Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
TheSnake

Question altitude pour les pros

    Messages recommandés

    Je me suis penché sur les calculs de plongée en altitude et il y a un truc que je ne comprend pas.

    Est-ce qu'il y a qq qui connait bien le sujet et qui pourrait me donner son avis?

     

     

     

     

    Quand on plonge en lac d'altitude, on a une pression atmosphérique inférieure à 1 bar (jusqu'à 5.000 mètres on perd environ 0,1 bar tous les 1.000 mètres).

     

    Il est évident que les variations de pression dans les premiers mètres d'immersion sont plus importantes. En mer on double la pression en descendant à 10 mètres (on passe de 1 à 2 bars), alors qu'en lac à 3.000 mètres on double la pression à 7 mètres (0,7 en surface, + 0,7 pression hydro=1,4 bars).

     

    Effectivement donc, pour la prévention des barotraumatismes il conviendra adopter une vitesse de remontée plus lente qu'en mer, en fonction de la différence de pression atmosphérique.

     

    (Dans notre cas 15 m/min * 0.7 = 10,5 mètres/min).

     

    Il en sera de même pour l'évacuation des bulles en phase de remontée lors d'une plongée avec paliers, car les bulles qui se libèrent doivent avoir le temps de passer par le filtre pulmonaire avant de trop grossir.

     

     

     

    Qu'en est il de la saturation en azote pendant la descente et le séjour au fond?

     

    D'après la loi de Henry, on sait que: "à température constante et à saturation, la quantité de gaz dissout dans un liquide est proportionnelle à la pression partielle qu'exerce ce gaz sur le liquide".

     

    On sait aussi que la vitesse de dissolution d'un gaz est proportionnelle au Gradient (différence entre la tension d'un tissu et la pression partielle du gaz respiré), et non pas à la seule pression atmosphérique.

     

    Or, en surface au niveau de la mer on a 1 bar de pression atmosphérique et donc (1 x 0,79) 0,79 bars de PpN2. A 20 mètres on aura 1 bar Patm + 2 bars PHydro = 3 bars x 0,79 = PpN2 2,37.

     

     

    Donc on calcule la TN2 du compartiment C20, pour une plongée de 20 minutes à 20 mètres, à l'aide de la formule classique:

     

    (1 période compartiment C20 = 50%)

     

     

    0,79 + (2,37 - 0,79) * 0,5 = TN2 1,58

     

     

    En lac à 3.000 mètres la pression atmosphérique est de 0,7 donc la PpN2 surface = 0,7 x 0,79 = 0,553 bars.

     

    La PpN2 à 20 mètres est égale à 0,7 Patm + 2 PHydro = 2,7 bars x 0,79 = PpN2 2,133

     

     

     

    0,553 + (2,133 - 0,553) * 0,5 = TN2 1,343

     

     

    D'après les calculs la dissolution d'azote serait moindre en lac, à profondeur et temps constants.

     

    Et pourtant, quand on nous fait faire les calculs de tables en altitude on trouve une profondeur équivalente lac, basée sur les écarts de pression atmosphérique, en sortant une profondeur plus importante qui suppose une saturation plus importante, alors que c'est le contraire.

     

    Qu'est ce qui cloche?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Sans rentrer dans les calculs, ce qui importe aussi, c'est la différence entre ta saturation en sortie de plongée, et le différentiel qu'elle représente par rapport à la pression de surface.

     

    En l'occurrence, en altitude, la pression de surface est moindre qu'au niveau de la mer.

     

    Calcule le différentiel entre "TN2 1,58" / 1 (niveau de la mer)

    et "TN2 1,343" / 0,7 (3000 m)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Hello,

     

    je pars de ton exemple, je simplifie en prenant %N2 = 0,8.

    J'obtiens environ comme toi :

    TN2(mer)=1,6

    TN2(lac)=1,36

    Mais il ne faut pas s'arreter là.

    On ne calcule pas la désaturation à partir de cette simple valeur mais du coefficient de sursaturation :

    Cs=TN2 / Pabs

    Soit :

    Cs(mer)=1,6

    Cs(lac)=1,36 / 0,7 = 1,94

     

    Pour une plongée à la même profondeur en lac et mer, nous sommes donc plus saturés en altitude qu'en mer !

