Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Réunion...les "bonnes idées" du préfet


    Messages recommandés

    Doc Troll, qui apparemment habite ici o:), me rejoindra je pense : le lobby des surfeurs est influent car ils font beaucoup, beaucoup de bruit et savent être très, très violents. Pas si simple.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 496
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Doc Troll, qui apparemment habite ici o:), me rejoindra je pense : le lobby des surfeurs est influent car ils font beaucoup, beaucoup de bruit et savent être très, très violents. Pas si simple.

    :+1:

    Ca et les bons appuis politiques...

    La vie politique et la politique localement ne sont pas les mêmes qu'en Métropole, difficile de s'en rendre compte correctement sans vivre sur place...

     

    Et je pense aussi que si les autres usagers de la mer (clubs de plongée, clubs nautiques, de voile...) ne se sont pas plus exprimés publiquement plus tôt c'est aussi pour ne pas mettre de l'huile sur le feu alors qu'ils pouvaient continuer leurs activités professionnelles ou associatives contrairement aux clubs de surf.

    (Y avait qu'à voir les tensions et les dérapages qu'il y a eu avec Didier Derant il y a un an ou deux)

     

    Si on commence à ne les entendre que maintenant c'est parce que les clans des "anti" et "moi je" est allé plus loin et a franchit une belle limite...

     

     

     

    Prochaines étapes : fermer Kelonia et reprendre la chasse à la baleine ! :malade:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité max54

    "Requin en Péril répond au mail de la FFSurf.

     

    Requins en péril

    DROIT DE REPONSE : PAROLE EST DONNEE AU RESPONSABLE DU SERVICE COMMUNICATION DE LA FFS, MR STEPHANE SISCO :

     

    REP : Nous nous sommes réservé le droit d'y apporter quelques commentaires...

     

    FFSurf :

    Bonjour,

    La Fédération Française de Surf a choisi de vous adresser personnellement ce message car nous connaissons votre engagement dans la protection de l'environnement. Parce que nous vivons au coeur même de la nature, nous partageons ces valeurs.

     

    REP : Vous en vivez mais vous n’y vivez pas ! Vous en jouissez !

     

    FFSurf : Suite à la campagne calomnieuse

     

    REP : non, campagne d’information objective sur le lobby de la FFS et de son président auprès des instances politiques

     

    FFSurf : qu’elle subit depuis quelques jours

     

    REP : Non, depuis plusieurs années,

     

    FFSurf : la Fédération Française de Surf souhaite vous apporter des précisions importantes concernant la « crise requins » à La Réunion.

     

    REP : Quant à nous, nous l’appellerions plutôt la « crise surf »

     

    FFSurf :

     

    LE CONTEXTE

    L'Ile de La Réunion connait une série d'attaques de requins incomparable depuis 2011 : 16 attaques, dont 7 mortelles. En 2015, la moitié des attaques mortelles de la planète a eu lieu sur une bande côtière de 30 km. La dernière en date, le 12 avril, concerne un jeune garçon de 13 ans, licencié à la FFSurf. D'où notre prise de position.

     

    REP : Pourquoi avoir attendu le 7eme décès pour prendre position ? C’est à cause de la pression de la base ?

     

    FFSurf : Après la visite sur l’île la semaine dernière de son président, durant laquelle il s’est entretenu avec les usagers de la mer : surfeurs, baigneurs, plongeurs

     

    REP : Il n’y a jamais eu d’attaque de ce type sur des plongeurs ni à la Réunion ni dans le reste du monde !)

     

    FFSurf : pêcheurs, plaisanciers, etc… ; mais aussi des élus et des scientifiques, la Fédération Française de Surf a appelé à davantage de pêche ciblée et à la mise en place dans les meilleurs délais de mesures de sécurité pour empêcher toute nouvelle attaque de requins sur l’homme, qu’il soit surfeur, plongeur ou baigneur.

     

    REP : Sur les conseils de quelles personnes ou de quel groupe de personnes lancez vous cet appel ? Sauf à exterminer complètement les deux espèces incriminées, vous n’empêcherez pas de nouvelles attaques, prétendre le contraire est un appel à de nouveaux accidents. C’est donc la destruction totale et non la régulation que vous prônez.

