Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

E2 avec 70 Plongées


manu51
 Share

    Recommended Posts

    Ensuite on peut faire l'analogie au permis de conduire: une fois son papier rose en poche qui n'a pas continué à acquérir de l'expérience par la suite sans être un danger pour autant

    Oui, c'est un autre point qui a été négligé jusque là sur ce fil.

    Un jury a estimé qu'il avait les bases nécessaires pour débuter une nouvelle facette de sa vie de plongeur, celle d'encadrant et d'enseignant.

    Le brevet n'est qu'un sésame. Il ouvre les portes vers de nouvelles prérogatives, mais ne les imposent pas.

    S'il a conscience de ses limites (ce qui semble la cas d'après ses propos rapportés à la sortie de la plongée à 46 m avec manu51), il pourra toujours affiner son expérience en autonomie avant de s'aventurer dans l'encadrement.

    Pas d'obligation à encadrer ou enseigner parce qu'il est E2. Il peut le faire, c'est tout.

    Pas forcément de quoi crier "au loup" donc.

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 132
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Oui, c'est un autre point qui a été négligé jusque là sur ce fil.

    Un jury a estimé qu'il avait les bases nécessaires pour débuter une nouvelle facette de sa vie de plongeur, celle d'encadrant et d'enseignant.

    Le brevet n'est qu'un sésame. Il ouvre les portes vers de nouvelles prérogatives, mais ne les imposent pas.

    S'il a conscience de ses limites (ce qui semble la cas d'après ses propos rapportés à la sortie de la plongée à 46 m avec manu51), il pourra toujours affiner son expérience en autonomie avant de s'aventurer dans l'encadrement.

    Pas d'obligation à encadrer ou enseigner parce qu'il est E2. Il peut le faire, c'est tout.

    Pas forcément de quoi crier "au loup" donc.

     

     

    toutafé (d'accord) :top:

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est quoi exactement ce qu'on lui reproche à ce E2, une consommation supérieure à son binôme ?

    Et avec ça, on en déduit que c'est un mauvais E2, ai-je raté un épisode dans ce fil ?

     

    Oui, c'est un autre point qui a été négligé jusque là sur ce fil.

    Un jury a estimé qu'il avait les bases nécessaires pour débuter une nouvelle facette de sa vie de plongeur, celle d'encadrant et d'enseignant.

    Le brevet n'est qu'un sésame. Il ouvre les portes vers de nouvelles prérogatives, mais ne les imposent pas.

    S'il a conscience de ses limites (ce qui semble la cas d'après ses propos rapportés à la sortie de la plongée à 46 m avec manu51), il pourra toujours affiner son expérience en autonomie avant de s'aventurer dans l'encadrement.

    Pas d'obligation à encadrer ou enseigner parce qu'il est E2. Il peut le faire, c'est tout.

    Pas forcément de quoi crier "au loup" donc.

     

    :+1:

     

    Lorsque l'on parle de brevet d'initiateur et/ou N4 ceci demande pas mal de temps et d'énergie (les MF également, je ne les oublie pas, mais le sujet présent est un E2).

    On aimerait tous avoir plus temps pour parfaire tel ou tel point avant de se lancer, moi le premier, dans une nouvelle formation. Mais force est de constater que l'on ne fait pas toujours ce que l'on veut pour causes familiales ou professionnelles.

     

    Il était peut être pressé par le temps ??

     

    Et comme le dit scubaphil, il peut très bien engranger des plongées avant de se lancer en tant que GP ou initiateur, ce qui semble faire.

    Link to comment
    Share on other sites

    S'il a conscience de ses limites, il n'applique pas les prérogatives qu'on lui a accordées. Très bien. Après tout, responsabiliser le plongeur, surtout l'encadrant, c'est toujours une bonne chose. Mais alors, finalement, pourquoi se casse t'on le c.. à faire des épreuves, des jurys, et à accorder ou non des prérogatives? Poussons ce raisonnement à l'extrême, et il faut donner un diplôme de "plongeur" à n'importe qui a respiré sur un détendeur, diplôme qui lui parmet de se faire une 120 au trimix. On lui dit quand même de continuer de se former de s'informer, de faire gaffe à ce qu'il fait et de perpétuellement se remettre en cause. (je caricature exprès, hein, tirez pas!)