    Et c'est pour gérer ce Cs que nous sommes obligés de calculer une profondeur équivalente (plus profonde) dans les tables MN90 (définies pour être utilisées entre 0 et 300m d'altitude), afin de retrouver des conditions virtuelles identiques de désaturation.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tout ça n'étant qu'en principe et existait pour ajouter un degré de complexité pour les calculs de tables au n4.

     

    En pratique, il me semble qu'il n'est pas du tout conseiller de plonger aux tables MN90 en altitude ... Mais avec des tables ou ordis plus adaptés.

     

    Pour le plaisir du pur calcul, c'est juste un coefficient à déterminer puis appliquer...

     

    C'est le me processus pour calculer ses paliers au nitrox ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    salut, tu te casse trop la tête avec des calculs de théorie.

    1) les plongées en haute-altitude sont très rares sauf sous glace et là on se fout un peut de la désat ! :D:D

    2) les éléments de calcul sont faux = on part sur des bases arrondies (ex : 1b hydro = eau douce pas l'eau salé) hors les tables sont calculées sur la base 1b atmo niveau mer et 1b hydro par zone de 10m en mer (mais l'eau de mer est salée pas douce) donc départ de calcul faussé.

    3) en altitude si tu veux être précis pense à la pression atmo mais elle change très vite avec le temps (anticyclone ou dépressionnaire).

    bref te fait pas c... tu as un ordi et bien appuis-toi dessus ! :top::top: au prix où tu l'as payé laisse le travailler ;)

     

    sinon pour en revenir à ton problème = tu respire moins d'air donc moins de pression donc moins de dissolution ! :bandit:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Je pense que tu y es presque. Comme tu le fais remarquer dans le début de ton raisonnement en disant:

    " En mer on double la pression en descendant à 10 mètres (on passe de 1 à 2 bars), alors qu'en lac à 3.000 mètres on double la pression à 7 mètres (0,7 en surface, + 0,7 pression hydro=1,4 bars)."

    Ce qui compte c'est la sur-saturation par-rapport à la pression de départ, pas seulement la tension dans les compartiments à un instant t.

    Au niveau de la mer:

    Ta sur-saturation est de TN2/PPN2surface = 1,58 / 0.79 = 2

     

    En altitude elle est de 1.343 / 0.553 = 2.43

     

    Tu as donc besoin de plus de temps pour dé-saturer.

     

    D'ailleurs on peut faire le chemin inverse, pour trouver une sur-saturation de 2.43 en mer il te faudrait descendre à une profondeur où la TN2 est de 2.43 * 0.79 = 1.92

    donc une profondeur où la PPN2 est de (1.92-0.79)/0.5 + 0.79 = 3.05

    donc une pression ambiante de 3.05 / .79 = 3.86

    soit un profondeur équivalente de 28,6m.

    Pour les calculs j'ai juste remonté ton raisonnement.

     

    Je ne sais pas si c'est bon mais en tout cas c'est ce que j'ai retenu des plongées en altitude :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Sans rentrer dans les calculs, ce qui importe aussi, c'est la différence entre ta saturation en sortie de plongée, et le différentiel qu'elle représente par rapport à la pression de surface.

     

    En l'occurrence, en altitude, la pression de surface est moindre qu'au niveau de la mer.

     

    Calcule le différentiel entre "TN2 1,58" / 1 (niveau de la mer)

    et "TN2 1,343" / 0,7 (3000 m)

     

    Ouais, voilà ce qui cloche.

    En effet on est moins saturé, mais le gradient à la sortie entre TN2 et pression ambiante est plus important (1,343:0,7=1,918).

    J'avais perdu la tête......

    merci de l'avoir retrouvée!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je ne sais pas si c'est bon mais en tout cas c'est ce que j'ai retenu des plongées en altitude :)

     

    C'est bon:

    20 mètres x 1 bar (mer) : 0,7 bar (lac) = 28,6 mètres

     

    Profondeur du palier de 3 mètres: 3 mètres : 1 bar (mer) x 0,7 bar (lac) = 2,1 mètres

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...