Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Pteroïs aux Antilles


    Recommended Posts

    Ca fait peur dans le sens où il semble que l'on ne pourra pas éradiquer la bestiole.

    Ca aussi, on le sait depuis longtemps.

    La stratégie de contrôle recherchée n'est plus du tout portée sur l'éradication, de toute façon impossible.

    Il s'agit de trouver des solutions pour permettre aux espèces locales de perdurer malgré la présence de ce prédateur redoutable.

    Le "nettoyage" de certains sites pour conserver des sanctuaires de régénération de la faune locale est une de ces solutions.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 737
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Ca fait peur dans le sens où il semble que l'on ne pourra pas éradiquer la bestiole. Parce que c'est bien beau de conserver quelques sites propres (et c'est beaucoup mieux que rien bien sûr, loin de moi l'idée de dévaloriser le travail de ceux qui le font), la plus grande partie de la surface des Caraïbes semble plus ou moins condamnée malgré cet espèce "d'effet réserve" des sites préservés.

     

    Je crois que la nature va s'adapter, et que nous verrons apparaître des espèces prédatrices. Il semble y avoir déjà (sous réserve) la murène verte et le mérou de Nassau.

    En attendant, il faut lutter contre la prolifération autant que possible, mais nous sommes confrontés aux besoins administratifs très clairs et justifiés : Il faut des chiffres (nombre de vus / tués / taille / points GPS) en sus de notre boulot au quotidien, et j'avoue préférer dégommer les poilions que de remplir des grilles d'évaluation pourtant importantes.

    Et le temps dispo qu'il me reste, je préfère le consacrer à mon hamac et/ou à l'apéro. Il faudrait que je renseigne deux fois par jour les grilles, et je ne sais pas (veux pas ?) en prendre le temps.

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour à tous. Je suis un petit nouveau sur le forum et un petit nouveau dans le monde de la plongée. Je vis à la Martinique depuis peu. Je viens de terminer mon niveau 2. Par l'intermédiaire de mon club de plongée, je suis inscrit à la préfecture dans le cadre des autorisations de chasse du poisson lion. J'ai pu me rendre compte ces dernier temps que le comportement de certains de ces poissons est entrain de changer. Du stade passif quand on s'approche de lui, certains adopte maintenant un comportement de défiance. Certains sont même très proche de la plage. C'est le cas à Grande Anse (Anses d'Arlet). Je pense que ce qui est important, c'est l'information et la communication avec les pêcheurs locaux. Pour la plus part d'entre eux, il s'agit d'un poisson dangereux donc non comestible. Nous organisons le 5 juillet 2014 aux Anses d'Arlet, une journée dégustation. Pêchés le matin, les poissons seront préparés par des restaurateurs et servi à la population. Vivement que les autorisations de consommation soient délivrées. Nous avons trouvé des nasses posées sur des éponges à 8 ou 10m avec les cordes coupées. Certains pêcheurs, lorsqu'ils les remontes et voient des poissons lions dedans coupe la corde et relache la nasse de peur d'être piqué. D'où l'intérêt de les informer.

    Pour info, je recherche comment fabriquer un étui PVC pour les stocker pendant la chasse. Si quelqu'un a ça.... ça serait vraiment cool. Merci

    Link to comment
    Share on other sites

    Pour info, je recherche comment fabriquer un étui PVC pour les stocker pendant la chasse. Si quelqu'un a ça.... ça serait vraiment cool. Merci
    regarde dans les première pages de ce fil. Il me semble que c'est expliqué.
    Link to comment
    Share on other sites

    Le 5 Juillet aux Anses d'Arlets : de 9h00 à 11h00, chasse aux poissons lion (avec accréditation des autorités françaises délivrée à certains plongeurs résidents autonomes)

    de 11h30 à 14h00 : des restaurateurs locaux préparent les poissons lions afin de les faire déguster au public. (Dégustation gratuite)

    photo.php?fbid=10203668808937396&set=a.1128460368342.20026.1132174918&type=1&theater

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut et merci pour la vidéo.

     

    Cette action fut à l'initiative de l'espace sud Martinique.

    La communication semble avoir été un peu difficile avec les clubs participants.

    Ne plongeant pas en club, ce n'est que de bouche à oreille que j'ai pris connaissance de l'événement.

    Il est bien d'avoir une liste de plongeurs chasseurs accrédités mais cela serait bien de diffusier l'information par mail. ;)

    Au final cela a tout de même été un succès.

    Avec mon binôme nous avons remplis nos tubes en 35 min soit env 18kg à nous deux.

    Le club dans lequel je plongeais a du ramener env 60kg de poissons.

    Ceux-ci ont ensuite été désarmés et vidés par les pêcheurs puis revendus aux badauds (5€/kg) qui étaient très nombreux ce jour là.

     

    PS : En Floride c'est 35$ le kg aux dires d'un plongeur qui se trouvait sur la bateau.

    Deux piqures :

    - un morceau de chair avec épine resté sur le trident. Le plongeur resserre les trois pointes et se fait piquer.

    - un poisson loupé qui vient de réfugier entre le plongeur et le zookeeper. le gars le repousse vers sa jambe puis tente de l'eloigner par un coup de palme---> piqure à la chenille.

    Link to comment
    Share on other sites

    Une questions aux poilionneurs des antilles : J'ai l'impression qu'on a un légère recrudescence de poilions depuis qqs semaines.

    Ou plus exactement, de grosses pièces apparaissent sur des site assez propres. Effet de vases communicants ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut et merci pour la vidéo.

     

    Cette action fut à l'initiative de l'espace sud Martinique.

    La communication semble avoir été un peu difficile avec les clubs participants.

    Ne plongeant pas en club, ce n'est que de bouche à oreille que j'ai pris connaissance de l'événement.

    Il est bien d'avoir une liste de plongeurs chasseurs accrédités mais cela serait bien de diffusier l'information par mail. ;)

    Au final cela a tout de même été un succès.

    Avec mon binôme nous avons remplis nos tubes en 35 min soit env 18kg à nous deux.

    Le club dans lequel je plongeais a du ramener env 60kg de poissons.

    Ceux-ci ont ensuite été désarmés et vidés par les pêcheurs puis revendus aux badauds (5€/kg) qui étaient très nombreux ce jour là.

     

    PS : En Floride c'est 35$ le kg aux dires d'un plongeur qui se trouvait sur la bateau.

    Deux piqures :

    - un morceau de chair avec épine resté sur le trident. Le plongeur resserre les trois pointes et se fait piquer.

    - un poisson loupé qui vient de réfugier entre le plongeur et le zookeeper. le gars le repousse vers sa jambe puis tente de l'eloigner par un coup de palme---> piqure à la chenille.

    Slt. Pour être parfaitement précis, au départ il s'agit d'une idée de deux plongeurs pro qui se sont rapprochés de l'Espace Sud afin de monter cette opération.

    Concernant la liste des plongeurs accrédités, je vais tenter de l'obtenir car je dois me rapprocher de Julie Com (Espace Sud) pour d'autres opérations de ce genre.

    J'étais également en chasse le 5 juillet. J'ai mis un peu plus de temps à remplir mon tube (51 min) mais à ma décharge j'étais seul à shooter. lol

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...