Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Arthroscopie


WaterZouille
 Share

    Recommended Posts

    Bonjour,

     

    Je vous écris, quelque peu dépité et ne sachant pas trop a quel saint me vouer.

     

     

    J'ai été opéré d'une arthroscopie il y a 15 jours suite à une chute et un soucis consécutif au genou.

     

    Durant l'opération on m'a enlevé les croisés et suturé le ménisque.

     

    Pour le moment ma jambe est toujours un peu raide et j'ai quelques douleurs la nuit.

     

    La ou le bat blesse c'est que niveau plongée les indications données quant a la reprise sont contradictoire.

     

    Sur 3 professionnels:

     

    Le chirurgien (renommé) qui m'a opéré ne voit aucun soucis a la reprise de la plongée dès la semaine prochaine, il pense même que le milieu aquatique sera bénéfique quant a la mobilisation de mon genou.

     

    Le chirurgien que j'ai vu en pré-op m'a indiqué que c'était suicidaire et que j'en avais pour longtemps, sans être capable de m'expliquer pourquoi.

     

    Le kiné me dit qu'il faut suivre l'avis du chirurgien.

     

    Bref...

     

    Si quelqu'un a vécu la même situation ou a des infos intéressantes a me communiquer par rapport a cela je suis preneur.

     

    Dans les faits, même si j'ai un peu de mal a mobiliser mon genou je ne vois pas trop le problème si j'utilise peu ma jambe. (Ex: Utilisation d'un scooter ou des bras)

     

    Mais je me pose la question, un traumatisme si important du genou peut il favoriser l'apparition de bulles au niveau de mon genou? Oui, Non?Pourquoi?!

     

    Si oui pourquoi le premier chirurgien n'y pense pas?Sa seule contre indication était d'éviter de prendre l'avion les 7 premiers jours?

     

    Comment puis avoir des infos fiables?

     

    Je suis assuré DAN mais j'hésite a leur téléphoner vu que ceci n'est pas une urgence :(

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour, alors, on n'est pas opéré d'une arthroscopie. On est opéré d'une rupture de ligaments croisée par voie arthroscopique. Il faudrait savoir ce que tu avais et ce qu'on a fait exactement. D'après ton récit, tu avais une rupture des croisés et un problème de ménisque. Si l'intervention est simple (bien déroulée et sans complication, récupération rapide), et à consisté en une réfection des croisés, il faut prendre l'avis du chirurgien qui a opéré sur la solidité de sa suture et le délai de cicatrisation. T'as t il conseillé de commencer la rééducation ? Ceci dit, la plongée en elle même ne sollicite que peu les croisés, dans un palmage vertical. vois déjà le palmage en surface (supportes tu les efforts sur le genou ?), puis essaye d'enfiler ta combi et si tu y arrives, à mon avis tu peux plonger. Il n'y a pas de raison que la plongée favorise les bulles. Mais fais bien attention à éviter les mouvements de torsion. Mieux vaut commencer par des plongées cool, sans trop de palmage.

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui, erreur de langage.

     

    On ne m'a pas refait les croisés, on me les a enlevés, car totalement déchirés. Quant au ménisque il y avait une fracture.

     

    Le chir m'a déconseillé la kiné en disant que ce n'était pas nécessaire après une intervention par arthro et que j'étais assez jeune pour que ca se remettre en place tranquillement.

     

    On m'a effectué 2 ponctions après l'opération car mon genou était gonflé mais sinon aucune complication.

     

    Je supporte les efforts sur le genou et je n'ai de grosses douleurs que la nuit lorsque je fais une flexion automatique durant mon sommeil.

     

    Pour ce qui est de l'état actuel il m'est impossible de le tendre au maximum ou de faire une flexion au maximum mais apparemment c'est normal.

     

    La douleur est toujours présente mais légère et je la supporte bien.

     

    Je comptais en fait aller essayer tranquillement une plongée a nemo 33 histoire de voir si tout se passe bien

     

    Ce qui me fait peur c'est que les 2 chir ne sont pas d'accord et oui..le risque d'add qui a été suggéré par un ami plongeur..

