Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

CR Croisière en mer de Banda


    Messages recommandés

    La mer de Banda se situe dans la partie orientale de l’Indonésie, bordée principalement par les Moluques au nord et les petites iles de la Sonde au sud.

    C’est une région encore peu explorée par les plongeurs.

    Les bateaux de croisière qui parcourent la mer de Banda ne sont pas nombreux.

    En octobre dernier, j’ai navigué 12 jours sur l’Ambai, la nouvelle unité de Wallacea Dive Cruise. De Maumere à Ambon.

     

    merdebanda.png

     

     

    Organisation et voyages

     

    Mon ami Gilbert avait une nouvelle fois constitué un groupe sympathique auquel je me suis joint, avec Alain, mon fidèle binôme.

    Les croisières sur l’Ambai sont proposées par plusieurs agences. Gilbert avait négocié directement avec Jerome Doucet, le patron de Wallacea.

     

    Les billets d’avion, nous les avons achetés individuellement. Très longtemps à l’avance, à un bon tarif.

    Paris-Bali sur Malaysian Airlines, avec une escale à Kuala Lumpur.

    Vols domestiques avec Lion Air : Bali Denpasar-Maumere et Ambon-Makassar-Denpasar

    En fait, on volera avec Wings, une filiale de Lion Air.

    Problème, c'est qu'au départ, on avait droit à 20kg de bagage, et qu'on se retrouve limité à 15kg.

    Résultat, chacun va devoir payer un supplément de poids.

    80.000 IDR, en ce qui me concerne, c'est-à-dire 6,50€. ;)

    Heureusement, j'avais bien chargé mon sac de cabine, qui lui n'est pas contrôlé, à près de 12kg,.

     

    Vols paisibles.

    L'équipe de Wallacea nous attend à l’aéroport de Maumere pour le transfert sur l'Ambai.

     

     

    L’Ambai

     

    C’est un bateau tout neuf, mis à l’eau en juillet 2012.

    Il mesure 32 m de long, près de 8 m de large et peut accueillir 16 plongeurs.

    Il a été spécialement conçu pour la croisière plongée.

     

    img1174ambai.png

     

    pontambai.png

    Photos Patrice

    Le bateau

    Il comprend 8 cabines, équipées de la clim et de toilettes privées.

    Le carré sur le pont principal est agréable. À l’avant, de larges espaces de détente de repos avec banquettes, fauteuils et poufs géants

    Le sundeck est situé à l’étage supérieur, devant la timonerie.

    La plage arrière, classiquement réservée à la plongée, est bien aménagée.

    C’est à l’arrière également que se trouve la cabine photo-caméra avec plan de travail pour préparer et entreposer son matos,

    La plateforme d’embarquement est suffisamment large pour une palanquée et le personnel du bord.

     

    L’équipage

    L’effectif est conséquent :

    1 chef de bord francophone et sa compagne : Alain et Severine. Lui est Suisse, elle d’Aix-en-Provence.

    3 guides indonésiens.

    13 membres d’équipages.

     

    La Plongée

    L'Ambai dispose de 3 annexes.

    On est 6-8 par bateau : 4 à 6 plongeurs, le pilote et le guide.

     

    Nos 3 guides indonésiens s’appellent Dani, Dolfi et Andri.

    Ils sont sympathiques, et parlent plutôt bien l’anglais.

    Il n'y a pas de briefing avant-plongée… nos guides ne connaissent pas les sites (sauf exception).

    Ils vont les découvrir avec nous. ;)

    Il n'y a pas non plus de traditionnel rappel des règles. Nous plongeons tous en autonomie.

    D’ailleurs chaque guide est plutôt cool. Si on le suit tant mieux, si on décide de descendre plus bas que lui ou de trainer, pas de problème.

    Il nous demande rarement où nous en sommes de notre consommation au bout de 40 ou 45 minutes, et n'exige pas qu'on lui indique les 100 bars et les 50 bars. Ce que je faisais au début et que j'ai arrêté de pratiquer au 3ème jour.

    Question coup d'oeil, tous les trois sont champions pour dégoter un mini poisson-fantôme ou un hippocampe pygmé.

    La durée des explos a toujours été de l’ordre de plus ou moins 1 heure.

     

    Un tableau d'information précise la composition de chacune des trois palanquées, qui restera quasi identique durant toute la croisière. Les guides alternent à chaque plongée.

    Nous étions 14 plongeurs. 4 dans ma palanquée : un couple d’Allemands, Alain et moi.

     

    Il possible de plonger au Nitrox, moyennant un supplément de 50€ pour toute la durée de la croisière.

    Le % précis d'O2 de chaque bloc est affiché, à chaque plongée, au tableau d'information.

    Il est également possible d’obtenir des 15L.

     

    Programme classique des croisières : 3 plongées par jour (7h30, 11h, 15h), plus une plongée de nuit pour ceux qui veulent.

