Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Mise à jour Code du Sport 2012


iglooz

Recommended Posts

  • Replies 2.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Nanobulle resitue bien la réflexion dans le contexte historique. Il a raison, notamment quand il dit que le loisir n'a rien a faire dans le ministère du sport. La plongee loisir au tourisme, qui saura tenir compte de la réalité plurielle de l'offre dans notre discipline. Quand aux dégâts, je ne pense pas qu'ils soient localises dans le cerveau de nanobulle, mais dans l'impasse dans laquelle nous a précipite l'hégémonie de la fede délégataire au moyen de cette prétendument légitime délégation Pour une discipline sans compétition, je parle de la plongee de loisir.

Bonnes.....bulles..... a toutes et a tous.

Link to comment
Share on other sites

Nanobulle resitue bien la réflexion dans le contexte historique. Il a raison, notamment quand il dit que le loisir n'a rien a faire dans le ministère du sport. La plongee loisir au tourisme, qui saura tenir compte de la réalité plurielle de l'offre dans notre discipline. Quand aux dégâts, je ne pense pas qu'ils soient localises dans le cerveau de nanobulle, mais dans l'impasse dans laquelle nous a précipite l'hégémonie de la fede délégataire au moyen de cette prétendument légitime délégation Pour une discipline sans compétition, je parle de la plongee de loisir.

Bonnes.....bulles..... a toutes et a tous.

Je sais pas dans quelle utopie tu vis pour croire que de passer du sport au tourisme va révolutionner la plongée en France :fou: .

Link to comment
Share on other sites

on est le cul entre deux chaises

oui, le centre est dans l'obligation de fournir des parachutes s'il refuse du matériel externe.

pour autant, j'ai des copains qui ont pu testé leur parachute/spool en fosse à Meyzieu.

mais ils ne sont pas nombreux, je pense que c'est lié au responsable sur place

Bonjour,

j'avais zappé ce message et les précédents. Effectivement après avoir contrôlé notre centre, les gendarmes ont contrôlé le club qui était là, dont certaines palanquées n'avaient de parachutes.

Ceci dit ce n'était pas une surprise, sachant que nous avons une brigade aquatique à 20km, que nous la seule structure de la région de ce type, que le CDS allait changer etc... tous les clubs avaient été prévenus et nous avions fait des contrôles préventifs.

Pour ce qui est des parachutes effectivement on a acheté une dizaine de parachutes car on ne souhaite pas qu'il y ait du matériel venant de l'extérieur.

Bonne journée

Ben

Link to comment
Share on other sites

 

Bonjourà tous,

 

 

 

Quedire de plus sur le sujet, après plus de 2400 interventions ...?

 

 

 

Peutêtre, souligner l’imposture du Ministère des Sports qui s’évertue de fairecroire au bon peuple qu’il est indispensable de réglementer la plongée pour en améliorerla sécurité.

 

 

 

Sicela était vrai, cela se saurait.

 

 

 

Depuisdes années les contraintes imposées aux structures commerciales et associativess’alourdissent. Parallèlement, le nombre d’accidents, en France, en plongéereste élevé et il faudra attendre encore quelques temps avant de savoir si ladécroissance enregistrée ces deux dernières années est significative ousimplement conjoncturelle (données FFESSM pour structure ethors-structure, 2002 : 291, 2003 : 365 ; 2004 : 335 ;2005 : 327 ; 2006 : 363, 2007 : 373 ; 2008 : 302,2009 : 346 ; 2010 : 249 : 2011 : 258).

 

 

 

Lacomplexification des textes ministériels ne semble pas avoir l’effet attendu.

 

 

 

Maiscomment pourrait –il en être autrement ?

 

 

 

LeMinistère des Sports s’évertue à créer des règles qui « collent » àla conception franco-française de la formation du plongeur. Il prétend codifierles relations entre l’homme et la nature à partir d’un seul paramètre, laprofondeur, et occulte délibérément le fait que la plongée sous-marine sedéroule dans un environnement complexe, changeant, souvent inattendu, danslequel interviennent d’autres facteurs comme la durée, la température, lavisibilité, les courants, les conditions de surface, d’immersion, l’état physiqueet psychologique du plongeur, du moniteur, etc.

