Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Révisions analyseur o2


Recommended Posts

Salut à tous les gaziers :)

 

Je me pose une questions : ou faites vous (perso et structure) étalonner et/ou réviser vos analyseurs o2 ?

 

Vu le prix des cellules o2 et la faible fiabilité dans le temps des analyseurs sa me tracasse de savoir comment les gens et surtout les structures font ?

Je dis sa dans le but de savoir si j embarque ma cellule perso pour des futurs plongée nitrox (en structure je précise) par sécurité .

 

Merci d avance

Link to comment
Share on other sites

Changement de la cellule à chaque fois que la valeur commence à déraillé ? Sa reviens un bras l histoire .

 

Vous les stocker comment vos analyseurs ?

 

Je vois la mienne après révisions dure pas très longtemps avant de donnè des valeurs plus que douteuse .

Link to comment
Share on other sites

Changement de la cellule à chaque fois que la valeur commence à déraillé ? Sa reviens un bras l histoire .

 

Vous les stocker comment vos analyseurs ?

 

Je vois la mienne après révisions dure pas très longtemps avant de donnè des valeurs plus que douteuse .

 

 

la durée de vie des miennes, que j'utilise sur mon analyseur, c'est 18 mois-2 ans..

apres, c'est du n'importe quoi, à l'affichage

Link to comment
Share on other sites

.

 

Vous les stocker comment vos analyseurs ?

 

.

 

C'est le stockage de la cellule qui est important. Au plus la cellule voit un % d'O2 important , au plus elle s'use vite. La durée de vie moyenne est de 18 à 24 mois dans l'air. J'ai eu une cellule qui a duré 2 1/2 ans .. Dans l'idéal, si tu veux la faire durer un max, tu la stock sous vide ( faible % d'O2) ;)

Link to comment
Share on other sites

En parlant, voici un message passé sur plongée sout' :

 

Salut, je viens de poster ça sur le forum d'en face... j'en fait un copier/coller ici aussi au cas où certain d'entre vous serez intéressé...

 

Bonne lecture ;)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

"Bonjour,

 

juste pour info, voilà ce qu'AP a fait passer aux membres de la mailing list... Suis surpris que personne ne l'ai encore posté sur ce forum... Je me suis dit que ça pouvait peut-être en intéresser qq 'un...

Au passage merci aux traducteurs

 

PS: Juste pour info, ce qui suit contient des "banalités" que tout bon recycleu sait déjà ... mais une petite piqure de rappel ça fait pas de mal... De plus ceux qui utilisent de vielles cellules (genre Teledine), ce qui suit est spécialement pour vous!!!

 

Certes certains lots de cellules AP étaient de vraies "daubes" (faut pas se voiler la face, mais depuis l'été il semble que les lots de d'APD12 sortis soient beaucoup plus fiables, perso plus de soucis depuis pas mal de temps...

 

Bonne lecture

 

Franck Gentili

 

 

 

"Dear List

 

 

Forwarded on for Martin Parker:

 

French translation gratefully received from Cyrille Mulard, Eric Bahuet and Jean Marc Belin

 

 

Avertissement important du Fabricant (A.P. DIVING)

 

Le 02 mars 2013.

 

 

La dernière fois que nous avons entendu parler d’un incident, heureusement sans gravité, lié à l’utilisation de vieilles cellules oxygène, remonte au début des années 2000. Malheureusement, il y a eu récemment deux accidents de plongée mortels impliquant l'utilisation de cellules oxygène périmées

 

Vieilles de 3 ans, la plupart des cellules Teledyne utilisées dans les recycleurs ne sont plus capables de dépasser 1,3 bar de ppO2, et ce quelle que soit la pression partielle à laquelle vous les exposez. A 2 ans ½ certaines cellules Teledyne ne dépasseront pas les 1,3 bar. A 2 ans, nous avons entendu parler de quelques cas douteux. A 18 mois, nous n'avons pas eu connaissance d’un seul incident de type «plafonnement de la tension» - quand les cellules sont stockées à l'air libre entre les plongées.

 

La recommandation d'APD concernant le remplacement des cellules à 18 mois, vient de ces observations.