     

     

    La Croisière

     

    Au programme, 12 jours de traversée de la mer de Banda, du sud vers le nord.

    Départ Maumere, arrivée Ambon, avec explorations d’une partie des nombreuses iles.

     

    parcoursentier.png

     

    En fait, à cause d’un problème technique assez inattendu, le planning initial a été un peu chamboulé : les deux ancres de l’Ambai se sont cassées l’une après l’autre en tout début de croisière.

    Résultat, nous avons dû retourner à Maumere et passer la première nuit au port.

    Du coup, nous sommes restés un peu plus longtemps dans le coin et nous avons zappé Wetar.

    Pour le reste, le programme s’est parfaitement déroulé.

     

    MAUMERE

     

    Le premier jour, nous plongeons sur les sites de Maharajong, Pomana Utarah et Pomana Kecil.

    La visi est médiocre avec pas mal de particules en suspension, le courant est faible.

    Explos le long de tombants à 20-25 mètres, dans les trois cas.

    Petites gorgones et belle variété d’éponges, nudibranches, crevettes à longues pattes, deux pointes noires, des poulpes.

    La dernière plongée, à proximité de la petite ile de Pomana, est la plus intéressante.

    Le courant se réveille un peu et la visibilité est meilleure.

    Notre guide nous montre notamment plusieurs hippocampes nains accrochés aux branches des gorgones. Et aussi différents nudibranches, un poisson-fantôme, un poisson-feuille, deux poissons-pierre.

     

    flores580.png

     

    Nous plongeons le lendemain sur Labuhan Tour, Wai Terang et Selat Panghabatang.

    Les explos sont assez semblables à celles de la veille.

    Nombreux nudibranches à Labuhan Tour. J’admire particulièrement du corail à croissants, deux superbes «indonesian dragon pipehorse», une crevette qui se sauve sous une holothurie, un crabe qui grimpe sur une autre.

    Et une belle méduse Cassiopée «upside-down».

     

    medusecassiopee.png

     

    p1110746corailcroissant.png

    Photo Mariane

    C’est l’explo sur Wai Terang que j’ai préférée des trois.

    Nous descendons à une vingtaine de mètres et on se retrouve dans un environnement muck dive.

    Plusieurs couples gobies-crevettes, de longues holothuries avec ses habituels petits compagnons, un banc de cochers.

    Au pied d’une petite patate, une cinquantaine de crevettes de différentes sortes (dont je n’ai pas noté les noms!).

    On finit sur l’épave d’une grosse barcasse avec murène, rascasses volantes, platax, et un poulpe qui s’échappe.

     

    p1110835waiterang.jpg

     

    p1110874waiterang.jpg

    Photos Mariane

     

    En fin de journée, Alain, le chef de bord nous informe qu'ils se sont procuré une petite ancre et qu'ils font réparer une des deux grosses.

    On la récupérera le lendemain à un port de Flores ou Solor.

     

     

    LES ILES SOLOR

     

    Les trois iles sont : Adunara, Solor qui a donné son nom à l’archipel et Lembata.

    Notre première plongée du matin se situe à l'entrée du détroit de Solor.

     

    solor580.png

     

    Laran Tuka

    On plonge à la pointe SW de l'ile d'Adunara, à l'entrée du détroit de Solor.

    La surface de l'eau est crade : une vaste marre de déchet s'étend devant nous...

    On plonge un peu plus loin. La visi est très réduite : 2 mètres maximum. Fond sablonneux, à 5-6m, parsemé de petits spots de corail.

    Au bout de 10 minutes, le relief descend jusqu'à 25m. La température baisse, la visi s'améliore, le décor devient vivant :

    Champs de Goniopores, nombreuses comatules de toutes les couleurs et des petites sabelles par-ci par-là.

     

    p1120198crabes.jpg

     

    p1120002comatule.png

    Photos Mariane

    Des poissons-chats, des petits crabes arlequin accrochés sur des holothuries.

    De mignons apogons au milieu des branches de corail ramifié.

    Plusieurs groupes de poissons-cochers, ou plus exactement d’idoles des Maures au museau pointu.

    Et deux nudibranches en train de s’accoupler.

     

    p1110982accouplementnud.jpg

    Photo Mariane

    Tanjung Solor Timur

     

    Tanjung signifie : «cap», «pointe». Et Timur, c’est l’Est.

    On avance au-dessus du sable, à 6-8m de profondeur.

    Rien pendant 15 minutes, vraiment rien !

    Un peu plus bas, on découvre quelques oursins à doubles piquants, et puis notre guide nous désigne des oeufs de seiche collés sur les bras d’une anémone.

     

    gopr1066oeufsseicheanem.png

     

    Et encore deux nudibranches qui entament un flirt prononcé.

