Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
berny

Accident Annecy

    Messages recommandés

    Toi, tu n'as jamais eu de vrai gros givrage en lac.

    Ahlala, que j'aime ces affirmations du genre: "tu dis un truc avec lequel je ne suis pas d'accord, tu n'es qu'un gros naze, t'as rien vu".

    Spécialité de berny !

    :rolleyes:

    C'est quoi un "gros givrage" ? Et un "petit givrage" alors ?

    (oui, moi chuis un glandu qui ne plonge qu'en mer :D - et j'assume)

     

    Philippe.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité Invité
    Toi, tu n'as jamais eu de vrai gros givrage en lac.

    Si si. Il y a peut etre quatre mois a cinquante et quelques metres au Bourget. J'ai fait comme on m'a enseigne et comme j'ai repete une dixaines de fois depuis.

     

    Je sais tres bien que ca puisse tourner en drame et j'aimerais justement eviter ca. C'est pour ca que j'aimerais comprendre mieux ce qui c'est passe.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Certes, et ma critique porte sur le pinaillage porte sur les commentaires relatif à la gestion de l'urgence, mais sauf à avoir la version des 2 protagonistes, on va pouvoir conjecturer pendant longtemps: stress dû au 2ème givrage, manque de préparation, narcose, mauvais karma....

    Dans tous les cas, je ne crois pas qu'on révolutionnera beaucoup la plongée en ayant l'explication :rolleyes:

     

    Je ne pinaille pas, je cherche juste à comprendre, avec les éléments connus, comment une gestion de givrage finie en évacuation sanitaire.

    Certes, la procédure a été mis en place parfaitement par la sécu surface en fonction des éléments vus en surface.

     

    Mais je suis comme shapechister, je suis étonné qu'une assistance sur un givrage se termine en suspicion de suppression pulmonaire.

     

    Mes commentaires ne visent pas à chercher l'erreur ou un responsable mais à comprendre ce qui s'est passé sous l'eau.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ahlala, que j'aime ces affirmations du genre: "tu dis un truc avec lequel je ne suis pas d'accord, tu n'es qu'un gros naze, t'as rien vu".

    Spécialité de berny !

    :rolleyes:

    C'est quoi un "gros givrage" ? Et un "petit givrage" alors ?

    (oui, moi chuis un glandu qui ne plonge qu'en mer :D - et j'assume)

     

    Philippe.

    Un givrage n'est pas un petit incident, d'autant plus si il intervient à 40 m. Alors, oui, je le répète à la lumière de 33 ans d'enseignement de plongée en lac: considérer cet incident comme quelque chose de mineur sans réelle importance non seulement révèle une forme d'inconscience (je n'ai pas dit "naze") du danger, mais surtout est générateur de danger supplémentaire.

    Un "gros givrage", c'est par exemple celui qu'a a priori vécu le N3 qui a fait état d'une difficulté ventilatoire en surface (difficulté qui a visiblement rendu impossible l'application de la procédure d'urgence en cas de remontée rapide).

    c'est très stressant, preuve en est la réelle détresse de surface évoquée.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Un givrage n'est pas un petit incident, d'autant plus si il intervient à 40 m. Alors, oui, je le répète à la lumière de 33 ans d'enseignement de plongée en lac: considérer cet incident comme quelque chose de mineur sans réelle importance non seulement révèle une forme d'inconscience (je n'ai pas dit "naze") du danger, mais surtout est générateur de danger supplémentaire.

    Un "gros givrage", c'est par exemple celui qu'a a priori vécu le N3 qui a fait état d'une difficulté ventilatoire en surface (difficulté qui a visiblement rendu impossible l'application de la procédure d'urgence en cas de remontée rapide).

    c'est très stressant, preuve en est la réelle détresse de surface évoquée.

     

    Ben voila, tu vois, au bout de 33 ans d'enseignement, tu arrives parfois à être pédagogue !

    Dommage que ça ne soit pas du premier coup...

     

    Philippe.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    moi j aurai aimé connaitre la marque des détendeurs et la reference ..j ai eu 2 fois cet incident avec des detendeurs.... 'froid" neufs !..apres avoir fait une reclamation technique aupres de la marque celle-ci m a offert gracieusement le top des detendeurs "froid" et en s'excusant ...ceci pour dire que parfois il faut faire attention sur ce genre de plongées avec le type de detendeurs qui equipent nos blocs .

    dan

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le détendeurs in-givrable n existe pas.