 

 

 

Ledocument actuel est l’aboutissement d’une longue et triste série qui a débutéen 1972, chaque texte ajoutant sa pierre maléfique à l’édifice. Les arrêtés de1972 et 1982 (mars et juillet) ne concernaient que les structures professionnelles,alors qu’à cette date (1982), il n’y avait (de mémoire) que 2 écoles commercialesen France, dans le Sud ouest !!!! L’arrêté de 1983 s’adressait exclusivementaux associations et ne s’embarrassait pas de détails : pour tout ce qui étaitsécurité il fallait se référer aux règles de la FFESSM. Une Instruction duMinistère des Sports en septembre 1987 a tenté de mettre un peu de cohérence dansla réglementation et a « conseillé » des règles identiques s’appliquantaux deux types de structures. Au passage elle a donné aux syndicats SNMP etANMP la prérogative de délivrer des niveaux de plongeur. En 1991, un arrêtéreprend grosso-modo l’Instruction de 1987, confirme l’abrogation de la positiondominante de la FFESSM pour la délivrance des niveaux de plongeurs et faitapparaître pour la première fois les profondeurs avec les notions assez souplesd’espace (proche, médian, lointain) associés à des zones (5 m, 20 m, 40 m). L’arrêtéde 1998 tranche dans le vif et impose une limitation de la plongée à l’air à 60m, sans doute pour se caler sur le décret hyperbare de 1990 (masse volumiquedes mélanges gazeux inférieure à 9 g/L). A l’époque personne n’a protesté. Etpourtant, il y avait de très belles plongées au-delà de 60 m !!

 

 

 

Vousconnaissez les textes plus récents dont le dernier .... On en est à plonger aucentimètre près, avec des boutons de guêtre bien briqués, sous le contrôle d’unehiérarchie d’opérette, etc.

 

 

 

Ilfaut s’inquiéter de la suite, car l’imagination du Ministère des Sports,conseillé par sa fédération délégataire est sans borne en ce domaine.

 

 

 

Jepense donc qu’il nous faut revenir, en tant que citoyen, à des notions simpleset saines.

 

 

 

Cene sont pas les règles qui sont inadaptées et critiquables dans le Code duSport, c’est l’idée même de réglementer une activité de pleine nature qui estaberrante.

 

 

 

LeMinistère des Sports n’a pas à nous imposer des règles car la plongée n’est pasun sport mais une activité de loisir. Notre discipline n’a donc rien à fairedans ce Ministère et la FFESSM n’a pas à être délégataire pour une activitésans compétition.

 

 

 

Soyonspragmatiques

 

 

 

Pourapprendre la plongée, il n’y a pas d’autres voies sérieuses actuellement que depasser par des structures associatives et/ou commerciales. Il vous faut connaître les risques et exigences de laplongée, acquérir les comportements indispensables à l’autonomie.

 

 

 

Unefois cet apprentissage réalisé, vous faites comme bon vous semble.

 

 

 

Sicela vous convient de plonger avec votre club associatif au sein d’une bande decopains, faites le et prenez y du plaisir. Le Code du Sport s’applique.

 

 

 

Sivous préférez payer des professionnels pour vous accompagner sous l’eau, faitesle et prenez y du plaisir. Le Code du Sport s’applique.

 

 

 

Maissi vous voulez être affranchis, alors plongez hors structure et prenez y duplaisir. Faites-vous la joie de déchirer le Code du Sport, d’en faire cocottes enpapier, ou encore d’envisager une autre utilisation. Faites des confettis avec votrelicence (FFESSM ou FSGT). Reprenez votre liberté, pratiquez comme vous avezenvie, du bord, en bateau, avec ou sans diplôme, avec un matériel que vous avezchoisi, avec des copains et des copines mais toujours en pleine conscience desrisques que vous allez prendre, et surtout avec humilité. La mer ne joue pas. Ellene pardonne pas.

 

 

 

N’oubliezpas que vous êtes libres. La plongée, ce doit être la fête, le Code du Sportn’y a pas sa place.

 

What else !

Belle analyse

Link to comment
Share on other sites

Bon alors,on vire le code du sport, la fédération et le ministère des sport.

Dans le mois qui suivra on verra des types emmener des baptêmes à 20m par palanqué de 5. Et on ne pourra rien dire.