     

    p1120072nudis1.jpg...p1120073nudis2.jpg

    Photos Mariane

    L’explo commence vraiment. Les rencontres étonnantes se succèdent : minuscule poisson-coffre, syngnathes, un serpent annelé qui évolue sur le sable, des poissons fantômes qui paradent, une espèce de méduse...

     

    gopr1081.png

     

    p1110846.jpg

    Photo Mariane

     

    Et encore, un drôle de crabe araignée pas rassuré. :surpris:

    [VIMEO]65983156[/VIMEO]

     

    Mariane filme une extraordinaire scène de bouffe d’une anémone en train de se lécher les babines.

    [VIMEO]65983908[/VIMEO]



    vidéo Mariane

     

    Tanjung Tuak

     

    Gros courant dès la mise à l'eau.

    Nous descendons à 10 m et on se laisse emporter à fond la caisse, façon TGV :)

    L'autre palanquée, plus à la côte que nous, trouve une faille et s’y arrête pour une petite pause. L’endroit est gavé de platax et de carangues.

    Nous, on a joué à faire «l’avion» pendant une quinzaine de minutes sans pratiquement s'arrêter.

    Puis brusquement, en passant la pointe, le courant cesse.

    Dani nous montre… un nudibranche ! :trigolo:

    La suite de l’explo, au-dessus des groupes de coraux durs et mous, est classique

     

    nudib.png...p1110966murene.png

    Photos Mariane

     

    4ème jour.

    Nous sommes réveillés de bon matin par le bruit du guindeau. L’ Ambai lève l'ancre.

    Cap à l’ouest, direction la côte septentrionale de Lembata.

     

    Gunung Api Iliwariran Utarah

     

    Gunung Api signifie «montagne de feu», autrement dit volcan, et Utarah c’est le Nord.

    On mouille devant le volcan qui semble fumer encore. :nerveux:

    Descente à 25m sur une vaste plage de sable. Pas grand-chose, si ce n'est un champ d’hétérocongres.

    Au bout d’un quart d’heure, on bifurque vers le récif.

    Ça devient plus séduisant : comatules de toutes les couleurs, alcyonaires originaux, plusieurs espèces d’holothuries, apogons dorés...

     

    apogonsdores.png

     

    p1120054.png

    Photos Mariane

     

    Soudain, j’aperçois 3 superbes danseuses espagnoles de différentes tailles et différentes couleurs. On dirait une petite famille avec papa, maman et bébé.

    Je les filme sous tous les angles.

    J’aurais eu plaisir à vous présenter les images… Hélas, je ne pourrai rien vous montrer, j’ai perdu ma GoPro à la remontée.

     

    Lamarian

     

    Il s'agit d'une grosse patate de 100 mètres de diamètres, située dans la baie de Waehinga.

    Descente à 20m sur une petite épave. On continue le long du mur jusqu'à 30m.

    Une belle langouste versicolor, peu craintive, se balade, en plein jour, sur le récif.

    Un large banc de fusiliers nous accompagne.

    Beaucoup d'éponges tubulaires grises et violettes.

    Différentes crevettes de toute beauté.

    Succession de bénitiers géants.

     

    p1120219g.jpg...p1120146l.jpg

     

    p1120227eponges.jpg...p1120197eponges.jpg

    Photos Mariane

    Tanjung Nera

     

    Les speed boats nous déposent au nord du cap Nera.

    Bascule arrière, et on descend vite à cause d'un courant assez soutenu.

    Un pointe-noire passe, tranquille à contre-jus.

    Arrivé à 20m, on se laisse dériver au ras du sol sablonneux au milieu de très nombreux fouets de mer.

    Même décor pendant une vingtaine de minutes.Quelques patates et grosses éponges barriques.

    À mi-plongée, on remonte vers le récif. On retrouve les coraux avec nudibranches, éponges, deux beaux syngnathes à bandes, des langoustes qui se cachent.

     

    p1120278.jpg...p1120281k.jpg

    Photos Mariane

     

    [ À suivre…] :poisson:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    ALOR

     

    L'Ambai a navigué toute la nuit pour nous emmener vers la baie d’Alor.

    On va plonger durant deux jours entre Alor et Pantar, dans le détroit éponyme.

    Les sites sont réputés, notamment autour des iles volcaniques de Pura, Kumba, Ternate et Buaya

     

    alor580.png

     

    Kumba Kal's Dream

     

    Descente rapide sur un large pinacle qui plafonne à une dizaine de mètres.

    Bonne visibilité, belle lumière et de très nombreux poissons, petits et gros. Enfin !

    Le courant est soutenu, le spectacle animé : très larges bancs de balistes bleus, divers groupes de poissons-cochers, quelques titans et des balistes clown, une tortue, de gros perroquets à bosse.

    Plus bas, vers les 40m, une trentaine de grands platax remontent tranquillement vers nous.