 

La date de fabrication des cellules Teledyne est inscrite sous la forme d’un simple code : D9 correspond à avril 2009.

 

Teledyne a arrêté la fabrication des cellules pour recycleurs en 2010. Donc, même si vous avez une cellule libellée H0 (août 2010), cette dernière aura été fabriquée il y a plus de 2 ans ½.

 

Les cellules Teledyne R22 et R17 NE DOIVENT PLUS être utilisées dans les recycleurs.

 

Plafonnement de la tension des cellules («current limiting»)

 

Une cellule oxygène génère un courant électrique.

 

On obtient une tension en millivolts en faisant passer ce courant électrique au travers d'une résistance et en mesurant la différence de potentiel aux bornes de cette résistance. C'est cette tension en mV que l'électronique du recycleur va convertir en pression partielle d'oxygène en multipliant simplement la tension par un facteur de calibration enregistré pour chaque cellule.

 

Plus la pression d'oxygène est grande, plus le courant électrique est important et, par conséquent, plus la tension produite en mV est élevée. Il y a, malgré tout, une limite à la tension électrique que peut produire physiquement la cellule. Cette limite est appelée «Plafonnement de la tension ».

 

Le plafonnement de la tension apparaît dans toutes les cellules oxygène indépendamment de leur âge (autour de 4,5 bars lorsque la cellule est neuve). Mais en vieillissant, l'anode en plomb s'use et la capacité de la cellule à produite un courant électrique se dégrade.

 

Il est important de se rappeler que les conditions de stockage influent sur l’usure de la cellule : plus elle est stockée dans un environnement riche en oxygène, plus vite l'anode en plomb se détériore. Par exemple, si vous stockez une cellule dans un environnement d’oxygène pur, sa durée de vie sera réduite à quelques mois.

 

AP recommande un stockage à l'air libre.

 

Le plafonnement de la tension d'une cellule ne devient un problème que lorsque la tension maximale que peut produire la cellule est inférieure au setpoint demandé et, avec le système de "voting logic" (logique de sélection) des recycleurs APD, ce n'est réellement un problème que si ce phénomène de limitation touche également une 2eme cellule pour des valeurs proches du setpoint (en dessous ou juste au dessus),

 

Les recycleurs APD utilisent la moyenne des valeurs des deux cellules les plus proches pour déclencher ou non une injection d’oxygène.

 

Par exemple, si une cellule indique 1,30 bar, une seconde 1,26 bar et la troisième 1,68 bar, l'électronique va considérer que la valeur de ppO2 à prendre en compte correspond à la moyenne des deux valeurs les plus proches, soit dans ce cas 1,28 bar et l'électrovanne va se déclencher. Cependant, si les deux valeurs les plus faibles proviennent de cellules dont la tension plafonne, alors il se peut que la vraie valeur de ppO2 soit de 1,68 bar et elle continuera d'augmenter avec l’ouverture de l’électrovanne. Dans ce cas, et parce qu'une cellule est éloignée de plus de 0,2 bar par rapport à la moyenne des deux autres, l'alarme «erreur sonde» sera activée.

 

La façon la plus simple d'éviter les problèmes de plafonnement de tension est de jeter les cellules vieilles de plus de 18 mois. Si vous utilisez des cellules de plus de 18 mois, alors vous DEVEZ vérifier quelles ne sont pas limitées en tension. La difficulté est de le vérifier régulièrement pendant la plongée car la chute de tension est soudaine. La procédure est assez simple à effectuer : il suffit d'injecter un peu plus d'oxygène et de vérifier par vous même que les valeurs affichées dépassent la valeur du setpoint. Mais effectuer cette vérification une seule fois pendant la plongée n’est pas suffisant et il est nécessaire de répéter la procédure toutes les 5 à 7 minutes, ou si vous jugez que l'électrovanne se déclenche trop souvent.

 

Fonctionnement de l'électrovanne

 

Il faut avoir une idée de ce que devrait faire l'électrovanne à chaque étape de la plongée. C’est un élément indispensable pour assurer la sécurité du plongeur recycleur.

