Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Fin des cartes double face FFESSM/CMAS


Recommended Posts

C'est très gentil de croire encore en moi à ton âge.

 

Ton Père Noël qui t'aime très fort

 

merci papa noel............je suis content pour ton dos car ta hotte, cette année, sera moins lourde avec comme cadeau plein de nouvelles cacartes à distribuer au lieu de lourds équipements

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 1.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

J'ai arreté cette formation car aucune formation sur la planification de plongée,les cours d'orientation etaient d'un niveau plus bas que PADI,les etudes de cas avec tables etaient hors de la realité et brefs ( 1 heure ) .

L'essentiel a ete de descendre comme une balle tete en bas à 40 metres, retirer l'embout , vidage de masque et remonter uniquement avec le gilet.

En huits cours j'ai pu realiser ceci trois fois avec deux moniteurs.

Au neuvieme cours sur dix on me fait le reproche de n'etre aps assez regulier et la on m'autorise un leger palmage et on m'apprend comme reguler cette vitesse en usant de l'angle des palmes et surtout j'ai le droit d'utiliser le poumon ballast.

En complement je doit descendre encore plus vite et changement d'embout plus rapide et vidage de masque plus rapide ; le tout en etant limioté en temps.

attendre la neuvieme lecon pour avoir des explications correctes mais devoir recommencer à prouver que je suis un guerrier ( expression utilisée ) face un connard petri de suffisance qui casse du padi par jeu.

et en plus je paye !

.je n'ai rien appris en huit heures .

si j'avais retenu leurs explication j'aurais regressé.

ceci etant j'ai vu des gars issus de N2 obtenir leur N3 alors que leurs remontée etaient plus irregulieres que les miennes, leur orientation nulle ( pas retrouvé le bateau sur une plongée autour d'un caillou ) , incapables de se capeler dans l'eau.Mais tres sirupeux envers le dieu formateur.

 

Mon intervention est celle d'un plongeur qui a pu comparer les deux systemes et dire qu"un systeme formaté evite ce genre de betise

Mon intervention est celle d'un plongeur qui ne se sent pas en securité avec des plongeurs 2F

 

Mon intervention te permet de realiser pourquoi 70 % des plongeurs sont Padi

 

Mon intervention t'annonce que votre systeme est voué à disparaitre

 

 

merci de ces précisions

 

en effet, il semble que tu ne sois pas tombé sur les meilleurs de la portée :hehe:

Link to comment
Share on other sites

Communiqué FFESSM

 

bonsoir à tous

 

voici un copier coller d'un pdf de la FFESSM

(pas pu joindre le pdf en attaché)

 

Rémi

 

 

"COMMUNICATION DU PRESIDENT DE LA FFESSM :

POLITIQUE INTERNATIONALE ET PRESENCE AU SEIN DE LA CMAS

Mesdames et Messieurs les Président(e)s,

L’Assemblée Générale de la Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques vient de

se terminer. Les élections et le renouvellement des instances dirigeantes de la CMAS ont généré

de façon sporadique et mensongère quelques communications particulièrement affligeantes de

personnes extérieures à la FFESSM. En effet, certains se sont crus autorisés à parler de façon

négative de la politique internationale de la FFESSM et de son rôle au sein de cette

Confédération internationale, poussant l’inconséquence, voire l’inconsistance, jusqu’à affirmer que

la FFESSM voudrait obtenir la faillite de la CMAS, sa dissolution : excusez nous du peu !

Je me dois donc de publier cette présente mise au point afin de dissiper tout malentendu

et d’apporter le plus vif démenti à l’ensemble de ces récentes allégations.

Tout d’abord, s’il est parfaitement exact qu’il y a eu de notre part un désaccord avec la

politique menée par la Confédération sous l’ancienne mandature confédérale, cela ne veut

aucunement dire que nous rejetons l’essence même de la CMAS : être en désaccord politique n’a

jamais signifié que nous ne supportions plus l’institution elle-même. Notre Secrétaire Général a

communiqué plusieurs fois (site FFESSM, Subaqua, etc…) afin de pointer les divers problèmes

que nous soulevions auprès des dirigeants de la CMAS et je n’y reviendrai pas ici.

