Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Prérogatives dans un centre uniquement PADI en france


trisogol
 Share

    Recommended Posts

    Oui et encore !!

    Je suis désolé mais, par exemple : Un OWD n' a pas les compétences requises pour prétendre évoluer en autonomie/PA2 suivant les conditions définies dans le CDS.

    ( Même avec "exercice régional du parachute de palier", dont on se demande bien de quoi il s'agit ? )

    T'as raison, il l'est juste partout dans le monde et pas en France, mais c'est sans doute pur les 2 mètre de différence entre 18 et 20 que tout cela arrive. Mort de rire devant tant de connerie, posée avec autant d'assurance. Le coq est vraiment bien le seul animal à pouvoir chanter les deux pieds plantés dans la merde sans que ça le dérange. On a bien choisi notre emblème. C'est parfait.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 73
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Posted Images

    Oui, enfin on ne me fera jamais avaler qu'avec 4 plongées, quelle que soit la chapelle, on puisse sérieusement prétendre être autonome.

    Tu confond tout simplement la carte et l'expérience.

    Personne ne prétend qu'avec 4 plongées un plongeur est autonome, et ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dis.

    D'abord, un open water c'est pas 4 plongées, désolé.

    Et ce qui me fait bondir, c'est de refuser l'autonomie par principe à un open water, sans considérer son expérience, qui est ce qui compte le plus, et de l'accorder par principe à un n2. Dans le doc qui nous a été présenté ci-dessus, c'est une possibilité, non un droit automatique et je lis des réactions bornées du type : "open water autonome, pas question". C'est stupide, comme toute réaction sectaire, dogmatique et non réfléchie. On laisse bien des n3 autonomes à 60 dès leur carte en poche... !!!!

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui, enfin on ne me fera jamais avaler qu'avec 4 plongées, quelle que soit la chapelle, on puisse sérieusement prétendre être autonome.

     

    Tout a fait d'accord. On devrait conferer l'autonomie en fonction de l'experience pas en fonction de la formation. Par exemple 30 plongees apres la certification par exemple pour un N2 ou N3.

    ]un CDS n'amene pas grand chose, et une differenciation sur le papier me parait bien hypocrite. Dans tous les cas, c'est le DP qui va morfler si les competences ne sont pas correctement evaluees... :froglol:

    Link to comment
    Share on other sites

    Tout a fait d'accord. On devrait conferer l'autonomie en fonction de l'experience pas en fonction de la formation. Par exemple 30 plongees apres la certification par exemple pour un N2 ou N3.

    Ca va aussi dépendre du plongeur. Certains seront aussi à l'aise après 10 plongées que d'autres avec 30 ou plus. Il y a aussi de "vieux" N1 avec quelques dizaines de plongées et qui sont aussi bon que des N2 ou des N3. C'est pas facile de dire : "à 30 plongées t'es pas autonome, mais à la 31ème oui" :D

     

    Puis faut pouvoir prouver son expérience. Tu vas me dire qu'il y a le carnet de plongée. Ca indique juste le nombre de plongées, mais ça ne permet pas de savoir si on plonge comme un fer à repasser ou pas.

     

    Puis des gens comme moi qui ne notent pas leurs plongées. Comment tu fais? Je sais même pas combien j'ai de plongée précisément.

    Link to comment
    Share on other sites

     

    Puis des gens comme moi qui ne notent pas leurs plongées. Comment tu fais? Je sais même pas combien j'ai de plongée précisément.

     

    Eh bien tu as bien tord. C'est comme si un chercheur ne tenait pas à jour son cahier de labo. Il a peut être fait une découverte mais il ne peut ni le montrer, ni peut être même comment faire pour la reproduire ! ... Les notes sont les bases de toutes personnes consiencieuses :rolleyes:

    Link to comment
    Share on other sites

    T'as raison, il l'est juste partout dans le monde et pas en France, mais c'est sans doute pur les 2 mètre de différence entre 18 et 20 que tout cela arrive.

     

    Peu importe 18/20 et le : "partout dans le monde"... En France un OWD ne peut évoluer en autonomie au sens défini dans le CDS dans l'espace précité. Ca n'est pas de mon fait mais de mon obligation envers un texte. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir un regard critique sur ce texte, même si dans ce cas précis ma pensée profonde va dans le même sens...

     

    Mort de rire devant tant de connerie, posée avec autant d'assurance.

    Remets toi et soit correct, c'est la réalité tout simplement. Il faut arrêter de dire ou de faire croire n'importe quoi.

    Je fais plonger souvent des plongeurs issues d'autres écoles sans problème et je n'ai pas encore vu un OWD désireux d'évoluer en autonomie ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Eh bien tu as bien tord. C'est comme si un chercheur ne tenait pas à jour son cahier de labo. Il a peut être fait une découverte mais il ne peut ni le montrer, ni peut être même comment faire pour la reproduire ! ... Les notes sont les bases de toutes personnes consiencieuses :rolleyes:

    Euuuuh, je fais de la plongée, pas de la recherche o_O Les enjeux ne sont pas les mêmes.

     

    Puis je fais régulièrement des plongées hors structure sans personne pour mettre son joli tampon sur mon carnet. Quelle valeur auront ces plongées devant un fanatique des diplômes, prérogatives, etc?

    Link to comment
    Share on other sites

    On peut tenir un "carnet" sans paperasserie. Cela fait quelques années que les les seules plongéees que je fait signer sont celles du carnet hyperbare (plongées pro).

    Je ne vais remplir une fiche papier (tampon mais pas signature) que pour des plongées marquantes (mes premières 100m par exemple), ou lorsque je sais que peu après je vais aller dans une structure qui ne me connait pas.

