Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

[CR] Fable Belle-Iloise : le Hanan et le Cochon.


    Messages recommandés

    Il est ainsi de certains étés bénis, où les côtes bretonnes profitent d'un climat tropical, marqué de chaleurs lourdes, de ciels bleus et d'un soleil radieux obscurci uniquement par des pluies aussi subites que diluviennes, aussi orageuses que fugaces. Il est ainsi de ces étés bénis où se concrétisent enfin les projets repoussés à plusieurs reprises pour cause de houles dangereuses, de temps chafouin, de contraintes calendaires et de sorties annulées.

     

    Trois années que nous attendions de longer les côtes sauvages quiberonnaises pour gagner Belle-Ile pour une journée de plongée.

     

    Dimanche 21 juillet, cette fois la date est maintenue et le temps au beau fixe. Les sacs préparés la veille sont placés au petit matin dans le coffre de la bagnole. Les cheveux mouillés, les yeux qui collent et l'haleine fluorisée de frais, nous prenons possession des routes encore dégagées de la hantise de tout "bon" conducteur pas que du dimanche. Sans les cyclistes amateurs -gilet fluo, caleçon serré, colonisation de toute la voie, conscience tranquille et certitude ancrée de leur bon droit - nous rejoignons les abords de la Ria d'Etel en moins de deux, Ria d'Etel déjà largement évoquée et plébiscitée en d'autres CR de plongées gastronomiques.

     

    Rendez-vous est pris avec Jérôme, Capitaine-Pirate du club "au bord de la terre". Bonhomme de caractère, qui affiche son appartenance à la piraterie gentillette des temps modernes par un lobe gauche constamment orné d'un grand anneau argenté et par l'immanquable pavillon à tête de mort sur fond noir flottant sur son navire. Un capitaine Rock & Roll, mais qui ne joue pas avec le sérieux qu'implique sa tâche et ne se départi aucunement de son sens de l'écoute de la clientèle.

     

    Le Capitaine au Grand Coeur a déménagé cette année pour gagner un grand local formidablement bien aménagé dans la zone industrielle du Bisconte en Plouhinec, cadre assez inhabituel pour un club de plonge, mais qui, en ce matin chômé, avec ses pins bordant le terrain, offre un calme presque bucolique. Mais ce n'est pas en cela que la structure sort du commun. La configuration des locaux donne quelques indices, mais le panneau extérieur est bien plus explicite : école de plongée, sorties en mer et... activités handisport. Quelques signes sur l'enseigne renseignent sur ceux qui peuvent jouir de ces activités (personnes en fauteuil roulant, amputées ou à mobilité réduite, atteintes de trisomie ou d'autisme, sourds et malentendants...).

     

    Tout cela m'épate. :top:

     

    Venant avec notre matériel complet, il ne nous reste qu'à charger nos blocs et nos plombs (ce qui n'empêche de jeter un oeil sur le matériel du club, là encore irréprochable) et à éplucher consciencieusement les fiches techniques des deux sites prévus pour notre belle journée.

     

    Avec Jérôme et quatre autres plongeurs, à bord d'un des deux fourgons du club (qui a connu un nombre certain d'allers-retours et de culs mouillés) nous rejoignons le port du Magouer (site ici comme ailleurs fort renommé pour sa plongée du bord ) où nous attend le grand zodiac du club dont le moteur active bientôt ses chevaux pour franchir la barre d'Etel, longer la très longue plage qui mène à la Côte Sauvage de la Presqu'île de Quiberon et filer vers les côtes brumeuses de Belle-Ile, le tout en compagnie de nombreux oiseaux marins (goélands, cormorans, huîtriers, fous de Bassan).

     

    Le Hanan :

     