Pour autant, je rappelle que la FFESSM est membre à part pleine et entière des 3

Comités de la CMAS : Technique, Scientifique, Sportif et entend bien le rester sans aucune

hésitation. La CMAS, reconnue par le CIO, porte le Mouvement Sportif comme nous le portons en

France pour les disciplines qui sont dans notre périmètre.

La CMAS s’est dotée à Cébu (Philippines) d’une nouvelle équipe dirigeante et nous

souhaitons bien évidemment à celle-ci de réussir là où les prédécesseurs l’ont peu fait, même si

nous observons une prudente réserve.

A ce sujet, preuve est s’il en était besoin de notre position de proximité avec la CMAS, je

reçois, courant mai, au siège national de la FFESSM, la nouvelle présidente de la CMAS, Madame

Anna ARZHANOVA, afin que les doléances exprimées par elle-même et par moi puissent être

confrontées, voire dépassées et suivies d’un travail constructif.

A ce sujet également, et c’est un signe fort, la première réunion du Comité Technique de

la CMAS se fera à Marseille, au siège de la FFESSM, le 22 juin 2013.

D’autre part, la présence française au sein de la CMAS s’accroît. Certes, nous n’avons pas

obtenu de siège supplémentaire au Conseil d’Administration mais M. Alain GERMAIN, membre de

la FFESSM, a été réélu au poste de Trésorier Général de la CMAS. Il en va de même pour 2

postes clés : la présidence de la commission internationale de nage avec palmes et la présidence

de la commission internationale de hockey subaquatique, respectivement assurées par Messieurs

Michel GAUNARD et Thomas De TREBONS, membres de la FFESSM.

Notre propre Trésorier Général national, Jean-Louis DINDINAUD, est nommé

Commissaire aux Comptes de la CMAS. Enfin, nous pouvons observer que des français membres

de la FFESSM ont été élus dans diverses commissions CMAS : Jo VRIJENS devient directeur de

l’enseignement au sein du Comité Technique de la CMAS, Arnaud PONCHE rentre à la commission

internationale d’apnée, de même que Serge ZAEPFEL à l’orientation, Jean-Gilles YVER au tir

subaquatique, Henri JULIA à la pêche sous-marine, Fred DIMEGLIO à l’audiovisuel... et certains

voudraient faire croire que nous en sommes absents ?

Un mot de CMAS Europe, organisme européen à ne pas confondre avec la CMAS : j’en suis

le Président… et j’entends bien continuer à présider comme il se doit CMAS Europe jusqu’à la

prochaine Assemblée Générale élective dont la date n’est pas encore fixée mais qui devrait se

tenir à l’automne 2013. J’organiserai probablement cette Assemblée Générale à Paris.

Enfin, reparlons des cartes et brevets afin de tuer dans l’oeuf cette thèse malsaine qui

voudrait que nous stoppions toute fourniture de cartes CMAS. Cela fait déjà quelques temps que

nous avons communiqué en la matière et il n’y a donc pas de surprise : nous effectuons un

redéploiement des cartes que nous proposons à nos membres. Nous avons décidé d’accroître le

nombre de cartes entièrement maîtrisées par la FFESSM et, par conséquence, nous allons

réduire le nombre de cartes achetées (et fabriquées à Rome) à la CMAS. Mais réduire n’est pas

stopper et nous resterons, via notre appartenance au Comité technique de la CMAS, comme l’une

des organisations majeures pour le nombre annuel de cartes achetées à la CMAS.

La production de cartes directement maîtrisées par la FFESSM n’est pas en soi une

révolution (exemple : les cartes RIFAA, l’initiateur de club, le plongeur niveau 5 DP, les cartes de

PA ou de PE, etc…), mais la maîtrise des cartes correspondantes à nos niveaux 1, 2 ou 3

notamment, nous permet, outre une certaine diminution des charges, de mieux exprimer la

dimension et la reconnaissance internationales, le contrôle Qualité, tout en faisant référence aux

standards de la CMAS. Faut-il rappeler que cette correspondance confère à la CMAS une

dimension réglementaire en France (annexes ad hoc dans le Code du Sport) ?

