Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
ladouille

Assister oui mais jusqu'ou ?

    Messages recommandés

    re,

     

    une plongée à 47m , 15 minutes à l'air, peut donner ceci avec Vplanner.

    Modèle de décompression: VPM - B

     

    PROFIL DE PLONGÉE

    Intervalle de surface = 2 jours 0 hr 0 min.

    Altitude = 0m

    Conservatisme = + 4

     

    Desc à 47m (0) Air 50m/min Descente.

    Niveau 47m 14:04 (15) Air 1,19 ppO2, 47m ead

    Rem. à 24m (17) Air -10m/min Remontée.

    Palier à 24m 0:42 (18) Air 0,71 ppO2, 24m ead

    Palier à 21m 2:00 (20) Air 0,65 ppO2, 21m ead

    Palier à 18m 2:00 (22) Air 0,59 ppO2, 18m ead

    Palier à 15m 2:00 (24) Air 0,52 ppO2, 15m ead

    Palier à 12m 4:00 (28) Air 0,46 ppO2, 12m ead

    Palier à 9m 6:00 (34) Air 0,40 ppO2, 9m ead

    Palier à 6m 2:00 (36) Air 0,34 ppO2, 6m ead

    Palier à 5m 28:00 (64) Air 0,31 ppO2, 5m ead

    Surface (64) Air -10m/min Remontée.

     

    Le dégazage commence à 30,7m

     

    OTU pour cette plongée: 23

    CNS Total: 8,4%

     

    4044,6 ltr Air

    4044,6 ltr TOTAL

     

    donc, si tu dois te sortir d'un mauvais pas, tu te casses vite... mais à 31m (dans ce cas là), tu es à la vitesse normale, sinon, festival dans les veines...

     

    regarde celle ci, au trox

     

    Modèle de décompression: VPM - B

     

    PROFIL DE PLONGÉE

    Intervalle de surface = 2 jours 0 hr 0 min.

    Altitude = 0m

    Conservatisme = + 4

     

    Desc à 40m (0) Nitrox 30 50m/min Descente.

    Niveau 40m 29:12 (30) Nitrox 30 1,49 ppO2, 34m ead

    Rem. à 18m (32) Nitrox 30 -10m/min Remontée.

    Palier à 18m 0:48 (33) Nitrox 30 0,84 ppO2, 15m ead

    Palier à 15m 2:00 (35) Nitrox 30 0,75 ppO2, 12m ead

    Palier à 12m 3:00 (38) Nitrox 30 0,66 ppO2, 9m ead

    Palier à 9m 6:00 (44) Nitrox 30 0,57 ppO2, 7m ead

    Palier à 6m 2:00 (46) Nitrox 30 0,48 ppO2, 4m ead

    Palier à 5m 26:00 (72) Nitrox 30 0,45 ppO2, 3m ead

    Surface (72) Nitrox 30 -10m/min Remontée.

    Le dégazage commence à 24,5m

     

    OTU pour cette plongée: 59

    CNS Total: 26,6%

     

    5272,2 ltr Nitrox 30

    5272,2 ltr TOTAL

     

     

    là, c'est à 24.5m que les choses vont devenir sérieuses.

     

    Alors, je sais que l'on va me dire que Vplanner n'est pas le soft idéal pour une plongée air ou nitrox...

    mais, si les copains (qui ralent) ont des sofs où l'on peut voir la profondeur du dégazage, je serai content .... yaka)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    47m 15min, avec les tables MN90 c'est 2min à 6m, 7min à 3m...

    Temps de plongée total 28min.

    On est trés loin de la déco avec Vplanner mais oui ça ne me donne pas la désat par rapport à la profondeur...Ou faurdai ce lancer dans des calculs interminables peut être...

    tu plonges avec un ordi qui intègre les MN90 ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Si tu fait une plongée à 60/65m la mi profondeur est de 30/32,5m, hors à cette profondeur là l'oragnisme à plus tendance à ce charger en azote plutôt que d'évacuer.

     

    Du peu qui me reste de mes cours de physio., il me semble qu'il faut tenir compte des 1/2 périodes des tissus.