    Pour la première immersion, Jérôme a jeté son dévolu sur l'épave du Hanan, bateau qui, en un temps maudit d'occupation, fût réquisitionné par les forces allemandes pour effectuer des rotations entre Belle Ile et Groix, ou bien le continent, notamment pour transporter du carburant. Il se dit que les autochtones auraient largement contribué au naufrage de ce navire de 30 mètres de long qui s'ensable aujourd'hui par 24 mètres de fond. Le Jack Sparrow de Plouhinec nous annonce que l'intérêt du site ne se trouve guère dans l'épave elle-même dont il ne reste quasiment rien, mais dans le banc compact de tacauds qui y réside : "Si vous voulez voir quelque chose, écartez les poissons !", nous lance-t-il au briefing. Pour le coup, ce n'est pas une mince affaire, car sur les épaves groisillonnes, je n'ai jamais vu une telle densité de tacauds ! A la descente, nous distinguons une masse noire, observation bien commune pour toute plongée sur épave, sauf que là : ce n'est pas la tôle qui noircie le fond, mais bien le fameux banc de tacauds. Croire qu'il s'agit là du seul intérêt du site serait une grave erreur, car s'il ne reste plus guère de tôles droites, il reste quelques pans couchés ou inclinés et quelques belles machines en forme de roues crénelées. Bien sûr, fouiller sous ces tôles inclinées permet toujours de dégotter congres et homards, et à voir leur taille, ceux-ci coulent ici des jours heureux depuis belle lurette. Mais l'étonnement vient encore d'une autre surprise d'envergure, car si l'incroyable densité des tacauds n'est effectivement pas une légende, ce qui surprend d'un bout à l'autre de la plongée est la concentration incroyable d'ophiures. Les noires aiment les tôles en surplomb, et les blanches : tout le reste. Je mets officiellement quiconque au défi de me trouver ne serait-ce que trois centimètres carrés de tôle orangée qui ne soit pas recouverte d'une couche épaisse et grouillante d'ophiures. Ici, pas de fond : juste un tapis neigeux et mouvant qui dégueule parfois des restes de l'épave par grappes de dizaine d'ophiures aux tentacules emmêlées. Toutefois, quelques anémones bijoux, parures locales incontestées, résistent encore et toujours contre cet envahisseur patenté. Reste encore à amuser l'objectif avec de gros oursins et les coquilles Saint-Jacques qui pullulent autour de l'épave, et là uniquement, vous pouvez estimer avoir grosso-modo fait le tour de cette petite épave: encore que .... après 47 minutes (seulement), j'en suis sortie sacrément frustrée !!

     

    Étant peu nombreux à participer à cette fameuse sortie, les préparatifs ont été rapides ce qui laisse dorénavant à Jérôme tout loisir de traîner en mer et de nous montrer le port de Palais, "capitale" Belle-Iloise, puis celui de Sauzon (bien plus mignon encore), avant de choisir la crique où nous nous poserons pour goûter à son pique-nique maison. Là, ne vous attendez pas à un vulgaire américain acheté à la va-vite à la boulangerie du coin. Que nenni ! Les pirates ne rigolent pas avec la bouffe, ne s'en laissent pas conter et savent ce qui est bon. Pâté sur tranche de pain accompagné de son cidre local. Salade de pâtes à l'italienne aux saveurs d'olives et de tomates séchées, fromage et far breton à ma façon rincé de café. Elle est pas belle la vie ???

     

    Le Cochon :

     

     

    Mais la marée monte (encore un truc qui va perturber les Méditerranéens :rolleyes: ) et le Cochon pointe son groin. A la remontée sur le zod, les combis sont quasiment sèches. Et c'est non loin de la photogénique Pointe des Poulains (près duquel est implanté le fort de Sarah Bernard) qu'affleure le sec du Cochon. Comme dans le Breton, dans le cochon dit-on, tout est bon. Sauf lorsque, sur l'océan, le nom de cochon, truie ou goret est dévolu à un rocher ou des bouées : c'est signe de traîtrise et de méfiance pour les coques des bateaux.

     

    Si à la descente, vous oubliez de gonfler le gilet, de deux choses l'une : soit vous avez de la chance, et êtes accueillis pas un lit épais et douillet de laminaires, soit vous n'en avez pas, alors faîtes bien gaffe aux nombreuses failles qui tranchent les rochers. Notre visite sous-marine commence donc au dessus de longues algues mouvantes jusqu'à un corner marqué par la présence d'un banc de lieux jaunes qui s'éloigne paisiblement pour nous céder la place. Au tournant : le choc! Dans une paroi creusée, une explosion de couleurs. Les anémones bijoux variées tapissent les rochers, constellés de cliones au jaune éclatant et où s'accrochent de nombreuses plumes de mer aux allures échevelées. La faune fixée est bien locale mais les couleurs sont telles qu'un instant, je me crois sous les tropiques. Blennies et coquettes, crustacés viennent animer ces lieux que j'ai du mal à quitter. Pourtant d'autres tableaux seront aussi plaisants. En quittant ce premier refuge, un Saint-Pierre nous fait de l'oeil tout en refusant de prendre la pause pour les photos. Plus loin, de lourds blocs granitiques s'accumulent, recouverts de la même faune, créant des passages secrets ou des grottes artificiels. Grosses araignées et tourteaux, congres timides et blennies farouches y élisent domicile. On sent que ceux-là reçoivent moins de visite que leurs cousins d'Etel ! Poursuivant notre chemin, au dessus des failles aux eaux vertes, un banc d'une bonne quinzaine de bars viendra à trois reprises faire preuve de curiosité. ( Nota bene : bars = loups pour les Méditerranéens, cf Méditerranéen pour un rappel de la définition aujourd'hui officielle. Méditerranéens : ceux qui voudraient « presque » venir mais qui ne viennent pas !!! :froglol: )

     

    Et voilà, avec une régularité de métronome, nous quittons les lieux après 47 minutes d'épate totale.