     

    FFSurf :

    UN MASSACRE ? QUEL MASSACRE ?

    Il ne s’agit pas ici d’un massacre de requins comme on veut le faire croire. Nous sommes des surfeurs avant tout et nous respectons l’océan. Jamais, la FFSurf ne demandera le massacre d’animaux marins.

     

    REP : Que veulent dire ces mots de la bouche même du président de la FFS entendus sur RMC info le 19 avril : " Nous devons nous réapproprier notre terrain de jeu..." "Il faut mettre la pression sur les requins pour qu'ils ne se sentent pas chez eux...", "La sécurité de notre sport à la réunion passe par l'élimination des requins par tous les moyens possibles..."

     

    FFSurf : La FFSurf condamne fermement la sur-pêche, la pêche illégale et les actes barbares sur les requins. La FFS est évidemment favorable au combat pour la préservation des océans et des requins. Mais ce combat, noble, ne peut se focaliser uniquement sur ce minuscule caillou de l’océan indien où, répétons-le, il n’y a pas de massacre de requins. La tribune est toutefois trop belle pour des associations mal renseignées ou malveillantes. Alors que certains pays voisins de La Réunion ont pris des mesures radicales ou connaissent un braconnage catastrophique (http://bit.ly/1Jh67Iq), ces associations voudraient faire de La Réunion un sanctuaire de requins au prix de nombreux morts et mutilés.

     

    REP : puisque Maurice le fait déjà, pourquoi le Réunion s'en priverait-elle ? C'est le fond de votre raisonnement Mr Sisco ?

     

    FFSurf : Il faut savoir que la FFSurf s’est engagée aux côtés des mesures de protection des espèces menacées comme le requin de récif à La Réunion.

     

    REP : Qu’est-ce donc qui a mis en danger cette espèce, ne serait-ce pas la pêche, la surpêche… ou la régulation comme vous l’appelez ?

     

    FFSurf : Les surfeurs de La Réunion sont à l’origine de ces mesures de protection. Des surfeurs qui participent par ailleurs au programme de recherche et de protection du corail à La Réunion.

     

    REP : C’est louable car le corail est l’un des constituants principaux des biotopes subtropicaux. Mais le corail n’est qu’un des composants de l’écosystème. Le corail a besoin des requins qui régulent par ailleurs les espèces qui s’en nourrissent. Eliminer les requins, c’est perturber tout l’écosystème et mettre en danger tout le biotope, dont son constituant principal, le corail... A merde, Mr Sisco n'y avait pas pensé !!!

     

    FFSurf :

    UNE PECHE COTIERE TRADITIONNELLE POUR UN RETOUR A UN RISQUE ACCEPTABLE

    Dans le cadre de la protection des usagers de la mer à La Réunion, une île bordée par 220 km de côtes, la FFSurf a demandé un retour à la pêche côtière traditionnelle comme en vigueur avant 1999, époque où le risque requin était acceptable et accepté par tous.

     

    REP : Outre les risques liés à la Ciguatera, la viande des grands prédateurs marins concentre plus de métaux lourds que n'importe qu'elle autre viande animale. Manger du requin c'est s'empoisonner doucement mais surement. Alors une pêche traditionnelle pourquoi faire ? Pour rejeter des carcasses dans les eaux des ports, et attirer encore plus de requins ?

     

    FFSurf : Partout ailleurs dans le monde, cette pêche traditionnelle sert à nourrir des humains. Cette régulation ancestrale sert aussi à éviter des drames comme La Réunion en connaît depuis 2011 : 16 attaques dont 7 mortelles (La répétition ne rend pas les vérités plus vraies…) (5 surfeurs et 2 baigneurs), et deux mutilés (1 baigneur et 1 surfeur).

     

    La FFSurf ne demande pas à sortir tous les requins de l’océan mais à réguler des espèces intrusives et dangereuses pour l’homme : à savoir le requin bouledogue et le requin tigre.