     

    Quand il existe une notion de contrôle continu, certifier celui où celle qui, manifestement, a l'aisance, la condition physique, l'état d'esprit qui assurent sera bientôt capable de faire, çà se défend. Mais avec les prérogatives FFESSM, c'est acquis à vie, le jour de la certification. Et là le bât blesse. On donne le sésame et on dit "n'ouvre pas la porte tout de suite". Ben non. Ou alors on fait un système probatoire, qui dit:

     

    "T'es doué en plongée, t'es pédagogue, tu feras probablement un bon encadrant de plongée. Fais quelques plong' en plus, encadre dans des conditions protégées, et quand t'auras çà à ton palmarès, t'auras un diplôme d'encadrant bien mérité."

     

    Parce que le diplôme ne devrait pas sanctionner pas un talent, une promesse, mais des actes et des résultats "sonnants et trébuchants".

    Link to comment
    Share on other sites

    je ne pense pas que les signatures de complaisances sur le passeport plongée suffisent pour tout réussir pendant les épreuves.

     

    On peut réussir les "épreuves" et être un boulet, le manuel de formation technique parle prudemment de "préalable"...

     

    En tant que E2 dans ton club, on peut supposer qu'on te connait : c'est un peu le SAV fédéral :)

    Link to comment
    Share on other sites

    Tout à fait, nos moniteurs ne nous auraient jamais laissé partir au "casse pipe" et ne nous laisseraient pas encadrer. Chez nous les encadrants font quelques techniques entre eux avant le début de saison, ça donne aussi le ton

     

    On peut réussir les "épreuves" et être un boulet, le manuel de formation technique parle prudemment de "préalable"...

     

    En tant que E2 dans ton club, on peut supposer qu'on te connait : c'est un peu le SAV fédéral :)

    Link to comment
    Share on other sites

    S'il a conscience de ses limites, il n'applique pas les prérogatives qu'on lui a accordées. Très bien. Après tout, responsabiliser le plongeur, surtout l'encadrant, c'est toujours une bonne chose. Mais alors, finalement, pourquoi se casse t'on le c.. à faire des épreuves, des jurys, et à accorder ou non des prérogatives? Poussons ce raisonnement à l'extrême, et il faut donner un diplôme de "plongeur" à n'importe qui a respiré sur un détendeur, diplôme qui lui parmet de se faire une 120 au trimix. On lui dit quand même de continuer de se former de s'informer, de faire gaffe à ce qu'il fait et de perpétuellement se remettre en cause. (je caricature exprès, hein, tirez pas!)

     

    Quand il existe une notion de contrôle continu, certifier celui où celle qui, manifestement, a l'aisance, la condition physique, l'état d'esprit qui assurent sera bientôt capable de faire, çà se défend. Mais avec les prérogatives FFESSM, c'est acquis à vie, le jour de la certification. Et là le bât blesse. On donne le sésame et on dit "n'ouvre pas la porte tout de suite". Ben non. Ou alors on fait un système probatoire, qui dit:

     

    "T'es doué en plongée, t'es pédagogue, tu feras probablement un bon encadrant de plongée. Fais quelques plong' en plus, encadre dans des conditions protégées, et quand t'auras çà à ton palmarès, t'auras un diplôme d'encadrant bien mérité."

     

    Parce que le diplôme ne devrait pas sanctionner pas un talent, une promesse, mais des actes et des résultats "sonnants et trébuchants".

     

    Çà serait dans un monde idéal :)

    Link to comment
    Share on other sites

    Ok pour l'examen avec un minimum de plongées;Mais pour moi ça va être par l'expérience acquise( variabilité des environnements, observer et écouter différentes personnes à encadrer, feed back des erreurs faites, pratique régulière de l'encadrement les erreurs en moins,infos théoriques, échange avec les "anciens"pédagogues:biere:etc..e que notre néo-certifié va asseoir ou pas sa compétence d'encadrant .