    Parcontre c est sur que selon la marque et le modèle certains sont plus performant que d autre...;)

    ......ça c est plus que vrai ! Et si par expérience nous pouvons aider les futurs plongeurs a ne pas prendre tel type de détendeurs cela serait bien non?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    S'ils évitent les pistons au profit des membranes, ils auront déjà fait un bout de chemin dans la bonne direction.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Les détendeurs sont la plupart du temps règles trop sensibles. Bon pour respirer avec les yeux a 20 m, mais facteur favorisant quand on tire dessus à 40 m en eau froide. Perso mes gamelles sont durcies à l'issue de la révision annuelle.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    si les deux détendeurs sont partis en givrage, on peut aussi se poser la question de la qualité de l'air

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

    j'étais sur le bateau ayant recueilli les "accidentés".

    au vu des gestes d'urgences, du fait que 1 des plongeurs ressente des difficultés à respirer et qu'il a vomi dans l'eau, nous l'avons placé sous oxygène et prévenu les secours.

    sur notre bateau nous avions un médecin plongeur.

    nous n'avons pas écarter la possibilité d'une surpression (pulmonaire ou de l'estomac)

    dès lors que les secours sont prévenus, les accidentés sont pris en charge.

    comme Chelonia le dit, il y a une procédure pour le givrage mise en place sur le département.

    procédure que j'ai appliquée ce même jour lors d'un exercice N3 qui a écourter la plongée et m'a fait remonter sans probleme sur le bateau juste avant l'évacuation.

    j'étais le pilote de cette évacuation et j'ai accueilli les secours.

    tout est bien qui fini bien.

    merci à tous les intervenants

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    :D

    Ne pas ce fier a la vitesse indiquée par ton ordi,

     

    Pourquoi? le champ de bulle commence au niveau du detendeur, non?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    si les deux détendeurs sont partis en givrage, on peut aussi se poser la question de la qualité de l'air

     

    +1

     

    (et/ou des blocs qui doivent avoir de l'humidité...)

     

    D'ailleurs ca fait reflechir à la config à utiliser.... avec 2 blocs on limite le fait que les 2 blocs contiennent de l'eau au départ...

    Si c'est le compresseur qui déconne, avec un peu de chance on aura un bloc un peu sec et l'autre un peu plus humide...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Il est étonnant de voir régulièrement les mêmes réactions de certains plongeurs, parfois même médecins eux mêmes, et qui ne comprennent pas lorsqu'une procédures de prise en charge commence et qu'elle se termine par l'appel des secours.

     

    Dés qu'un accident de plongée ou "en plongée", comme le précisent d'autres est suspecté, il faut prendre en charge et aviser les secours qui prendront en charge ou pas, mais c'est la meilleur façon de donner toutes ses chaises à une éventuelle victime.

     

    Si la seule inquiétude de devoir faire une déclaration d'accident vous empêche d'appeler les secours passez au Ping Pong.

     

    L'épilogue de cette histoire démontré bien que chacun a plutôt bien réagi. Chercher systématiquement à critiqué les autres est souvent mauvais signe.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    En principe une givrage n'est pas grande chose a gerer pour deux PA60. Ca serait interessant de savoir comment un incident est devenu situation d'urgence, non ?

     

    Relis mieux le récit d' ABYSSE RIDER alors ....

    Givrage des 2 détendeurs du plongeur ce qui signifie qu'on passe à une assistance sur panne d'air (on peut fermer les robinets mais du coup on prive le plongeur de toute source de gaz, perso je ferais pas ça)....Et mets-toi 2 secondes à la place du moniteur, il doit gérer un incident qui commence à être sérieux et s'il a un peu de jugeote il peut raisonnablement penser qu'il est pas à l'abri d'un givrage lui aussi.

    Il a donc parfaitement réagi même s'il est remonté trop vite (surtout que la saturation était pas bien importante).

    Quand à la suite, si ya faute c'est dans le sens de trop de prudence et ya bien d'autres économies à faire dans ce pays que de chipoter sur une EVASAN nécessaire ou pas.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...