    Bref, question poissons, c’est la première vraie belle plongée de notre début de croisière. :)

    L’autre palanquée a vu aussi une immense «cité HLM» de langoustes.

     

    kumba01.png

    Photo Mariane

    Pura Utarah

     

    La deuxième plongée de la journée se situe au nord de l’ile volcanique de Pura

    Notre guide est Dani. Il a travaillé chez Alor-Divers et connait bien le coin.

    Nous longeons le tombant, avec un courant assez fort qui entraine vers le bleu.

    Beaux bancs de platax et de carangues.

    Encore une explo réussie avec, par exemple, 2 poissons-scorpions, un couple de poissons de feu, quelques serpents, des porcelaines à l’abri dans l’anémone , des syngnathes tout blancs...

     

    poissonsfeupurautarah.jpg

     

    syngnathespurautarah.png

     

    crabepurautarah.png

    Photos Mariane

    Anemona

     

    Comme son nom l’indique, ce spot est réputé pour ses anémones.

    On commence par longer le récif main droite. Vers les 20 mètres, apparaissent des centaines de fusiliers bleus à rayures jaunes, et d'autres plus petits, noirs à rayures bleues. Les bancs grossissent et s'allongent, ce sont très vite des milliers de fusiliers qui vont et viennent devant nous. Et aussi des chirurgiens marron-jaune, et quelques nasons. Ce défilé incessant est réjouissant.

    Le courant n'est pas très fort. On remonte doucement au-dessus du récif corallien très riche, avec ses nombreuses anémones. On avance au-dessus de magnifiques jardins composés d’éponges, de comatules, d’algues vertes et d’anémones d’une grande variété. Principalement à bulles, mais aussi des anémones envahissantes, à bouts renflés, à perles, etc.

     

    p1120425r.jpg

     

    p1120434o.jpg

     

    p1120457wh.jpg

    Photos Mariane

     

    Deuxième journée à Alor.

    Alain et moi changeons de palanquée, pour nous retrouver entre Français avec Christian et Pascal.

     

    Lanliki

     

    On débute avec une explo sur un tombant. Très peu de courant, mais comme le soleil reste caché derrière les nuages, la lumière est médiocre.

    Une petite tentative vers les 36-38m pour chercher du gros. Bilan : un grand napoléon et un énorme dieudon...

    Plus haut, Handri, notre guide, nous montre un splendide poisson-pierre, plusieurs scorpionfishes, un petit poisson-fantôme, un joli crabe et une famille de 4 mini nudibranches tout blancs.

    Une autre palanquée a repéré un grand requin-nourrice dans une faille du tombant.

     

    p1120566zm.jpg...p1120579s.jpg

    Photos Mariane

    Ternate

     

    Plongée assez ressemblante à la précédente, en moins bien.

    Toujours très peu de poissons.

    Mais une belle diversité de nudibranches dont un très gros, blanc à pois bleus, d'environ 20cm. Plusieurs petits serpents annelés.

    En remontant sur le platier, le soleil a fait son apparition et illumine les coraux.

     

    p1120475h.jpg

    Photo Mariane

     

    Lamahule

     

    Nous plongeons juste en face du centre Alor-Divers du Français Gilles Brignardello.

    Encore une explo le long d'un tombant.

    Rien de bien passionnant à 30 m. Nous remontons à 20 m, puis 15, puis 10 et toujours très peu de poissons.

    Des langoustes dans les nombreux renfoncements du mur, et c'est à peu près tout.

    Un joli poisson-feuille violet à la fin, pour nous consoler du reste de l'explo...

     

    p1120702feuille.jpg

    Photo Mariane

     

    Après cette 3ème plongée, l’Ambai lève l'ancre et met le cap au NE en direction de l'ile de Gunung Api.

    180 nautiques au programme, vingt heures de navigation.

     

     

    GUNUNG API

     

    Gunung est un volcan perdu dans la mer, de trois cents mètres de haut environ, recouvert de végétation.

    Sa dernière éruption date de 1988.

    Nous sommes accueillis par de nombreux fous de Bassan qui tournent autour du bateau.

    Il est prévu de rester 24 heures ici. Nous plongerons 4 fois, aux 4 "coins" de l'ile (+ une plongée de nuit).

     

    p1110194gunungapioiseau.jpg

    Photo Alain

     

    La première explo est exceptionnelle. 60 minutes hallucinantes.

    On se met à l'eau vers 17h, à la pointe est de l'ile.

    Le soleil brille, l'eau est d'une clarté magnifique.

    Nous descendons le long du tombant. La visi est parfaite, le décor splendide.

    Gorgones superbes et éponges barriques énormes.

    Des nuées de petits balistes noirs, des carangues "Rainbow Runer" jaunes et bleues, d'autres, plus petites, marron et bleu, des nasons zébrés qui n'arrêtent pas de descendre et remonter en escadrille.

