur Internet ou autre on parle dans le mécanisme de la chutte de la PpO2 lors de la remontée. Or dans mon livre de chevet Plongée Plaisir 4 on n'en parle pas ! J'ai donc voulu aller plus loin et me suis posé le cas suivant.   Un Apnéiste plonge pendant 5mn à 10 m. Tension O2 = 0,2+ (0,4-0,2)/2 = 0,3 bars Donc plus q'en surface (le résultat ne n
    ×
    ×
    • Create New...