 

Pendant la remontée, on doit s'attendre à ce que l'électrovanne se déclenche régulièrement du fait de la chute de la ppO2 (baisse de la pression ambiante) et de la recherche du maintien du setpoint par l'électronique.

 

Cependant, durant toutes les autres phases de la plongée, l'activité de l'électrovanne est REDUITE. Par exemple lors de la descente, on ne doit pas s'attendre à un déclenchement de l'électrovanne. Au fond, elle doit se déclencher par intermittence : juste de quoi remplacer l'oxygène métabolisé par l'organisme.

 

L'électronique Vision APD dispose d'un délai de 3 secondes pour décider s'il faut ouvrir l'électrovanne ou pas. Sur l'électronique Classic, le délai est de 6 secondes. Sur tous ces recycleurs, la durée d'ouverture de l'électrovanne est fonction de l’écart entre la ppO2 et la valeur du setpoint. Si la ppO2 chute suffisamment bas, l'électrovanne s'ouvrira de façon continue.

 

Au fond, et si il y a peu de variations de la profondeur, le recycleur ne va rajouter que l'oxygène métabolisé par l'organisme : il ne faut donc pas s'attendre à de longues injections d'O2 répétées toutes les 3 secondes. Donc, si l'électrovanne ajoute de l'O2 trop fréquemment, vérifiez les valeurs sur la console et découvrez-en la raison.

 

Si l'injection d'oxygène est importante, vous allez sentir une augmentation de la flottabilité. Là encore, toute augmentation anormale de flottabilité doit vous alerter

 

Connaître le bon fonctionnement de son recycleur durant toutes les phases de la plongée est essentiel afin de mieux identifier les situations anormales.

 

Que faire si je suspecte un problème de plafonnement de tension ?

 

L'hyperoxie est le danger (soit trop d'oxygène). Vos actions vont donc dépendre de votre durée d'exposition à des valeurs de ppO2 trop élevées.

 

Si vous plongez avec de vieilles cellules oxygène, vous DEVEZ contrôler, durant toute la plongée, le plafonnement de la tension et ce, au moins toutes les 5 minutes.

 

Une procédure de contrôle doit comprendre :

• Un ajout d'oxygène : est-ce que les cellules sont capables de dépasser la valeur du setpoint ?

 

• Si ce n’est pas le cas, effectuez un bon…et long... rinçage diluant.

 

• Basculez sur le Setpoint bas, en appuyant sur le bouton du milieu, et vérifier que le recycleur fonctionne correctement à ces valeurs de ppO2

 

• Rappelez vous : NE PAS SUPPRIMER SYSTEMATIQUEMENT LES ALERTES «ERREURS SONDES»

 

Une erreur sonde nécessite une recherche de problème – ce qui inclus des actions pour déterminer quelle cellule affiche la bonne valeur. LES ERREURS SONDES NE DOIVENT PAS ETRE IGNOREES et la possibilité d’un passage sur bailout doit-être sérieusement considérée.

 

Il n'y a pas d’alternative à une surveillance régulière de votre console.

 

 

Martin Parker.

Managing Director

[email protected]

Ambient Pressure Diving

Tel: 01326 563834

Fax: 01326 56594"

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous les gaziers :)

 

Je me pose une questions : ou faites vous (perso et structure) étalonner et/ou réviser vos analyseurs o2 ?

 

Aucun besoin de ce genre puisque tu calibres à chaque utilisation. Quand tu as un doute, il te faut de l'O2 pur, tu calibres à l'air et tu analyses une bouteille d'O2. Si ta valeur est supérieure à 96% et qu'elle redescend entre 20.7 et 21.2 dans l'air c'est que c'est bon. Sinon faut changer de cellule.

Link to comment
Share on other sites

Merci de ta contribution pascal

 

la procédure je la connais "je suis technicien respiratoire "

Donc connaissant bien les principes je me posais la question de comment font les gens qui n'ont pas d o2 sous la main facilement pour verif de la calibration et surtout du coût vu la faible tenu ds cellules dans le temps

 

Si tu plonges 2 ou 3 fois semaines avc o2 sa doit vite passer les cellules ........la mienne fait 6mois et hop raide .

