Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

    Messages recommandés

    En tout cas si tu te mets au Tmx en CCR sout tu verras le top c'est de se faire 2mn de pallier à 38m au milieu du grand puits.

    Tu sais que pascal peux former en CCR sout, j'ai d'ailleur prévu de peut être faire une formation cet été histoire d'avoir au moins une certif officielle et surtout d'aprofondir mes connaissances en la matière qui sont plutôt empiriques.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 387
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Tout dépend du niveau d'eau dans le Celé mais en effet c'est - profond, tu dois pouvoir trouver plus sur le font de la galerie après la dalle qui marque le début de la galerie profonde (c'est mon explication pour le 47 car après c'est quasi horizontal tout le temps)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    bonjour David

     

     

    Dois je te rappeler que en France, j'aurais très bien pus faire la même chose seul, en 12L mono sortie, avec une loupiotte bref comme j'aurais voulu, et cela sasn que tu puisses m'opposer aucune règle.

     

     

    Faux...

     

    Même le suicide est interdis ! :D

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je dis "pas toujours"...

     

    Je n'ai plongé qu'au nitrox 32 ce qui vu mon niveau (intro to cave TDI) peut me permettre d'aller à 40m plus sereinement qu'avec de l'air.

    Ça me parait pas déconnant pour un stage d'initiation même si ça ne permet pas de faire ce que tu as fait.

     

    47m en sout à l'air ça me parait trop... après mon avis tu t'en fous et tu as raison.

     

    Au plaisir de te croiser à Roussay, j'y vais souvent aussi et j'y ai passé mon N3 :)

    je ne m'en fou pas et je considère que tu as parfaitement raison et le droit de penser çà.

    Mais la narcose à plein d'éléments favorisants, et si tu sais être attentif et que tu évites ces éléments, elle apparait plus tard

    un peu comme une cuite si tu commences direct par un gros whisky cul sec sans manger ben :confus:

    alors que si t'y vas pépère avec une bonne :biere: qq gateaux etc etc la la soirée sera longue

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    je viens de voir que tu étais sur Paris Gabriel !

    peut être pourras tu nous guider vers des stages d'apprentissage

    J’ai fait mon stage initiation avec la FFS (j’avais fait un CR à l’époque). C’est un stage orienté logique « solo » et « spéléo »: bi séparé, lampe sur les casques… Je me retrouve bien dans cette logique, je trouve qu’un bi complètement séparé m’apporte une tranquillité d’esprit (même si je n’ai aucun pb à faire mes V-drill avec un bi manifolé).

     

     

    Puis j’ai fait un stage perfectionnement avec Franck Vasseur. C’était toujours un stage « logique solo », donc non certifiant. Un des gros plus de Franck pour cette formation est qu’il maîtrise et pratique les deux « philosophies » (logique solo et logique américaine en équipe) et qu’il t’explique très bien les différences entre les deux philosophies et leur pourquoi (type de cavité, conditions de progression …). Son message principal est qu’il existe différentes techniques qui ont leurs avantages et inconvénients dans un contexte donné et il t’apprend à les utiliser.

     

     

     

    Après je trouve que c’est bien de varier les formateurs car ils ont tous des variations dans leur approche. Tu prends ce qu’il te semble le plus adapté à un contexte donné.

    Quand à moi j'avais des appréhensions je ne m'en cache pas comme j'en ai de me former sur mon nouveau jouet (un recycleur) mais j'ai une certaine expérience de l'ouvert à l'air (beaucoup de profondes dans les 40m et plus en gros 60% de mes plongées à vrai dire;) ) et passé le "ok y a un plafond mais on reste zen et ca le fait j'ai tout ce qu'il faut pour sortir et la sortie c'est par là :captain: " et bien cela allait vachement mieux :)

     

    et j'ai hate de repartir sous plafond pour apprendre les techniques de bases (pose de flèche, pose de ligne etc etc) afin de devenir autonome