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,

     

    C'est pas faux, à condition que ses affirmations correspondent à la vérité et pas à un fantasme trollesque de sa part (l'histoire du CCR est énorme, donc je me méfie). Ça ne résout pas le problème des journées d'examen de GP, où il faudra notamment réaliser les démonstrations techniques "en live", ni celui du livret pédagogique, qui comporte des réalisations pratiques en nombre important: ça fait beaucoup de buses, du coup.

     

    Amicalement

     

    Bertrand

     

    Désolé la mise à jour de mon profil n'est pas correct

    Donc je suis bien E2

    Oups je n'habite plus à Lille mais Chalons en Champagne

    J'ai 450 plongées dont 30 en recycleur qui me fait 42heures d'inspiration en diluant air.

    Je suis actuellement à la recherche d'un Inspi vision d'occasion pour la formation ffessm il me manque donc 8 heures et TDI j'ai 22 de plus, voulant continuer sur ma formation fédé je vais donc faire tranquillement mais 8 heures

    Pourquoi raconter que co...... sur un forum il n'y a pas d’intérêt ...................

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut collègue ;) ,

    Permets moi de revenir sur quelques uns de tes propos :

    Quand il existe une notion de contrôle continu, certifier celui où celle qui, manifestement, a l'aisance, la condition physique, l'état d'esprit qui assurent sera bientôt capable de faire, çà se défend. Mais avec les prérogatives FFESSM, c'est acquis à vie, le jour de la certification.

    Tu amalgames ici des notions d'évaluation et de durabilité des prérogatives. Ces 2 notions sont pourtant tout à fait indépendantes.

    Tu peux évaluer un candidat en continu ou ponctuellement sur un examen d'un coté, et délivrer un diplôme à validité permanente ou limitée d'un autre coté, sans rapport direct entre ces 2 éléments.

    D'ailleurs, que le brevet en question soit FFESSM, PADI ou Fleury Michon, ça ne change pas grand chose à la problématique.

     

    Parce que le diplôme ne devrait pas sanctionner pas un talent, une promesse, mais des actes et des résultats "sonnants et trébuchants".

    Je ne te rejoins pas du tout sur ce point. :confus:

    Ainsi donc, il faudrait délivrer un N4 sur la base des qualités d'encadrant du candidat ?

    Mais comment peut-il encadrer avant d'avoir encadré ... ? :surpris:

    Ca va te décevoir, mais si, les diplômes actuels viennent bien "sanctionner" une promesse. Tout comme les permis de conduire déjà évoqués, ou les diplômes professionnels.

     

    Toute la difficulté est d'ailleurs là pour les formateurs/évaluateurs : estimer les capacités du candidats à réaliser ultérieurement des actes qu'il n'a pas encore eu à faire "en vrai". :nerveux:

     

    @+

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut collègue ;) ,

    Salut à toi!

    Mais comment peut-il encadrer avant d'avoir encadré ... ? :surpris:

    Ca va te décevoir, mais si, les diplômes actuels viennent bien "sanctionner" une promesse. Tout comme les permis de conduire déjà évoqués, ou les diplômes professionnels.

     

    Un permis de conduire est délivré à l'issue d'un examen pratique où le candidat conduit dans la circulation. Une infirmière passe son diplome d'etat en faisant des soins en situation réelle, sous l'oeil de formateurs.

    Toute la difficulté est d'ailleurs là pour les formateurs/évaluateurs : estimer les capacités du candidats à réaliser ultérieurement des actes qu'il n'a pas encore eu à faire "en vrai". :nerveux:

     

    @+

    Eh bien quand ils se disent: "là, je peux le signer", au lieu de le signer, ils le mettent dans la situation réelle. Et après ils signent l'esprit tranquille. Oui, c'est contraignant, non, çà ne règle pas tout. Mais arrivé au diplôme, encore une fois, à mon sens, le gars(/la fille) ne peut certes pas être expérimenté(e), mais devrait avoir apporté dans les faits la preuve des compétences validées. Ca me fait penser à ces boutiques qui forment leurs internes en chir dans des bibliothèques... Et qui ne se privent pas, au moment d'en faire des chefs de clinique, pour les remplacer par d'anciens internes formés dans les boîtes connues pour faire opérer!! La mise en situation réelle est irremplaçable, aussi contraignante soit-elle

    Link to comment
    Share on other sites

    Un permis de conduire est délivré à l'issue d'un examen pratique où le candidat conduit dans la circulation. Une infirmière passe son diplome d'etat en faisant des soins en situation réelle, sous l'oeil de formateurs.

