Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

L'OSTC 2n pour les nuls


monsieur poum
 Share

    Recommended Posts

    • Replies 422
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Dommage qu'il ne fait pas la gestion de la pression des gaz avec des émetteurs sur les bouteilles :(

     

    Existerait-il une gestion sur le modèle à venir ... est-ce prévu ? :)

    Ma réponse et celle, il me semble, d'un certain nombre ici : mais pour quoi faire ? :D

     

    J'y voit pas d'intérêt majeure.

     

    Maintenant sur les intentions de heinrich weikamp sur l'évolution de ses ordis ... Faut aller leur demander.

     

    Bardass à d'ailleurs évoqué leur forum et une consultation qu'ils font auprès de leurs utilisateurs ....

    Link to comment
    Share on other sites

    J'y voit pas d'intérêt majeure.

    Ah bon ?

    Et bien bien moi, qui suis un narcosé permanent, j'en vois un !

    La fameuse DTR, non pas celle qui est vue par tout le monde, mais celle qui est vue par Océanic, à savoir: Combien de temps te reste-t-il pour arriver, tout paliers faits, sur le pont de ton navire avec 50 bars dans ton (ou tes blocs) !!!

    La gestion d'air ???? POWAAAAAA !!!!!!

    Link to comment
    Share on other sites

    Dommage qu'il ne fait pas la gestion de la pression des gaz avec des émetteurs sur les bouteilles :(

     

    Existera t-il une gestion sur le modèle à venir ... est-ce prévu ? :)

     

     

    c'est à la base un ordinateur pour des gens qui savent ce qu'est la décompression, pour un public averti.

     

    il a, à la base 5 possibilités de gaz.

    donc, en gros, tu souhaiterais 5 sondes ? :tromaran:

    tu connais le prix d'une sonde ? (dans les 200 euros, chez Suunto)

     

    tu veux comparer la fiabilité d'une sonde, son cout par rapport à un mano ? :surpris:

     

    pourquoi faire, des sondes ? :devil:

    Link to comment
    Share on other sites

    la gestion d'air n'est-elle pas antinomique avec le public visé à la base par cet ordinateur ?

    • "L'OSTC 2N est une plateforme pour les plongeurs d'expérience qui attachent une importance à la théorie et à la transparence, mais également à la possibilité de paramétrage personnel de leur instrument"

    Ça se discute Laurent .... ça se discute :)

    Link to comment
    Share on other sites

    c'est à la base un ordinateur pour des gens qui savent ce qu'est la décompression, pour un public averti.

     

    il a, à la base 5 possibilités de gaz.

    donc, en gros, tu souhaiterais 5 sondes ? :tromaran:

    tu connais le prix d'une sonde ? (dans les 200 euros, chez Suunto)

     

    tu veux comparer la fiabilité d'une sonde, son cout par rapport à un mano ? :surpris:

     

    pourquoi faire, des sondes ? :devil:

    A partir du moment ou c'est optionnel, pourquoi ne pas permettre, aux plus fortunés d"entre nous, de le faire!

     

    Je déconne hein, mais seulement à moitié, car tu es, comme nous tous ici, l'apôtre de ce qu'on a entre les deux oreilles!

     

    Mais bon, moi, si je peux pour 750€, un peu moins réfléchir et un peu plus admirer, je suis preneur ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    A partir du moment ou c'est optionnel, pourquoi ne pas permettre, aux plus fortunés d"entre nous, de le faire!

     

    Je déconne hein, mais seulement à moitié, car tu es, comme nous tous ici, l'apôtre de ce qu'on a entre les deux oreilles!

     

    Mais bon, moi, si je peux pour 750€, un peu moins réfléchir et un peu plus admirer, je suis preneur ;)

     

    re

     

    Paul, je vais le tourner dans l'autre sens :)

    j'ai eu, pendant plus de 10 ans, une sonde sur mon bloc fond.

    Cette sonde a toujours été doublée par un mano.

    Redondance, quand tu nous tiens..

    Parce qu'en cas de panne, il reste encore une information à exploiter.

     

    Donc, transposé à un ordinateur destiné à des plongeurs sportifs (qui bouffent du palier, qui vont profond) et qui peuvent partir avec 3 ou 4 mélanges, ça en fait, du brol (et fragile).

     

     

    Les Ricains sont demandeurs, les Européens freinent des 4 fers la sonde.

     

    Pour moi, là dessus, c'est une FBI (fausse Bonne Idée)

     

    déjà, avec un ordi classique, les plongeurs suivent sans reflechir ou se mettent des ceintures et bretelles... (une plongée à 25m au nitrox, ordi reglé sur air et avec facteurs durcissants ).

    là, tu as un ordi dans lequel tu peux parametrer ta déco (en fait, c'est uen grosse calculatrice qui sortira toujours une solution.... que le bonhomme digerera ou pas)

    donc, avant que les utilisateurs aient digéré comment ça marche, il va se passer du temps..

