Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

"Refonte" de la filière professionnelle !


    Recommended Posts

    je n'ai pas vu cette possibilité dans les textes ?

     

    les N4-E2 (nouveauté) et les MF1 auront la possibilité de faire reconnaitre leurs compétences, et d'obtenir un diplôme professionnel leur permettant une rémunération.

     

    Je ne suis pas contre le fait que des N4 E2 puissent travailler et être rémunérés ainsi que les MF1. Imaginons un MF1 avec un BP il pourra exercer selon les prérogatives du BP (guide et baptêmes) mais son employeur pourra lui demander d'enseigner au delà de 6m puisqu'il est E3. Etant donné qu'il est saisonnier, qu'il fait çà pour son plaisir, que quelque part il se repolis le narcisse, il fera donc un travail "supérieur" à ses pérogatives et n'aura que le salaire d'un BP...

     

    Mais peut être que je me trompe.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 153
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

     

    Malheureusement, en france, fédé ou pas, pour enseigner un sport contre rémunération, il faut le BE (et bientôt les nouveau diplômes). C'est vrai pour la plongée, le judo, le poney, le Bobsleigh, la boxe etc...

     

    1- Si un moniteur PADI, à vraiment envie de travailler en france, il se bouge et il passe le BE. Et ensuite il fait ses cours PADI sans problème.

    2- si la France avait un besoin irrésistible de moniteur, elle accepterait les moniteurs polonais.

     

    Et c'est avec des diplomes a la BE bien francais qu'on se retrouve avec un marche de la plongee sclerose que les touristes fuient... Ce qui peut etre reproche a la FEDE c'est simplement de planter le marche francais avec ses bidouilles protectionistes : exclusion des CMAS ***, non-conformite des diplomes francais avec les standards europeens (et meme ceux de la CMAS...), accord direct avec des federations "amis", passerelle des MF1 associatifs vers le Bees pour garder son marche. , pseudo VAE ou passerelle pour les PADI (avec des examinateurs fede), etc..... Je pese qu'il faut etre un peu honete et sortir la tete du guidon.

     

    Apres avec les nouveaux diplomes, je croise les doigt pour que ca soit plus ouvert... On le saura bientot avec les passerelles. Mais avec les prerogatives a 60m du DEJPS, en total contradiction avec le reste du monde, ca semble mal parti...

    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne suis pas contre le fait que des N4 E2 puissent travailler et être rémunérés ainsi que les MF1. Imaginons un MF1 avec un BP il pourra exercer selon les prérogatives du BP (guide et baptêmes) mais son employeur pourra lui demander d'enseigner au delà de 6m puisqu'il est E3. Etant donné qu'il est saisonnier, qu'il fait çà pour son plaisir, que quelque part il se repolis le narcisse, il fera donc un travail "supérieur" à ses pérogatives et n'aura que le salaire d'un BP...

     

    Mais peut être que je me trompe.

     

    le cas que tu cites équivaut à ce qui existe aujourd'hui : MF2+BEES1 = prérogatives BEES2 en structure commerciale (je mets de côté les formations bees1).

     

    On peut aussi imaginer qu'il sera rémunéré sur ses prérogatives de BP (jusqu'à 6m) mais pas rémunéré pour des enseignements plus profonds.

    Qu'arrivera-t-il si un MF1-BP a un pépin en enseignement à 20m ?

    j'attends de lire les annexes pour comprendre (ou déduire ...) ce qui sera autorisé.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne suis pas contre le fait que des N4 E2 puissent travailler et être rémunérés ainsi que les MF1. Imaginons un MF1 avec un BP il pourra exercer selon les prérogatives du BP (guide et baptêmes) mais son employeur pourra lui demander d'enseigner au delà de 6m puisqu'il est E3. Etant donné qu'il est saisonnier, qu'il fait çà pour son plaisir, que quelque part il se repolis le narcisse, il fera donc un travail "supérieur" à ses pérogatives et n'aura que le salaire d'un BP...

     

    Mais peut être que je me trompe.

    s'il est BP, il exercera en tant que BP, même s'il a des compétences en fait supérieures.

    exercer sa compétence de E3 alors qu'il n'est que BP, et payé comme BP, ça risque d'amuser beaucoup l'Inspection du Travail, la Jeunesse et Sports, et je n'ose imaginer l'amusement de la Justice en cas de carton.

    Link to comment
    Share on other sites

    Et c'est avec des diplomes a la BE bien francais qu'on se retrouve avec un marche de la plongee sclerose que les touristes fuient... Ce qui peut etre reproche a la FEDE c'est simplement de planter le marche francais avec ses bidouilles protectionistes : exclusion des CMAS ***, non-conformite des diplomes francais avec les standards europeens (et meme ceux de la CMAS...), accord direct avec des federations "amis", passerelle des MF1 associatifs vers le Bees pour garder son marche. , pseudo VAE ou passerelle pour les PADI (avec des examinateurs fede), etc..... Je pese qu'il faut etre un peu honete et sortir la tete du guidon.

