Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Vertige alterno barique?


FILoSIK
 Share

    Recommended Posts

    je suis d'accord avec ton analyse. je pense que c'est une obstruction qui se crée en cours de plongee qui provoque les vertiges a la remontee.

    J'avais consulté avant la saison et aucun probleme orl.

    reste peut etre une allergie a l'eau de mer? aux fins de plongees? ;-)

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 50
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    J'avais consulté avant la saison et aucun probleme orl.

     

    De nombreux plongeurs produisent des mucosités au cours de la plongée sans avoir pour autant des probèmes ORL (air sec, froid, etc ...)

     

    La production de mucosités au cours de la plongée est devenue pour moi une réaction physiologique comme une autre, telle que la diurèse.

     

    Je te donne un petit truc: n'hésite pas à "cracher" en retirant ton détendeur ou "moucher" ces mucosités au cours de la plongée et/ou avant la remontée, ça libère les voix ORL ;)

     

    Evites de te moucher pendant la remontée, ça peut avoir les même effet qu'un valsalva et ça c'est pas bon du tout pour les oreilles à la remontée :non:

    Link to comment
    Share on other sites

    Ok ! Merci ! J'y penserai ! Cependant....je n'ai jamais eu la sensation de "trop plein" ....et l'envie de me moucher. C'est une libération brutale (qui coule dans la gorge) qui me surprend toujours de part sa brièveté et sa quantité.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne vois pas en quoi avaler la salive augmenterait la pression intra-thoracique (je fais faire la manoeuvre de Valsalva à mes patients pour des recherches de reflux veineux (les varicocèles en particulier).... mais pas l'avalage de salive qui ne serait d'aucun effet) ! Par contre oui, clairement, le faire peut permettre de faire ouvrir la trompe d'Eustache et de rééquilibrer les pression entre l'oreille interne et le pharynx.

    Oui, les muscles de la glotte et ceux du diaphragme n'ont pas la même puissance, il n'en reste pas moins qu'une déglutition ne fera qu'aggraver le problème en question (autant pour moi, la pression ne sera pas intrathoracique mais uniquement au niveau des voies aériennes supérieures). Vu qu'on veut faire sortir et pas faire rentrer le gaz de l'oreille moyenne, une BTV (encore faut-il savoir la faire) est sans doute bien préférable.

     

    Le vrai problème de ces vertiges c'est qu'il s'agit de vertiges "vrais" c.a.d que le sujet à l'impression que tout tourne autour de lui et ne sait plus s'orienter (d'où le risque) (par opprosition aux pseudos-vertiges ou l'impression est que c'est "la tête qui tourne").

     

    Et oui, et c'est déstabilisant et du coup ça peut être dangereux sous l'effet du stress.

    Link to comment
    Share on other sites

    Evites de te moucher pendant la remontée, ça peut avoir les même effet qu'un valsalva et ça c'est pas bon du tout pour les oreilles à la remontée :non:

     

    Se moucher, c'est une narine fermée à la fois.....Donc à moins que ça soit particulièrement bouché, ya pas une augmentation de pression phénoménale sauf si on soufle comme un bourrin.

    Link to comment
    Share on other sites

    (...) il n'en reste pas moins qu'une déglutition ne fera qu'aggraver le problème en question. Vu qu'on veut faire sortir et pas faire rentrer le gaz de l'oreille moyenne, une BTV (encore faut-il savoir la faire) est sans doute bien préférable.

     

    Voilà un point intéressant : je reconnais volontiers que je ne sais pas précisément quel est le mécanisme de pression mis en place lors de la déglutition :

     

    Spontanément j'aurais pensé que la déglutition ne faisait qu'ouvrir la trompe d'Eustache un peu passivement en permettant de laisser passer l'air de l'oreille moyenne vers le pharynx sans aucune augmentation de pression dans la pharynx. Il y a d'ailleurs une autre manoeuvre (Toynbee) qui pourrait même faire baisser la pression dans l'oreille moyenne en ajoutant une inspiration par le nez pour faire revenir l'air dans le pharynx à la déglutition.

     

    La BTV (Béance Tubaire volontaire) quant à elle est totalement passive en effet mais j'avoue ne jamais m'en servir (pas eu de besoin).

    Link to comment
    Share on other sites

    Se moucher, c'est une narine fermée à la fois.....Donc à moins que ça soit particulièrement bouché, ya pas une augmentation de pression phénoménale sauf si on soufle comme un bourrin.

     

    Vi, vi, bien entendu, mais si c'est particulièrement bouché ... , c'est exactement ça que j'avais en tête en faisant ma remarque. ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    merci les gens !

     

    j'ai vu un orl fédéral qui m'a couté un bras dans une clinique a toulouse...lui meme qui m'a dit que tout ne se guérit pas et qu'il faudrait peut etre penser a arreter.

