Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Gros consommateur ou pas?


Jenecplu
 Share

    Recommended Posts

    Bon puisque tu le demandes... :demon:

     

    Question : Quels sont les organes qui consomment le plus d'oxygène dans le corps humain ?

    Réponse : Les muscles et le cerveau

    :gagon:

    Serait ce l'explication que les gros gabarits sportifs consomment plus... et ...que les femmes consomment moins ?

     

    Je te laisse en tirer tes propres conclusions...

    :jesors:

    J'en était sur.

    Je ne réfléchi jamais donc je ne consomme rien.

    :)

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 74
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Heu ... tu veux dire longues expirations lentes et inspirations rapides et courtes non ?

     

    .

     

    Non cooltrane, je confirme: de longues inspirations et des expériations un peu plus rapide: de façon a rester au maximum les poumons vides

    Link to comment
    Share on other sites

    A mon avis en ayant un lestage adapté, une bonne stabilisation (= on gonfle une seule fois sa stab à la descente et ensuite on continue au poumon-ballast au lieu de passer son temps à faire "joujou" avec son inflateur), une technique de palmage correcte et une condition physique acceptable pour ne pas pomper son bloc en entier dès qu'il y a un peu de courant, tout le monde, grand ou petit, musclé ou pas est capable d'avoir une consommation acceptable.

     

    Après si certains consomment un peu plus ou un peu moins, quel est le problème ? Ce n'est pas un concours ... calquer son rythme ventilatoire sur celui d'un autre comme je l'ai lu dans certains posts je n'en vois pas l'intérêt ... et surtout je ne pense pas que ce soit transposable d'une personne à l'autre ... Il y a à mon avis plus à y perdre (essoufflement, mal de tête à la sortie) qu'à y gagner.

    Link to comment
    Share on other sites

    A mon avis en ayant un lestage adapté, une bonne stabilisation (= on gonfle une seule fois sa stab à la descente et ensuite on continue au poumon-ballast au lieu de passer son temps à faire "joujou" avec son inflateur), une technique de palmage correcte et une condition physique acceptable pour ne pas pomper son bloc en entier dès qu'il y a un peu de courant, tout le monde, grand ou petit, musclé ou pas est capable d'avoir une consommation acceptable.

     

    Après si certains consomment un peu plus ou un peu moins, quel est le problème ? Ce n'est pas un concours ... calquer son rythme ventilatoire sur celui d'un autre comme je l'ai lu dans certains posts je n'en vois pas l'intérêt ... et surtout je ne pense pas que ce soit transposable d'une personne à l'autre ... Il y a à mon avis plus à y perdre (essoufflement, mal de tête à la sortie) qu'à y gagner.

     

     

    Je suis d'accord avec toi

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut à tous ! :)

     

    La conso, c'est comme tout, ça se travaille à priori... :D Et à mon avis, de bonnes techniques de plongée (cf. flottabilité, Trim, position, techs de palmage,...etc.) aident généralement énormément à la maitriser au mieux indépendamment de l'environnement et des conditions de plongées (quelqu'un qui a froid par exemple consommera beaucoup plus que quelqu'un qui dispose de la bonne protection thermique ;) )

     

    En plus des techniques de plongées à proprement parler, je suis de ceux qui pensent que quelques notions de techniques de respiration peuvent aider (cf. respirer par le ventre et non par le thorax par exemple ;) ).

     

    Également une fois prêt, juste avant de se "jeter à l'eau" ( :D ), un isolement d'1 à 2mn pour essayer de se calmer un peu et de récupérer des efforts fournis pour s'équiper mais aussi pour se concentrer un peu et se préparer psychiquement à s'immerger en essayant de visualiser les premières phases de la plongée à venir, permet très souvent d'éviter tout ou partie du pic de conso de début de plongée ;)

     

    Bien sur, certains ayant des tailles de poumons supérieures à la normale consommeront évidemment un peu plus que d'autres et d'autres ayant des tailles de poumons inférieures à la normale toujours consommerons un peu moins mais à part exception extraordinaire (gabarit véritablement golgothique ou lilliputiens :D ) et une fois maitrisées quelques techniques élémentaires, nous sommes à peu près tous égaux devant ce phénomène... De ce que j'en sais et ais pu constater jusqu'à présent du moins :)

     

    @mitié :),

     

    Yannig

    Link to comment
    Share on other sites

    Difficile pour la respiration par le ventre. Même au repos j'ai une respiration essentiellement thoracique :confus:

     

    Lors de ma dernière plongée j'ai essayé "d'analyser" ma respiration. Il en ressort :

    - respiration thoracique

    - lente mais assez ample

    - plutôt sur le haut des poumons

     

    Même en jouant sur la flottabilité pour me forcer à moins remplir mes poumons, inconsciemment je reviens à une respiration haute qui me pousse à purger.

     

    Va falloir que je travaille ça.

     

    Concernant le trim, je pense qu'il est bon. D'après mes binômes je suis bien a plat. Je ne palme pas vers le haut ou la bas pour compenser.

     

    Concernant le lestage. En lac, je suis à 4 kg en 2x7 mm et à 7 kg en étanche avec une combinaison spéléo en polaire en dessous. Sachant que mon 15 kg est un faber, plutôt léger donc (17,9 kg). Pareil pour mon bi10, les fût font 10 kg.