En conséquence, l’objet de cette présente mise au point est de rappeler que pour des

raisons historiques, sportives et de coeur aussi, nous restons tout particulièrement attachés au

concept de la CMAS, à laquelle nous continuons à participer activement, tout en ayant manifesté

notre désaccord profond dans la gestion de celle-ci par l’ancienne équipe.

Je compte sur vous pour diffuser cette mise au point au plus grand nombre et je vous

prie de croie, Madame, Monsieur, à l’expression de mes salutations les plus sportives.

Jean-Louis Blanchard

Président de la FFESSM

Link to comment
Share on other sites

les transversalités coutent la même somme dans un sens ou dans l'autre??

 

Je doute que la fede ou padi n'impose des tarifs pour quoi que ce soit (hors frais de certif, licence...)

 

Cela sera donc en fonction de chaque instructeur ou centre de plongee ne penses-tu pas?

 

 

Salut!

Link to comment
Share on other sites

Tu as probablement fréquenté un centre pro, et dès que tu payes, il y a tout de suite moins de problèmes.

Si tu avais voulu t'inscrire dans une association ou faire reconnaitre ton niveau (malgré les accords équivalences) là probablement tu aurais eu des discours différents.

Mais comme partout (et fort heureusement parfois) cela dépend de la volonté des hommes.

Nouvelle sur ce site et peu habituée à toutes ces discussions je me dois quand même de faire partager ma propre expérience. Comme je l'avais dit lors de ma présentation mon niveau est Padi Open water et j'ai fait 23 plongées au Mexique et 11 plongées aux Antilles Néerlandaises. J'ai souhaité m'inscrire dans le club de ma commune, la piscine étant à deux pas de mon domicile. L'accueil n'a pas été des plus chaleureux, le responsable m'a dit que mon expérience ne valait rien aux yeux de la plongée française et qu'il fallait que je reprenne tout depuis le début plutôt que de tenter un niveau supérieur. J'ai trouvé un peu ridicule de réaprendre ce que je connais déjà et je me suis enfuie, d'autant que le machisme ambiant ne m'a pas vraiment encouragée. N'ayant pas envie de faire des kilomètres pour aller nager et plonger je vais donc continuer ma progression dans une école Padi pensant que c'est vraiment dommage de tomber sur des gens comme çà.

Link to comment
Share on other sites

L'utilisation du mot "redeploiement" est plutot bizarre.... Les cartes n'etant pas vraiment "deployes".

 

Par contre c'est clair :

- Reduction du nombre de cartes commandees a la CMAS.

- Pas de retrait de la CMAS

Le ton est plus nuance que dans le PV de leur AG, ou ils annoncaient l'arret de la distribution de cartes en Avril... Par contre ou va s'operer la reduction ? A moins d'avoir moins de certifications (peut-etre les certifications N1 qui ont enormement chutes en 2012), il va falloir couper.

Ce mail confirme que FFESSM a effectivement commence un bras-de-fer avec la CMAS avec cette reduction et la remise sur la table de la CMAS Europe "qui n'a rien a voir avec la CMAS".... Dans la mesure ou les certifications CMAS sont a 85% europeennes (site ffessm), ca me parait un beau bordel pour pas grand chose...

 

 

nous effectuons un redéploiement des cartes que nous proposons à nos membres. Nous avons décidé d’accroître le nombre de cartes entièrement maîtrisées par la FFESSM et, par conséquence, nous allons réduire le nombre de cartes achetées (et fabriquées à Rome) à la CMAS. Mais réduire n’est pas stopper et nous resterons, via notre appartenance au Comité technique de la CMAS, comme l’une des organisations majeures pour le nombre annuel de cartes achetées à la CMAS.