     

    Apres avec les nouveaux diplomes, je croise les doigt pour que ca soit plus ouvert... On le saura bientot avec les passerelles. Mais avec les prerogatives a 60m du DEJPS, en total contradiction avec le reste du monde, ca semble mal parti...

     

    1 - crois tu vraiment que ce soit à cause du côté moniteur que le, je cite, "marché de la plongée" est "sclérosé" ? Me semble que ceux qui ont les diplôme qui vont bien pour enseigner contre rémunération en France on déjà du mal à en vivre et à trouver du taf ...

     

    D'ailleurs un bon nombre d'entre-eux sont aussi PADI ou SSI ou NAUI ... Il était, est encore, même organisé, par les stagiaires eux-mêmes mais souvent avec les conseils et le soutiens de ceux en charge de leur formation, des cursus owsi PADI en cours de formation de BE ...

     

    Alors c'est vraiment ça le problème, on passe PADI en France et le bizness plongée explose ?

     

    2 - Je répète que je pense vraiment que vous vous trompez de débat... Julien, Mare Nostrum et moi même avons tous préciser que la refonte de la filière pro plongée en France est juste l'application de la loi, que c'est commun à tous les sports et pas juste à la plongée... C'est pas par là que ça passe l'histoire PADI ou pas...

     

    Et je n'ai pas vu de réponses à mon questionnement, sur ce que ça changerait en vrai pour PADI ... hein ...

     

    Enfin, la plongée en France, ce n'est pas qu'un, voir pas, un "marché", c'est une pratique un loisir, y compris associative et bénévole. Et pour ma part : c'est tant mieux !

     

    Il ne s'agit pas de "se préserver le marché" pour la fédé, il s'agit de défendre une vision de la plongée, de l'accès à tous... etc... Ce n'est peut-être pas la vision de tous... Mais c'est une vision que je partage et que je trouve respectable.

    Link to comment
    Share on other sites

    s'il est BP, il exercera en tant que BP, même s'il a des compétences en fait supérieures.

    exercer sa compétence de E3 alors qu'il n'est que BP, et payé comme BP, ça risque d'amuser beaucoup l'Inspection du Travail, la Jeunesse et Sports, et je n'ose imaginer l'amusement de la Justice en cas de carton.

     

    Donc pas de problème...

    Attendons les annexes pour un autre débat.

    Link to comment
    Share on other sites

    Et c'est avec des diplomes a la BE bien francais qu'on se retrouve avec un marche de la plongee sclerose que les touristes fuient... Ce qui peut etre reproche a la FEDE c'est simplement de planter le marche francais avec ses bidouilles protectionistes : exclusion des CMAS ***, non-conformite des diplomes francais avec les standards europeens (et meme ceux de la CMAS...), accord direct avec des federations "amis", passerelle des MF1 associatifs vers le Bees pour garder son marche. , pseudo VAE ou passerelle pour les PADI (avec des examinateurs fede), etc..... Je pese qu'il faut etre un peu honete et sortir la tete du guidon.

     

    Apres avec les nouveaux diplomes, je croise les doigt pour que ca soit plus ouvert... On le saura bientot avec les passerelles. Mais avec les prerogatives a 60m du DEJPS, en total contradiction avec le reste du monde, ca semble mal parti...

     

    Bien d'accord avec toi la limite pour le RSTC loisir et bcp de pays étant 40 m les moniteurs étrangers (européens) voulant enseigner en France sont de fait hors course. Tant que la plongée reste en France un sport et non un loisir ça ne va pas évoluer ,il faudrait à la lumière des derniers accidents se poser la question du 40/60m et parler de plongée technique à ce niveau meme si c'est à l'air

    Link to comment
    Share on other sites

    Bien d'accord avec toi la limite pour le RSTC loisir et bcp de pays étant 40 m les moniteurs étrangers (européens) voulant enseigner en France sont de fait hors course. Tant que la plongée reste en France un sport et non un loisir ça ne va pas évoluer ,il faudrait à la lumière des derniers accidents se poser la question du 40/60m et parler de plongée technique à ce niveau meme si c'est à l'air

     

    Attendons la publication des annexes et nous verrons bien. Personnellement je ne suis pas optimiste au vu du manque d'ouverture des dirigeants de la toute puissante 2F. Le gâteau doit être bon considérant qu'ils ne souhaitent pas le partager. C'est vraiment un combat d'arrière garde car en Europe les fédérations de plongée qui se sont opposées de front au leader du RSTC ont été balayées et sont devenues à ce jour quasi-inexistantes.