    Un gros thon, un napoléon, un barracuda.

    Mais surtout... surtout : de nombreux serpents annelés de différentes dimensions.

    Nous en voyons d'abord quelques-uns : cobras de mer et serpents olive.

    Puis des dizaines et des dizaines qui vont et viennent, nous entourent.

    Ils s'approchent très près de nous, se glissent entre nos jambes, se frottent sur nos palmes ou nos stabs. Ils ne sont pas agressifs, mais ça fait un drôle d'effet quand même.

    Notre guide, Andri, est mort de trouille, d’autant qu'il plonge en bermuda et t-shirt !

    Pour la plongée de nuit, il enfilera pour la première fois de la croisière, sa combi, ses chaussons, ses gants et sa cagoule.

    Mais les serpents étaient partis se coucher. :trigolo:

     

    p1120715serpents.jpg

    Photo Mariane

     

    Ceci dit, tous ces serpents, très gentils avec nous, restent un danger potentiel.

    Une morsure et c'est la mort assurée en moins d'une demi-heure, comme nous le rappelle Gilbert une fois remonté à bord !

     

    p1120835serpent.png...p1120838serpents.png

    Photos Mariane

     

     

    Les deux plongées du lendemain matin sont sympas, mais le soleil est encore bas, le ciel nuageux et la visi médiocre.

    Même genre d'explo que la veille, avec les serpents en moins qui ne sont pas encore réveillés !

    Alain et Séverine (nos chefs de bord) ont croisé un requin marteau !

     

    Notre dernière plongée, au sud-est de Gunung, est magnifique.

    En début d’après-midi, le soleil brille à nouveau, on retrouve la clarté et la lumière de la 1ère explo.

    D'entrée de jeu, des petites carangues nous accompagnent. Il y en a même une qui nous "colle" pendant 1 ou 2 minutes.

     

    Et puis, à partir des 10 mètres, on évolue au milieu de milliers de balistes noirs absolument pas craintifs, qui s'écartent à peine de nous. C'est magique de se retrouver ainsi au centre du vaste banc de ces petits poissons noirs rayés bleu.

    Encore des escadrilles de carangues "Rainbow Runner" qui se joignent régulièrement aux balistes, ainsi que des nasons zébrés.

    Nous descendons à 30 m et restons assez longtemps à cette profondeur avec l'espoir de croiser le requin marteau. Nous ne le verrons pas, mais on rencontre des thons, des barracudas, un énorme napoléon, un gros mérou malabar, un imposant perroquet à bosse débonnaire.

    De manière générale, tout est relativement gros lors de cette plongée : les murènes javanaises, les rascasses volantes, les spongiaires.

    Le décor est toujours aussi superbe : gorgones à profusion, éponges barriques couvertes de fines holothuries serpents.

     

    p1120909gunungapi.jpg

    Photo Mariane

     

    En remontant, nous retrouvons les petits balistes noirs, toujours aussi nombreux, toujours aussi flegmatiques.

    À la fin de la plongée, on rencontre quelques serpents, qui deviennent rapidement envahissants.

    Nous avons eu notre compte la veille, et on se fait signe pour mettre un terme à notre explo.

     

    En soirée, l’Ambai lève l’ancre.

    Bye bye Gunung Api… Nous ne sommes pas restés longtemps, mais c’était intense ! :)

    L'endroit est sans doute peu fréquenté par les pécheurs, résultat : des sites poissonneux, un corail intact.

     

    Prochaine étape : Maisal & Penyu, qu'on atteindra au petit matin.

     

     

    P.P. MAISEL & P.P. PENYU

     

    P.P. signifie Pulau Pulau.

    Littéralement : "Ile" "Ile".

    Le redoublement indique qu'il y en a plusieurs, il s'agit donc d'archipel.

     

    maisel580.png

     

    On atterrit sur l'archipel Maisel (ou Maisal, selon…), le plus à l'ouest des deux.

    Les iles sont basses sur l’eau, recouverte de végétation, essentiellement des cocotiers.

    Pas d'oiseaux, mais des dauphins pour nous souhaiter la bienvenue.

    Il est prévu d’y passer la journée.

     

     

    Karang Skaro

     

    Explo au Sud-Est de l'ile, le long du tombant main droite.

    Très poissonneux : toujours de longs bancs de fusiliers, des nasons beiges-marrons, des petits thons en quantité.

    Plusieurs tortues, 1 requin, des titans juvéniles.

    En remontant au palier de 5m, on voit au-dessus de nous de nombreuses orphies. (reef Needlefish)

     

    Pulau Mai - Maisel

     

    On se fait larguer au nord de l'ile.

    L’explo ressemble beaucoup à la précédente, avec moins de lumière. Le soleil encore à l'Est et bas sur l'eau se trouve en partie masqué par les cocotiers de l'ile.