     

    je suis soignee pour sinusite chronique : allergie aux pollens et acariens. un scanner des sinus n avait rien montré d'anormal.

     

    bon week end !

     

    Bonsoir, ton toubib de Toulouse ne s’appellerait-il pas La Palisse :trigolo:, et penser à arrêter je rêve !!!

     

    J'ai aussi une sinusite chronique,allergique aux acariens et asthmatique à mes heures ... comme tu l'as peut être remarqué on peut avoir une respiration (dans le cas de sinusite chronique) tout à fait normale et à la moindre petite irritation avoir le nez qui se réveille en coulant: c'est pourquoi je me préconise l'interdiction de nettoyage à l'eau de mer des sinus (puisqu'ils sont en permanence irrités) je ne m'amuse pas à les titiller avec la moindre goute.

    Très important , le masque , l'eau ne doit pas ou très peu entrer, est-ce que ton masque est ok ?

    La remontée dans la mesure du possible ,pour nous, doit être la plus lente possible .

    J'ai toujours à un moment ou un autre au cours de la plongée un petit,petit vertige ,qu'aujourd'hui je maitrise, cela arrive toujours lors d'un changement trop rapide de niveau (exemple 20 m à 17 m trop vite !)

    Tu parles de vertiges de quels intensités sont-ils ?

    Bref tout ça pour dire que c'est toi qui décide de plonger en connaissance de cause ,j'avais aimé l'approche d'un ORL à la Réunion qui m'avait laissé le choix en me rappelant que j'étais un grand garçon et que c'est moi qui décidait (depuis j'ai passé le N2 et N3) Par contre ne pas oublier de rappeler aux binômes ou moniteurs ce qui peut t'arriver.

    Link to comment
    Share on other sites

    Par contre ne pas oublier de rappeler aux binômes ou moniteurs ce qui peut t'arriver.

     

    Compter sur les autres est la dernière chose à faire pour rester en vie...Non, tu ne crois pas ?

    Si tu es un jour sujet à un vrai vertige, je peux t'assurer que si l'eau est un peu trouble et que ton binome te tourne le dos au moment ou tu parts vers le fond, il n'est pas prêt de te retrouver...

    Comme je l'ai dis plus haut, pour avoir remonté plusieurs personnes sujettes à ces vertiges, sans mon aide elle ne seraient surement pas sorti sans probléme ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Compter sur les autres est la dernière chose à faire pour rester en vie...Non, tu ne crois pas ?

    Si tu es un jour sujet à un vrai vertige, je peux t'assurer que si l'eau est un peu trouble et que ton binome te tourne le dos au moment ou tu parts vers le fond, il n'est pas prêt de te retrouver...

    Comme je l'ai dis plus haut, pour avoir remonté plusieurs personnes sujettes à ces vertiges, sans mon aide elle ne seraient surement pas sorti sans probléme ...

     

    Non je ne crois pas, sinon tu n'as pas besoin de binôme, si un jour j'ai un vrai vertige , ce que j'ai déjà eu sur terre, je serais peut être plus à même qu'un autre à me battre sans trop de panique pour le gérer, mais je ne suis pas sur qu'un plongeur lambda qui ne connais pas le problème soit plus à même à ne pas céder à la panique .... Je préfère mon comportement... aux gros gras plongeurs libidineux fumeurs et buveurs sur les bateaux et qui font fi de beaucoup de principe de base de santé en plongée:D

    Link to comment
    Share on other sites

    Non je ne crois pas, sinon tu n'as pas besoin de binôme, si un jour j'ai un vrai vertige , ce que j'ai déjà eu sur terre, je serais peut être plus à même qu'un autre à me battre sans trop de panique pour le gérer, mais je ne suis pas sur qu'un plongeur lambda qui ne connais pas le problème soit plus à même à ne pas céder à la panique .... Je préfère mon comportement... aux gros gras plongeurs libidineux fumeurs et buveurs sur les bateaux et qui font fi de beaucoup de principe de base de santé en plongée:D

     

     

    :confus::confus::confus::confus:

    j'en ai eu un en lac, avec mon formateur de l'époque.

    c'est très très impressionnant (enfin, pour moi) ; l'impression de me trouver dans un tourbillon et de tourner sur moi à une vitesse importante (en gros 30 tours/minute)

     

    Je ne dis pas que j’étais incapable de me gérer mais lui m'a remonté sans souci à la surface (moi, j'aurai peut être gonflé comme un bourrin pour me tirer de là).

    Enfin, l'eau, ce n'est quand même pas notre élément (et on respire beaucoup moins bien de l'eau que de l'air ; c'est à dire que si ça s’aggrave, seul, ça sera bien pire qu'en plein air) :nerveux:

    Link to comment
    Share on other sites

    Je ne dis pas que j’étais incapable de me gérer mais lui m'a remonté sans souci à la surface (moi, j'aurai peut être gonflé comme un bourrin pour me tirer de là).