     

    Autant tu vas continuer a saturer un tissu long, autant tu vas commencer à désaturer un tissus cours.

     

    Non?

     

    Or, les accidents médullaires, c'est les tissus court... :confus:

     

    La recompression thérapeutique, c'est surtout pour réduire presque à zéro la taille des bulles, pour réduire les risques d'ischémies localisé.

     

    Je crois que c'est PED qui avait écrit un article sur la ré immersion thérapeutique en expéditions. (?)

     

    A priori, il indiquait que ça avait permis de sauver pas mal de gars....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Au début de la décompression avec une procédure table...

    L'ordi, lui aussi calcul aussi une décompression mais ne te renvéra pas à mi profondeur.

    La recompression des petites bulles oui c'est ce qui est mis en avant, leur élimination ça c'est pas sur à 100% ça peu etre juste leur migration...;)

     

    Si tu fait une plongée à 60/65m la mi profondeur est de 30/32,5m, hors à cette profondeur là l'oragnisme à plus tendance à ce charger en azote plutôt que d'évacuer. Effectivement l'autonomie en gaz n'est pas la même à 30m que à 12 ou 9m...

    30bar dans un 15l à 30m à raison de 15l/min c'est moins de 8min d'autonomie, à 10m c'est 15min.

    Tu remontes plus facilement en rse de 10m que de 30m sans entrainement...;)

     

     

    re

     

     

    bonjour

     

     

    tout d'abord, tous les ordinateurs ont une base "table" à l'interieur : le calcul, à l'origine de l'implantation du logiciel, c'est bien une table, qu'elle soit SPENCER, BULHMANN ou autre...

     

     

    Tu ne dois jamais te re-immerger (surtout si tu n'as pas assez de gaz pour finir le process (double accident prévisible))

     

     

     

     

    toutes les réimmersions ne necessitent pas d'aller profond ? certes, mais il faut de l'oxy pur et beaucoup !!! (méthode hawaienne ou la méthode décrite par PED)

    des exemples ici

    ou là

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    la méthode d'un de mes moniteurs et que j'aime bien personnellement c'est en gros :

    Mi profondeur pendant 5 minutes, puis après secher le bloc entre 3 et 6.

    c'est un peu bourrin mais au moins t'as fait tout ce que tu as pu :)

     

    Sinon, sur mon Galileo en activant les palier profond, on connait la profondeur exacte ou le compartiment directeur passe de saturation à désaturation, et c'est pas toujours la mi profondeur :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    La recompression par immersion existe (en cas extrême hein on est d accord)

    En cherchant sur le net j ai trouvé un document sur plusieurs procédures (faudrai que je remette la main dessu) mais toute ne nécessitais pas une ré-imession profond...

     

     

    re

     

    celui là ? (pour moi, tres interessant)

     

    mais, attention :

    en France (encore plus en métropole) les secours en mer sont sous l'autorité du Préfet Maritime

    et il y a un consensus : pas de recompression therapeutique en eau...

     

    donc, protocole à ne pas utiliser là où il y a des secours à proximité

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui enfin, perso. je préfère tenter la ré immersion thérapeutique que vivre l'histoire de Marcel Fondacci...

     

    Ma sœur passe (hélasse) sa vie à l’hôpital et très souvent aux urgences et c'est une véritable CATASTROPHE.

     

    J'ose pas imaginer le truc avec des bulles qui courent partout dans ton corps...

    "vous avez votre carte vitale ?"

    "L'interne va venir vous voir! attendez là!"

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est mi pression, pas mi profondeur, non?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    @ Guillaume56 : Hum, un peu caricatural quand même? Il y a en effet des couacs dans certaines prises en charge aux Urgences: on en est quand même à quelques centaines de milliers par an en France, et j’aimerais connaître une procédure humaine qui ne foire pas de temps en temps.

     

    Mais un SAU (service d’Accueil des Urgences) où on ferait poireauter un ADD, je l’imagine pas ailleurs que sur les bancs de la justice, directeur et chef de service en tête, pour organisation inadaptée.Il est simplement de bonne gestion d’évaluer les délais de façon régulière, avec des cibles de temps de prise en charge selon la pathologie.