     

    demander une sonde, des sondes, c'est overkill :decu:

    Link to comment
    Share on other sites

    pas de souci pour discuter ;)

    mais je vois plus d’inconvénients que d'avantages à l'utilisation des sondes sur OSTC :

    1 - le nombre de sondes nécessaires, comme le dit Christophe. Quel est l'intérêt d'en avoir une seule ? Soit on a une sonde pour chacun des mélanges et il peut y en avoir 5, voire un 6e, soit aucune. Sinon, cela n'a pas de sens, j'ai une sonde, je la mets sur quel mélange : le travel, le fond, la déco ?

    2 - Quand on part sur une plongée engagée, on doit faire simple et fiable (KISS). La sonde est à l'opposé de ce principe : difficulté d'appairage, perte de connexion sous l'eau, ... selon les marques. Du coup, on double la sécurité sur le matériel non fiable, via des mano. Donc exit les sondes, on fait basique = mano.

    3 - la plongée engagée nécessite un minimum de planification. Cela veut dire que l'on connait sa consommation, le type de plongée que l'on va réaliser, on sait combien de temps on peut rester et les conséquences de dérapages. Qu'apporte la sonde en plus ? La gestion des aléas de consommation ? Certes, mais la planification inclut aussi la gestion de la conso. En surface, je planifie une durée max, une profondeur max, mais aussi une valeur de pression min à partir de laquelle je dois dégager quelle que soit la durée réalisée. je n'ai pas besoin d'une sonde, un bête mano suffit.

     

    Qu'apporte la sonde ? Du confort dans la gestion de ma fin de plongée. Chouette, il me reste tant de temps en consommation. Pourquoi pas ? Mais un plongeur se connaissant sait exactement combien de temps il lui reste quand il lit son mano, c'est un bête calcul à faire. je préfère me reposer sur mon cerveau que sur une sonde.

    Quand on me dit qu'à 60m, je ne sais plus calculer, je suis d'accord. Mais je réponds que quand je plonge à 60m, j'ai planifié ma plongée au préalable et je sais combien de temps je dois rester au plus et à quel pression je dois dégager. Si je ne le fais pas, j'ai des tendances suicidaires, que j'ai une sonde ou non.

     

     

    Je comprends tout à fait qu'une sonde puisse être demandée.

    Mais je ne pense pas qu'elle soit en accord avec l'usage de l'ostc.

    C'est la raison pour laquelle j'oriente vers le Frog, pour des plongeurs loisirs, qui veulent faire de belles plonger sans s'embêter.

    Mais sur un OSTC, cela complexifie l'architecture électronique et le logiciel, au risque d'apporter plus de bugs que de confort. Encore une fois KISS ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Comme dirait CMDC :

     

    " Combien de temps te reste-t-il pour arriver, tout paliers faits, sur le pont de ton navire avec 50 bars dans ton (ou tes blocs) !!!"

     

     

    :)

     

     

    simple !

     

    tu le fais à l'envers !

     

     

    tu connais, bien sur, ta consommation

     

    tu multiplies ça par la pression absolue au fond et la durée que tu veux faire.

    ça te donne déjà le temps fond maxi

     

    pour la remontée, tu prends une profondeur moyenne (et sa pression absolue), la durée des paliers, tu multiplies avec ta conso surface et tu as le volume que tu vas pomper au palier.

     

    partant de là, tu sais, avant de partir, avec quoi tu sors.

    et encore, ce cas de figure ne prend pas en compte "si ça part en vrille" : ma conso normale, en étanche, est de 14-15 l/min.

    Sous les tropiques, elle etait entre 9 et 11 l/min.

    je prends comme base 20l/min.

     

    mais il m'est déjà arrivé de pomper 40-50 l/min sur des coups de stress, en lac et profond (en dessous de 60, à remonter quelqu'un)

    donc, vaut mieux en avoir sous la patte :rolleyes:

     

     

     

    en plongée tek, il m'arrive de memoriser deux données :

    la pression mini (par exemple, sur une 60-70, 110 ou 120 bars et la DTR, en gros 75 minutes et au premier des deux parametres atteints par l'un des binomes, c'est fin de plongée ; on remonte.

     

    alors, certes, on ressort avec 90 bars dans le bi,

    certes on aura fait 40-45 minutes de paliers grace aux nitrox et oxy de déco

    et en plus, on aura une marche au cas où...

     

    l'est pas belle la vie

     

     

    et tout ça, sans sonde :hehe:

    Link to comment
    Share on other sites

    Comme dirait CMDC :

     

    " Combien de temps te reste-t-il pour arriver, tout paliers faits, sur le pont de ton navire avec 50 bars dans ton (ou tes blocs) !!!"

