Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Nouveau Parachute tech Mares


fale13

Recommended Posts

J'imagine mal de débrancher le DS de mon stab ou de mon étanche pour le connecter au parachute. Par contre, à la belle saison, je suis en humide la plupart du temps. Et alors le DS de l'étanche reste libre branche sur le 1er étage de mon principal. Ça peut être plus confortable de gonfler le parachute en le connectant avec.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 69
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

efforts pour souffler dans le petit tuyau avec un organisme chargé de gaz dissous... bonne idée, pour sûr ! :top:

On l'a fait à 40 m en lac l'hiver et en humide. Je ne dis pas qu'il faut le remettre au goût du jour, mais on est toujours la. Alors faut-il psychother sur un petit parachute?

Link to comment
Share on other sites

On l'a fait à 40 m en lac l'hiver et en humide. Je ne dis pas qu'il faut le remettre au goût du jour, mais on est toujours la. Alors faut-il psychother sur un petit parachute?

on est tous remonté en jour des escaliers avec un scaph... ça n'en empêche pas certains d'en profiter pour se faire un petit shunt et un ADD...

donc gonfler un ballon à la bouche, pas pour moi !

Link to comment
Share on other sites

La majoration excessive du risque reside peut-être moins dans la manipulation et la méthode de gonflage du parachute, que dans la manière (organisation, espace d'évolution, paramètres, gaz ventile, type de scaphandre) de plonger.

 

Bonjour Berny

Bonjour à tous

 

comme je l'ai écris plus haut, ce parachute (avec ce systeme de gonflage) existe depuis au moins 5 ans.

 

Il reste marginal parce que sa mise en oeuvre ne semble pas si simple que ça (les échanges ici l'attestent).

comment gonfler ?

- en soufflant dans le tuyau.... mais c'est un embout de DS, donc tout petit, donc pas adapté pour un gonflage par la bouche.. pas forcement non plus l’idéal pour celui qui décide d'envoyer le para de profond..

- un flexible de plus ? juste pour ça ? et avant qu'il ne serve, le flex, on le place où ? (il va se balader puisqu'une de ses extrémités n'est pas fixée et quand on en aura besoin, il sera parti ou coincé derriere)

- débrancher un flex ? le copain en humide, avec 1 seul flexible... lui proposer comme solution de débrancher son seul moyen...heu, chaud !

et si 2 flexibles (etanche et stab), pas forcement évident de manipuler, débrancher, rebrancher le tuyau..

 

parachute pour l'été (juste pour la belle saison et les petits fonds) ? bof : j'ai un matériel qui sert à l'année et c'est toujours le meme ; ça cree des automatismes ;)

 

 

au résultat, je sais pourquoi ça existe depuis des années et que ça ne perce pas plus que ça :confus:

Link to comment
Share on other sites

Ouii, je me rappelle des déboires de Mare Nostrum l'année dernière avec son bec de canard ;)

 

j'ai un matériel qui sert à l'année et c'est toujours le meme ; ça cree des automatismes ;)

 

En effet, cet argument vaut dans les deux sens, Christophe :)

 

Donc, pour en revenir à ce modele que j'utilise toute l'année en humide et en étanche, en voyage, à la maison, dans le bain ( grande baignoire )...

 

Methodes gonflage :

1/ en soufflant : profond, pas besoin de gonfler tout le volume (ni de souffler comme un dingue dans le teton), Boyle/Mariotte se chargeant de combler le reste lors de la remontée du smb vers la surface. La purge se chargeant du reste.

C'est meme la meilleure methode avec ce modele, à mon humble avis ;

2/ avec le det, canal etroit mais present prévu, bof, meme pas testé, tiens... ;

3/ avec l'un des flex :

Perso, je connecte deja mon flex d'étanche dans l'eau donc oui, il faudrait peut etre que je prenne l'habitude d'utiliser celui ci plutot que celui du DS, mais l'habitude de declipser celui du ds est deja ancrée et je sais que le volume de ma wing ne risque pas de changer subitement ( ... purge de l'étanche )... Et je reclipse. En humide, pas de problemes de doigts gourds pour le flex de DS ( vous avez pas de petits bitonios plastiques sur vos embouts de flex DS et etanche? ).

Je ne m'étendrai pas sur l'avis relatif au gonflage de la vessie a la bouche en surface en fin de plongée, chacun son choix.

 

Problemes de flottas éventuels?