    Link to comment
    Share on other sites

    je ne suis pas kiné, mais j'ai du mal à comprendre ton chirurgien : pas besoin de kiné, !

    ta rééducation va être longue ....

    j'ai été opéré 5 fois pour ménisectomie et ligamentoplastie (déchirure partielle) par artroscopie aux deux genous, suite à des pépins en ski (compétitions et un poids chiche dans le cerveau), entre 21 et 26 ans.

    A chaque fois, par des chirurgiens différents dans des villes différentes.

    A chaque fois, rééducation chez le kiné. Et heureusement pour moi.

    L'opération en tant que telle n'est pas grand chose mais la récupération complète de la flexion et de l'extension) est longue, entre 6 mois et un an. Et ce d'autant plus si tu ne fais rien hormis marcher.

    Certes, il ne faut pas attaquer la rééducation à la sortie de l'hopital. Mais au bout de qlq jours, il faut vraiment faire travailler ton genou.

    qlq exemples et infos : http://www.reeducationgenou.com/5.html

     

    l'atrophie des muscles est vraiment impressionnante après ce type d'opération, le lendemain de l'opération, j'avais déjà perdu 2 à 3 cm de tour de cuisse.

     

    je ne peux que te conseiller de nager en piscine dès que ta cicatrice le permettra, les genous bien en ligne, aucun mouvement de torsion (brasse exclue donc).

    Et de travailler la flexion chez toi avec une planche à roulettes et un vélo d'appartement.

    Pour la plongée, c'est à voir, car le poids du matériel n'arrangera pas ta rééducation. Si tu as la possibilité de te faire aider pour porter le matos, équipement et déséquipement dans l'eau, surtout pas de frogkick sous l'eau (ton genou te le rappellera), pourquoi pas.

     

    C'est fou qu'un chirurgien joue de l'agument de la jeunesse ...

    de plus s'il y a eu ablation du ligament (LCP, LLI ou LLE ?), t'as vraiment intérêt à muscler la cuisse en question pour compenser.

    Link to comment
    Share on other sites

    De ton point de vue bardass je suis d'accord avec toi. L'inconvénient est que dans mon cas, personne ne dit la même chose.

    Pour ce qui est de la fonte du muscle je n'ai rien perdu de manière visible a part légèrement la cheville, il faut dire que j'ai directement sollicité ma jambe pour éviter les risques de formation de caillot.

     

    Par contre elle ne se fléchit/tend pas au maximum et lors de l'approche du point de limite je ressens une douleur diffuse.

     

    Je me suis posé la question du matériel, surtout que je plonge en 2x12 et que meme en temps normal, c'est lourd..du coup je vais aller acheter un petit diable pour transporter le bi et m'équiper dans l'eau si j'ai le feu vert des spécialistes.

    (J'aurais peut etre l'air con avec ma charette mais je préfère cela que de me blesser plus avant)

     

    Je reste donc sur le point qui me fait peur, la dissolution de l'azote et la formation de bulles dans le genou suite a ce type d'intervention...

     

    J'ai voulu avoir l'avis d'un spécialiste hyperbare et j'ai téléphone au CHU de liège ou on m'a envoyé "chier" de manière fort désagréable en disant que la spécialité hyperbare n'existait pas et que je devais aller voir un cardiologue pour les risques...Lorsque j'ai voulu préciser mon probleme au téléphone on m'a passé un médecin encore plus désagréable qui m'a dit que le probleme des gens comme moi c'était de ne pas écouter ce qu'on me disais et que les artères du genou n'étaient pas reliées au cerveau. (véridique!)

     

    Le pire dans tout cela c'est que j'ai été aimable au possible...

     

    p.s: superjéjé je vous envoie un mp

    Link to comment
    Share on other sites

    Voici mon expérience en la matière (je précise de suite que je ne suis pas médecin), similaire mais pas identique puisqu'il ne s'agit ni du ménisque, ni des croisés.

     

    24 décembre 2010, rupture du tendon rotulien gauche.

    Suture du tendon réalisée le 31/12 avec pose d'un cerclage de protection.

    Pendant 6 semaines, kiné passive (principalement maintien de la masse musculaire du quadriceps par électrothérapie et récupération de la flexion du genou) et appui partiel.

    Après 6 semaines, kiné plus active et appui progressif.

    Après 10 semaines, autorisation du chirurgien de "faire ce que je veux dans la limite de mes sensations".

    Le 4 mai dernier, retrait du cerclage.

