Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

[CR] RA = la fin d’un mythe ou Boulet passe son N2


Chat Noir

Recommended Posts

  • Replies 60
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Euh, j'avais un vieux père à visiter hier :surpris:

 

En fait, et jusqu'à maintenant, je ne comprenais pas trop pourquoi "le boulet".

Au vu de la raison : le vieux Papa à visiter, et du temps d'attente des lecteurs pour obtenir la suite du CR, c'est bon là, j'ai bien compris le sens du mot "boulet" :tromaran: !!!!

 

:help:

Link to comment
Share on other sites

En fait, et jusqu'à maintenant, je ne comprenais pas trop pourquoi "le boulet".

Au vu de la raison : le vieux Papa à visiter, et du temps d'attente des lecteurs pour obtenir la suite du CR, c'est bon là, j'ai bien compris le sens du mot "boulet" :tromaran: !!!!

 

:help:

 

Pas simple en ce moment, on est à quelques jours de l'anniversaire de la mort de ma mère. Y déprime un peu le pauvre :(

 

Alors, la raison vs la passion - toussa, toussa !

 

Mais je rédige la suite qui, entre nous n'est pas aussi amusante que mon premier séjour

Link to comment
Share on other sites

Oups !!! :confus:

 

Je file direct sur le fil aujourd'hui, en me disant, P*** de M**** j'ai deux jours de retard sur la rentrée sub-aquatico-littéraire, :hehe: et vlan... j'ai droit au premier post après le pas drôle, mais pas drôle du tout.... :decu:

 

Bon, Ok pour le retard et la (très) bonne (et très louable) excuse.

Vive la passion et l'écriture ... ça fait oublier le reste ! ;)

Remets toi vite dans la peau du Boulet, tu sais, celle qui parle comme Alain Delon !! :D

Link to comment
Share on other sites

Quoiqu’il en soit, cette bonne journée méritait d’être arrosée et Boulet, délaissant ses devoirs du soir (eh oui ZZ donne des devoirs à faire le soir et corrige le lendemain), est allée, en compagnie de ses nouveaux amis de plongée, passer la soirée au bar à shisha devant un cocktail de fort bonne venue. :biere:

 

Troisième jour, on prend les mêmes et on recommence. Panorama Reef, ce site qui se prête si bien à la plongée cool, a vu Boulet moins bien réussir sa première remontée assistée de la journée. Les démons seraient-ils de retour ? :(

Boulet, étonnée par la réussite des exercices de la veille se posait la question de savoir dans quelle mesure ZZ l’avait aidée par un jeu habile de poumon ballast. Elle se souvenait de l’épreuve lente du permis moto où, dans la section avec passager, on sentait parfois le moniteur aider un peu grâce à quelque judicieux transferts de poids. En serait-il de même en plongée ? Cela expliquerait bien des choses !

En fait, la raison du ratage était simple. Il faut juste se souvenir de bien lever la purge sinon l’air ne sort pas assez.

En tout état de cause, les 12 mètres/minute fatidiques qui font crier l’ordinateur ne furent pas beaucoup dépassés (13 m/mn) et ZZ prononça son absolution : cette erreur était formatrice.

De toute façon, la deuxième remontée sur malaise était réussie.

La suite de la plongée a consisté en guidage de palanquée avec surveillance des paramètres de profondeur, temps, contrôle des consos et orientation (récif main gauche aller, retour main droite). Boulet ne s’est pas cassé sur ce coup, d’autant que le DP a la bonne idée d’installer un pendeur très reconnaissable qui facilite bien l’identification du bateau par en dessous !

Mais c’était compter sans cette chameau de ZZ qui, soudainement, lui a fait le signe de la tortue et est partie comme une malade en dessous de la profondeur convenue. Que fit alors Boulet ? Ben, le boulet ! Elle n’a pas vu le piège et a suivi en cherchant comme une malade cette tortue qui, bien sur, n’existait pas. Commentaire au debrieffing : « Ce n’est pas parce que le binôme est plus gradé ou plus expérimenté qu’il faut le suivre dans ses khonneries. Il n’a pas d’autorité dès lors qu’il fait n’importe quoi. ». Message reçu, il faut savoir s’imposer dans une palanquée pour sa sécurité et celle des autres.

Après ces aventures, le retour sur Anémones City fut une vraie récréation. Ce spot est toujours aussi beau avec sa multitude de Némos, une jolie murène qui passait par là et quelques poissons habituels mais de grande taille. 42 minutes – 90 bars, ça reste correct.

 

La plongée de l’après midi fut de même nature : organisation de la plongée, définition de la profondeur maxi (sachant que c’était la deuxième de la journée et qu’on avait fait des remontées), de l’itinéraire, de la durée, du moment où on ferait demi-tour etc, le tout sans avoir assisté au brieffing. Peut-on appeler ça de la planification ? En tout cas, ce doit en être le début.