En ce moment je me préoccupe plus d'une flotta excessive en fin de plongée que de l'inverse ( blocs alus ), c'est donc assez éloigné de mes préoccupations :)

Je passerai sur l'épisode éventuel du noyage d'étanche, on plonge pas en solo, donc...

 

Ou ranger le flex eventuel supplémentaire? Sur la cahouech de bloc droit, meme si je suis pas fan, c'est envisageable sur ma config.

 

Pourquoi ça ne perce pas en loisirs? Peut etre parceque c'est un smb destiné en priorité à etre envoyé de profond, et non pas au palier à 5-3m? :)

 

Au passage, bizarre mais, je croyais que tu utilisais ce systeme, Christophe :)

Link to comment
Share on other sites

Ouii, je me rappelle des déboires de Mare Nostrum l'année dernière avec son bec de canard ;)

 

 

 

En effet, cet argument vaut dans les deux sens, Christophe :)

 

Donc, pour en revenir à ce modele que j'utilise toute l'année en humide et en étanche, en voyage, à la maison, dans le bain ( grande baignoire )...

 

Methodes gonflage :

1/ en soufflant : profond, pas besoin de gonfler tout le volume (ni de souffler comme un dingue dans le teton), Boyle/Mariotte se chargeant de combler le reste lors de la remontée du smb vers la surface. La purge se chargeant du reste.

C'est meme la meilleure methode avec ce modele, à mon humble avis ;

2/ avec le det, canal etroit mais present prévu, bof, meme pas testé, tiens... ;

3/ avec l'un des flex :

Perso, je connecte deja mon flex d'étanche dans l'eau donc oui, il faudrait peut etre que je prenne l'habitude d'utiliser celui ci plutot que celui du DS, mais l'habitude de declipser celui du ds est deja ancrée et je sais que le volume de ma wing ne risque pas de changer subitement ( ... purge de l'étanche )... Et je reclipse. En humide, pas de problemes de doigts gourds pour le flex de DS ( vous avez pas de petits bitonios plastiques sur vos embouts de flex DS et etanche? ).

Je ne m'étendrai pas sur l'avis relatif au gonflage de la vessie a la bouche en surface en fin de plongée, chacun son choix.

 

Problemes de flottas éventuels?

En ce moment je me préoccupe plus d'une flotta excessive en fin de plongée que de l'inverse ( blocs alus ), c'est donc assez éloigné de mes préoccupations :)

Je passerai sur l'épisode éventuel du noyage d'étanche, on plonge pas en solo, donc...

 

Ou ranger le flex eventuel supplémentaire? Sur la cahouech de bloc droit, meme si je suis pas fan, c'est envisageable sur ma config.

 

Pourquoi ça ne perce pas en loisirs? Peut etre parceque c'est un smb destiné en priorité à etre envoyé de profond, et non pas au palier à 5-3m? :)

 

Au passage, bizarre mais, je croyais que tu utilisais ce systeme, Christophe :)

 

 

Bonjour Cedrick

Bonjour à tous,

 

j'ai acheté ce genre de para en 2007, de mémoire ou au pire en 2008 mais je ne l'ai pas gardé (c'est pour cela que je parle de l'age de sortie du para..)

je suis passé en 2007 au para avec la petite bouteille ; j'en ai "usé" 2 depuis 2007-2008 ; je viens d'acheter le 3° et j'ai du le lacher une fois cette saison.

je trouve pratique (mais cher) (celui avec la bouteille) (post 22, dans ma galerie, c'etait ma config à Mayotte)

Link to comment
Share on other sites

ce parachute (avec ce système de gonflage) existe depuis au moins 5 ans.

 

Et oui Fab !!! :froglol:

 

 

Je conseillerai pas de gonfler son para en débranchant son seul moyen de flottabilité...

Par définition, si on lance un parachute, ya de grande chance qu'on soit en pleine eau donc sans point d'appuis. Dans ce cadre il ne me semble pas très judicieux de débrancher son seul moyen de flottabilité.

Ce genre de parachute est plutôt conçu pour être gonflé avec le flexible de l'étanche, la stab restant connectée pour assurer en cas de défaut de stabilisation.

Quand à ajouter un flexible à sa config uniquement pour gonfler son parachute... de grâce restons simple !

 

A+

Tybo

 

Très bien dit Tybo !!! :top:

 

Après rien n’empêche de l'avoir et de l'utiliser de manière classique...