    Link to comment
    Share on other sites

    1 - crois tu vraiment que ce soit à cause du côté moniteur que le, je cite, "marché de la plongée" est "sclérosé" ? Me semble que ceux qui ont les diplôme qui vont bien pour enseigner contre rémunération en France on déjà du mal à en vivre et à trouver du taf ...

     

    D'ailleurs un bon nombre d'entre-eux sont aussi PADI ou SSI ou NAUI ... Il était, est encore, même organisé, par les stagiaires eux-mêmes mais souvent avec les conseils et le soutiens de ceux en charge de leur formation, des cursus owsi PADI en cours de formation de BE ...

     

    Alors c'est vraiment ça le problème, on passe PADI en France et le bizness plongée explose ?

     

    2 - Je répète que je pense vraiment que vous vous trompez de débat... Julien, Mare Nostrum et moi même avons tous préciser que la refonte de la filière pro plongée en France est juste l'application de la loi, que c'est commun à tous les sports et pas juste à la plongée... C'est pas par là que ça passe l'histoire PADI ou pas...

     

    Et je n'ai pas vu de réponses à mon questionnement, sur ce que ça changerait en vrai pour PADI ... hein ...

     

    Enfin, la plongée en France, ce n'est pas qu'un, voir pas, un "marché", c'est une pratique un loisir, y compris associative et bénévole. Et pour ma part : c'est tant mieux !

     

    Il ne s'agit pas de "se préserver le marché" pour la fédé, il s'agit de défendre une vision de la plongée, de l'accès à tous... etc... Ce n'est peut-être pas la vision de tous... Mais c'est une vision que je partage et que je trouve respectable.

     

    Bonjour,

     

    Pour "sclerose", en terme de taille de marche (marche du loisirs de la plongee). La France est derriere l'Allemagne et l'italie malgre son front de mer ... Pas normal pour moi. Desole je parle de marche, car c'est le seul element objectif que j'ai pour mesurer un developement economique. Et sincerement, je n'arrive pas encore a voir comment les choses vont s'ameliorer... La fede est surement competente dans l'associatif, mais qu'elle definisse des niveaux professionels avec des passerelles qui vont bien.... Pas serieux.

     

    Cordialement, Nicolas

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour Nicolas

     

     

    pas d'accord :

    selon l'etude socio economique, il y avait, fin 2005, 350 000 plongeurs en France (lire dans l"etude la part des uns et des autres)

     

    les français ne sont pas plongeurs ; ce n'est pas parce que tu ouvriras le marché à un plus grand nombre d'agences que tu auras plus de plongeurs français.

     

    le marché, le marché !

    la plongée est chere ; le cout de la vie est elevé et les français, preferent, dans le plus grand nombre pratiquer d'autres loisirs.

     

    n'oublie pas la saisonnalité de l'activité (par exemple, cette anné, l'an prochain, nous n'avons que quelques fériés en semaine, susceptibles d'entrainer des ponts ou des viaducs permettant des week ends plongée à rallonge. Quand tu dois vivre de ton activité et que les consommateurs sont au travail et non pas en vacances, ça ne le fait pas)

    autre point, le RTT : aujourd'hui, les gens ont plus de repos avec les RTT. Pas plus d'argent, et il faut bien financer toutes ces vacances.

    Link to comment
    Share on other sites

    Et c'est avec des diplomes a la BE bien francais qu'on se retrouve avec un marche de la plongee sclerose que les touristes fuient...

     

    Le gâteau doit être bon considérant qu'ils ne souhaitent pas le partager.

     

    Il est bon ou pas ce gâteau ?

    Link to comment
    Share on other sites

    J'en avais bien un petite idée dans la mesure ou ce truc couve depuis 4-5 ans..., et est légèrement décalé dans sa version finale (toujours cette zone 40-60).

    Maintenant que va devenir le texte qui dit que "pour être rémunéré, il faut être au moins Bees1"?

     

    Le texte n'indique pas cela, les guillemets sont injustifiés :-)

     

    Article L212-1 du Code du Sport

     

     

     

    I.-Seuls peuvent, contre rémunération, enseigner, animer ou encadrer une activité physique ou sportive ou entraîner ses pratiquants, à titre d'occupation principale ou secondaire, de façon habituelle, saisonnière ou occasionnelle, sous réserve des dispositions du quatrième alinéa du présent article et de l'article L. 212-2 du présent code, les titulaires d'un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification :

     

     

     

    1° Garantissant la compétence de son titulaire en matière de sécurité des pratiquants et des tiers dans l'activité considérée ;

     

    2° Et enregistré au répertoire national des certifications professionnelles dans les conditions prévues au II de l'article L. 335-6 du code de l'éducation.

     

    Bien cordialement,

    Alain Foret

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...