Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Spirou sur les traces des nageurs de combat italiens de la WWII


Recommended Posts

p822_1_05.jpg

L'album Le repère de la murène plante dès 1954 un décor audacieux et superbe: plongées profondes au ternaire ("hélium et d'un gaz que j'extrairai d'un certain champignon") et trafic de drogue. Franquin annonçait un certain avenir :hehe:

 

Pour se remettre dans l'histoire:

http://www.spirou.peuleux.fr/albums/album_09.htm

 

Franquin s'était extrêmement bien renseigné sur le monde sous-marin à son époque. Il a notamment intégré comme élément-clef de son récit la fameuse transformation du cargo Olterra par la DECIMA MAS qui en avait fait une base secrète pour attaquer Gibraltar pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

 

Tout sur l'histoire des Sommozzatori:

http://maquetland.com/v2/index.php?page=vision&id=168&type=photos

 

p822_1_00.jpg

 

ib_p821_0_5.jpg

 

Quand aux sous-marins des méchants, ils ressemblent drôlement aux maïali, "scooter-torpilles" porteurs d'une charge explosive.

p821_1_01.jpg

 

p822_1_03.jpg

 

Vous noterez en passant que le sub du méchant fait des bulles sur l'arrière. Mystère.

 

En imaginant des "narco-subs", Franquin précédait la réalité:

http://covertshores.blogspot.com/2010/06/narco-submarines-torpedoes-and-semi.html

 

p822_1_07.jpg

 

Un album à lire et à relire. Aux Editions Dupuis, of courge.

Link to comment
Share on other sites

Oui, oui, je l'ai cet album. J'adore. Et le scaphandre rappelle le célébre scaphandre de ce génial inventeur français (breton même) Le Masson : le LAMA.

 

Le maiale des méchants est peut être équipé d'un ballast, et "chasse" à l'air comprimé ? Les bulles ne sont pas une erreur, on voit clairement qu'elles sortent d'un tube...

Link to comment
Share on other sites

Avec Franquin, les détails ça compte. :)

 

Un génie de la BD... :top:

 

(nb autre idée : les premières torpilles avaient des moteurs à air comprimé, mais ça ne peut pas être ça, il y aurait plus de bulles, l'autonomie aurait été trop faible et c'est une techno de la guerre de 14, pas le genre de Franquin....)

Link to comment
Share on other sites

Excellent post, bravo ! Les liens surtout.

 

Ouais, mais ben attendant, on peut tous être jaloux de Spirou et de son matos, pasque, en mono-bouteille, lui il évolue dans la zone des 200 mètres, et sans hélium, grâce à un gaz aux champignons, concocté par M. le Comte, nous avec notre trimix ont à l'air de cloches. Bon, remarquez, nous on ne devient pas bleus à pois blancs, mais tout de même.

 

Relisez l'album ! Et sa "suite", 'Spirou et les hommes bulles', où on recherche vraiment le monde du silence.

Link to comment
Share on other sites

200 métres ...avec un gaz aux champignons.... ça laisse rêveur !

 

Paul Raymaekers ( Maesmaeker ???), Leon Scamahorn et autres, au boulot, bande de nazes... faut vite passer de la chaux au cèpe de bordeaux !!!

Link to comment
Share on other sites

Attention ! Spirou était en mono mais la norme était le "tri" :hehe:

 

p822_1_06.jpg

 

Il y a une certaine logique. L'espace de son mini-sub est compté et puis finalement la vitesse de ce dernier lui permet de s'affranchir d'un équipement plus volumineux.

 

Je dirai que Spirou évolue en style "alpin" comme certains spéléos de nos jours: rapidité et légèreté = efficacité.

 

Par contre, faut pas que le matos déconne...mais Spirou a un net avantage: c'est Champignac qui l'équipe, pas Scubaprout ou Aquamachin, pour ne citer que les deux principaux :D

 

Aller, pour le plaisir de voir l'une des plus belles ambiances "épave" de la BD:

p822_1_04.jpg

Link to comment
Share on other sites

Tri alu Spirotechnique sans doute !

De toute beauté.

 

ça ne tenait pas les 200 b un bloc à l'époque, fallait multiplier les cylindres. Façon Cousteau. Et puis ça fait plus sérieux un tri....

Link to comment
Share on other sites

Quand j'étais petit il y avait cette BD dans la maison où je passais tous les ans une partie de mes vacances d'été, à Sanary... je la relisais plusieurs fois par séjour...

 

Et comme par hasard c'est pendant des vacances à Sanary que j'ai commencé la plongée...

Link to comment
Share on other sites

 

Aller, pour le plaisir de voir l'une des plus belles ambiances "épave" de la BD:

ib_p821_0_2.jpg

 

Magnifique vignette en effet, comme celle de l'arrivée de Tintin sur l'épave de la Licorne...

 

La plongée sur le "Valparaiso" au large d'Arcachon me fait le même effet, c'est un bateau récent, posé intact au fond, souvent dans une eau émeraude avec la lumière qui arrive dessus, genre spot. Bon, c'est moins profond par contre, juste 60m (+ ou -).

