Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
cfornara

CR voyage plongée Polynésie mai 2013

    Messages recommandés

    CR Voyage plongée Polynésie du 27/04/2013 au 24/05/2013

    Avec ma binomette, nous sommes deux plongeurs de méditerrannée mais aussi voyageurs et nous voulions vous faire partager notre expérience de notre séjour en Polynésie, si ça peut aider...

     

    Profil des plongeurs.: Niveaux 3 environ 250 et 150 plongées. Expériences aux Maldives, Bali, Sipadan, Mexique, Mer Rouge, Zanzibar, et mare nostrum.

    Nos voyages sont en général plutôt du type «.sac à dos.» avec petits hotels locaux très simples, mais on est aussi capable de se faire plaisir en 5 étoiles aux Maldives.!

     

    Budget.total.: environ 16 000 euros tout compris avec l'aérien

    Nombre total de plongées pendant le séjour .: 30 plongées par personne

    Type d'organisation.: par nous même grâce aux forums, livres, guides etc...

    Météo.: 2 ou 3 jours de pluie au début du séjour, puis de rares et brèves averses nocturnes sur les

    Tuamotus.

     

    Moorea.: 4 jours ( 7 plongées par personne)

    Centre de plongées.: Scupabiti. tenu par un Tahitien, ce sera le seul que nous avons rencontré dans ce cas, d'ailleurs. Henrri n'est pas un grand causant, mais nous avons aimé sa façon de plonger (respecteux de la mer, pas de feeding des requins citrons, ambiance détendue dans cette petite structure). Peu de monde sur le bateau et en général il s'arrange pour être en décalé par rapport aux autres centres sur les sites de plongées.

    Les sites de plongées.: En gros 4 ou 5 sites de plongées, le corail est en très mauvais état, voire carément mort. Le site des roses par exemple ressemble plus à un cimetière qu'à un récif...Mais l'intérêt principal des plongées à Mooréa c'est bien sûr le requin citron, de très belles bêtes de 3 m pas farouches car habituées aux plongeurs. Sinon, requins pointes noires aux paliers, tortues, raies aigles.... plongées très faciles dans l'ensemble, idéal pour se préparer.

    L'hébergement : Les Tipaniers. Nous étions en chambre dans cet hotel connu de l'île. Le restau est excellent, les chambres sont propres, avec eau chaude et standing satifsaisant. Personnel très souriant et sympathique.

    En dehors de la plongée.: nous n'avons fait qu'un tour de l'île en scooter et une balade en kayak. Dommage, nous aurions souhaité randonner dans la montagne mais la météo ne s'y prêtait guère.

     

     

     

     

    Maupiti.: 3 jours (1 plongée par pers + snorkeling avec les Mantas)

     

    Centre de plongées.: 1 seul centre sur l'île.: Maupiti Nautique. Lionel est très sympa et très préoccupé par «.son récif.».: il profite des plongées pour supprimer les acantastaires qui ont fait des ravages à Moorea parait-il.

    Les sites de plongées.: Nous n'avons fait qu'une plongée (foutu rhume) mais une très belle plongée sur le récif externe. Un récif en excellente santé, probablement le plus coloré que nous ayons vu en Polynésie. Très vivant, beaucoup de poissons de récif.

    L'hébergement : Pension Kuriri village. Sur un motu éloigné de l'ile. On est isolé, mais ça fait plus télé réalité que Robinson...on est complètement dépendants du gérant pour faire quoi que soit car il faut qu'il nous transfert sur l'île principale. Et puis, on est tombé sur un gérant (à priori de remplacement) un peu GO du club Med, c'est pas notre truc, le club Med. Sinon, tout y est pour le confort, les fare sont très beaux, la nourriture excellente.

    En dehors de la plongée.: snorkeling avec les Raies Mantas.: de beaux specimens (4 ou 5), autour d'une patate de corail dans une visi excécrable. Mais ça vaut le coup, c'est les mantas.! Nous avons égaalement fait le tour de cette très jolie île en vélo. Nous aurions souhaité grimper au sommet de la montagne, mais il avait plu les jours précédents et le chemin était trop dangereux. Dommage.