     

    REP : Les plongeurs réunionnais ne croisent qu’exceptionnellement des requins sous l’eau. Expliquez nous Mr Sisco comment vous comptez « réguler » des espèces qu’on ne peut pas compter faute de les voir ?

     

    FFSurf : Ces deux espèces sont mises en cause dans les récentes attaques à La Réunion : 5 morts depuis 2011 pour le bouledogue ; 2 morts depuis 2011 pour le tigre. La Ministre des Outre-mer vient, ce jour, de demander une intensification de la pêche de ces deux espèces et a donné le feu vert de l’Etat pour une pêche dans la réserve marine de La Réunion.

     

    REP : Que peut faire un ministre quand des enfants de 13 ans meurent. Celui-ci a les mains liées derrière le dos…

     

    FFSurf : Contrairement à ce que certains médias ont annoncé maladroitement ces derniers temps, la pêche aux requins bouledogues et tigres n'est pas interdite.

     

    REP : C’est exact…

     

    FFSurf : Sauf dans la réserve marine de La Réunion

     

    REP : C’est un mensonge. Les requins de ces deux espèces sont protégées dans bien d’autre pays dans le monde, comme par exemple les Bahamas, qui voient dans les requins une opportunité touristique et commerciale. Dans cet état qui compte plus de requins et de côtes que la Réunion, de nombreux opérateurs commerciaux font plonger des touristes avec de grands requins prédateurs chaque jours. Ce tourisme florissant est de facto la source d'une économie florissante

     

    FFSurf : où l'Etat l'autorise dorénavant dans le cadre des prélèvements.

    Ces deux espèces ne sont pas protégées et sont pêchées partout ailleurs dans le monde. L’Île Maurice, voisine, possédait un temps le record du monde de pêche au requin tigre (600 kg), des clubs de pêche au gros en attrapent régulièrement toute l’année. Pourquoi critique-t-on uniquement La Réunion ? Pourquoi les défenseurs des requins ne montent-ils pas au créneau ailleurs ? Posez-vous la question.

     

    REP : Lisez nos pages plus souvent Mr Sisco. Mais j'oubliais, ce n'est pas votre combat. S'il est normal que vous ne soyez pas au courant, il ne faudrait pas à votre tour raconter n'importe quoi à nos abonnés...

     

    FFSurf :

    LES FILETS ANTI REQUINS : UN DISPOSITIF INNOVANT ET ECOLOGIQUE

    La FFSurf soutient le dispositif bientôt mise en place sur la commune de St Paul : la pose de filets dits « nouvelle génération », ou non maillants, qui ne capturent pas les poissons et les mammifères marins.

     

    REP : Nous ne demandons qu'à vous croire. Si ces filets sont effectivement inoffensifs pour la vie marine, nous serions les premiers supporters de cette solution. La régulation deviendrai par là même inutile. Je vous invite à produire sur cette page, les documents attestant que ces dispositifs sont bien inoffensifs.

     

    FFSurf :

    LE RESPECT DE L’INTERDICTION

    La FFSurf précise qu'elle demande aux pratiquants de respecter l'interdiction de surfer en vigueur par arrêté préfectoral.

     

    REP : Combien d’attaques auraient été évitées si vous aviez pris des mesures pour faire respecter cette interdiction ? Combien de surfeurs et de baigneurs on été attaqués alors que le drapeau rouge flottait ou que le site n’était pas autorisé ? Vous avez le chiffre ? Pourquoi ne le divulguez vous pas ? Parce que vos chiffres auraient alors beaucoup moins d’impact sur le public et sur nos politiques ?

     

    FFSurf :

    Quand bien même il apparait insupportable pour des îliens d’être privés de la mer depuis bientôt deux ans. Aucun autre insulaire ne connaît une telle situation dans le monde.