 

C'est bien gentil de taper sur ce qui existe, mais le code du sport emperche quand même de faire n'importe quoi.

Quand on a de la bouteille, on sait ce qui est raisonnable ou pas. mais quand on commence la plongée...

Link to comment
Share on other sites

Bon alors,on vire le code du sport, la fédération et le ministère des sport.

Dans le mois qui suivra on verra des types emmener des baptêmes à 20m par palanqué de 5. Et on ne pourra rien dire.

 

C'est bien gentil de taper sur ce qui existe, mais le code du sport emperche quand même de faire n'importe quoi.

Quand on a de la bouteille, on sait ce qui est raisonnable ou pas. mais quand on commence la plongée...

Pourquoi crois-tu qu'il y aurait des baptêmes à 20 m par palanquée de 5 ??

 

Sort un peu de ton contexte franco-français avec tes œillères et regarde ce qui se passe partout ailleurs dans le monde.

La France est l'un des rares pays à avoir légiférer autant pour la plongée sous-marine.

 

Et comment font tous les autres pays du monde qui n'ont pas de législation avec leurs milliers de plongeurs et de plongées et de brevets/qualifications par an ? on s'en tient aux règles de l'agence qui fait plonger.

Un centre PADI devra respecter les standards PADI, idem pour une autre agence.

 

On pourrait imaginer la France sans réglementation particulière sinon celle de respecter les standards de son agence/ sa fédération d'adoption.

 

Ainsi, un club FFESSM devra respecter les règlements fédéraux et le MFT ; un centre professionnel faisant du PADI, du SSI, ou autre NAUI, TDI devra respecter les standards des agences auxquelles il sera affilié.

 

Ce n'est pas plus compliqué que cela.

Merci nanobulle pour ton intervention.

Link to comment
Share on other sites

Déçu, je suis.

PERSONNE n'a vraiment fait le saut pour aller souhaiter un bon anniversaire à iglooz sans qui ce fil n'aurait pas existé.

 

ça indiquerait bien que les gens sont moins précieux que les polémiques.

 

dommage.

 

 

heu, le postulat de départ n’était pas forcement assez clair (fallait aller chercher dans le profil de Jean Phi.. ;) )

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi crois-tu qu'il y aurait des baptêmes à 20 m par palanquée de 5 ??

 

Sort un peu de ton contexte franco-français avec tes œillères et regarde ce qui se passe partout ailleurs dans le monde.

La France est l'un des rares pays à avoir légiférer autant pour la plongée sous-marine.

 

Et comment font tous les autres pays du monde qui n'ont pas de législation avec leurs milliers de plongeurs et de plongées et de brevets/qualifications par an ? on s'en tient aux règles de l'agence qui fait plonger.

Un centre PADI devra respecter les standards PADI, idem pour une autre agence.

 

On pourrait imaginer la France sans réglementation particulière sinon celle de respecter les standards de son agence/ sa fédération d'adoption.

 

Ainsi, un club FFESSM devra respecter les règlements fédéraux et le MFT ; un centre professionnel faisant du PADI, du SSI, ou autre NAUI, TDI devra respecter les standards des agences auxquelles il sera affilié.

 

Ce n'est pas plus compliqué que cela.

Merci nanobulle pour ton intervention.

 

C'est vrai que ce serait simple, mais nous sommes l'exception...

Link to comment
Share on other sites

heu, le postulat de départ n’était pas forcement assez clair (fallait aller chercher dans le profil de Jean Phi.. ;) )

ou bien me connaître un peu et se donner la peine de chercher ;)

Pourquoi tout donner au premier quidam venu qui ne se donne pas la peine de bouger un peu son ... pour trouver le sens des choses ????

La vérité et la connaissance, ça se mérite !!!

Link to comment
Share on other sites

C'est bien l'histoire de gestion par les organismes eux mêmes, chacun dans sa paroisse... Sauf que c'est pas possible e, France sans remèttre en cause tout le système de responsabilité légale en France, pas que pour la plongée hein, pour tout ...

 

Cette vision de la législation, de qui,est responsable de quoi et de l'intervention de l'Etat là dedans à des désaventages, mais aussi quelques avantages, c'est différent quoi ...

 

Mais je sens poindre les diciples d'Ayn Rand ...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.