Link to comment
Share on other sites

‘’…On ne saurait en dire autant à l’international, où les moins ouverts à l’échange et aux reconnaissances réciproques ne sont pas toujours ceux qu’on croit ! Les passerelles et autres cross over ne sont pas si bien lotis que ça. Enfin, si les systèmes internationaux sont multiples, ils ne doivent pas en être figés pour autant. La preuve : nous étudions actuellement à la FFESSM un redéploiement de nos cartes de plongée, qui seraient moins monovalentes avec la CMAS, voire de positionner d’autres références plus adéquates avec nos réglementations ou avec votre attente.’’

JL BLANCHARD édito Subaqua janvier 2013

 

J'aime bien les politiques....

Link to comment
Share on other sites

Nouvelle sur ce site et peu habituée à toutes ces discussions je me dois quand même de faire partager ma propre expérience. Comme je l'avais dit lors de ma présentation mon niveau est Padi Open water et j'ai fait 23 plongées au Mexique et 11 plongées aux Antilles Néerlandaises. J'ai souhaité m'inscrire dans le club de ma commune, la piscine étant à deux pas de mon domicile. L'accueil n'a pas été des plus chaleureux, le responsable m'a dit que mon expérience ne valait rien aux yeux de la plongée française et qu'il fallait que je reprenne tout depuis le début plutôt que de tenter un niveau supérieur. J'ai trouvé un peu ridicule de réaprendre ce que je connais déjà et je me suis enfuie, d'autant que le machisme ambiant ne m'a pas vraiment encouragée. N'ayant pas envie de faire des kilomètres pour aller nager et plonger je vais donc continuer ma progression dans une école Padi pensant que c'est vraiment dommage de tomber sur des gens comme çà.

voilà, tu es tombée sur des bas du front.

la bonne méthode étant : on va regarder ce que tu sais et sais faire, et on va compléter

Link to comment
Share on other sites

bonsoir à tous

 

voici un copier coller d'un pdf de la FFESSM

(pas pu joindre le pdf en attaché)

 

Rémi

 

 

"COMMUNICATION DU PRESIDENT DE LA FFESSM :

POLITIQUE INTERNATIONALE ET PRESENCE AU SEIN DE LA CMAS

Mesdames et Messieurs les Président(e)s,

L’Assemblée Générale de la Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques vient de

se terminer. Les élections et le renouvellement des instances dirigeantes de la CMAS ont généré

de façon sporadique et mensongère quelques communications particulièrement affligeantes de

personnes extérieures à la FFESSM. En effet, certains se sont crus autorisés à parler de façon

négative de la politique internationale de la FFESSM et de son rôle au sein de cette

Confédération internationale, poussant l’inconséquence, voire l’inconsistance, jusqu’à affirmer que

la FFESSM voudrait obtenir la faillite de la CMAS, sa dissolution : excusez nous du peu !

Je me dois donc de publier cette présente mise au point afin de dissiper tout malentendu

et d’apporter le plus vif démenti à l’ensemble de ces récentes allégations.

Tout d’abord, s’il est parfaitement exact qu’il y a eu de notre part un désaccord avec la

politique menée par la Confédération sous l’ancienne mandature confédérale, cela ne veut

aucunement dire que nous rejetons l’essence même de la CMAS : être en désaccord politique n’a

jamais signifié que nous ne supportions plus l’institution elle-même. Notre Secrétaire Général a

communiqué plusieurs fois (site FFESSM, Subaqua, etc…) afin de pointer les divers problèmes

que nous soulevions auprès des dirigeants de la CMAS et je n’y reviendrai pas ici.

Pour autant, je rappelle que la FFESSM est membre à part pleine et entière des 3

Comités de la CMAS : Technique, Scientifique, Sportif et entend bien le rester sans aucune

hésitation. La CMAS, reconnue par le CIO, porte le Mouvement Sportif comme nous le portons en

France pour les disciplines qui sont dans notre périmètre.