    Toujours très poissonneux.

    Encore une fois, les carangues nous approchent de très près et je finis par comprendre qu'elles aiment bien venir se faire caresser par nos bulles. :cool:

     

    Pulau Mai - Penyu

     

    Encore une belle plongée

    Tombant main droite, avec de très nombreuses gorgones de grande taille.

    Notre guide me montre un tout petit frogfish jaune, plus loin, deux poissons-feuilles qui se confondent avec des algues, et de la dentelle de Neptune.

    Rencontre avec des tortues qui sortent des failles du tombant et s'échappent dans le bleu.

    Plusieurs bancs de petits thons, et un autre avec quelques gros thons qui passent et repassent.

    Jeunes barracudas qui patrouillent

    Ballet de 6 titans à proximité des carangues.

     

    p1130338dentelle.jpg

    Photo Mariane

     

     

    BANDA ISLANDS

     

    Nous avons navigué toute la nuit sur une mer d'huile.

    En approche des iles Banda, nous croisons plusieurs dauphins et baleines, qui restent à bonne distance de nous.

    Pas très joueurs ou craintifs des bateaux ?

    Quelques poissons volants aussi.

     

    L’archipel volcanique des Banda comprend dix iles.

    Les plus connues sont Banda Besar la plus grande, Banda Neira qui abrite la capitale et, en face, Banda Api avec son volcan qui culmine à 640 m.

    Aux siècles passés, Portugais, Hollandais et Anglais se disputèrent ces iles pour l’exploitation des épices, dont la célèbre noix de muscade.

     

    banda580.png

     

    Pulau Run

     

    On plonge au sud-ouest de l’ile.

    Une dizaine de barques de pêcheurs sont sur zone.

    L’explo se déroule avec un léger courant qui nous porte sans effort.

    Il y a plus à voir en haut du tombant qu'en profondeur, à la limite du platier vers 12-15 mètres.

    Notamment de beaux empereurs, 1 pointe blanche, 3 perroquets à bosse, 3 napoléons.

    Nous découvrons aussi plusieurs poissons morts. :(

    Christian a entendu un boom. Notre guide corrobore qu’il s’agit bien de dynamite.

     

    Pulau Ai

     

    Nous plongeons deux fois autour de Pulau Ai

    Une première explo au sud-est de l’ile.

    Superbe banc de barracudas dès notre mise à l’eau.

    Et hélas, encore des poissons morts. :(

    Soudain, Alain qui patrouille dans le bleu à 35m nous interpelle vivement avec ses deux points sur la tête !

    Nous piquons un sprint pour le rejoindre, mais nous arrivons trop tard.

    Je reste deux minutes dans la zone des 40m (nous sommes au Nitrox), sans grand espoir, le requin marteau s'est déjà enfui plus bas.

    Durant la deuxième partie de la plongée, même notre guide a le regard fixé vers le bleu plutôt que sur le tombant à traquer les nudibranches. ;)

     

    L’ explo suivante au nord-ouest est moins riche. Et même carrément bof-bof…

    Peu de poissons et un acanthaster !

    Le deuxième jour, il était prévu de plonger sur Hatah. Mauvaise compréhension entre le chef de bord et le capitaine, et on se retrouve devant Suanggi.

    Un gros rocher couvert d'arbres avec de nombreux oiseaux.

    Beaucoup de barques de pêcheurs tout autour. Le capitaine de l’Ambai en a compté 36. Il nous confirmera que certains utilisent la dynamite ou le cyanure.

     

    Pulau Suanggi

     

    Nous avons plongé deux fois sur ce site.

    D’abord, en dérivante pour une explo «classique». La seconde fois on s’est fait larguer à la pointe SE de l’ile.

    Le courant est costaud et on s’accroche au récif dans la zone des 20m. Et là, on assiste au spectacle.

    C’est inouï.

    L’endroit foisonne de poissons de toutes sortes : mérou, carangues, balistes, fusiliers. Et une tortue respectable, deux grosses carangues Ignobilis, des nasons de bonne taille, des thons qui chassent.

    L’autre palanquée a vu deux requins marteaux, plus bas, dans les 30-40m.

     

    Pour la dernière plongée de l'après-midi, on change d'ile. Direction Bathu Kapal, une toute petite ile au nord de Banda Besar.

     

    Bathu Kapal (NE)

     

    Le courant est assez présent, parfois fort.

    Le décor est très sympa, changeant. On passe des massifs coralliens à de larges bancs de sable.

    Comme la visi est faible et que le soleil est absent, on avance dans une espèce de brouillard qui donne à l'explo une allure fantomatique.

    Corail poreux et digiforme, tables d'acropore, plaques de corail brun peau d'éléphant sur plusieurs étages, fouets de mer, petites gorgones, alcyonaires arborescents, différents types de spongiaires dont des éponges barriques très hautes...

