Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Parachute de levage


Labrax
 Share

    Recommended Posts

    La seule expérience que j'ai du "parachutage", c'est pour remonter les gueuses lors des plongées sur épaves. On utilise une bâche pour remonter la gueuse (15/20 kg) du fond (entre 20 et 60m suivant les plongées). La gueuse est remontée en début de plongée, donc inutile de songer la remonter avec. On met ce qu'il faut d'air pour la décoller du fond et on la laisse monter seule.

    Mais je n'ai jamais vu de gueuse retomber suite à une percée trop violente de la surface, même si la mer est agitée.

     

    Contrôler la remontée depuis le fond à l'aide d'un bout me parait hasardeux.

    Pas depuis le fond. Je remonterai avec, mais je contrôlerai la fin de remontée en laissant filer le bout.

     

    Mais l'expérience des gueuses est interessante.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 30
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    A mon avis ton inquiétude ne doit pas l'être si ta vache est suffisamment dimensionnée. Je m'explique, ton arrimage doit être long de manière à ce que le point de traction soit le plus pendulaire possible (moins de risque de bascule) vache bien dimensionnée pour qu'arrivée en surface, la vidange due à la percussion en surface ne fasse pas retomber le boudin vers le fond...

    My 2 cents...

    Oui, effectivement. ça se tient bien comme raisonnement.

     

    Le bout d'origine est trés bien pour marquer un mouillage, mais sans doute un peu court pour remonter une charge.

     

    Après ce sont des scrupules psychologiques de laisser remonter un parachute en toute liberté. Mon coté "controlant" peut être... :D

    Link to comment
    Share on other sites

    Je remonterai avec, mais je contrôlerai la fin de remontée en laissant filer le bout.
    J'y vois là une excellente façon de se faire entrainer et de finir en remontée non contrôlée du plongeur...

    Ca marche peut-être mais je ne m'y risquerais pas, d'autant que ça me semble inutile de contrôler la remontée.

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour remonter quoi ?

    Par exemple une belle hélice, récente, gentiment posée sur le fond, quelque part du coté de Groix . ( juste une hélice :D rien d'autre...)

    Mais aussi notre barda bio, les boites, les sacs de prélévements, les supports d'expérience de colonisation. C'est chiant et parfois lourd à remonter.

     

    Rien d'interdit, je te rassure. pas le genre de la maison.

     

     

     

     

    Et pis aussi, je suis curieux... j'aime bien comprendre... :hehe:

    Link to comment
    Share on other sites

    Quand je dépanne des pécheurs qui ont perdu quelque chose, une drague à coquilles par exemple, je pars avec un bout bien lové. Je frappe une extrémité sur la fune quand elle est assez longue, ou directement sur la drague. A l'autre extrémité je fixe mon parachute de palier, et vogue la galère. Dans le cas où le bout est fixé sur la drague, il sert de main courante au câble avec manille que je descend par la suite.

    Quand je trouve un objet intéressant, dans la mesure du possible, c'est retour au mouillage et je confie l'objet rapiné à ma bâche de mouillage. Qui sera partiellement gonflée avant la remontée.

    Autrement mon 30 l à bec de canard se voit confier la remontée de l'objet. Récupération après la plongée. J'ai utilisé cette solution deux fois et les deux fois j'ai retrouvé pépin et objet. (Une fois sur les deux assez loin du bateau.)

    Dans le cas contraire la perte n'est pas catastrophique, et fera peut-être le bonheur d'un autre.

    Link to comment
    Share on other sites

    Lorsque le parachute de relevage remonte seul, l’air s’échappe par le dessous, et je n’ai jamais vu de parachute chargé étre déséquilibré pour cette raison.

     

    L’intérêt de la soupape et donc de contrôler le parachute, est de pouvoir déplacer des charges lourdes au fond. Si c'est pour remonter un objet en surface,à mon sens, pas besoin de contrôler la remontée

    Link to comment
    Share on other sites

    Lorsque le parachute de relevage remonte seul, l’air s’échappe par le dessous, et je n’ai jamais vu de parachute chargé étre déséquilibré pour cette raison.

     

    L’intérêt de la soupape et donc de contrôler le parachute, est de pouvoir déplacer des charges lourdes au fond. Si c'est pour remonter un objet en surface,à mon sens, pas besoin de contrôler la remontée

     

    J'ai expérimenté la chose par curiosité avec un mouillage qui a fait l'aller et retour.

