Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Rangiroa Accident de plongée évité de justesse


jeuneN1
 Share

    Recommended Posts

    La passe de Tiputa, je me dis que pour une plongée N°8 sur mon carnet, j'aurais préféré plus cool.....

     

    voilà la parole de sagesse que j'attendais dans ce débat.

    Tiputa apres 7 plongées...tout vient de là.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 165
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Guest trimixeur
    Bonjour

    Je vois que mon récit provoque beaucoup de réactions.

    La somatisation ce n'est pas de la rigolade, les crises de tétanie sont tres impressionantes voir effrayantes.

     

    La réponse du club ne m'étonne pas, manifestement il cherche à se protéger.

    Ma monitrice a globalement bien fait son travail mais m'a largement surestimé... les sprints par 29m de fond la tête vers le bas pour intercepter un gros dauphins j'en avais pas l'habitude.

    Salut, je pense qu'il te faut réfléchir et prendre une décision: soit changer de sport car la plongée présente des risques certains pour des personnes ayant des soucis psychosomatiques, soit choisir un instructeur capable de t'aider. Mais attention! Continuer ce sport, cela implique parler ouvertement, avant de plonger, aux encadrants et binômes concernant ta sensibilité au stress et te fixer des limites en terme de profondeur, durée ou visibilité. Il ne faut pas supposer que les autres puissent tout deviner, tout anticiper, pour ensuite les accuser de négligence!!!! A+ PAUL S.
    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai reçu ce soir un mail du club :

     

    Alors pour complément d'information:

    En aucun cas il ne s'agissait d'un courrant rentrant dans la passe de Tiputa ( jamais en premiere plongée ) , mais de la plongée dites de L'éolienne ...plateau récifal sur 15 m pour les 25 premieres min de la plongée ( site sur lequel tout les clubs de Rangiroa font les readaptations ), ensuite décrochage léger à l'angle ( avec toujours en visu le récif et non pas le bleue ) avec effectivement un dauphin qui vient sur la palanquée .

    J'ai a mon actif plus de 6000 plongées sur Rangiroa et compte les remontées paniques sur les doigts de la main mais elles sont impossible à prévoir malgré une attention de tout les instants et les facteurs déclenchant sont vraiment très dur à anticiper , elle peu apparaitre en début comme à la fin de la plongée mais bon ça appelle à un autre débat .

     

    Pour info , comme toutes les suspicions d'accidents nous avons envoyé un rapport à la gendarmerie , à la jeunesse et sport ainsi qu'au Samu ( obligatoire depuis le début de l'année ) , un gendarme est venu et a entendu un témoin ( médecin de surcroit ), contrôlé l'ordi de la monitrice etc. ....bref l'équipe médical a établie que les symptômes n'avait rien a voir avec la plongée mais relevait d'un état psychologique sensible et somatique , la responsabilité du club n'a pas été engagé par les gendarmes de surcroit .

    Adrien mettant en doute les compétence de l'équipe médical de Rangiroa (!) nous lui avons conseillé de se rendre à Papeete pour un deuxième avis et de nous tenir au courant .Nous avons par ailleurs essayer de joindre par 2 fois Adrien sur son téléphone

    Encore une fois l'équipe n'a peut être pas suffisamment mesuré les conséquences que pouvait induire cette incident sur l'état psychologiques d'Adrien et nous en sommes désolé et lui souhaitons un bon rétablissement et j'invite Adrien à nous appeler si il le désire pour en parler .

    Cordialement

    FrédéricLhermitte - general manager

    The Six Passengers

    Rangiroa - french polynesia .

    Bp 128 baie de Ohutu

    tel/fax:00 689 960 260

     

    Ce cas est tres interressant. C'est quelque chose que j'ai vecu en temps que moniteur. Perdre un plongeur ca arrive malheureusement et ca arrivera toujours. Ca fait peu au moniteur aussi....

     

    Par contre, si il y avait eu un accident plus grave ? Une surpression pulmonaire suite a une remontee d'urgence par exemple. Dans ces circonstances, il est fort probable que la negligence soit mise en avant...