    Tortue, poissons-scorpions, groupe de 3 gros napoléons, une raie aigle qui passe rapidement.

     

    p1130388bathukapal.jpg...p1130397bathukapal.jpg

    Photos Mariane

    Mandarins

     

    La plongée du matin est consacrée aux "mandarins".

    L'explo se déroule au pied de la jetée de l'hôtel Maulana, à Banda Neira.

    La surface de l'eau couverte d'objets en plastique et autre détritus :(

    En dessous, c'est bien dégeu également... une vraie muck dive.

    Les mandarins se cachent principalement au milieu des oursins.

     

    p1130537mandarin.png...p1130552mandarin.png

    Photos Mariane

     

    Excursion à terre

     

    On enchaine avec une courte excursion à terre.

    Quatre courageux ont décidé de grimper en haut du volcan, le reste du groupe choisi prudemment la balade en ville avec visite du fort et emplette de quelques épices.

    dsc09380volcan.png

     

    img1235bandaneira.png

     

    dsc09379fortbandaneira.png

    Photos Patrice et Richard

    TJ Burang

     

    TJ, ou TG est l’abréviation de Tajung.

    Le cap Burang se trouve à l’extrême nord de l’ile Besard.

    On se met à l’eau en fin d’après-midi.

    Quinze premières minutes assez banales le long du tombant à 20-25m, excepté quelques très belles gorgones violettes.

     

    Et puis, la vie s'anime avec le courant qui s'intensifie. On arrive à la pointe.

    En levant la tête, nous apercevons un grand banc de carangues qui tournent tranquillement.

    Nous remontons rapidement à 10m, où s'étend le platier balayé par un flux et reflux soutenu.

    Les carangues sont à portée de main. Une énorme loche se cache sous une table dès qu'elle nous aperçoit. On la cherche sans succès. Une minute plus tard, elle réapparait 5 mètres plus loin ! Par où est-elle passée ? Mystère !

    Le platier est en partie sablonneux et renvoie la lumière. La visi est excellente.

    De nombreux poissons tournent : mérous malabars, mérous croissants, balistes, poissons-écureuil.

    En redescendant à 20m le long du tombant nous croisons trois très gros napoléons, des thons et encore une loche énorme.

    Une splendide murène javanaise serpente en peine eau. Une tortue s'enfuit.

    Au bout d'une heure, notre guide nous fait signe. Je n'ai pas vu le temps passer...

     

    Fin du court séjour aux iles Banda.

    Prochaine et dernière étape : Ambon.

     

     

    NUSALAUT - AMBON

     

    En fait, nous n’avons pas plongé pas à Ambon mais sur l'ile de Nusalaut (ou Nusa Laut...)

     

    ambon600.png

     

    Nusa Laut Est

     

    Nous démarrons sur du sable très blanc, parsemé de petites patates.

    Plusieurs titans se poursuivent.

    Puis, c’est le plateau corallien et le début du tombant.

    Dolfi nous montre une éponge barrique en pleine séance de reproduction.

     

    p1130626epongereproduct.jpg

    Photo Mariane

    Plusieurs mantis s’esquivent.

    Le courant est très changeant.

    Beau final sur une grande étendue de sable avec anguilles jardinières et multiples petites carangues.

     

    p1130673nusalaut.jpg...p1130704nusalaut.jpg

    Photos Mariane

    Nusa Laut Sud

     

    La deuxième explo, au sud, est moins intéressante.

    On commence par longer le tombant.

    Rencontre de 2 gros requins gris. À moins que ce ne soit deux fois le même (?) La lumière est pauvre. Le bleu est presque noir !

    Nous décidons de remonter sur le platier.

    Énormes perroquets à bosse. Christian en compte 19, de toutes tailles.

    Et 2 tortues en prime.

     

    C’était la dernière plongée de la croisière.

    Les 12 jours ont passé très vite… :surpris:

     

     

    BILAN

     

    Notre croisière en mer de Banda a été une réussite, sur toute la ligne.

    Bateau tout neuf avec un équipage adorable, compagnes et compagnons toujours sympa, conditions climatiques agréables, mer calme.

    Et surtout de très belles plongées.

    La mer de Banda offre un univers sous marin fabuleux, avec une étonnante variété des espèces.

    Je garde un excellent souvenir de cette croisière

     

    😊 J’ai aimé :

    - La biodiversité remarquable de la mer de Banda

    - Gunung Api, l’hallucinante ile aux serpents

    - La température de l’eau ( 27° en moyenne)

    - L’excellente ambiance sur l’Ambai

    - Le très bon rapport qualité/prix de cette croisière Wallacea

     

    😟 J’ai moins aimé :

    - Les premières plongées sur Maumere, assez décevantes

    - L’incident des ancres qui nous a retardés et fait louper l’étape de Wetar

    - Les poissons morts autour des iles de Run et Ai (pêche à la dynamite ou au cyanure)

    - Pas de transfert en annexe pour aller à terre (sauf à Banda Neira). À défaut, la mise à disposition de kayak aurait été appréciable.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Excellent CR.