 

Puis quand tu dis " quand tu as un doute " c est quand même flou ,vu la gravité d une erreur de 10% en plongée non ?

Link to comment
Share on other sites

Merci de ta contribution pascal

 

la procédure je la connais "je suis technicien respiratoire "

Donc connaissant bien les principes je me posais la question de comment font les gens qui n'ont pas d o2 sous la main facilement pour verif de la calibration et surtout du coût vu la faible tenu ds cellules dans le temps

 

A moins de fabriquer par membrane (et encore en plongée on a une oxygénothérapie, c'est pas ce que ça va bouffer), on a forcément de l'O2 sous la main.

 

Si tu plonges 2 ou 3 fois semaines avc o2 sa doit vite passer les cellules ........la mienne fait 6mois et hop raide

 

Si c'est la cellule de ton stick et que tu tournes 2/3H par jour, effectivement ça peut ètre ça mais ça me semble quand mème une durée de vie faible. Celle de l'analyseur (vu qu'il en faut un en plus du stick) dure plutôt au moins 3 ans.

 

Puis quand tu dis " quand tu as un doute " c est quand même flou ,vu la gravité d une erreur de 10% en plongée non ?

 

Un doute, c'est simple, c'est quand ton analyse n'est pas celle que tu attendais. Tu vérifies à l'O2 ton analyseur et la cellule de ton stick. 10% d'erreur c'est beaucoup mais pour un N40 ça fait quand même entre 36 et 44%. Pas la mort non plus.

Link to comment
Share on other sites

Ok merci pour ces précisions fort intéressante . Je vais attaquer mon nitrox débutant donc travaillant avec de l o2 tout le temps , je me pose beaucoup de question :)

 

 

Peut être aussi qu on a des procédures de changement de cellules un peu raide vu que c est pour du médical . (quoi qu il arrive c est Max 1 an )

Link to comment
Share on other sites

Peut être aussi qu on a des procédures de changement de cellules un peu raide vu que c est pour du médical . (quoi qu il arrive c est Max 1 an )

 

Vi, pis après je peux les récupérer et les mettre dans les analyseur au moins 1 an de plus (dommage qu'elles aillent pas dans les recycleurs).

Link to comment
Share on other sites

Bah si tu regardes Pascal, la teledyne R22MED, c'est un peu la même que la R22 D...

Membrane hydrophobe fonctionnement à 99% d'humidité...

D'ailleurs si j'en trouvais une je testerai bien ! j'ai encore une place libre dans le revo ! (t'en aurais pas une qui traîne Daddy ?)

 

Daddy113 : A mon avis tu peux récupérer les cellules à ton boulot pour les terminer sur ton analyseur !

J'ai fait ça avec une teledyne qui ne montait plus dans les tours (affichage 1.3 max) pour l'instant elle monte bien sur l'oxy pur.

Link to comment
Share on other sites

Bah si tu regardes Pascal, la teledyne R22MED, c'est un peu la même que la R22 D...

Membrane hydrophobe fonctionnement à 99% d'humidité...

D'ailleurs si j'en trouvais une je testerai bien ! j'ai encore une place libre dans le revo ! (t'en aurais pas une qui traîne Daddy ?)

 

Ha ben c'est sur, sur un rEvo yen a tellement qu'on peut bien en mettre une dedans en test.....Mais attention, ya aussi la compensation en température et l'utilisation en hyperbarie...Je dis pas qu'elles vont pas marcher, je te dis "méfiance". Je serais à ta place, je la mettrai pas sur le SHEARWATER mais sur un rEvodream.

 

 

J'ai fait ça avec une teledyne qui ne montait plus dans les tours (affichage 1.3 max) pour l'instant elle monte bien sur l'oxy pur.

 

Ça j'ai jamais vu comme fin de vie d'une cellule mais ça doit exister.

Link to comment
Share on other sites

chuis sur qu'en tassant bien on en met une 6° !!!

Raymaker a fait une brillante démonstration que 5 cellules coutent moins cher que 3 !!

(en plus c'est vrai !)

Comme avec 4 cellules on vit bien en rEvo, rien n'empêche d'en mettre une en test sur un RD (en plus j'en ai 2 !!)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.