La CMAS s’est dotée à Cébu (Philippines) d’une nouvelle équipe dirigeante et nous

souhaitons bien évidemment à celle-ci de réussir là où les prédécesseurs l’ont peu fait, même si

nous observons une prudente réserve.

A ce sujet, preuve est s’il en était besoin de notre position de proximité avec la CMAS, je

reçois, courant mai, au siège national de la FFESSM, la nouvelle présidente de la CMAS, Madame

Anna ARZHANOVA, afin que les doléances exprimées par elle-même et par moi puissent être

confrontées, voire dépassées et suivies d’un travail constructif.

A ce sujet également, et c’est un signe fort, la première réunion du Comité Technique de

la CMAS se fera à Marseille, au siège de la FFESSM, le 22 juin 2013.

D’autre part, la présence française au sein de la CMAS s’accroît. Certes, nous n’avons pas

obtenu de siège supplémentaire au Conseil d’Administration mais M. Alain GERMAIN, membre de

la FFESSM, a été réélu au poste de Trésorier Général de la CMAS. Il en va de même pour 2

postes clés : la présidence de la commission internationale de nage avec palmes et la présidence

de la commission internationale de hockey subaquatique, respectivement assurées par Messieurs

Michel GAUNARD et Thomas De TREBONS, membres de la FFESSM.

Notre propre Trésorier Général national, Jean-Louis DINDINAUD, est nommé

Commissaire aux Comptes de la CMAS. Enfin, nous pouvons observer que des français membres

de la FFESSM ont été élus dans diverses commissions CMAS : Jo VRIJENS devient directeur de

l’enseignement au sein du Comité Technique de la CMAS, Arnaud PONCHE rentre à la commission

internationale d’apnée, de même que Serge ZAEPFEL à l’orientation, Jean-Gilles YVER au tir

subaquatique, Henri JULIA à la pêche sous-marine, Fred DIMEGLIO à l’audiovisuel... et certains

voudraient faire croire que nous en sommes absents ?

Un mot de CMAS Europe, organisme européen à ne pas confondre avec la CMAS : j’en suis

le Président… et j’entends bien continuer à présider comme il se doit CMAS Europe jusqu’à la

prochaine Assemblée Générale élective dont la date n’est pas encore fixée mais qui devrait se

tenir à l’automne 2013. J’organiserai probablement cette Assemblée Générale à Paris.

Enfin, reparlons des cartes et brevets afin de tuer dans l’oeuf cette thèse malsaine qui

voudrait que nous stoppions toute fourniture de cartes CMAS. Cela fait déjà quelques temps que

nous avons communiqué en la matière et il n’y a donc pas de surprise : nous effectuons un

redéploiement des cartes que nous proposons à nos membres. Nous avons décidé d’accroître le

nombre de cartes entièrement maîtrisées par la FFESSM et, par conséquence, nous allons

réduire le nombre de cartes achetées (et fabriquées à Rome) à la CMAS. Mais réduire n’est pas

stopper et nous resterons, via notre appartenance au Comité technique de la CMAS, comme l’une

des organisations majeures pour le nombre annuel de cartes achetées à la CMAS.

La production de cartes directement maîtrisées par la FFESSM n’est pas en soi une

révolution (exemple : les cartes RIFAA, l’initiateur de club, le plongeur niveau 5 DP, les cartes de

PA ou de PE, etc…), mais la maîtrise des cartes correspondantes à nos niveaux 1, 2 ou 3

notamment, nous permet, outre une certaine diminution des charges, de mieux exprimer la

dimension et la reconnaissance internationales, le contrôle Qualité, tout en faisant référence aux

standards de la CMAS. Faut-il rappeler que cette correspondance confère à la CMAS une

dimension réglementaire en France (annexes ad hoc dans le Code du Sport) ?

En conséquence, l’objet de cette présente mise au point est de rappeler que pour des

raisons historiques, sportives et de coeur aussi, nous restons tout particulièrement attachés au

concept de la CMAS, à laquelle nous continuons à participer activement, tout en ayant manifesté

notre désaccord profond dans la gestion de celle-ci par l’ancienne équipe.