     

    Le problème des croisières c'est effectivement :

    Il n'y a pas de briefing avant-plongée… nos guides ne connaissent pas les sites (sauf exception).

     

    J'étais donc étonné de la description que tu faisais des plongées à Nusa Laut, sachant qu'on ne plonge pas le sud, mais une arche à l'Est et un jardin de corail absolument somptueux au Nord-Est, bourré de poissons... mais ceci expliquant celà.

    Dommage également que tu n'aies pas fait quelques plongées au sud d'Ambon, qui dispose de sites coralliens magnifiques, ni dans la baie d'Ambon, qui est à peu près ce qui se fait de mieux en matière de muck.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Excellent CR très détaillé et qui met l'eau à la bouche.

    J'espère que tu en feras un aussi complet pour l'ile Coco, car il me semble que l'on doit partir ensemble (avec Gilbert) vendredi prochain. ;):fumeur:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Nous revenons de la croisiere retour de l'AMBAI SORONG MAUMERE.

     

    Nous avons nous eu la chance de commencer par les plongées sur RA et MISOL qui sont fabuleuses.

     

    Mon epouse garde un grand souvenir de la plongée des serpents...

     

    Par ailleurs nous avons fait une plongée de nuit devant le lodge d'ALOR DIVERS.

     

    Je ne suis pas un grand fan de ça mais celle ci etait vraiment superbe avec une super collection de nudi et de crabes.

     

    Mais c'est sur plus on s'approchait de FLORES moins les plongées etaient interessantes (mais quand meme...).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    @Wet & Sea

     

    J'étais donc étonné de la description que tu faisais des plongées à Nusa Laut, sachant qu'on ne plonge pas le sud, mais une arche à l'Est et un jardin de corail absolument somptueux au Nord-Est, bourré de poissons... mais ceci expliquant celà.

    Dommage également que tu n'aies pas fait quelques plongées au sud d'Ambon, qui dispose de sites coralliens magnifiques, ni dans la baie d'Ambon, qui est à peu près ce qui se fait de mieux en matière de muck.

    Bon... :vexe: Il semblerait que nos guides n'aient pas fait les meilleurs choix :rolleyes:

    Raison de plus pour retourner à Ambon.

     

    Question : tu as plongé Beang Abang sur Pantar/Alor? Qui est supposément Rhinopias-land...

    Non. Je n'ai plongé que sur les 6 sites indiqués sur la carte du CR. Mais peut-être que certains de mes petits camarades y ont été en plongée de nuit. Il me semble avoir vu des photos de rhinopias.

     

    Le couple d'Allemands qui étaient avec nous sur l'Ambai avait passé 15 jours l'année précédente chez Alor-Divers. Ils s'étaient régalés et se réjouissaient de retourner sur certains sites. Je me souviens qu'ils m'ont parlé d'un spot gavé de mandarins et d'un autre extraordinaire avec des frogfishes, poisssons-fantomes, rhinopias, etc. Je ne me souviens plus du nom, c'est sans doute Beang Abang.

     

     

    @ frogfish

     

    Chouette CR, qui me rappelle de bons souvenirs d'une croisiere que j'ai faite de Maumere a Ambon aussi au mois d'Octobre dernier (ah les bancs de marteaux )

    Tu étais sur quel bateau ? Le Waow ? :cool:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

     

    @ frogfish

     

     

    Tu étais sur quel bateau ? Le Waow ? :cool:

     

    Non Black Manta - Mais on a apercu le Waow pendant le trip...

     

    Pour te donner envie de retourner, on a aussi vu deux fois un requin renard (le premier a Kal's dream) et effectivement des rhinopia en plongee de nuit a Alor mais aussi a Ambon (twilight zone si je me rappelle bien).

     

    Cela dit pour la macro, c'est sur qu'il vaut mieux en general mieux plonger avec un centre local ( avec Gilles d'Alor divers par exemple: plein de rhinopia entre autres). Mais pour Gunung Api, Munduk ou Desperandum c'est pas gagne :).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci Frogfish pour ce CR.

     

    Je vois que les années passent et que deux inconvénients des croisières Wallacea perdurent :

    - les problèmes techniques inattendus qui se succèdent et qui font perdre des plongées. Il y aurait beaucoup à dire sur ce point, en recoupant toutes les expériences. D'autres clubs comme Alor Divers ont soit bcp de chance soit gère autrement leur matériel.

     

    - le potentiel terrestre des iles pourrait être encore mieux utilisé comme l'a relevé frogfish.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    ×
    ×
    • Créer...