    Par contre j'enregistre toute mes plongées (dive manager), ce qui me permet aisément de pouvoir dire combien j'ai fait de plongée profonde, sout, solo, trimix, en pénétration d'épave, etc, ce qui est utile lorsque tu veux faire état d'une certaine expérience, quand bien même des infos bidons seraient possibles...

    Link to comment
    Share on other sites

    Tu confond tout simplement la carte et l'expérience.

    Personne ne prétend qu'avec 4 plongées un plongeur est autonome, et ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dis.

    C'était juste une réponse à ton affirmation péremptoire selon laquelle "partout dans le monde" un OW est autonome.

     

    Moi, mon expérience du "partout dans le monde", c'est plutôt qu'en structure, la plongée de OW et AOW, voire plus est quand même le plus souvent guidée, et avec une autonomie toute relative (en suivant le guide, qui gère l'essentiel de la plongée, mais n"encadre" pas). La palanquée de "vrais" autonomes, gérant toute leur plongée, je ne la vois pas très souvent.

    D'abord, un open water c'est pas 4 plongées, désolé.

    C'est bien quelques plongées d'exercices en milieu confiné + 4 plongées en milieu naturel.

    Pour moi c'est donc 4 "vraies plongées" (partiellement constituées d'exercices), tout comme je ne compte pas dans une formation N1 (ou plus d'ailleurs) les plongées faites en piscine ou en fosse, même si elles participent bien sur à l'apprentissage.

     

    Et donc non, indépendamment de l'aspect légal, je ne considère pas qu'un OW à 4 plongées ou un AOW à 9 plongées (et j'en ai vu plus d'un) puisse sérieusement être autonome, sauf condition particulières (proche d'un milieu confiné).

    Les 30 plongées évoquées par Ntokyo, me semblent un minimum pour la grande majorité des plongeurs, quelque soit le cursus, avant d'avoir une autonomie raisonnable. Et d'ailleurs quand on voit le nombre de CR, ici ou ailleurs, de plongeurs, souvent bien plus expérimentés, racontant effarés leur mauvaise expérience avec un DM/GP/instructeur/..., et qui démontrent avant tout qu'ils se sont reposé sur lui pour gérer leur plongée et leur sécurité, on constate bien que l'autonomie, s'ils l'ont sur le papier, il ne l'ont ni dans la tête ni dans les faits.

    Link to comment
    Share on other sites

    La notion d'autonomie ne recouvre pas les mêmes choses suivant la chapelle.

    L'ow est formé pour être autonome dans un cadre, no déco entre autre, qui n'est pas celui de l'autonomie telle qu'on la définie en France ... D'où l'incompréhension et les bagarres interminables sur le sujet ...

     

    Enfin ce n'est que mon avis ...

    Link to comment
    Share on other sites

    En théorie tu as parfaitement raison.

    Dans la pratique, selon les destinations, tu as des OW et AOW qui descendent profond/longtemps et se reposent justement sur leur guide pour savoir s'ils restent dans le no déco. Et n'auront pas d'ordi/profondimêtre pour se gérer un minimum. Et je ne parle même pas d'un parachute (qu'ils ne sont certes pas les seuls à ne pas avoir, bien trop souvent).

    Link to comment
    Share on other sites

    Juste pour ajouter de l'eau au moulin (au cas ou il en manquerait), il existe des OW/AOWD qui ont leur parachute, un minimum d’équipement, qui ne compte pas sur le binôme d'une plongée en cas de problème, et qui essaie d'être un minima autonome; Et ceux, même avec 10 plongées: tout est question d'éducation.

     

    Après, heureusement qu'il reste le plaisir de plonger, sans pour autant devoir faire un concours de qui a la plus longue ...

    palme.

     

    :biere:

    Link to comment
    Share on other sites

    m'ouais..... Je suis en Bretagne et ne forme et ne valide qu'en PADI (et suis BEES).

    1) un OWD est préparé sur ses connaissances théoriques pour être autonome avec ses propres moyens de Déco (tables ou ordi),

    2) ce même OWD, une fois validée la restitution des acquis techniques par l'instructeur, est évalué sur la gestion du plan de plongée prévu (orientation, gestion de paramètres, sans décompression cela va de soi....) sur les 4 plongées MN, intégrant la tenue d'un palier de sécurité (plus que recommandé chez PADI).

     

    A l'issue de sa certification, c'est à lui et à lui seul de décider s'il se sent "prêt" à évoluer en autonomie totale: la présence d'un guide en garde-fou (le Dive Master) se justifie donc parfaitement. Ce n'est pas un encadrant au sens CDS, juste un accompagnateur qualifié. Le "jeune" plongeur se sentira rassuré et pourra profiter pleinement de sa plongée et affiner son expérience.

    Afin de coller au CDS, pour les plus timorés et/ou en fonction des conditions, on peut autoriser une autonomie 12m.

    Enfin, dernier point, ne pas oublier que selon les standards, tout diplôme PADI ne peut être utilisé dans son intégralité (autonomie!) que dans des conditions similaires à celles de sa formation: toute personne dotée d'une capacité de réflexion supérieure à celle du poisson rouge comprendra que son autonomie chèrement acquise en Mer Rouge représente bien peu de chose en carrière ou en Bretagne avec des visibilités inférieures à 5 mètres..... Quelque soit la chapelle, je connais peu de plongeurs suicidaires (a contrario des prétentieux!)

    Il appartient donc au DP de regarder SCRUPULEUSEMENT l'expérience du plongeur avant de l'autoriser à une quelconque autonomie....

    Des OWD sont validés tous les jours, dans des eaux tropicales certes, mais aussi dans les carrières de Belgique, la Manche, la Mer du Nord et autres destinations du même genre à la turbidité évocatrice....et ils ne meurent pas dans d'atroces souffrances du fait de leur autonomie....

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...