     

    Moralité :

     

    Ces deux plongées à Belle-Ile furent une surprise et un régal, pour une journée divinement orchestrée. Et comme une fable (qui n'a pour le coup ici rien d'imaginaire) se finit par une Morale, essayons de tirer une conclusion de tout ceci. Dire que le moral est meilleur quand nos rivages sont baignés de soleil et notre peau gavée de vitamine D, m'apparaît être une Lapalissade. Dire que la découverte de Trésors sous-marins doit être confiée à un pirate, est pour moi aujourd'hui une évidence. Dire qu'il faut parfois sortir des sentiers battus pour découvrir de nouveaux sites m'apparaît indispensable et je vous y encourage. Dire que la patience est parfois récompensée : ce Cr en est une modeste démonstration.

     

    Allez ne soyez pas jaloux, Eric a reçu il-y-a peu le calendrier du "bord de la terre" pour le mois prochain. Une journée Belle-Ile est à nouveau programmée le dimanche 11 août, si vous êtes tentés, il se pourrait que nous nous y retrouvions, et vous ne serez pas déçus, Ha nan ! Cochon qui s'en dédit !

     

    un peu de photos ?

    Pour ne rien vous cacher, le réchauffement de l'eau a entraîné son lot de plancton. Alors, difficile de proposer des photos non particulées. Mais en voici quelqu'une d'Eric, qui vous donnerons quelques pixels des sites .

     

    sur le Hanan :

     

    P7210387+retp.jpg

     

    P7210406+retp.jpg

     

    P7210396+retp.jpg

     

    P7210411+retp.jpg

     

    P7210424+retp.jpg

     

     

    et le site du Cochon :

     

    P7210432+retp.jpg

     

    P7210437+retp.jpg

     

    P7210448retp.jpg

     

    P7210451retp.jpg

     

    P7210443+retp.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Rhaaaaaaaaa :)

     

    Ça à l'air vraiment chouette :) encore un site à ajouter à ma trop longue liste de lieux à visiter :)

     

    Merci pour ce CR ;)

     

    et ben à bientôt alors !!! :D

    Et tu seras d'autant plus tenté lorsque je t'aurai dit (j'ai oublié de l'indiquer dans le CR) que sur le chemin du retour, Jérôme nous a proposé de "tripler" les plongées avec une chtite dernière au "Men Du", en Ria d'Etel, les coeff étant justement bons à l'heure du retour .... malheureusement quelques contraintes professionnelles empêchaient Eric d’accepter la proposition : il devait reprendre sa garde lourdement chargée de chutes d'animaux parachutistes qui essayaient de quitter la lourdeur atmosphérique des appartements en cherchant plus d'air au-delà des balcons ..... le "I believe I can Fly" WE ! Qu'est-ce qu'on était bien sous l'eau !!! ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    une bien belle plongée, très bien écrite, merci !!

     

    j'ai pas compris la référence aux méditérannéens

    d'abord on ne dit pas la maréE, ça n'existe pas, mais mare nostrum :froglol:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    une bien belle plongée, très bien écrite, merci !!

     

    j'ai pas compris la référence aux méditérannéens

    d'abord on ne dit pas la maréE, ça n'existe pas, mais mare nostrum :froglol:

     

    :D :D T'inquiètes, d'autres se reconnaîtront !!

    Disons que l'an passé, le moral à plat par un été exécrable, j'avais été amené à gloser sur des plongées bretonnes pré et post moules-frites. La description des plongées avait attiré un certain nombre de Méditerranéens (dont Dame Mare Nostrum, mais pas que), pour une simple lecture et beaucoup de questions sur les marées. Quelques uns s'étaient même dit presque tentés par les plongées en Bretonnie du Sud. On avait presque réussi à monter un collectif de jumelage !! enfin... presque ! :hehe:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le club n'est donc plus à l'entrée droite de la route menant au Ria ...

    C'est tentant et merci pour le CR plein de poésie ....

     

    Merci de l'avoir lu ! :)

    Quant au club, il est à deux rond-points de là (ah !! l'amour des communes bretonnes pour les rond-points !!! :) ), pas évident à trouver, mais la signalisation est déjà opérationnelle !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Il est ainsi de certains étés bénis, où les côtes bretonnes profitent d'un climat tropical, marqué de chaleurs lourdes, de ciels bleus et d'un soleil radieux...