     

     

    Rangiroa.: 9 jours ( 11 plongées par personne)

    Centre de plongées.: Raie Manta Club. Ou comment plonger avec Yves Lefêvre him-self.: le guide naturaliste le plus compétent qu'on ait rencontré dans notre vie de plongeurs. Le briefing et surtout le débrifing durent, on prend son temps, on n'est pas à l'usine. On était venus pour les requins, on a été servis (9 espèces différentes), mais pas que.! Avec lui, il ne s'agit pas simplement de faire l'inventaire de ce que l'on a vu sous l'eau, il s'agit également de plonger pour observer les comportements. Il a réussi à nous intéresser à des petits poissons dont on se fichait pas mal avant.: la spectaculaire reproduction des chirurgiens, le rassemblement des balistes, le site de nettoyage des requins gris etc...C'est bien simple, je ne plongerais plus jamais comme avant. Il y a un avant et un après Yves Lefèvre. Rien que ça. Par contre, ce sont des plongées à l'ancienne.: on va profond et on vide la bouteille (ex.: 73 min 49 mètres max avec 20 minutes de paliers sur un 12 litres). On plonge en décalé sur les sites de plongées pour être seuls sous l'eau.

    Les sites de plongées.: En gros on plonge sur la passe de Tiputa et ses abords. Pour bien profiter des sites, mieux vaut être N3 mini est assez à l'aise car certains beaux sites sont profonds (50 m) et tous les sites peuvent être exposés à de très forts courants. Comme on avait 7 jours de plongées sur place, Livia (qui tient le club avec Yves) nous a gentillement concocté un programme avec différents sites pas forcéments plongés tous les jours.comme Avatoru (qui n'est quasiement plus plongé à priori). Il faut donc prendre son temps.! On voit au quotidien le requin gris chasser, se reposer, se balader, se faire laver les dents, mais aussi dauphins, tortues, napoléons, thons à dents de chien, raies manta, requins pointes blanches de recif, requins soyeux et...si vous avez de la chance et du temps...requin marteau. Bref, c'est tout un monde qui s'active et nous en sommes les spectateurs privilégiés. On fait aussi des plongées en plein océan, histoire de voir le requin soyeux. La visi est à la hauteur de la légende.: souvent plus de 50 m.! En résumé.: ENORMISSIME

    L'hébergement : Rangiroa Lodge. Le moins cher de notre séjour. Le plus pourri aussi. Le célèbre guide de voyage australien écrit:.«.c'est plus une cage à poules.qu'un lodge». Nous sommes d'accord. Intimité inexistante, confort plus que sommaire. Un truc pour back-packers fauchés. Mais c'est à cet endroit qu'on a croisé le plus de types intéressants du séjour. C'est donc un bon souvenir.Cuisine à disposition et une grande épicérie pour faire le plein. A noter que cela coûte moins cher d'aller manger aux snack que de se faire à manger.

    En dehors de la plongée.: nothing to do. Rangi, c'est une croute de corail perdue dans l'océan, vous vouliez y voir un concert de U2.? C'est simple, y a qu'une seule route toute droite. Pas besoin de clignotants là-bas. En même temps, mieux vaut garder ses forces pour voir ce qui se passe sous l'eau...et il s'en passe des choses là-dessous.!

     

     

    Fakarava.Nord.: 6 jours (7 plongées/pers)

     

    Centre de plongées.: Dive spirit.: un petit centre tout nouveau (ouvert depuis un an seulement) tenu par un couple très entousiaste et très sympathique.

    Les sites de plongées.: On plonge uniquement autour de la grande passe. Dans la passe courant rentrant ou le long du récif courant sortant. Le nombre de sites est très limité mais ils sont jolis. Le corail est en excellent état et il y a du spectacle.: scènes de chasse de requin et de napoléon, raie manta chaque jour, certains ont vu des espadons voiliers....On peut faire 3 fois le même site le même jour (c'est ce qui m'est arrivé) et vivre des expériences bien différentes.