     

    FFSurf :

    VERBATIM

    Maud de Fontenoy, naviguatrice : « Sans hésiter, il faut protéger les surfeurs à La Réunion »

    Jérémy Florès, n.1 français de surf : « L’Homme a créé un parc à requins à La Réunion »

     

    REP : Kelly Slater, n° 1 mondial : « Un surfer qui a peur des requins ne devrait pas mettre un pied dans l’eau »

     

    FFSurf :

    LES BONS CONTACTS

    La FFSurf déplore que des personnes qui se posent en spécialistes de cette situation soient toujours mises en avant et soient interrogées sur ce sujet. Si leurs compétences ne sont pas à remettre en cause, elles ne connaissent malheureusement pas les spécificités de cette présence accrue de squales autour des côtes réunionnaises. Pour certaines, elles ne peuvent être objectives car sympathisants d’ONG pour la défense des requins.

    La FFSurf ne saurait vous recommander de prendre contact avec les personnes qui travaillent sans relâche et sur le terrain depuis quatre ans. Nous nous tenons à votre disposition pour vous communiquer leurs coordonnées.

     

    REP : De quels spécialistes parlez-vous ? de pécheurs locaux privés ou professionnels, privés d'une activité ludique ou économique lucrative ? De chasseurs sous-marins dont on a comme vous spolié le terrain de jeu préféré ? Requin en péril vous recommande l’excellent film de Remy Tezier, surfer et réalisateur réunionnais: « Attaques de requins à la Réunion, l’enquête » montre comment une foule vindicative, assoiffée de vengeance a d’abord accusé une ferme aquacole d’attirer les requins bouledogues près du littoral. Le film montre que c’était totalement faux et pourtant, la pression populaire a eu raison de la ferme qui a fermé. Y a-t-il moins de requins à la Réunion depuis la fermeture de la ferme aquacole ? En quête d’un nouveau responsable, la vindicte populaire se tourne maintenant vers la réserve marine...

     

    FFSurf :

    SORTIR DE LA CRISE ENSEMBLE

    La FFSurf espère que l'intelligence collective humaine pourra trouver une solution à cette « crise requins » à l'impact catastrophique sur une île de 2.500 km2 et 200 km de côtes.

    Cette crise a provoqué des drames humains, familiaux, économiques.

    Cette crise aurait pu être évitée si des personnes malveillantes n’avaient pas freiné les revendications (reprise de la pêche côtière traditionnelle et pose de filets) émises depuis le début de l’intensification des attaques en 2011.

     

    REP : L’océan n’est pas un terrain de jeu. L’océan n’appartient pas plus à la FFS qu’il n’appartient à la Réunion. L’océan appartient à l’Humanité dont le devoir et de le protéger pour le transmettre aux futures générations…

     

    FFSurf :

    Le président de la Fédération Française de Surf se tient à votre disposition pour toute demande d’interview si vous souhaitez aller plus loin.

    Très sincèrement,

     

    REP :

    REP est conscient des drames humains et économiques qui se jouent à la réunion. Les informations dont dispose l'association ne sont pas fabriquées à Paris. Elles proviennent de scientifiques indépendants et de personnes vivant et travaillant à la Réunion qui très souvent s'ouvrent à nous dans ces pages.

    Car loin de ce que vous raconte Mr Sisco, un autre courant de pensée existe à la Run. Ces "dangereux calomniateurs" pensent comme nous, que la sécurité de quelques uns pratiquant une activité de loisir ne peut pas se faire au détriment de l'élimination d'espèces marines sauvages."

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 2 weeks later...
    Consternant :mad:

     

     

    Lors de l'attaque précédente, ils avaient mis tellement de drum lines que les requins s'attaquaient pour bouffer les appats..

     

    Bref, ce sont les hommes, qui en voulant soit disant réguler, déclenchaient l'excitation et appâtaient (faisaient venir) les requins...

     

    bref, conneries sur conneries :decu:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    consternant mais pas surprenant : il y a quelques semaines (de mémoire), j'ai évoqué l'intérêt de certains à la continuation de la pêche..... Là, c'est très clair et d'autant plus glauque que ces mêmes personnes s'érigent publiquement en parangons de la défense des surfeurs et baigneurs alors qu'ils défendent uniquement leur intérêt financier

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 4 weeks later...

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...