 

:+1:

 

On peut aussi penser aux DS des bloc de deco.

 

:+1: aussi ...

 

C'est là le gros avantage que je vois à cette façon supplémentaire d'y mettre de l'air : un moyen de secours fiable pour remplir son para d'air.

 

Exact !!!

 

En tout cas, le para que j'ai acheté pour remplacer mon para pourri possède ce système et ça m'a semblé une bonne chose pour cette raison.

Mais je l'utilise de façon classique, tant que je n'ai pas de souci ainsi...

 

tout pareil !!!

 

DU coup rien à ajouter désolé .... :confus:

 

:D

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

J'ai l'impression que c'est un fil un peu anachronique car en effet et comme je l'ai déjà signalé, c'est un article qui a au moins dix ans en catalogue et qui est utilisé très souvent...pas en France on dirait :(

La "souflette' à la bouche ne demande aucun effort car il s'agit, comme l'a dit Cedric, de remplir un peu et de laisser faire les lois de la physique.

Pas besoin de tripoter avec un DS (en co !), pas besoin de risquer de s'attraper le deuxième étage dans le fil ; seulement plus ou moins d'air dans le ballon (suivant la profondeur où on lache, son volume pulmonaire et le volume du ballon), facile à controler car on sait ce qu on y met et comme une lettre à la poste.

Perso je n'y vois que des avantages mais bon chacun comme il veut...:)

Jale.

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai sur mon para et j'ai jamais utilisé... (déjà 2 DS pour la double wing et un pour l'étanche en hiver...). Les flex de DS ont quand même facilement tendance à fuir quand ils ne sont pas connectés. Bonne source de panne !

Après pour le recycleur, je sais pas encore... on en recause dans une semaine ! Plutôt le dét du BO à défaut de para à bouteille...

Link to comment
Share on other sites

Après pour le recycleur, je sais pas encore... on en recause dans une semaine ! Plutôt le dét du BO à défaut de para à bouteille...
En CO j'utilisais l'air expiré. En recycleur j'utilise le détendeur du BO.
Link to comment
Share on other sites

Gonfler à la bouche ne pose pas de problème dans le cas d'un largage de parachute profond, donc avant la création de bulles dans l'organisme. Et de plus si profond alors pas besoin de mettre beaucoup d'air dedans. (c'est d’ailleurs ce que l'on peut voir sur les déco vidéo, para lancé au spool)

 

Par contre si le but est de le lancer de 6 ou 9m... c'est pas pareil... et fortement à déconseiller.

 

C'est un système qui marche bien et qui a fait ses preuves et qui est intéressant pour le recycleur ou on a pas toujours de détendeur à dispo (c'est toujours chiant de vider un BO pour gonfler un para...).

JM, le para à bouteille, je déconseille... mais on aura le temps d'en discuter.

Françoise, oui ya quelques marques un peu merdiques de para dont le bec de canard à tendance à se coller... à éviter.

 

 

A+

Tybo

Link to comment
Share on other sites

C'est un système qui marche bien et qui a fait ses preuves et qui est intéressant pour le recycleur ou on a pas toujours de détendeur à dispo (c'est toujours chiant de vider un BO pour gonfler un para...).

Tybo

 

A la bouche ou au DS ?

Si 1- sortir de la boucle pour gonfler le para... bof non ?

Si 2- DS tout seul qui traine, re-bof...

 

Les blocs sont au gonflage (merci l'adjudant !)

Link to comment
Share on other sites

j'utilise un tuyau long sur le principal qui est lové sur le bloc soit autour de moi (wrapped).

le secondaire est autour de mon cou.

Pour gonfler le parachute, j'utilise deux méthodes :

gonflage avec détendeur. je passe sur mon détendeur secondaire et j'utilise le principal pour gonfler le parachute. J'utilise cette méthode pour un lâcher proche de la surface.

gonflage avec l'inflateur du gilet pour les lâchers de parachute en profondeur (>20m). Je purge un peu le gilet en transférant l'air dans le parachute. Comme il y a juste transfert d'un volume à un autre, je reste équilibré tant que je garde le parachute à la main. Quand je lâche le parachute, j'inspire pour compenser le volume d'air qui vient de partir pendant que je regonfle légèrement le gilet pour retrouver ma stabilisation. Vu que le volume transféré à cette profondeur est assez faible, la perte de stabilisation est vraiment minime, voire inexistante.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.