Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Mise à jour Code du Sport 2012


iglooz

Recommended Posts

Tout ça va finir comme chez Padi -> quand tu te pointes dans un de leurs clubs, on te fait signer une décharge...

 

 

Mdr, comme si une décharge avait une quelconque valeur (au passage juridiquement ca voudrait dire que tu es déchargé de quelque chose qui n'est pas encore arrivé). :bravo::bravo:

Tiens t'es N3 mais avec une simple signature t'as le droit de plonger à 60m. :fou::fou:

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 2.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

:+1::+1::+1:

C'est ce que j'essaye de dire depuis un certain temps, mais chuis peut-être pas clair...

La formation d'un P3 vise à l'autonomie, à savoir que lui, et lui seul, sait qu'il peut ou veut faire (ça me fait penser aux affiches de la sécurité du travail, collées sur les miroirs, avec marqué "le premier responsable de votre sécurité, c'est lui").

Réduire le nombre de clashs ne se fera pas en découpant les espaces en tranches de jambon SNCF et en mettant des E gallonés le long des bout à la place des bouteilles de sécu.

Réduire les clashs au delà de 40 se fera en travaillant sur la formation des plongeurs, initiale et continu, sur des recyclages, des mises en situation, de la condition physique, éventuellement sur des tests médicaux, du compagnonage, de l'humilité. Et surtout, surtout, de la responsabilisation. Qui ne doit pas se susbtituer au "j'ai le droit, j'ai ma cacarte".

 

LC - :rougi: si vous me trouvez lourd, j'arrête, hein...

 

 

n'arrete pas, tes idées sont bonnes :top::biere:

Link to comment
Share on other sites

:+1::+1::+1:

C'est ce que j'essaye de dire depuis un certain temps, mais chuis peut-être pas clair...

La formation d'un P3 vise à l'autonomie, à savoir que lui, et lui seul, sait qu'il peut ou veut faire (ça me fait penser aux affiches de la sécurité du travail, collées sur les miroirs, avec marqué "le premier responsable de votre sécurité, c'est lui").

Réduire le nombre de clashs ne se fera pas en découpant les espaces en tranches de jambon SNCF et en mettant des E gallonés le long des bout à la place des bouteilles de sécu.

Réduire les clashs au delà de 40 se fera en travaillant sur la formation des plongeurs, initiale et continu, sur des recyclages, des mises en situation, de la condition physique, éventuellement sur des tests médicaux, du compagnonage, de l'humilité. Et surtout, surtout, de la responsabilisation. Qui ne doit pas se susbtituer au "j'ai le droit, j'ai ma cacarte".

 

LC - :rougi: si vous me trouvez lourd, j'arrête, hein...

 

:bravo: Excellent, je n'arrête pas d'expliquer cela à des plongeur qui me montrent leur cacarte...., je suis complètement d'accord avec cette philosophie de la plongée, humilité et sécurité! :top:

Link to comment
Share on other sites

Guest trimixeur

Réduire le nombre de clashs ne se fera pas en découpant les espaces en tranches de jambon SNCF et en mettant des E gallonés le long des bout à la place des bouteilles de sécu.

Réduire les clashs au delà de 40 se fera en travaillant sur la formation des plongeurs, initiale et continu, sur des recyclages, des mises en situation, de la condition physique, éventuellement sur des tests médicaux, du compagnonage, de l'humilité. Et surtout, surtout, de la responsabilisation. Qui ne doit pas se susbtituer au "j'ai le droit, j'ai ma cacarte".

 

LC - :rougi: si vous me trouvez lourd, j'arrête, hein...

Non, tu n'es point lourd mon bon LC30! Ton point de vue est juste......... A+ PAUL S.
Link to comment
Share on other sites

Réduire le nombre de clashs ne se fera pas en découpant les espaces en tranches de jambon SNCF et en mettant des E gallonés le long des bout à la place des bouteilles de sécu.

Réduire les clashs au delà de 40 se fera en travaillant sur la formation des plongeurs, initiale et continu, sur des recyclages, des mises en situation, de la condition physique, éventuellement sur des tests médicaux, du compagnonage, de l'humilité. Et surtout, surtout, de la responsabilisation. Qui ne doit pas se susbtituer au "j'ai le droit, j'ai ma cacarte".

 

LC - :rougi: si vous me trouvez lourd, j'arrête, hein...