    L'hébergement : Havaiki Pearl Guest House. Le plus beau complexe de notre séjour. Propre et confortable, c'est d'ailleurs plus un hotel qu'une pension. Personnel très souriant et symathique. Un magnifique plage de sable fin.

    En dehors de la plongée.: alors là, c'est encore pire qu'à Rangi (si c'est possible). Si on ne plonge pas, il est impératif d'avoir un bon bouquin.

     

    Fakarava Sud.: 3 jours (5 plongées par pers.)

    Centre de plongées.: Top dive.: tenu par une sorte de Robinson survolté nommé Matthias. Le mec est très sympa, mais il parle beaucoup, vite et fort alors pour la première plongée du matin à 6h50 sans même une goutte de café dans le bide, c'est un peu dur, on a juste envie de le giffler. Mais il fait son truc avec beaucoup d'entousiasme et c'est toujours en tout petit comité. Et puis quand on est réveillé à la deuxième plongée, ça passe mieux, on trouve ça drôle. Plongée au nitrox à la PADI (utlra sécuritaire), ça change des plongées avec Yves, mais c'est bien aussi, les plongées avec papy et mamie.!:-)

    Les sites de plongées.: On plonge uniquement dans la passe courant rentrant avec des variantes (tombant, grande dérive etc....). Deux jours avant notre arrivée dans le Nord, toutes les plongées au Sud étaient annulées car il n'y avait que du sortant à cause d'une très forte houle. Et ce pendant 2 jours. Les gens qui n'avaient prévus qu'un ou 2 jours dans le Sud n'ont pas pu y plonger, ils avaient les boules... Et nous les avons compris quand on y a plongé...car le grand spectacle vous attend dans la passe Sud de Fakarava.! Des centaines de requins gris accompagnés d'albimarginatus, de requins corail et de requins bordés se positionnent face au courant dans l'étroite passe afin de s'oxygéner sans trop d'effort. C'est grandiose.! La passe est étroite et assez courte, donc les requins sont assez serrés, l'ambiance est unique. En respirant doucement et en s'approchant avec précautions, on peut se retrouver dans le banc, littéralement au milieu des requins si près que l'on pourrait les toucher. Et on fini la dérive dans une magnifique jardin de corail. Et en plus, c'est un site d'une facilité décocertante.; un niveau 1 suffit.

    L'hébergement : Pension Motu Aito. Les «.fare.» sont jolis, la nourriture bonne et très copieuse, mais on n'a pas senti un accueil très chaleureux. Les clients mangent à une table à part, ce qui est dommage pour une pension. Il n'y a pas vraiement d'échanges. On nous a proposé une excursion sur «.l'île aux oiseaux.», c'est comme les sables roses et le lagon bleu, il y en a à chaque Atoll des Tuamotus. Bref, on accepte, et en fait on nous largue sur l'île, on se débarasse de nous sans aucune explication sur les oiseaux et débrouillez vous pour rentrer.

    En dehors de la plongée.: alors là, comment dire...le Sud, y a vraiment rien, on est isolé sur un tout petit motu, alors pour la bière après la plongée faudra repasser.!

    Mais si vous êtes pongeur, il est IMPERATIF d'aller faire un tour au sud d'au moins 3 jours, c'est exceptionnel.!

     

    Conclusion.: le nombre de jours a été suffisant et pas trop. La tentation a été grande lors de la préparation du voyage d'ajouter d'autres îles comme Raîatea, Bora Bora ou Tikehau. Mais il s'est avéré judicieux une fois sur place d'être restés aussi «.longtemps.» à Rangi et surtout Fakara notamment à cause des aléas météo (houle et marrés) et de santé (ruhmes à cause des clim' des avions). Nous avons rencontrés beaucoup de plongeurs qui ne sont restés que 3 jours à Fakarava en espérant faire le Nord et le Sud mais à cause des marées et de la houle, ils n'ont pu plonger ni dans la passe Sud, ni en courant rentrant dans la passe Nord. Et franchement, si tu ne plonges pas dans la passe Sud en venant depuis la métropole, tu rates un truc énorme, peut être le plus beau...