    Oui, oui, c'est un fait.

    On va y arriver au N4 FFESSM avec les réformes à suivre.

    Néanmoins, ça ne reste qu'une évaluation à un instant T sur une situation donnée.

    Ce que je voulais dire auparavant, c'est que l'expérience ne peut être exigée avant toute chose systématiquement. Elle vient en pratiquant. La discussion me faisait un peu penser aux entreprises qui n'embauchent jamais de diplômés sans expérience ...

    Link to comment
    Share on other sites

    L'idéal serait de mettre en place un deuxième examen N4 après l'actuel examen N4. Cela permettrait de vérifier in situ la réalisation conforme des gestes propres au N4. Et on serait certain de la qualité des candidats, vu qu'ils auraient déjà réussi les épreuves. Ça serait bien plus fiable que la présentation des aptitudes, non? :grimace:

    Link to comment
    Share on other sites

    Pourquoi rendre plus contraignant un système qui ne pose actuellement pas de problème ?

    Je ne sache pas qu'il y ait des centaines d'accidents dûs à l'incompétence de GP ? Non ?

     

    La mise en situation avec de vrais élèves sous la supervision d'un (vrai) formateur n'a rien de plus contraignant que le pilotage/conduite en double commandes. Les conditions de travail doivent être adaptées bien sûr. C'est en forgeant ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 24
        Bonjour, Du 10 au 13 août 2022 auront lieux les championnats de France de Photo et de Vidéo en eau libre à la Gravière du Fort. Plus de renseignements ici : https://imagesub.ffessm.fr/actualites/championnat-de-france-photo-video-2022 et ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScpQ6dxdjg-Ewf3dPt5eL0Wutl-xumN6oXOCkMBW6U9L6ZHBw/viewform   Je devais y aller pour représenter 🇷🇪 La Réunion 🇷🇪, mais mes binômes habituels me lâchent et ne pourront pas y aller avec moi  Qui
      • 5
        Un grand blanc observé à moins de 3 miles des côtes camarguaises, C'EST LÀ !   Je me souviens de deux conférences de François Sarano pendant lesquelles il avait montré un vieux livre d'un naturaliste (du XIXème siècle, il me semble), dans lequel l'auteur racontait une scène de chasse de plusieurs grands blancs dans un banc de thon, devant une plage marseillaise. Le récit stipulait que la population ramassait les thons qui se jetaient sur la plage…
      • 17
        Bonjour.  J'ai achete du materiel Tecline, pour mes configurations sidemount.  Harnais avenger. Detendeur R2 Tec2 sidemount.  J' en suis super content, l'ensemble respire la fiabilite et robustesse.  Le seul point qui m'emnui c'est que je ne parvient pas a trouver une documentation technique en anglais ( en francais ne revons pas) pour notamment la maintenance des detendeur.  Je cherche un schema technique detaillee avec toute les references des pièces afin de pouvoir av
      • 95
        Bonjour,   en lisant d’anciens posts je peux lire qu’auparavant il était difficile de plonger en France avec des certifications non-CMAS ou non-fédé (N1/N2/etc.).   Neanmoins en lisant des posts plus récents il semblerait que cela soit maintenant différent, notamment depuis une mise à jour du Code du Sport et l’introduction des niveaux d’aptitude PE/PA 20/40/60.   Ma question:  Est-ce qu’un PADI AOW + specialité ‘Deep Diver’ sera reconnu en France comme un PA20
      • 27
        Salut à tous, J'ai prévu un itinéraire plongée de: 4N Nusa Lembongan 3N Padangbai 4N Amed 4N Pemuteran A chaque transfert je perds une journée de plongée et ma question est la suivante. Serai t-il une bonne idée de supprimer Padangbai et d'ajouter 1 jour ou 2 aux autres destinations ? Je pense surtout à Amed/Tulamben. Ou Padangbai offre des plongées tellement différentes des autres sites qu'il faut conserver ce lieu.   Merci d'avance
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.