Balade presque pour le plaisir. Tétrodon masqué (un des préférés de Boulet), poisson crocodile, passage de 5 thons (non ce n’étaient pas les copines du bateau ;) ) énormes perroquets.

Une respiration dans ce marathon de l’apprentissage.

 

Quatrième jour. Sur le cahier où Boulet note ses aventures d’un côté et ses cours de l’autre, il est mentionné : « Plongée de ouf !! »

Ce matin là, aussi bien Boulet que ZZ affichaient une mine défaite. La fatigue des trois jours précédents où elles avaient accumulé les remontées commençait à se faire sentir. On a beau dire, même en limitant à 60 mètres par jour – elles étaient plutôt vers 50, ZZ se contentant parfois d’un décollage et d’une remontée de 5/6 mètres – les exercices finissent quand même par solliciter l’organisme. De plus, à part une remontée départ stabilisé vertical en début de plongée pour réviser les gestes, ZZ préférait simuler un malaise ou un essoufflement en cours de plongée et se faire assister. Cela demandait donc à Boulet de la vigilance et de la concentration car elle ne savait jamais cela allait arriver. Et évidemment, ZZ attendait le moment où Boulet était un peu plus loin ou en contemplation devant une formation corallienne ou un zouli poisson pour faire son numéro.

Au programme, donc, une seule remontée en tout début de plongée puis orientation et gestion de la plongée. Seulement, le site choisi n’était pas des plus faciles. Middle Reef Est. Un jardin de corail immense où tout se ressemble ! Pour sortir de l’abri où était amarré le bateau, il faut trouver une petite passe à environ 4 mètres de profondeur. ZZ conduit donc le team jusqu’à cette passe puis fait signe toi = chef et se colle, bien décidée à ne pas prendre d’initiative, à côté de Boulet

Le site est à tomber par terre tellement c’est beau. Un paysage de coraux de toutes formes et de toutes couleurs avec des baignoires de sable très clair, une luminosité incroyable, on dirait le décor d’Alice au Pays des Merveilles ! Des diodons impressionnants par leur taille, une murène en vadrouille, des tétrodons masqués, le paradis des bénitiers, un mérou monstrueux. :bravo:

Mais il y a du courant et la consommation de Boulet commence à s’en ressentir. Signe du demi-tour. Mutine, ZZ indique qu’elle a encore assez d’air et qu’elle veut continuer. Encore un piège mais Boulet n’y tombe qu’à moitié. Elle montre bien qu’elle n’est pas trop d’accord.

Le retour s’amorce donc, avec cette fois le courant qui aide à savoir si on va dans la bonne direction. Mais la bouletitude n’est jamais bien loin et à un moment, sur une prise de décision erronée, le perdage est bien là. Impossible de se tromper, les récifs remontent trop et on est à nouveau à contre courant. Grand moment de solitude pour Boulet qui sait bien qu’il faut faire demi-tour mais ne reconnais plus rien. Au petit bonheur la chance, elle bifurque donc et se retrouve dans la bonne direction. Mais impossible de retrouver cette passe à 4 mètres. De plus, elle arrive sur la réserve. ZZ lui donne donc son octopus et lui montre la passe qui était sous son nez, à pas 20 mètres mais qui a le mauvais goût de ne pas avoir le même aspect dans les deux sens. La plongée se termine alors rapidement mais Boulet a quand même un petit regret, les autres ont fait une dérivant et vu encore plus de choses, snif. Quand même, plongée classée 5 étoiles (Five Stars ? dédicace Marc_WL ;) ). 46 minutes / 50 bars + l’octopus, sans profondeur, la fatigue est bien là !

 

Ce bon moment a requinqué nos plongeuses qui, pleines d’entrain, entament la plongée de l’après-midi sur Middle Reef Ouest.

C’est déjà la huitième de la formation si on inclut la plongée d’évaluation.

ZZ fait un véritable festival à cette pauvre Boulet : remontée assistée sur malaise, remontée assistée sur essoufflement + panne d’air au milieu de la remontée, test de l’autorité en refusant de faire demi-tour, tentative de ramasser des coraux et d’emm..der les poissons, la totale ! :non:

Et pour finir, apprentissage du parachute. Bof, c’est pas bien compliqué, il suffit de contrôler la descente du plomb pour ne pas se prendre les palmes dedans et de ne pas se laisser embarquer. ZZ avait prévenu Boulet et lui avait conseillé de souffler à fond au moment du gonflage. C’est amusant, ça monte bien plus vite que Boulet ne l’aurait cru et ça développe une force étonnante. Bref, mission accomplie ; encore une fois, merci le poumon ballast.