Link to comment
Share on other sites

J'avais pensé au casque LAMA en effet mais je crois qu'ils sont plus tardifs.

Années 70, je crois le LAMA. Effectivement Franquin avait 20 ans d'avance avec sa bulle communiquante !

 

A noter qu'il y avait une version recycleur et une version détendeur du LAMA.

 

Dans la BD par contre, la bulle ne prend pas toute la tête comme sur un LAMA, juste l'avant ...comme un facial.

 

Autre détail : Spirou n'a pas de ceinture de plomb classique, on dirait des poches à plombs, non ?

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Up,

 

...suite à un excellent article sur Jean Claude Havas et ses mini sous marins "humides" inspirés des Maiale italiens. Article publié dans le dernier numéro de Subaqua.

 

Bon, il ne s'agit que des Havas, bien sûr, pas des "torpilles humaines" italiennes.

 

Il y a bien des ballasts avec une bouteille d'air comprimé à bord du Havas, les ballasts étant maintenu automatiquement en légère surpression par une astuce simple, le deuxième étage alimentant les ballasts est situé légèrement plus bas que ceux-ci dans la coque. A la remontée, forcément, il y a bulles....

 

De plus les batteries au plomb sont aussi maintenu en equipression avec l'environnement grace à une autre astuce, les batteries baignent dans de l'huile de vaseline (couche haute) et de l'eau douce (couche basse), mais dés le début de la plongée un orifice bas est ouvert permettant à de l'eau de mer d'entrer dans le compartiment. Il y a donc désormais trois couches de densités différentes. En fin de plongée, en surface, cet orifice est refermé, l'eau de mer ayant été évacuée naturellement, alors qu'un autre est ouvert au dessus du bac à batterie pour laisser l'hydrogène, produit par les batteries, s'échapper !!!

ça parait compliqué comme ça, mais apparemment, ça marchait magnifiquement bien.

 

(Désolé pour avoir dans la même phrase utilisé les mots orifices et vaseline. Honni soit qui mal y pense :D )

 

Donc, il est possible que les bulles, sur le coté de la machine de Franquin soient bien liées à la présence d'un ballast. Sans doute de l'air, parce que l'hydrogène des batteries, sauf en cas de grosse surpression, n'est pas sensé s'échapper durant la plongée.

 

Par contre, il est possible que Franquin reste précurseur parce que le Mark I d'Havas, commercialisé par Scubapro (on parle de 200 exemplaires vendus pour le Mark II, tout de même) me semble postérieur au dessin de Franquin... 1968 pour les premiers brevets et 1969 pour les premiers exemplaires de production.

 

A+

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 192
      Salut   Vous avez peut-être vu passer cette vidéo que je relaye ici.      A l'heure ou la fede se pose la question sur le rajeunissement des clubs, il est important de réfléchir sur les points soulevés dans cette video. Ya aussi beaucoup de réactions sur le site youtube de cette vidéo.    La fede a tout récemment modifié les conditions pour que les jeunes (enfants et ados) puissent passer des diplômes plus progressivement, à la mode un diplôme par an
    • 10
      Bonjour, je viens récemment d’acheter une mini bouteille SMACO de 1l, n’ayant que mon niveau 1 (qui commence à dater en plus) , je me demandais si il y avait des précautions particulières à prendre. Je ne sais pas si la bouteille est bridé à une certaine profondeur (je crois que c’est le cas pour les mini bouteilles oxsea qui ne peuvent pas descendre en dessous de 4m), mais de toute façon je ne compte pas descendre en dessous de 4 mètres avec celle-ci tant que je ne m’y connais pas mieux, ma que
    • 2
      Bonjour, J’ai consulté l’Atlas des courants SHOM 558 carte B. Je suis étonné de ne pas avoir vu des points de mesures ou de calcul pour le Ria d’Etel, en dehors des courant max lors du flux et du jusant. Existe t’il un Atlas spécifique des courants pour le Ria d’Etel ? Si oui comment se le procurer ? Meilleures salutations
    • 2
      Bonjour à toutes et à tous,   Je suis en train de me préparer à l’achat de mon premier matos photo en prévision d’une mission scientifique en tant que biologiste marin et étant donné que j’ai envie de démarrer la photo sous marine par de la macro (mon binôme aura de toute façon un attirail pour des plans plus larges) je pense à un TG6. Je voulais savoir ce que vous pensez d’un pack comme celui là, qui me convient plutôt bien niveau budget :      https://www.subchand
    • 14
      Bonjour,   On m’a récemment offert un ordi et sonde (garmin mk3i) et je souhaite donc acquérir un pack détendeur afin d’en profiter pleinement lors des vacances. Je suis niveau 2, je plonge chaque année en eaux chaudes. La question que je me pose est la suivante : prendre un aqualung legend et tout miser sur sa sécurité et son confort ? Ou prendre plus léger pour le transport lors des voyages ?  si plus léger : lequel ?   merci d’avance pour vos avis !
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.