    Plus spectaculaire:

    Il y a quelques années un chalutier coulé, de 14 m a été bâché par des "bras cassés"; Il a fait 40, 0, 40 m vite fait bien fait.

    Le Père Emile dans la baie de St Brieuc.

     

    Plus dramatique; A La Valbonne au début des années 80, dans une carrière, un tracto-pelle remonté sans contrôle = A&R plus un mort.

    Avec un parachute un peu surdimensionné par rapport à la charge, la vitesse de remontée entraîne une certaine inertie de l'objet remonté. Au moment ou le parachute arrive en surface, la charge continue un peu sur sa lancée, le parachute soulagé arrive en surface et se couche perdant tout ou partie de son volume d'air.

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai expérimenté la chose par curiosité avec un mouillage qui a fait l'aller et retour.

    Plus spectaculaire:

    Il y a quelques années un chalutier coulé, de 14 m a été bâché par des "bras cassés"; Il a fait 40, 0, 40 m vite fait bien fait.

    Le Père Emile dans la baie de St Brieuc.

     

    Plus dramatique; A La Valbonne au début des années 80, dans une carrière, un tracto-pelle remonté sans contrôle = A&R plus un mort.

    Avec un parachute un peu surdimensionné par rapport à la charge, la vitesse de remontée entraîne une certaine inertie de l'objet remonté. Au moment ou le parachute arrive en surface, la charge continue un peu sur sa lancée, le parachute soulagé arrive en surface et se couche perdant tout ou partie de son volume d'air.

    Effectivement si le parachute est surdimensionné, et pas suffisamment allongé , je comprends ce qui peu se passer .

    Avec les miens, je n’ai jamais vu ça. Passé un temps j’en avais un de 500 litres . On avait remonté une très grosse ancre, et lui aussi était resté en surface..

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 69
        Bonjour et bon dimanche.    Je recherche un parachute  # étroit et pas trop long (pour rentrer facilement dans ma poche de cuisse)  # avec un bec de canard (pour le gonfler au détendeur et qu'il ne se dégonfle pas en surface)  # sans tuyau pour le gonflage au direct system (pas envie de me balader toute la plongée avec un tuyau supplémentaire pour ça)  # sans cannule pour le gonflage à la bouche (pas envie de risquer un shunt pulmonaire si on peut faire autrement) 
      • 0
        Bonjour, de retour d'une plongée sur le Saint Sunniva au Pays Basque, je me rend compte que mon parachute (fermé) est à moitié dégonflé en surface. Je le gonfle généralement au DS ou à la bouche.   De retour à la maison, je me rend compte que l'air s'échappe au niveau de l'inflateur du DS. Au fond du parachute, à l'intérieur, je trouve le petit joint marron (cf photo). J'essaie de remonter le bousin. En reconnectant le joint sur l'espèce de fléchette. Maintenant l'air ne passe plus du
      • 33
        Bonjour à tous,   Quel sont les ratios que vous considérez pour connaître à peu près la profondeur maximale à laquelle vous pouvez lâcher votre parachute, en fonction de la longueur de fil sur votre spool ? La page que tout le monde connaît de @Narcosis préconise 45m pour pouvoir lâcher « depuis les 30m [...] en cas de courant », donc un rapport de 1.5 à peu près. C'est ce que je considérais au doigt mouillé jusqu'à lire sur scubaboard quelqu'un qui préconisait carrément un rapport 3 (donc 45
      • 48
        Bonjour à tous,   Je suis à la recherche de bout lesté pour mon parachute, mais je n'en trouve nul part ou alors c'est par bobine de 100m. Si vous avez des adresses je suis preneur.   Merci
      • 21
        Bonjour tout le monde,   Tout d'abord : pas taper, j'ai lu avant les autres posts sur le sujet...! Je suis en cours d'acquisition d'un parachute, et force est de constater qu'il y en a un sacré paquet... L'usage sera en mer ainsi qu'en gravière. Il m'a été conseillé de prendre un modèle avec bec de canard plombé pour que le parachute reste bien droit en dehors de l'eau. Est-ce que le gain est réel par rapport à des parachutes plus classiques ?   S'agissant de la taille d
    ×
    ×
    • Create New...