Tout cela n’a pas empêché Boulet d’admirer les poissons d’une taille exceptionnelle due au courant, de visiter une petite grotte pleine de glass fishes. A nouveau, une très belle plongée.

 

Tatzim, dernier jour de formation !

Entre les plongées, la formation théorique est allée bon train. Tout y est passé :

- la planification de la plongée avec les contrôles à effectuer avant (+ binôme), pour la mise à l’eau, pendant la descente, pendant la plongée, pour la remontée et après la sortie (en tout 8 étapes de contrôle – ZZ n’est pas du genre à faire les choses à moitié).

- Le cadre réglementaire (traduire fédéral + code du sport ;) ).

- La flottabilité et les éléments qui la modifient – Coucou Archimède

- Les risques identifiés en cours de plongée (debrieffing).

- Les barotraumatismes avec réalisation d’un beau tableau croisé reprenant le moment de survenue (montée, descente ou les deux), les symptômes, la conduite à tenir et les éléments de prévention - on salue les duettistes Mariotte et Boyle.

- La toxicité des gaz – les 3, O2, N2 CO2 - Quand on aime, on ne compte pas ! Même motif, même punition = tableau avec causes (les teneurs), symptôme, conduite à tenir, facteurs favorisants – Team Dalton, Paul Bert et Lorrain Smith à la barre.

- Saturation/désaturation – mécanisme, symptômes, conduite à tenir, facteurs favorisants, prévention. Utilisation des tables, successives, consécutives. Conduite à tenir en cas de paliers interrompus- Henry, si tu nous vois …

- Seule la partie équipement a été abandonnée quand Boulet a précisé que le beau Legend qui trônait sur son bloc était à elle. ZZ avait déjà vu l’ordinateur, la boussole et le parachute. Une allusion à la lecture assidue de Plongeur.com et sa rubrique matos :D ainsi que la mention de l’étude sur les palmes (si si, rappelez vous, les palmes nouvelles génération sont pour les mauvais palmeurs …) l’ont convaincue de l’inutilité de s’étendre sur le sujet.

 

La tête farcie de toute cette science, Boulet s’était attablée dès potron-minet (9 heures, faut pas déc’ quand même, c’est les vacances) devant 6 pages de QCM et exercices divers et variés. 20 minutes plus tard la correction avait lieu : 2 imprécisions et mais pas d’erreurs : compétence validée. Yessss ! Le plus facile était fait.

 

Le mystère planait sur les modalités de validation des autres compétences. S’agissait-il d’un contrôle continu ou d’évaluation sur une plongée ? et si oui, laquelle ?

Dans le doute, Boulet s’est mise à l’eau pour sa neuvième plongée sans angoisse particulière, d’autant que pour l’occasion elles avaient récupéré un OW en panne de binôme. Il avait été brieffé sur le fait qu’il y aurait des remontées et des surprises et sur la conduite qu’il devait adopter. Sa gestion en cas de problème relevait de la compétence de ZZ, Boulet n’avait pas à s’en occuper.

Ras Abu Soma Garden : la balade commence comme d’habitude par une remontée assistée sur signe « pas bien », puis, en cours de route, remontée sur signe essoufflement, puis décollage de ZZ simulant une panique. Rattrapage par Boulet qui la bloque dans son envol et la remonte. C’est amusant, mais faut penser à souffler pour freiner la fusée et vite sauter sur la purge. Pas sur qu’elle n’ait pas un peu aidé Boulet !

Opérations de conduite de palanquée, profondeurs (ben oui, il y a eu des yoyos), consos, orientation (bof, un tombant gauche/droite et retrouvage du bateau) et tutti.

Rencontre avec un diodon à taches qui ballotait dans une niche de corail, un lippu argenté ( ?) et évidemment le tétrodon fétiche.

Remontée avec lâcher de parachute, le train-train, quoi

Retour au bateau sans souci et sans stress, déséquipement et arrivée de ZZ toute souriante et la main tendue pour féliciter le Boulet qu’elle venait de valider.

Eh oui, elle n’avait pas attendu la dixième plongée pour son évaluation et donnait immédiatement sa décision.

Boulet n’en revenait pas. Le monstre de niveau II qu’elle avait imaginé était donc terrassé. Et sans douleur ni trop d’angoisse. Bien sur, elle posa la question rituelle quand elle réussit quelque chose : « Demain, quand je me réveillerai, ce sera encore vrai ? ». :fou:

 

La plongée de l’apès-midi la trouva un peu désorientée. ZZ avait réorganisé les palanquées et lui annonça qu’elle ne l’accompagnerait pas. Boulet était devenue autonome !