    J'en suis à plus de 60 séances de kiné et il reste du travail :

    -encore quelques dégrés à aller chercher en flexion ;

    -la locomotion sur sol plat est quasi normale ;

    -la proprioception doit encore être améliorée ;

    -l'état du quadriceps ne me permet toujours pas de monter et descendre des escaliers normalement.

     

    Côté plongée :

    Après avis d'un médecin DAN, autorisation de reprendre la plongée dès que le chirurgien a donné un avis favorable pour travailler en pleine charge, ce qui est le cas depuis mi-avril "dans la limite de mes sensations".

     

    Le problème d'une intervention chirurgicale ou d'une lésion importante est la vascularisation plus importante de la zone concernée et c'est un domaine que la médecine hyperbare ne maîtrise pas. Il en va de même pour les suites lorsque tous les signes et symptômes ont disparu. Dès lors, ce médecin DAN m'a fait les recommandations habituelles (que je considère comme principe de précaution par défaut dans la mesure où aucune donnée n'est disponible) : une plongée par jour, emploi du Nitrox, 30 mètres maxi et respect de la courbe de sécu air.

     

    Concrètement, j'ai refait une plonginette à 16m, à l'air (et évidemment sans paliers), le 1er mai. Fin mai, 3 plongées air sur 2 jours, courbe de sécu, 32m maxi et 50 à 60 min de durée. Aucun souci, sauf que le genou ne supporte pas le palmage normal, frogkick nécessaire dans mon cas. Point de vue matos, pas de complication ni de poids inutile (pour les déplacements au sec), une 10 L a largement suffit.

     

    Pour la suite, reprise progressive de mes plongées "normales" au cours des 3 mois à venir en espérant être prêt pour une semaine de "lourd" en septembre. Ainsi que du palmage en piscine... je hais ça !

    Link to comment
    Share on other sites

    Etonnant ça d'enlever les croisés... C'est bien la première fois que je vois ça. Un ligament pété il est "digéré" par l'organisme. Pareil une suture du ménisque c'est pas un truc courant. C'est du cartilage, ça cicatrise pas...

    As tu ton compte rendu chir?

    Quand à l'argument jeunesse pour justifier l'injustifiable abandon du patient à ses propres troubles fonctionnels et ses questions (la preuve) cela semble trahir une profonde incompétence...

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai voulu avoir l'avis d'un spécialiste hyperbare et j'ai téléphone au CHU de liège

    Le caisson de Liège ne traîte pas les accidents de plongée (sauf changement récent). Il n'y a donc qu'à NOH que tu peux avoir la certitude de parler à un spécialiste de la médecine de plongée.

    Link to comment
    Share on other sites

    Comme bardass j'ai pratiqué la ménisectomie par arthroscopie mais en moins intensif (deux fois ca suffit), ca prend du temps à récupérer car il y a près d'un mois d'immobilisation et la jambe à la fin ressemble plus à rien, un canne de flamand rose. Donc kiné pour remuscler tous ca et en moins de 6 moins jambe neuve et aucune contre indication à la plongée. Malgrès le ski et le foot les ligaments n'ont jamais été touchés mais j'ai un pote si et pareil il a fait des mois de kiné, il skie maintenant avec une atelle au genou et tout roule

     

    Je pense (mais je suis pas médecin ni kiné, ni infirmier)que ceala ne pose pas de problèmes pour la plongée dans quelques temps mais qu'il va falloir te refaire une jambe chez le kiné

    Link to comment
    Share on other sites

    bon, ben je ressors mes souvenirs hospitaliers:

    printemps 1993, je me déchire le LCA à la jambe droite (mal diagnostiqué), en hiver 94, je me fais péter le ménisque à ski (du au tiroir), on m'opère le ménisque au début juin et on me fait une plastie du LCA (prélèvement d'un morceau du tendon sur-rotulien) en juillet.

    pour le chirurgien (qui refaisait une 15aine de genoux par semaine) pas de soucis pour aller nager dès le retrait des points de sutures (avec l'atèle) et pas de soucis non-plus pour la plongée, en dehors du fait que je n'osais pas porter quoi que ce soit ni même poser le pied par terre durant les 1ères semaines...

    je plongeais donc avec mon atèle par dessous la combi et ensuite par dessus quand j'ai eu repris de la masse musculaire...

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...