     

    L'histoire a bien fini grace a l'experience de l'encadrement, la legislation et procedures legales semblent avoir ete respectee mais le plongeur ne semble pas etre satisfait de la prestation du club (volonte d'etre completement encadree compte tenu de son experience).

     

    Que compte faire le club pour que des cas similaires ne se reproduisent pas ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Mes excuses pour mon langage quelque peut familier et corrigé par la modération!

    Donc on apprend que la plongée n'était pas Tiputa à rentrant si j'ai bien tout lu? Et bien heureusement alors.

    Je n'ai pas ressenti de mépris dans ce qui a été écrit. Quand même se rendre dans des endroits comme ça avec si peut d'expérience c'est pas glop pas glop! Pour exemple sur certaines croisières Mer rouge, Maldives, il est demandé un niveau 2 ou advanced, avec un minimum de 50 plongées.

    Si ce qu'il a entre aperçu lui a plu je lui souhaite de pouvoir y retourner pour en profiter pleinement.

    Link to comment
    Share on other sites

    Paul a mesuré sa verve (pas de méprise !!! ) et le discours est plus adapté , sec mais réel.

    y'a des risques, y'a des cadres d'évolution, mais effectivement tout prévoir est impossible ! et quand ça arrive, le reflexe du club de "minimiser" n'est peut etre pas forcément uniquement de la protection, mais aussi comme pour un gamin qui tombe par terre, afin de réduir son anxiété ont à aussi tendance à minimiser la chose ... c'est humain et c'est aussi une forme d'ampathie ... et après la "victime" se sent seul et oubliée, pour ceux qui stomatise ...

    dans ce genre de débat je crois qu'il faut relativiser pour interpréter les éléments contradictoire et considéré "l'accidenté" , meme s'il a fait les erreurs, en tant que tel, sinon ce forum n'a pas de raison d'etre .il me semble ...

     

    c'est le retour des différents partis qui permet à peu près de comprendre et de pouvoir tirer des leçons si possible ... et peut etre qu'un jour ça peut servir à quelqu'un !

     

    quand aux "accusations" véhémentes, elles ne sont d'aucune utilité ... et ne donne comme impression que de chercher le discrédit ! alors ça engendre la méfiance ...

    Link to comment
    Share on other sites

    re

     

    Je me rapproche de l'avis de Paul (et pourtant, souvent, tres souvent, je ne cautionne pas). Je pense comme lui, mais je n'aurai pas été aussi sec

     

    La plongée, ce n'est pas que s'immerger

    Il y a aussi une dimension psy.. le petit vélo dans la tete ?

    personne n'a jamais pensé, avec crainte, effroi, peur qui vient de loin, en s'immergeant dans un lac froid et noir à un serpent, un dragon qui monterait du fond pour nous bouffer ?

    Nous ne sommes pas des poissons ; lire le forum nous éclaire sur les phobies de la noyade, sur les craintes des débutants sur le vidage de masque, la dissociation bucco nasale...

     

    bref, ce n'est pas notre monde (nous ne sommes pas livrés avec des branchies).

     

    Ce loisir n'est pas destiné à tout le monde (puisqu'il faut dominer ses emotions, exercice pas toujours possible)

    Link to comment
    Share on other sites

    rien a dire. Les paniques sont toujours difficiles à gérer par la suite.

     

    Bon rétablissement en tout cas et (re)plonge dès que tu peux ou pourras. Bye

     

     