 

T' es carrément pas lourd :top:;)

Link to comment
Share on other sites

Je suis tout à fait d'accord avec les remarques ci dessus pour la plongée au delà de 40m. Le seul truc qui n'est pas clair à mon point de vue pratique est qu'on réalise bien que la plongée à l'air (et à autre chose d'ailleurs) au delà de 40m représente simplement un autre niveau de risque qu'on doit accepter.

 

La dernière journée de médecine plongée à Toulon l'avait fait ressortir lors des chiffres communiqués par la MN : 1 carton pour 30 000 plongées jusqu'à 40m 1 pour 3000 au delà. C'est réduit au cadre technique de la MN, mais c'est l'illustration ensuite de la question de définition des "niveaux de risque acceptable" pour chaque domaine d'évolution en plongée.

Link to comment
Share on other sites

Guest trimixeur

Le problème c'est que l'opinion publique et les médias n'acceptent pas un risque 10 fois supérieur. Ca vaut quand même le cout de se poser des questions....... Faut-il promouvoir le mix ou continuer à cartonner et ipso facto être d'avantage restreint à chaque nouvelle mouture du CdS???????? A+ PAUL S.

Link to comment
Share on other sites

:+1::+1::+1:

C'est ce que j'essaye de dire depuis un certain temps, mais chuis peut-être pas clair...

La formation d'un P3 vise à l'autonomie, à savoir que lui, et lui seul, sait qu'il peut ou veut faire (ça me fait penser aux affiches de la sécurité du travail, collées sur les miroirs, avec marqué "le premier responsable de votre sécurité, c'est lui").

Réduire le nombre de clashs ne se fera pas en découpant les espaces en tranches de jambon SNCF et en mettant des E gallonés le long des bout à la place des bouteilles de sécu.

Réduire les clashs au delà de 40 se fera en travaillant sur la formation des plongeurs, initiale et continu, sur des recyclages, des mises en situation, de la condition physique, éventuellement sur des tests médicaux, du compagnonage, de l'humilité. Et surtout, surtout, de la responsabilisation. Qui ne doit pas se susbtituer au "j'ai le droit, j'ai ma cacarte".

 

LC - :rougi: si vous me trouvez lourd, j'arrête, hein...

c'est ce qui se fait, généralement !

Link to comment
Share on other sites

J

La dernière journée de médecine plongée à Toulon l'avait fait ressortir lors des chiffres communiqués par la MN : 1 carton pour 30 000 plongées jusqu'à 40m 1 pour 3000 au delà.

ce genre de statistiques me laisse toujours réveur.

 

imaginons qu'on ait 30 000 plongées 40m, et un accident

imaginons qu'on ait seulement 3 000 plongées au delà, et un accident.

 

peut-on affirmer qu'on a toujours 1/30 000 dans un cas, et toujours 1/3 000 dans l'autre ?

si on avait eu 6 000 plongées au delà, aurait-on 2/6 000 ?

 

la taille de l'échantillon, toujours avoir la taille de l'échantillon !

Link to comment
Share on other sites

Je suis tout à fait d'accord avec les remarques ci dessus pour la plongée au delà de 40m. Le seul truc qui n'est pas clair à mon point de vue pratique est qu'on réalise bien que la plongée à l'air (et à autre chose d'ailleurs) au delà de 40m représente simplement un autre niveau de risque qu'on doit accepter.

Oui, il s'agit d'un risque complémentaire que l'on doit prendre en compte et pour lequel on peut (doit) mettre des dispositions préventives. Le trimix en est certes une, mais n'est pas la panacée et présente ses propres inconvénients (coût, matériel spécifique, manipulation supplémentaires, préparation des gaz avec sources d'erreurs, profils de décompression complexes, techniques de recompression en caisson après clash...)

 

La dernière journée de médecine plongée à Toulon l'avait fait ressortir lors des chiffres communiqués par la MN : 1 carton pour 30 000 plongées jusqu'à 40m 1 pour 3000 au delà. C'est réduit au cadre technique de la MN, mais c'est l'illustration ensuite de la question de définition des "niveaux de risque acceptable" pour chaque domaine d'évolution en plongée.

 

J'ai une autre lecture de la conclusion de l'étude reprise dans le post de décembre 2011 :

 

La table de décompression MN 90 est une procédure sûre avec un faible risque d’accident pour une population de plongeurs militaires jeunes et entraînés. La profondeur semble être le facteur de risque le plus important.
Des études sont engagées pour améliorer la sécurité de la décompression dans la tranche de profondeur 45–60 m

 

Cette piste est je pense très intéressante (à mort les petits gris !). Par ailleurs, autant je ne me vois pas plonger en trimix sur le sec de la Gabiniere (en en plus trimix et dérivante... cool...), autant il y a de plus en plus de plongées que je me surprends à faire avec un déco nitrox (oui, je sais, c'est une 6L acier, cestpasbien), et ça c'est aussi s'est améliorer la sécurité de la déco.