     

    Hihihi "un climat tropical" j'adore ton humour :trigolo: !

     

    Merci pour ce récit très agréable à découvrir de bon matin.

     

    En espérant des suites et re-suites durant l'été, bonnes bulles à vous deux :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Hihihi "un climat tropical" j'adore ton humour :trigolo: !

     

    et pourtant, on a bien eu quelques jours avec un temps assez atypique pour le secteur : fortes chaleurs et grosses averses façon "avalasse" , certaines fins d'après midi on se serait vraiment cru sous les tropiques (pour tout t'expliquer il faut te dire que l'anticyclone normalement positionné vers les Açores était à ce moment là centré sur la Grande Bretagne puis sur la Scandinavie, forcément ça change la donne) :eek:

     

     

    certes ça n'a pas duré ... :decu:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bon, le climat se fait tropical en Bretagne (putain de réchauffement climatique), les bigoudennes ventes le morbihan, les méditérranéenEs parlent de "peut-être" venir ... C'est l'annonciation de l'apocalypse foie (c'est voulu ;) ) de parisien qui se prend pour un breton ; faut faire quelque-chose !!!

     

    Parlons peu mais parlons bien ... Le 11 dites-vous, c'est juste mais ça passe, je suis en visite chez les miens parents cette semaine là justement, avec un départ du quai gris du boulot le vendredi soir (semaine de congé arrachée à la sueur de mon cul sur la chaise de mon bureau par 35° à Paris ... Sans eau salée à porté de palme ... C'est pas humain).

     

    Donc : Y a moyen ???? :rougi: copains :love::diver::biere: :biere: :biere: :biere: :love:

     

    Promis ce coup-ci j'oublierais pas mon sac :aga:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Donc : Y a moyen ???? :rougi: copains :love::diver::biere: :biere: :biere: :biere: :love:

     

    théoriquement, oui

     

     

    reste à attendre un minimum les prévisions météo (pas loin d'1h de nav' d'Etel à Belle-Ile + pique-nique = fenêtre météo calme nécessaire) : l'an dernier la sortie du 15 aout a été annulé : avec des rafales de force 7 ça ne le faisait pas trop :eek:(mais dans ce cas la leçon de pool est toujours envisageable ;) )

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Bon, le climat se fait tropical en Bretagne (putain de réchauffement climatique), les bigoudennes ventes le morbihan, les méditérranéenEs parlent de "peut-être" venir ... C'est l'annonciation de l'apocalypse foie (c'est voulu ;) ) de parisien qui se prend pour un breton ; faut faire quelque-chose !!!

     

    Qu'il fasse beau, qu'il pleuve ou qu'il vente, les bigoudennes ne vantent JAMAIS le Morbihan, d'ailleurs elles ne connaissent pas, car elle ne sortent JAMAIS du Pays Bigouden : CQFD : JE NE SUIS PAS bigoudenne ! :mad:

     

    Donc : Y a moyen ???? :rougi: copains :love::diver::biere: :biere: :biere: :biere: :love:

     

    Pas sûre que tu aies mis assez de smileys pour rattraper ton attaque !!! :D

     

    Parlons peu mais parlons bien ... Le 11 dites-vous, c'est juste mais ça passe, je suis en visite chez les miens parents cette semaine là justement, avec un départ du quai gris du boulot le vendredi soir (semaine de congé arrachée à la sueur de mon cul sur la chaise de mon bureau par 35° à Paris ... Sans eau salée à porté de palme ... C'est pas humain).

    pôv' 'tit cul !!

     

    Promis ce coup-ci j'oublierais pas mon sac :aga:

     

    Ah ben dommage, pas de sloggi pour rafraichir le petit c** tout en sueur .... :froglol: il l'avait bien mérité pourtant !!

     

    Bref : je suis ravie ....

    ...

    ...

    s'il y a une plongée sous 20 mètres, j'ai trouvé mon encadrant !!! :tromaran:

    aujourd'hui, le temps est au super beau fixe, pourvu que ça dure !!

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 3 weeks later...

    Pour avoir fait la même ballade en couleur au mois d'aout, je confirme, c'est génial.

    L'organisation est au top : bateau confortable repas savoureux (merci Flo) briefs complet et les sites sont des merveilles qu'il est impossible découvrir en une seule fois...on retourne l'année prochaine!

    Chris

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je ne sais pas ce que tu vaux sous l'eau, palmes aux pieds.

    Mais alors, pour ce qui est de tes qualités de narratrice, stylo à la main, et pour celles de ta prose, un seul mot: chapeau bas! (ah bon, ça fait deux?). :chinois::chinois:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
    ×
    ×
    • Créer...