ZZ lui donna sa bénédiction en lui disant quelle devait partir vivre sa vie de plongeuse niveau II sans guide (dans le cadre de ses prérogatives, bien sur :ange: ), et, sans doute, sans remontée assistée ni gestion de problème. Rien que pour le plaisir.

 

Ce fut un bien joli plouf sur Sandy Island, au milieu des pastenagues à pois bleus, des diodons (encore), des rascasses volantes, baliste titan, carangues et autres bouquets d’anthias.

 

Franchement, Boulet ne regrettait pas de s’être donné tout ce mal, l’autonomie, ça vaut la peine. :+1:

 

La journée supplémentaire du lendemain que Boulet avait réservée afin d’avoir, quelque soit le résultat du niveau, au moins deux plongées sympas, rien que pour elle, fut également à la hauteur. Tobia Hamra et Tobia Soraya. Une plongée d’ambiance dans un jardin de corail et un aquarium. Un napoléon et un poisson scorpion très jolis sont venus féliciter Boulet et lui souhaiter la bienvenue.

 

Après des adieux émus et la récupération de son brevet provisoire, Boulet est partie, dès le lendemain, étrenner ses prérogatives sur la Croisière St John, mais ceci est une autre histoire . :photo:

Link to comment
Share on other sites

Mais bien sur que je lis ! ;)

 

Alors, c'est un MF1 selon mon coeur pour l'instant :D

 

Si la stabilisation seul et la maîtrise des vitesses de remontées est maitrisée seule ...

 

Ce doit être ton clone, c'était sa marotte ! J'y ai eu droit pendant au moins 4 plongées. On ne démarrait pas la première remontée sans avoir fait un exercice de stabilisation avec passage de l'horizontal à la verticale sans faire varier la profondeur.

 

 

Enfin, je te le redis encore, c'est pas un examen, c'est pas un jugement sur ton intelligence ou non, ta nullité ou non, c'est une formation pour que tu puisse profiter de tes plongées dans tes prérogatives. Si t'es pas prêtes ça sert à rien et tu n'en profiteras pas.

 

La question ne se pose pas dans ces termes, c'est juste que ça m'intéresse. Je n'y mets rien de personnel et j'ai passé l'âge où on a besoin de se comparer aux autres :(:D

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 61
      Bon je sais c'est l'éternel sujet récurrent !   Cependant, je trouve tout et n'importe quoi sur l'entretien et la révision soit même du matos.   Les faits :   - J'ai un TITAN LX + Octo LX sur 1er étage calypso. -Le constructeur dit ah non non c'est dangereux faut donner ca au dépanneur agrée sinon réparation non garantie - En MAi Stage NItrox à Tourlaville, matos révisé, deux plongées consécutivement à 40m, au joie, mon Octopus perle je regarde et l'engin se dévissait tranquilleme
    • 50
      Une plongée effectuée au sein d'une structure pro qui a failli tourner au drame.   En fin de plongée, nous remontons le long du bout accroché à l'avant du bateau. Un bateau à moteur qui peut emmener une vingtaine de plongeur. Bi-moteur, 2 fois 250 HP.   J'accompagnai un jeune en formation N1. Tout se passe bien. Il n'est pas stabilisé, mais c'est son premier plouf en mer. Je le connais bien, c'est un adhérent de mon club. Je l'ai formé en piscine.  
    • 28
      Bon voilà! après maintes discussion sur le sujet:       j'ai franchi le pas et hier j'ai reçu la bête 😁     L'emballage est soigné et le produit a l'air nickel niveau qualité de fabrication       Du coup, à peine rentré hier soir, je me lance dans le réglage en m'inspirant de cette vidéo    https://www.youtube.com/watch?v=ws8aHcHj0G8&list=WL&index=1&t=327s   Et comme j'avais piscine hier soi
    • 4
      Bonjour    A la recherche d'une "nouvelle" destination plongée... si possible pas trop cher et ou nous n'étions pas encore. J'ai a nouveau, suite au mail que j'ai reçu d'Ultramarina, jeté un petit oeil au Kenya.   Comme j'ai trouvé des vols directs de Francfort avec des horaires pas mal et des prix raisonnables (dans le contexte actuel) je vais explorer un peu plus cette destination pour un voyage en novembre ou décembre.   En janvier 2023 nous étions  a Zanzibar c'
    • 8
      Bonjour à tous,   Le site Internet du magasin Essential Diving n'existe plus et l'entreprise est indiquée comme faisant l'objet d'une dissolution anticipée depuis le 19 décembre 2023 (https://www.societe.com/societe/essential-diving-900270760.html). Son dirigeant semble également avoir disparu de FB.   Quelqu'un en sait plus ? C'est vraiment triste parce qu'il n'y pas pas beaucoup de magasins spécialisés en plongée tec et sout'.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.