Je compte sur vous pour diffuser cette mise au point au plus grand nombre et je vous

prie de croie, Madame, Monsieur, à l’expression de mes salutations les plus sportives.

Jean-Louis Blanchard

Président de la FFESSM

 

On croit vraiment à l'expression des salutations sportives ....

 

Toute la FFESSM et ses guéguerres intemporelles et stériles incarnée par ce discours sublime :rolleyes: .

Link to comment
Share on other sites

plus que courant

 

voilà, tu es tombée sur des bas du front.

la bonne méthode étant : on va regarder ce que tu sais et sais faire, et on va compléter

 

la bonne methode est tres peu courante.

pour ma part jamais vu.

maintenant j'evite les clubs qui n'ont qu'une petite etiquette PADI .

certes ils cherchent le client...

s'il y a des reflexions blessantes avant plongée je ne reviens pas.

apres la plongée c'est different: plus de reflexions de leur part mais je leurs dit et leur explique ( meme les clubs sans reflexions avant )que je prefere les palanquées groupées lors de la descente;les binomes proches;les palanquée groupées durant la plongée.

 

le plus souvent une plongée à la francaise c'est une descente en chapelet suivie d'un guide autonomes et de binomes distants.

j'aime pas etre à 40 metres avec un binome à 5 metres ,un guide à 10 metres et un autre binome perdu de vue.

generalement on me trouve binome collant et c'est la seule reflexion qui est trouvée en negatif sur ma maniere de plonger.

 

voir le fil sur les accidents de plongée en hausse.

 

Edit modération: propos de nature diffamatoire.

Link to comment
Share on other sites

passe pas

 

deja il suffit de regarder la tete des plongeurs PADI etrangers apres une plongée 2F.

c'est profond.

et la tu comprends pourquoi la cinquieme aglomeration de france attire aussi peu de plongeurs.

tout y est : une temperature correcte 5 mois de l'année; des distractions de tous genre pour apres la plongée ( ou pour les acompagnant(e)s non plongeurs;un acces facile avec un aeroport international ( le deuxieme de france ) des caissons hyperbare à foison; des hopitaux de renom ... le liste est longue pour les touristes.

au final peu de clubs qui sont remplis un mois et demi par an

 

2F dissuasif

2F nefaste pour la vie economique

 

ca aussi c'est gros

Link to comment
Share on other sites

"mais la maîtrise des cartes correspondantes à nos niveaux 1, 2 ou 3

notamment, nous permet, outre une certaine diminution des charges, de mieux exprimer la

dimension et la reconnaissance internationales, le contrôle Qualité, tout en faisant référence aux

standards de la CMAS. Faut-il rappeler que cette correspondance confère à la CMAS une

dimension réglementaire en France (annexes ad hoc dans le Code du Sport) ?

En conséquence, l’objet de cette présente mise au point est de rappeler que pour des

raisons historiques, sportives et de coeur aussi, nous restons tout particulièrement attachés au

concept de la CMAS"

 

et puis

http://www.cmas.org/comite-technique/manuel-international-des-normes-standards-et-processus-des-formations-des

 

En toute logique, et selon les souhaits du président de la fédération délégataire (contrôle qualité, respects des standards, etc...), j'en connais certains qui vont découvrir le monde des "cacartes" (avec 30 spécialités récréatives, c'est plus que d'autres organismes d'origine nord-américaine....) et un remaniement en profondeur des cursus de progression verticale des plongeurs.

 

C'est beau l'harmonisation internationale, j'en ai la larme à l'oeil...

Link to comment
Share on other sites

J'ai arreté cette formation car aucune formation sur la planification de plongée,les cours d'orientation etaient d'un niveau plus bas que PADI,les etudes de cas avec tables etaient hors de la realité et brefs ( 1 heure ) .

L'essentiel a ete de descendre comme une balle tete en bas à 40 metres, retirer l'embout , vidage de masque et remonter uniquement avec le gilet.

En huits cours j'ai pu realiser ceci trois fois avec deux moniteurs.