     

    Astuces et aide en vrac.:

    couvrez vous pour les vols intérieurs on a tous les deux été enrhumés => pas de plongées pendant 3 jours....

    comme écrit plus haut attention aux conditions météo qui peuvent empêcher les plongées.: prévoir du temps pour «.assurer le coup.» et pourtant nous n'étions pas en période de grands vents, en plus si on reste un peu plus longtemps que la moyenne des vacanciers (2/3 jours de plongées, c'est la moyenne qu'on nous a donné), les centres vous font visiter des sites pas habituels, et donc peu plongés

    si vous voulez avoir le choix des hotels et des centres de plongée.: mieux vaut réserver avant. Ce n'était pas trop dans nos habitudes, mais nous avons dû nous adapter

    attention, on met une grosse semaine à se remettre du décalage horaire donc le mieux c'est de partir au moins 3 semaines

    Mieux vaut visiter les îles en commençant par les sites plus faciles et terminer par les plus beaux et plus techniques.

    Nous avions apporté tout notre matériel, il s'avère qu'en fait, ce n'était pas forcément nécessaire, tout du moins les stab peuvent rester à la maison.

    Nous n'avons jamais payé de supplément bagage, pourtant nous bagages dépassaient la franchise en nombre et en poids.

    N'oubliez pas qu'il faut respecter un délai de 24 heures entre la dernière plongée est le décollage de l'avion, y compris pour les vols inter îles.

     

    Je joins quelques photos pour illustrer mon CR. Soyez indulgeants, je débute.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    un CR bien sympa qui donne envie

     

     

    très agréable pour bien débuter la journée :top:

     

     

    euh, pas vu les photos :confused:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Ca fait envie effectivement ! Mais que c'est loin :(

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Depuis chez moi j'arrive pas à uploader les photos, j'essaierai d'ailleurs

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    :mazette: Je sais de quoi on va discuter demain !!! :D

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    "Rangiroa Lodge. Le moins cher de notre séjour. Le plus pourri aussi. Le célèbre guide de voyage australien écrit:.«.c'est plus une cage à poules.qu'un lodge». Nous sommes d'accord. Intimité inexistante, confort plus que sommaire. Un truc pour back-packers fauchés. Mais c'est à cet endroit qu'on a croisé le plus de types intéressants du séjour. C'est donc un bon souvenir."

     

    C'est pas nouveau ça, en général c'est pas dans les endroits qui jouent sur le standing qu'on rencontre les gens les plus intéressants, mise a part pour celui qui veut montrer qu'il a la plus grosse face a des gens qui ont eux même la plus grosse (qui l'a au final ?).

     

    Aller dans un endroit moins huppé c'est aussi rencontrer des gens moins superficiels qui attachent de l'importance a autre chose que le fait que la chambre soit climatisé, équipée d'un mini bar et d'un King size... Finalement c'est peut être ces "back packers fauchés" qui ont la plus grosse.

     

    Sinon bon CR, ça donne envie, surtout la diversité des rencontres !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Un CR qui pourrait être intéressant mais qui malheureusement tombe rapidement dans des clichés franchouillards :-/

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Moi j'aime bien ce CR,

    Quand je serai assez fauché j'irai à Fakarava.

    Mais bon, à 18'000 EUR, faut quand-même être sacrément fauché !

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Micko77666

    Vraiment très sympa se CR, manque juste un peu de photos et vidéos si tu as stp :)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour ce très beau CR.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci, CR très intéressant. Nous allons en Polynésie le 24 septembre et les infos fournies nous serons très utiles

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...