     

     

    :)

     

    un simple calcul suffit ;)

    ou l'expérience aussi

     

    pose toi aussi la question de la palanquée : tu as une sonde, elle t'indique que tu peux encore gratter 6 minutes de plongée

    mais tes camarades ont des mano qui indique 70 bar avec des paliers à faire.

    Il veulent arrêter. Tu fais quoi, tu t'arrêtes !

    que t'a apporté la sonde ? sinon le fait que tu aurais pu gratter 6 minutes de plus ?

    D'autant plus que c'est limite comme information.

    6 minutes de plus, certes mais par rapport à une situation actuelle.

    imagine que tu grattes ces 6 minutes comme indiqué et qu'en remontant tu te retrouves face une situation non prévue (du courant, une intervention, une ancre à relever ...), limite essouflement.

    Tu as consommé ta marge de sécurité par rapport à ce qu'indiquait la sonde quand tout allait bien. Mais maintenant c'est le bordel, tu vas être juste en gaz, merci la sonde.

     

    C'est un peu comme la conduite avec un petit GPS dans la voiture : on conduit non plus par rapport à la vitesse indiquée par le compteur (notre mano) qui donne une marge de 3 à 7 km/h selon les marques, mais par rapport à la vitesse indiquée par le GPS (la sonde), beaucoup plus précise. On gratte, on gratte, mais la marge de sécurité diminue par rapport au radar ... Et pourtant j'adore et j'utilise le gps

    Link to comment
    Share on other sites

    EDIT > Réponse à Christophe:

    Ouaip, tout ça s'il n'y a pas un impondérable , du style CMDC ou Dom qui, tout narcosé qu'il est, décide d'aller voir à 60 si l'herbe est plus verte :lol:

    Link to comment
    Share on other sites

    EDIT > Réponse à Christophe:

    Ouaip, tout ça s'il n'y a pas un impondérable , du style CMDC ou Dom qui, tout narcosé qu'il est, décide d'aller voir à 60 si l'herbe est plus verte :lol:

     

     

    ça peut

     

    mais, tout ça, ça dépend de la marge de sécurité que tu te mets.

    durant ces 2 semaines, je ne suis jamais sorti avec moins de 80 bars dans mon 15l.

     

    sinon, concernant les "performances" de nos ordis, je pense quand meme qu'avec l'age, nous avons interet à chiader la déco, durée, formalisme, oxy, vitesse de remontée.

    donc, en gros, les ordis qui font sortir plus vite.... ça ne sert à rien : faut attendre le binome ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 22
        Apres un nouveau report du séjour en Indonésie on décide de sortir ce qui pour nous est un plan B : un séjour aux Maldives !   Suite aux différents pbs posés par la crise covid on transgresse notre règle et on passe par agence ; on découvre les joies de remplir un formulaire "Imuga" qui ne pose pas de pb pour le voyage aller mais comporte qques "pièges" pour le retour...mais chuis pas bon en informatique...et que nous devons faire un test PCR qui finalement sera annulé qques jours avan
      • 45
        Bon je constate que cela commence a bouger du coté de l'indonésie.   Actuellement il n'est pas encore possible d'y retourner comme on veut, mais il y a des signes encourageant.   1) Manado est une des seules portes d'entrées avec Jakarta 2) Les opérateurs touristiques ont négocié afin de pouvoir offrir des "séjours quarantaines" 3) Par Martinoo je suis aussi tombé sur des "croisières quarantaines".  Il y en a vers Halmanera    bref j'ai commencé a glaner d
      • 5
        Bonjour,   Sur certains compresseurs Bauer Poseidon PE100 ou Oceanus, au-dessus de la soupape de sécurité de pression finale se trouve une molette (voir photo)   J'ai cru comprendre que la position :   - Betrieb operate (soit dévisser) est celle à Utiliser pendant le gonflage, - Anlueften vent (en vissant), dite désaérage sert uniquement pour tester la soupape.   Est-ce quelqu'un pourrait me confirmer cela SVP ?   Merci d'avance,  
      • 31
        Bonjour bonjour !   Je voyage en général avec Egypt Air mais envisage la prochaine fois que je pars de ✈️ avec Turkish Airlines. Un site me propose une escale d'1h15 à Istanbul. A votre avis est-ce assez ou trop juste ? Il serait dommage de rater le 2e vol ou que les bagages ne suivent pas !   Merci de vos 💡!    
      • 6
        J'ai des problemes avec la batterie d'une de nos SOLA. Celle de mon epouse ne tenais pas la charge. Je l'ai echangé avec celle de ma SOLA Photo qui fonctionne. Je souhaite essayer de reparer cette batterie. Il existe des packs de reparation mais ils sont a pres de 80€. Il s'agit de 2 batteries 18650.  A sommet il existe un CI qui doit etre je pense une protection de surtension. Quel est votre avis? Des conseils ? Merci de votre aide
    ×
    ×
    • Create New...