Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

ADD et vêtement sec


    Messages recommandés

    T'as mal lu, au coude je parle de démangeaisons, du genre qui gratte. C'était rouge type brulure (sans la douleur). La légère douleur du dos a éveillé les soupçons sur un éventuel ADD, sans ça ....

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 65
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Mon pote, c'était aussi la 2ème fois que ça lui arrivait. La 1ère fois, c'était après une plongée sur l'hirondelle (magnifique épave d'eau douce dans le lac Léman, 60m au plus bas de l'épave, pour ceux qui ne conaitrait pas ... les pauvres ;) ) déco air et ordi.

     

    Aspirine + repos avant de remonter le col de la Faucille (Jura) et ça a disparu comme c'est venu.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ben s'il y'avait réellement un lien entre les deux, on serait tous mort par ici...

     

    c'est dans quel bouquin (quelle année) que c'est écrit, cette énormité ?

    yo

     

     

    entre 2 interventions..

     

    Jean-Jean, d'un celebre magasin de plongée où un gramme de bon sens vaut mieux que 100 kilos de lest a eu le pb en 2008.

    Interdit de plongée durant 3 mois ; je crois que c'etait la colerette.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je persiste à affirmer mon doute quant au lien combi étanche-ADD...

    je vous fiche mon billet que sur le même profil (hirondelle, par exemple) le gars faisait le même accident en humide...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    je vous fiche mon billet que sur le même profil (hirondelle, par exemple) le gars faisait le même accident en humide...

    Il était en humide, la conversation à déviée. J'ai parlé de ce gars comme exemple (avec ses plongées au Dramont) pour dire qu'un des premiers réflexes du médecin fédéral qui l'a suivi suite à ses symptomes cutanés à été de lui demander s'il plongeait en étanche (ce n'était pas le cas, ni sur l'hirondelle), tout ça pour mettre en lumière le fait que la chose est connue et reconnue (bien que peut-être rare), au moins par les médecins.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    bon, alors comme on ne sait pas les reconnaître

    Tu extrapoles mes propos. J'ai simplement écrit qu'il était vraissemblable que des accidents cutanés isolés puisse échapper au décompte, car "négilgés" par leurs porteurs. Ce qui ne veut pas dire que toi même ou les gens de ton club ne sache pas les reconnaitre.

    J'ai d'autre photos d'accidents de désaturation cutanés, mais pas à disposition dans l'instant. J'essaye de vous retrouver ça ce soir.

     

    Pour resituer un peu le débat, je repartirai de cette phrase de BlueVince, qui à mon avis entretien la confusion :

    ...Quelqu'un pourrait-il m'expliquer par quels mécanismes le vêtement étanche peut provoquer ou agraver un ADD ?

    On ne parle ici que d'accidents cutanés. Personne n'a prétendu que les vêtements étanches provoquent ou aggravent des ADD autres (type neurologiques ou ostéo-articulaires). Au contraire, comme l'a rappellé très justement Tybo, on peut plutôt penser que le confort thermique procuré par ses équipements est un facteur protecteur.

    Mais pour ce qui concerne les accidents cutanés, la combi étanche semble bien un facteur facilitant (peut être aussi par son mésusage comme le propose Chelonia).

    Les ADD ne sont pas une maladie unique. Chaque type d'ADD a ses causes, sa physiopathologie spécifique, ses symptômes, son traitement.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pour resituer un peu le débat, je repartirai de cette phrase de BlueVince, qui à mon avis entretien la confusion :

     

    Si on la retire de son contexte, peut-être. Mais le contexte en question, mon premier post, n'est constitué que de 2 phrases dont la première est plus qu'explicite. Mais peut-êre aurais-je dû faire la redite : "de types cutanés, "puces" et/ou "moutons"", aussi mea culpa. :torture:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Aspirine + repos avant de remonter le col de la Faucille (Jura) et ça a disparu comme c'est venu.

     

    De l'aspirine...

     

    Donc on suit un protocole médicale mais seulement pour ce que l'on croit ne pas préter à conséquence. Un peu léger le comportement.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    je me suis posé la question l'année dernière

    pas réussi à déterminer si c'étaient des puces de plongée ou des puces de literie :hehe:

    binôme du lit d'en dessous pas atteint :)

    plongées dans les 40-55m, déco à l'oxygène, quelques boutons agaçants

    les mêmes cette année, au même endroit, même combi, sans déco oxy : rien.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    De l'aspirine...

     

    Donc on suit un protocole médicale mais seulement pour ce que l'on croit ne pas préter à conséquence. Un peu léger le comportement.

    Ce qui est surtout léger c'est ton intervention qui n'amène rien à la discussion et qui consiste à une interprétation qui t'est toute personnelle de ce qui à été dit. Explique nous où j'ai écrit que je crois ne pas prêter à conséquence ce que j'ai relaté ? Tes jugements à l'emporte pièce, ils sont pas un peu léger ?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Les images de "moutons" que je vous avais annoncé.

    Merci pour Scubaphil pour tes retours. Sur ces photos on distingue clairement que les rougeurs recouvrent une surface sacrément importante :eek: . Je suis curieux de savoir ce qui a été diagnostiqué au final et comment ça s'est fini.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ce qui est surtout léger c'est ton intervention qui n'amène rien à la discussion et qui consiste à une interprétation qui t'est toute personnelle de ce qui à été dit. Explique nous où j'ai écrit que je crois ne pas prêter à conséquence ce que j'ai relaté ? Tes jugements à l'emporte pièce, ils sont pas un peu léger ?

     

    Léger car tu ne décris pas un comportement en lien avec ce qu'il se passe. Je croyais qu'il fallait s'hydrater et se mettre sous oxy en cas de suspicion d'un accident de déco et prévenir les secours au plus vite, car les moutons et puces m'ont toujours été présentés dans mes formations comme une preuve de déco non optimale.

     

    Là vous avez gardé l'aspirine (qui n'est pas recommandé en Suisse d'ailleurs) et il a pris du repos. Drôle de protocole. Alors vous faites ce que vous voulez, mais ne l'écrivez pas sur un forum, d'autres personnes lisent et pourraient mal comprendre.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...