    Au début j’avais la même impression que toi. Je me disais que la plongée sous plafond c’était pareil avec juste un toit en dessous et que tu mettais tout en œuvre (matos, planif’ …) pour avoir tout sur toi qui te permette de faire demi-tour. Bref, assez serein… Mais ça c’était avant :

     

     

     

    Lors de ma première plongée en solo à Cabouy (Cabouy, ça descend très vite à -30m puis ca remonte progressivement jusqu’à -12m puis oscille autour de -15 / -20m jusqu’à Poumeyssens), sur le retour après environ 300m de progression (règle des 1/5ème que je m’impose en solo et sur des cavités nouvelles), vers -15m, plus moyen de passer mon oreille droite (je n’étais pas du tout enrhumé) pour redescendre. Le fait de savoir qu’il fallait repasser par -30m pour sortir m’a tout de suite fait démarrer le petit vélo qui tourne dans la tête. Là en une fraction de seconde, ton cœur s’emballe, ta conso augmente et plein de pensées arrivent (je force, je re-fais demi-tour et je sors à Poumeyssens …), tu te demandes ce que tu fous là … Ensuite je me suis calmé, me suis dit que j’avais plein de gaz et puis je suis allé tranquille et c’est passé. Par contre ça donne du recul et je n’aborde plus les différents profils de cavité avec juste : « la plongée sous plafond c’était pareil avec juste un toit en dessous ».

     

     

     

    Ce que je veux dire c’est qu’il faut y aller progressivement. Que tout est OK quand tout va bien, mais le problème survient quand un petit grain de sable arrive et là, c’est ta formation et ton expérience qui vont permettre que l’incident ne dérive pas en accident. La plongée sous-plafond, même avec la bonne formation et le bon matériel, n’est pas quelque chose d’anodin, même si l’on est déjà à l’aise en conditions mer / carrière.

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Re

    entièrement d'accord Gabriel

    a ceci près que même sans plafond un incident peut dégénérer.

    c'est pour cela que je reste toujours très attentif a ce qu'il se passe "en moi" et autour de moi.

    En aucun cas je ne cherche à griller quelque étape que ce soit.

    au début du week end je n'imaginais même pas allé en bas du puit 4 'ni même le 3), mais quand on nous a proposé d'y aller je me suis dis que c'est peut être parce qu'on était pas trop mauvais.

    nous avons eu un incident et notre réaction à Célian et moi fut la bonne, après ce n'était pas non plus ultra grave (un début de givrage) mais effectivement tu enclenche le vélo (t'ain si ca m'arrive et que je suis seul ben macache pour remonter direct :confus: ) et puis après tu réfléchis et te retranquilise.

    je verrais comment faire pour la suite, perso dasn toute formation, je prend et je trie et j'écoute ce qu'il se fait autour.

    au plaisir donc qui sait si une Douix se fait au cas ou ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    faites gaffe quand même, même le ressel qui peut paraitre "facile", ça peut vite mal tourner. on s'est fait très peur une fois avec mon pote doumes, sur une grosse connerie due à un mauvais check en début de plongée ... faut être super humble en sout, vu la vitesse où un petit pépin devient très vite une grosse galère :confus:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    faites gaffe quand même, même le ressel qui peut paraitre "facile", ça peut vite mal tourner. on s'est fait très peur une fois avec mon pote doumes, sur une grosse connerie due à un mauvais check en début de plongée ... faut être super humble en sout, vu la vitesse où un petit pépin devient très vite une grosse galère :confus:

    je suis entièrement d'accord et je peux t'assurer que nous ne sommes pas partis bille en tête comme des inconscients mais bien en restant humbles face à la nouveauté non pas de l'équipement mais des lieux ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    j'ajoute que la zone profonde sans trimix ... tu te prend quand même des bonnes claques narcotiques sous plafond, rien de comparable à la plongée mer, enfin moi c'est l'effet que ça me fait passer les 40. et là ça se complique en cas de touille ou de merde diverse. le week end dernier on a pris une s80 de 20/30 pour grenouiller au début de la zone profonde du ressel, et c'etait pas du luxe. tout ça pour dire qu'il vaut mieux y aller doucement dans sa progression

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...