    Link to comment
    Share on other sites

    Difficile pour la respiration par le ventre. Même au repos j'ai une respiration essentiellement thoracique :confus:

     

    Pas de soucis, c'est comme tout ça se travaille ;) Le pire étant que ce n'est vraiment pas si difficile :non: Une petite chose cependant, je trouve que les stabs "classiques" ne sont généralement pas adaptées à une bonne respiration par le ventre car elle serre exactement là ou il ne faut pas: Au niveau du nombril :eek:

     

    Lors de ma dernière plongée j'ai essayé "d'analyser" ma respiration. Il en ressort :

    - respiration thoracique

     

    C'est pas bien :non::grimace:

     

    - lente mais assez ample

    - plutôt sur le haut des poumons

     

    Ok, bien lesté, lente, ample et plutôt sur le haut des poumons en début de plongée me semble être des paramètre plutôt corrects ;) Toujours si tu es bien lesté ce que je pense à la lecture de la suite de ton post, en fin de plongée tu devrais plutôt être sur le bas de tes poumons non :confused:

     

    Concernant le trim, je pense qu'il est bon. D'après mes binômes je suis bien a plat. Je ne palme pas vers le haut ou la bas pour compenser.

     

    A mon avis le Trim ne suffit pas et je pense que le Trim va avec les techs de palmage... Ou l'inverse :grimace: Bref, si tu es bien à plat et que tu adoptes les techs de palmage "fédérales" = "flutter" jambes bien tendues, tu risque de faire beaucoup d'effort je pense et donc de consommer beaucoup ;) Donc et de mon avis toujours, bon Trim bien à plat = Froc Couic :froglol:

     

    Concernant le lestage. En lac, je suis à 4 kg en 2x7 mm et à 7 kg en étanche avec une combinaison spéléo en polaire en dessous. Sachant que mon 15 kg est un faber, plutôt léger donc (17,9 kg). Pareil pour mon bi10, les fût font 10 kg.

     

    Cela me semble être très correct ma fois. Après, je ne connais pas ton gabarit donc... :confus:

     

    @mitié :),

     

    Yannig

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour,

     

    Un truc m'étonne dans ce que je lis ici :

     

    Ainsi, il faudrait privilégier une respiration abdominale, qui ferait moins consommer.

     

    Or, j'ai toujours entendu dire que, naturellement, la respiration était davantage thoracique chez la femme, et davantage abdominale chez l'homme.

     

    On entend souvent dire également que les femmes consomment moins que les hommes en plongée.

     

    Comment expliquer cette apparente contradiction ?

     

     

     

    Pour ma part, je maintiens que respirer normalement sans se prendre la tête et sans y penser est un bon truc pour réduire sa consommation...! ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Un simple problème de métabolisme, de masse musculaire (on parle bien en moyenne ici hein) et de volume pulmonaire.

     

    Et moi, ma chère Françoise, je maintiens que d'apprendre à ventiler ne peut-être que bénéfique pour tous les plongeurs et pas que pour la consommation ...

     

    Maintenant, ce n'est pas indispensable pour tout le monde pour moins consommer, certain n'ont pas besoin de travail particulier pour y arriver, d'autres si.

     

    Mais, encore, dans tous les cas il est bon d'apprendre à ventiler sur le bas en plongée ;)

    Link to comment
    Share on other sites

     

    On entend souvent dire également que les femmes consomment moins que les hommes en plongée.

     

    Comment expliquer cette apparente contradiction ?

     

     

    Simple, leurs formes avantageuse sont souvent en silicone :D et chez nous pas :lol:

    Link to comment
    Share on other sites

    Mais, encore, dans tous les cas il est bon d'apprendre à ventiler sur le bas en plongée ;)

     

    Ben puisque c'est naturellement le cas chez les hommes, parait-il ??!?!!?! :confused:

     

    C'est là ce que je ne comprends pas...

     

    Faut-il comprendre que, naturellement, l'homme a une respiration abdominale dans l'air et une respiration thoracique dans l'eau ?!!

    Bizarre tout ça....

    Link to comment
    Share on other sites

    Toi t'as pas lu tous les fils où on en parles !!! ;)

     

    Rapidement :

     

    1- en surface, au repos, dans ton canapé, la ventilation naturelle est généralement plus abdominale.

     

    2- le réflexe dès qu'on s'immerge c'est d'inspirer et de bloquer la ventilation, phénomène agravé par le froid. Ensuite quand on respire sous l'eau, on a encore ce réflexe, donc plutôt tendance à inspirer et rester bloqué sur le haut, et pas asser expirer.

     

    3- En respirant avec tout l'équipement sur le dos, un détendeur, donc par la bouche ça n'arrange pas le problème.

     

    4- Enfin, la pression. Sous l'eau, on subit la pression qui nous appuie sur les cottes, par réflexe on garde les poumons gonflés sur le haut pour contrer cette pression, et on souffle moins. Si on relâche on a une impression d'ettouffement, parce qu'on a un volume dans les poumons plus petits ... Bien que nous fournissant largement assez d'oxygène ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Donc, si je résume. Les femmes ont une respiration thoracique à cause des nichons en silicone et les hommes ont une respiration abdominale à cause de la bière.

     

    J'ai bon? :D

     

    :gagoff:

     

    Je comprends toujours pas pourquoi on consommerait plus avec une respiration thoracique haute qu'avec une respiration abdominale basse.

    Link to comment
    Share on other sites

    Donc, le but d'apprendre à ventiler, à maîtriser de façon consciente ta ventilation en plongée c'est de renouvellera au maximum l'air que tu as dans les poumons en maintenant un volume minimum dedans.

     

    Comme ça, on se stabilise mieux, on évacue un maximum de CO2 donc on prévient mieux l'essoufflement.

     

    Comme on ventile sur un petit volume on met moins de plombs ...

     

    Bref que des avantages !

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.