Au neuvieme cours sur dix on me fait le reproche de n'etre aps assez regulier et la on m'autorise un leger palmage et on m'apprend comme reguler cette vitesse en usant de l'angle des palmes et surtout j'ai le droit d'utiliser le poumon ballast.

En complement je doit descendre encore plus vite et changement d'embout plus rapide et vidage de masque plus rapide ; le tout en etant limioté en temps.

attendre la neuvieme lecon pour avoir des explications correctes mais devoir recommencer à prouver que je suis un guerrier ( expression utilisée ) face un connard petri de suffisance qui casse du padi par jeu.

et en plus je paye !

.je n'ai rien appris en huit heures .

si j'avais retenu leurs explication j'aurais regressé.

ceci etant j'ai vu des gars issus de N2 obtenir leur N3 alors que leurs remontée etaient plus irregulieres que les miennes, leur orientation nulle ( pas retrouvé le bateau sur une plongée autour d'un caillou ) , incapables de se capeler dans l'eau.Mais tres sirupeux envers le dieu formateur.

 

Mon intervention est celle d'un plongeur qui a pu comparer les deux systemes et dire qu"un systeme formaté evite ce genre de betise

Mon intervention est celle d'un plongeur qui ne se sent pas en securité avec des plongeurs 2F

 

Mon intervention te permet de realiser pourquoi 70 % des plongeurs sont Padi

 

Mon intervention t'annonce que votre systeme est voué à disparaitre

 

Le troll est de plus en plus gros, il faudrait que tu postes tes messages dans la partie "bistrot" du forum où ils seront à leur place :D

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 502
      Salut   Vous avez peut-être vu passer cette vidéo que je relaye ici.      A l'heure ou la fede se pose la question sur le rajeunissement des clubs, il est important de réfléchir sur les points soulevés dans cette video. Ya aussi beaucoup de réactions sur le site youtube de cette vidéo.    La fede a tout récemment modifié les conditions pour que les jeunes (enfants et ados) puissent passer des diplômes plus progressivement, à la mode un diplôme par an
    • 10
      @berny Welcomed....   Je me fesais la reflexion de ce que faisais les BP...   Je fréquente d'autres disciplines, où, au final, les clubs de formation ne sont constitués que de BPJEPS, voire d'animateurs dans la discipline. Y compris à la direction technique et sportive, et même présidents de commission dans les comités regionaux fédéraux.   En plongée (voire en général), de ce que je me mémorise, les BP sont des guides, les DE des enseignants, éducateurs sportifs, e
    • 0
      Pour répondre aux questions d’organisation qu’on pose souvent en Zélande   A) Constitution des palanquées L'utilisation de la dragonne est fortement conseillée et pleinement justifiée surtout dans les zones à courant.  Il est très difficile de faire une palanquée de plus de deux plongeurs, certaines organisations interdisent même les palanquées de plus de deux plongeurs en Zélande.  Il faut veiller à avoir des palanquées équilibrées, même si certaines organisations l'autorisent, je p
    • 0
      Plongeurs des niveau 3 et 4, mon épouse et moi avons effectué une trentaine de plongées début Mai 2024 avec Vincent de Kaina Plongée. Vincent est un passionné, cela se sent tout de suite… Présent depuis plus de 20 ans à Fakarava, il connait les passes comme sa poche avec leurs courants…. ainsi que la vie présente. Il fait le tour des pensions pour venir chercher et ramener les plongeurs. Ses moniteurs sont très sérieux et sympas. Il organise parfaitement les palanquées en
    • 34
      Bonjour à tous,   Nous sommes en train de créer un logiciel de gestion des équipements de sécurité (EPI) pour faciliter la gestion des stocks, les vérifications régulières et permettre de fournir facilement tous les documents lié au matériel (historique, ...) en cas d'accident, de contrôle, ...   Le logiciel, nommé GearGuardian, est disponible mais nous somme très clairement au tout début ! Et c'est là qu'on a besoin de vous Pour l'instant tout est gratuit, on veut simplem
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.