    Je suis d'accord avec toi. Juste pour l'expérience, j'ai vécu un début de panique, à 25 m..pas de fatigue particulière, bien dans mes pompes, pas de profondes avant (pourtant j'en suis une habituée). D'un seul coup, oppressée, envie insupportable de virer le détendeur et de respirer de l'air, au grand air..voir le soleil briller à la surface et qu'une envie irrepressible, fuser à la surface. J'ai été à tres tres peu de fuser comme une balle,malgré tout ce que j'ai appris sur les risques (à l'epoque n2 150plongée, deep, nitrox..)Conflit terrible entre la tete,qui ne raisonnait plus, et cette envie intense..Finalement, un -déclic(qui m'a paru une eternité mais dans les faits peut etre dans les 30 secondes), remonte de 5 ou 6 metres, puis tu verras...bien m'en as pris, j'ai pu continuer ma plongée, mais à 15m, en suivant les autres.J'ai prévenu mon binome, mais les quelques minutes ou j'ai failli déraper, j'ai failli le laisser tomber!! Bref, juste pour dire que ça peut arriver à tout le monde, meme aguerri. Il faut replonger tout de suite, ce que j'ai fait, mais pendant longtemps avec l'apprehension que le phénoméne se reproduise, comme une epee de Damoclés sur la téte..Extremement desagréable que de constater qu'on était à 2 doigts de ne plus du tout se maitriser..

    Juste ce vécu pour dire, qu'il ne faut pas trop cogiter et replonger, dans de bonnes conditions (encadrant encore plus a l'ecoute pour notre jeune N1)..c'est comme tomber de cheval, il faut se remettre en selle fissa..

    Juste ma petite participation à l'état "panique". :rolleyes:

     

    Fabros

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai considérablement améliorié ma sécu le jour où je me suis équipé d'un dispositif permettant d'attirer l'attention (en l'occurence un mousqueton que je tape contre le bloc).

     

    Je n'ai pas de binome atitré et donc je plonge toujours avec ce qu'il y a et je me suis assez tot rendu compte que, entre ceux qui sont plongé dans leur apn, ceux qui sont émerveillés par la faune et la flore, ceux qui font les timides et ceux qui s'en foute franchement, sur certaines plongées, franchement il n'y aurait pas fallu que j'ai un souci...

     

    Ca ne devrait pas être comme ca entre binomes (et heureusement on tombe sur des supers binomes) mais hélas c'est parfois comme ca et je trouve super important de pouvoir attirer l'attention de manière immédiate, ne serait-ce que pour la communication la plus simple (combien il te reste de pression, ...)

     

    Et quand je dis binome ca peut être des guides

     

    Ceci dit, plonger toujours avec des gens différents (de niveau, de nationalité, etc) c'est très intéressant et très formateur

     

    Meme avec un binome attitré, parfois ou souvent, chacun est pris par ses comtemplations (photo, nudibranche ou autre..) et si pépin, bah parfois 1 ou 2 mns sans coup d'oeil..c'est tres long..donc j'ai fait comme toi, equipement d'un "coin coin" sur le direct system, que j'utilise quand cas de besoin(essouflement, fatigue..)mais super rassurant de l'avoir. Idem pour mon binome. Pour la tete, c'est vraiment un plus , en terme de sécu..Sauf , une fois, on m'a refermé ma bouteille aprés vérification de ma part(mauvaise manip d'un egyptien)..et à 6m, inspiration et ..Rien!! Heureusement mon binome etait pas loin je lui est attrapé la cuisse. :D .Dans ce cas un objet métallique à cogner sur la bouteille aurait été d'un meilleur recours pour attirer l'attention..

    Link to comment
    Share on other sites

    Tiens petite histore, pas récente .

    C'est l'histoire d'une mec fraichement diplomé/

    1ere plongée : lac pas loin 21m

    puis plongées hors de France en mer :

    plongées suivantes 30m, 33m, 42m, 40m, et arrive la 6e plongée .

    Equipement normal sur le bateau, sa palanquée va partir .

    Oups il a pas ouvert l'air (ca lui revient), il demande qu'on lui ouvre et là il prend une giclée d'air dans la nuque.. il avait oublié de mettre le détendeur.

    Un détendeur et hop le mec part, avec sa palanquée.

    A 38m, il fouille un trou puis remet en place son matos et quand il se retourne ... P... plus personne.. tour d'horizon .. personne .. pas de bulle.. rien .. nada.. seul à la 6e plongée. Après les 30 secondes standard d'observation intensive, il remonte et sort à 2 pas du bateau. Ok etc tout va bien .. un petit palier, tout seul bien sur et il retrouve la palanquée dont le Guide a poussé un gros ouf de soulagement....