     

    Et tu aurais bien fait...Surtout si c'est au point de ne plus discerner le haut du bas. Archimède lui sait faire la différence.

    Link to comment
    Share on other sites

    Et tu penses arriver à gérer correctement ta remontée dans ces conditions????

     

    Quand il faut choisir entre la noyade et les conséquences d'une remontée trop rapide, il me semble qu'il ne peut mème pas y avoir discussion.

    C'est une notion que je fais ressortir à chaque formation RIFAP et si c'était bien calé dans la tète de tous les plongeurs et de tous les encadrants, on aurait eu moins de morts en plongée.

    Par chez moi, ya eu 2 morts cette année (hors plongées mer), l'un parce que son encadrant a voulu appliquer la procédure de retour à mi-profondeur alors que les conditions de sécurité n'était pas réunies (stress de l'élève et non utilisation des lignes de descente) et l'autre parce qu'il avait bouffé son gaz fond, qu'il était bien trop lourd et qu'il sans doute pas bien géré ses éléments de flottabilité.

    Yavait des pendeurs partout, il suffisait d'accepter de qjueuter les 20MN de paliers (je sais, c'est beaucoup) et de redescendre sur un appui surface.

    Je sais que je ne fais pas l'unanimité et que mon message n'est pas toujours compris comme il le faudrait mais la SURFACE c'est la SECURITE.

    Link to comment
    Share on other sites

    la SURFACE c'est la SECURITE.

     

    Je suis complètement d'accord avec cette notion ! Si une remontée mal contrôlée au gilet est potentiellement à risque d'ADD (et vivement déconseillée si on peut faire autrement), ne pas remonter peut être bien plus grave encore !

     

    Une fois à la surface (gilet gonflé en plus)... on peut réfléchir plus sereinement et communiquer également (les signes sous l'eau avec un vertige on peut oublier). Au besoin.... on fait appel à un médecin hyperbare mais c'est toujours plus sympa qu'un légiste.

     

    J'ai une question annexe : quel est le pourcentage de plongées réalisées nécessitant un pallier Obligatoire ? (je ne parle pas du pallier de sécurité de principe à 3-5m).

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 3
        Messieurs , dames bonjour et merci de votre accueil je suis sujet a des vertiges alterno barique depuis 2 ans maintenant ce problème qui aurait dû être un incident rarissime est devenu chronique chez moi aucun ORL même les plus aguerris sur l'Île(martinique)ne m'a résolu ce problème en ce moment je fais de lrééducation tubulaire.... je voudrais savoir si quelqu'un sur ce forum a été guéri de ce problème je n'ose même plus descendre à 6 m ce qui me limite terriblement au niveau des prises alors p
      • 4
        Hello !   Je remonte d'une plongée en solo dans les méandres du forum et je suis surprise car elle n'a pas été aussi riche que je m'y attendais.   J'ai tapé "vertige - alterno - altérno - barique" en recherche et j'ai eu... 29 résultats. Quoi ? Comment ? J'affine un peu: je demande à nouveau ces mots mais uniquement dans les titres des posts et là... oh ! Un seul post ici. Je remue mes yeux devant l'écran, je recommence avec d'autres options de recherche... Je n'obtiens pas de résultats p
      • 20
        Bonsoir à tous, ma question s'adresse particulièrement au corps médical, et aux E4 qui auront travaillé le sujet, ou à ceux qui ont le même problème, parce que les "je pense que ..." et "je crois que ..." ne feront que polluer le post. Et tant qu'à polluer, autant troller pour de bon pour qu'au moins on se marre. Voilà quoi t'est-ce qui m'arrive, enfin pas à moi, mais à une à moi plongeuse. L'individu : Jeune fille d'environ 25/27 ans sans surpoids, énergique et sportive, qui se rappelle
      • 21
        Bonjour,   La semaine dernière, j'ai effectué une plongée débutant aux maldives, je suis descendu à 8-9 m je crois, j'ai fait ma manoeuvre de valsalva un peu tard (après les douleurs aux oreilles) et une oreille s'est décompressée rapidement et l'autre (la gauche) a été plus récalcitrante mais c'est tous le temps le cas. La plongée s'est ensuite très bien passée. Le lendemain, replongée jusqu'à 10m et la, pas de problèmes de décompression, mais une chose bizarre, mon oreille gauche ne décom
      • 14
        Voilà, il y a un an je fais mes 2 plongées en carrières et 1h après la sortie de l'eau, je vomis mon 4 heures (et tout ce que j'ai en moi) puis vertiges (perte d'équilibre). Profils de plongée ok et mes binômes n'ont aucun souci. Par précaution je vais à l’hôpital. Diagnostique : pas accident de plongée mais peut-être vertige alterno-barique. 1 semaine au lit pour me remettre de la perte d'équilibre. Puis semaine à l'Estartit et rebelote. Je vais chez un ORL qui me stoppe la plongée un mois du
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.