Link to comment
Share on other sites

oui ils vont finir par mettre des deep stops à mi profondeur.

 

mais bon yaura encore des pleureuses pour dire qu'on tue la plongée profonde, que de toute facon ca sert a rien d'y aller si c'est pour faire une heure de palier, etc...

Link to comment
Share on other sites

Je suis tout à fait d'accord avec les remarques ci dessus pour la plongée au delà de 40m. Le seul truc qui n'est pas clair à mon point de vue pratique est qu'on réalise bien que la plongée à l'air (et à autre chose d'ailleurs) au delà de 40m représente simplement un autre niveau de risque qu'on doit accepter.

 

La dernière journée de médecine plongée à Toulon l'avait fait ressortir lors des chiffres communiqués par la MN : 1 carton pour 30 000 plongées jusqu'à 40m 1 pour 3000 au delà. C'est réduit au cadre technique de la MN, mais c'est l'illustration ensuite de la question de définition des "niveaux de risque acceptable" pour chaque domaine d'évolution en plongée.

 

 

tu parles de choses qui m'interessent :

 

le niveau de risque que l'on est près à accepter

 

et là, on ne parle plus des memes choses :tromaran: (parce que beaucoup n'acceptent plus rien, meme pas les conséquences de leurs erreurs (je n'ai pas écris "fautes"...)

Link to comment
Share on other sites

oui ils vont finir par mettre des deep stops à mi profondeur.

 

mais bon yaura encore des pleureuses pour dire qu'on tue la plongée profonde, que de toute facon ca sert a rien d'y aller si c'est pour faire une heure de palier, etc...

 

 

pas efficaces les DS à l'air

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 7
      Bonjour à toutes et tous,   Le sujet posé est lié à une information que j'ai vu passer dans la newsletter de la FFESSM.   Est indiqué que le pré-requis au N4 est le N3 (voir capture ci joint). J'ai eu un doute car cela me semblait évidement ET en vérifiant le MFT, est fait référence au N3 ou le PA40 🫢   BREF, c'est le MFT qui est en retard de mise a jour ou il y a un point / coquille dans la newsletter 🤪   Si quelqu'un a une information sur ce point 👌
    • 40
      Salut... En dépoussiérant ma biblio, suis tombé sur cette photo de R. Barrincou illustrant un paragraphe "Techniques de mises à l'eau"... Je me souviens avoir été fasciné à l'époque. Mais je n'ai jamais essayé. Je suis curieux de connaitre les opinions aujourd'hui. Je ne pense pas que ce soit autorisé en structure...🙂
    • 12
      J'ai depuis peu des problèmes de mise en page sur Android.  J'ai l'impression qu'elle ne se fait plus systématiquement à la largeur du téléphone et je dois donc parfois scroller horizontalement. Je le vous en particulier (pas exclusivement, je peux par exemple scroller horizontalement pour le moment) sur la page "unread" qui est mon point d'entrée sur le forum.    Ça ne m'étonnerait pas qu'une publicité soit en cause (pour le moment c'est la campagne de pub de decath qui est présente e
    • 28
      Bonjour,   Je prévois d'acheter sous peu un ordi pour un jeune plongeur N1 qui préparera bientôt le N2. Nous plongeons essentiellement dans la zone des 20 m, à l'air.   Je suis équipé en Uwatec Timer et Aladin 2G. Par commodité au niveau des accessoires et de la maintenance, je resterais bien sur du Scubapro. Le Aladin One conviendrait, avec passage plus tard en ordi de secours.   Par contre, j'ai eu un soucis avec mon 2G juste après les 2 ans de gara
    • 0
      Bonjour, je vais paraitre peut être idiot en informatique mais je possède depuis un an un G2 Galiléo et impossible de faire la mise à jour J'ai leur auto mais je n'y arrive pas: Quelqu'un peut il avoir la gentillesse de me transmettre le lien de téléchargement sur MAC er la procédure? En suivant leur auto je n'ai pas de fichier ZIP téléchargé, je ne sais pas où et quoi copié collé et de fait je n'ai jamais le 8.8 sur mon G2 : mise à jour logicielle J'habite en Polynésie,
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.