    Ca arrive de perdre .. Ca arrive de se perdre, de s'oublier.

    Ca sert aussi à ca la formation du N1. Il n'est pas autonome c'est sûr mais qu'il fasse pas ch*er les autres à commencer par lui-même et le GP.

    Donc le mec le lendemain, au réveil, affolé par sa gueule de parisien pas réveillé dans le métro de 6h est retourné se coucher. Il a dormi jusque midi et c'est surement tant mieux pour tous.

     

    Tiens petit détail : le mec c'était moi.

    Link to comment
    Share on other sites

    Equipement normal sur le bateau, sa palanquée va partir .

    Oups il a pas ouvert l'air (ca lui revient), il demande qu'on lui ouvre et là il prend une giclée d'air dans la nuque.. il avait oublié de mettre le détendeur.

    sélection naturelle...

     

     

    A 38m, il fouille un trou puis remet en place son matos et quand il se retourne ... P... plus personne.. tour d'horizon .. personne .. pas de bulle.. rien .. nada.. seul à la 6e plongée.

    je veux pas dire de connerie, mais qu'est-ce qu'un gars qui a un tel bagage fait à une telle profondeur ? :eek:

    Link to comment
    Share on other sites

    sélection naturelle...

     

     

     

    je veux pas dire de connerie, mais qu'est-ce qu'un gars qui a un tel bagage fait à une telle profondeur ? :eek:

     

    Là et à l'époque : c'était comme ca .

    Comme la limitation de vitesse ....

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,

     

    Je trouve les explications du club plausible et la réaction du moniteur adapté compte tenu des circonstance: si je perds un mec dans un lac sombre par 27m (même un 1, donc maxi 20m pour moi), je peux toujours courir pour le voir en surface :D et essayer d'aller le chercher tranquillement avec le reste de la palanquée.

     

    Ceci étant dit et je ne relève pas l'état psychologique du N1, mais je pense effectivement qu'il a un problème, quand tu descends avec un N1 et un N2 et que le N1 ne veut pas aller plus bas, tu doit l'accepter, pour moi c'est pas une raison de le perdre et ce quoi qu'il arrive. Je dis ça peut-être parce que dans nos lacs ça arrive souvent, il fait noir et froid, la visibilité n'est pas forcément bonne et de toute façon ne sera jamais celle d'une plongée en Polynésie... donc le N1 qui ne veut plus: je connais :D

     

    Ensuite sur le N1, je lui dirai que perdre sa palanquée, ça arrive et les procédures, ça existe... Il a de quoi respirer (sang dans la bouche ou pas, ça s'avale et on en parle plus, en plus c'est pas amer du tout le sang, du moins pas le mien) et bien il remonte à la surface, il n'y a pas de raison, ni de remonter comme une bombe, ni de faire un essoufflement qui est fort probablement d'origine psychologique et là on en revient au premier problème, lié au psychisme de la personne en elle même...

     

    Le reste avec les examens médicaux à répétitions et les boutons au cul, allez, on va dire que c'est pour rire :tromaran: Il a été ausculté par un médecin compétent, on a contrôlé l'ordinateur, il n'y a rien à redire, on en parle plus. Le seul problème potentiel, c'est la perte du N1 qui aurait pu bien plus mal tourner.

     

    Just my two cents

     

    Amicalement

    Link to comment
    Share on other sites

    Là et à l'époque : c'était comme ca .

    Comme la limitation de vitesse ....

     

     

    BAh dit donc...elle doit etre ancienne ton époque...Et la limitation de vitesse, et bien ..difficile parfois de se mettre au gout du jour...avoir des autoroutes et ne plus pouvoir rouler..képi à tous les coins de rue, radars autos, jumelles..meme avec coyote ou avertino...3points seulement.. Heureusement, pas encore si réprimandés sous l'eau, quoique la sanction peut etre plus sevère!!

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...