     

    Après, qu’il y ait des insatisfactions dues aux temps d’attente, c’est compréhensible, mais beaucoup plus souvent (heureusement!) pour l’inconfort engendré que par retard de prise en charge d’un cas d’urgence.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tu bosses aux urgences?

     

    Ben lit l'histoire de Marcel Fondacci et on en reparle...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    tu y étais ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour

     

    L'histoire de M. Fondacci si elle est éloquente et sincère ne permet pas d'en faire une généralité ( heureusement ! ). Beaucoup de cas sont traités avec compétence. J'en parle en connaissance de cause. Il m'est arrivé une mésaventure sur une plongée profonde voilà quelques années et j'ai été "caissonné" moins d'1 h après les premiers symptômes avec une résolution quasi totale au terme de la 1ère séance et un suivi exemplaire pendant le trajet ( j'ai eu de la chance ! ). Le protocole utilisé était ( de mémoire ) une table heliox - 30m de 7h. Pour ma part l'idée de tenter une réimmersion ne m'a pas effleuré, par ailleur il n'est pas certain que M. Fondacci s'en soit mieux sorti en adoptant une telle procédure ...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Urgences

     

    @ Guillaume56 : oui, j’ai fondé et dirigé pendant 12 ans un service d’Urgences Neurologiques (Unité de Soins Intensifs Neuro-Vasculaires). Je peux donc t’affirmer, pour avoir travaillé avec les 4 SAMU de ma région, et une bonne partie des SAU, que la préoccupation de raccourcir les délais de prise en charge est très largement diffusée. Personnellement, j’ai suivi des prises en charge montre en main, de jour comme de nuit, pour raccourcir les circuits tant physiques qu’organisationnels.

    C’est le même principe que celui qui sous-tend la discussion actuelle sur la remontée assistée avec ou sans détendeur en bouche, ou ici «.jusqu’où aller.»: on ne fait bien, dans l’urgence, que ce qu’on a réfléchi, discuté, simulé, et répété maintes fois. Faire et refaire, écouter et prendre en compte toutes les remarques, même désagréables, se faire une doctrine opérationnelle commune afin que le moment venu, chacun des participants n’ait plus qu’à dérouler un protocole dont il sait le pourquoi du comment.

    C’est l’utilité, et même la nécessité, que je trouve à des forums comme celui-ci: des personnalités diverses, des expériences rares, et la confrontation des idées qui nous permettra peut-être, un jour de malchance, de savoir déjà ce que nous aurons de mieux à faire.

    Bon, j’arrête et :biere:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    @ Guillaume56 : oui, j’ai fondé et dirigé pendant 12 ans un service d’Urgences Neurologiques (Unité de Soins Intensifs Neuro-Vasculaires). Je peux donc t’affirmer, pour avoir travaillé avec les 4 SAMU de ma région, et une bonne partie des SAU, que la préoccupation de raccourcir les délais de prise en charge est très largement diffusée. Personnellement, j’ai suivi des prises en charge montre en main, de jour comme de nuit, pour raccourcir les circuits tant physiques qu’organisationnels.

    C’est le même principe que celui qui sous-tend la discussion actuelle sur la remontée assistée avec ou sans détendeur en bouche, ou ici «.jusqu’où aller.»: on ne fait bien, dans l’urgence, que ce qu’on a réfléchi, discuté, simulé, et répété maintes fois. Faire et refaire, écouter et prendre en compte toutes les remarques, même désagréables, se faire une doctrine opérationnelle commune afin que le moment venu, chacun des participants n’ait plus qu’à dérouler un protocole dont il sait le pourquoi du comment.

    C’est l’utilité, et même la nécessité, que je trouve à des forums comme celui-ci: des personnalités diverses, des expériences rares, et la confrontation des idées qui nous permettra peut-être, un jour de malchance, de savoir déjà ce que nous aurons de mieux à faire.

    Bon, j’arrête et :biere:

     

    On le comprend bien ainsi. Merci pour ton témoignage.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...