Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Combien de plongées après niveau 1 avant de pouvoir commencer le niveau 2 ?


    Messages recommandés

    Passe le quand tu te sens prêt et surtout quand tu maîtrises ta stabilisation (objectivement), ça te facilitera la vie pendant les exercices, sans être stable ça ne sert à rien. Donc en fonction de toi enchaîne ou entraîne toi.

    Je passe actuellement mon n2 et dans mon "groupe" il y en a un qui a enchaîné direct n1 et n2, il y a des grosses lacunes, notamment au niveau du palmage (pédalage pour lui) et de la stabilisation (problème pour réaliser les paliers, lancé de parachute et même les remontées assistés,...)

    Voilà mon avis ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 53
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Allez, j'en remet une couche:

    Pose toi la question suivante "Pourquoi est ce que je veux passer mon N2 plutôt que d'aller faire de l'explo?"

    Tu vas me dire que c'est un peu la question que tu nous pose et je suis d'accord mais la réponse doit venir de toi.

    Si la réponse est "Pour faire comme les copains" ou "Parce que je suis en club piscine et que je vais m'ennuyer si je ne prépare rien", je pense que tu devrais attendre (c'est un avis perso).

     

    Il ne faut pas oublier que si tu te lance dans le N2, tes 10 prochaines plongées seront techniques, tu n'auras pas l'esprit libre. Or, tu penses faire combien de plongées la saison prochaine.

    Si tu penses en faire 20 ou plus, alors, c'est sur que tu peux en consacrer 10 à faire le N2. Si tu ne peux en faire que 10, pourquoi ne pas en profiter pour "plonger" tout simplement.

     

    Quand à dire "au pire je le rate", ça me ferai mal de consacrer un budget + du temps en me disant ça alors qu'en patientant un peu et en prenant de l'expérience, un N2 ne se rate pas.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour ma part, je partage totalement l'avis de Cery. J'ai bien profité de mon niveau 1 (une bonne cinquantaine de plongées) pour découvrir, observer, profiter des conseils ou pas d'un guide, découvrir des choses par moi-même (stabilité, consommation, gestion du courant, etc). Le guide, même s'il se "contente d'encadrer", il te décharge de pas mal de choses, et tu peux te concentrer sur ta pratique et prendre du plaisir.

    Lorsque j'ai passé le niveau 2, j'étais plutôt à l'aise et prêt pour l'autonomie. Mes premières plongées post N2 aux Maldives, le briefing (en anglais) c'était : "le récif est là, tu plonges avec machin qui est allemand, il y a du courant, le bateau vous récupère à la sortie, bonne plongée". C'est autre chose. J'avais déjà plongé aux Maldives en tant que N1 dans ce club et je savais ce qui m'attendait, j'ai préféré être sur d'être prêt.

    Il n'y a pas 36 niveaux non plus, donc je ne vois pas trop l'intérêt de se précipiter pour les enchainer. Chacun voit les choses selon sa pratique. Je ne pense pas que je passerai le N3 parce que ca ne m'apportera rien à l'étranger, si je plongeais en France, je verrais les choses différemment.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Chez nous à une époque les débutants enchainaient le N1 et le N2 dès la 1ère saison. ça donnait beaucoup (trop) de boulot aux encadrants et on avait un certain nombre d'abandon après la 1ère saison...

    Depuis quelques années j'ai proposé de les laisser plonger en explo la 1ère saison, et si l'activité leur plait vraiment, ils attaquent le N2 pour leur 2ème saison...

    Sachant qu'ils ont la possibilité de faire 3 plongées par semaine de début mai à fin septembre, ça peut faire un certain nombre de plongées au compteur, mais la plupart est autour des 20 à 30 plongées.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je ne pense pas que je passerai le N3 parce que ca ne m'apportera rien à l'étranger, si je plongeais en France, je verrais les choses différemment.

    Je ne suis pas d'accord... Même à l'étranger le N3 donne une plus grande liberté pour toutes les plongées qui vont au delà de 20m et il y a quand même des choses très sympa à voir des fois juste un peu plus bas, sans pour autant descendre à des profondeur importantes... ça permet de ne pas avoir besoin d'un encadrant (sauf si tu voyages avec le tiens :-p)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    @frguibot

    Pour l'instant, je n'ai jamais vu de différence. Je présente ma double carte N2/CMAS ** et je plonge comme les Advanced le plus souvent à 30m parfois jusqu'à 40m selon les pays, avec ou sans guide selon les clubs. Je ne pose pas trop de question sur la réglementation du pays, je respecte le briefing et c'est tout. Ca m'arrivera peut-être un jour, mais pour l'instant, je n'ai jamais été limité ou empêché de faire une plongée parce que je n'étais que N2. Je ne suis pas sur d'être tenté par des plongées plus profondes dans un contexte loisirs/vacances, sans vraiment connaitre les gens qui plongent avec moi (buddy ou guide)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour l'instant, je n'ai jamais vu de différence. Je présente ma double carte N2/CMAS ** et je plonge comme les Advanced le plus souvent à 30m parfois jusqu'à 40m selon les pays, avec ou sans guide selon les clubs. Je ne pose pas trop de question sur la réglementation du pays, je respecte le briefing et c'est tout. Ca m'arrivera peut-être un jour, mais pour l'instant, je n'ai jamais été limité ou empêché de faire une plongée parce que je n'étais que N2.

     

    Je suppose que tu parles de plonger en autonomie au-delà de 20 M à l'étranger en tant que N2/CMAS**.

     

    Il me semblait qu'à l'étranger on restait néanmoins limité par les prérogatives liées au niveau de sa formation (sauf restrictions plus importantes dans le pays d'accueil.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Je pense que le plus important n'est pas la carte, mais le fun. Les formations permettent de mieux comprendre les risques de l'environnement aquatique et par des exos guidés de parvenir à les maitriser. Il existe encore beaucoup de plongeurs comme des automobilistes qui n'ont pas de formations diplomantes cela ne les rend pas plus dangeureux qu'un autre. Perso: j'ai voulu passé mon N2 en 2011 mais suite à un barotraumatisme de l'oreille et un planning chargé du MF1 de l'époque je n'ai pu valider complètement mon N2. Cela ne m'empèche pas, aujourd'hui, de plonger (et je vais faire hurler certains) en solo avec toutes les précautions nécessaires. Il est vrai que mon planning ne me permet pas de programmer mes plongées avec beaucoup d'avance et de trouver le binôme qui à son agenda qui correspond au mien. J'ai tout le matos qu'il faut pour plonger en eau froide ou en autonome. Je fais des plongées du bord habitant maintenant à 5 mn de la bleu, dès que j'ai le temps. Cela peut être 2 plongées dans la semaine comme pas de plongée dans le mois. Attention, je n'incite personne à faire ce que je fais, cela demande d'être bien dans sa tête, bien dans son corps, de connaitre son matos et l'endroit (courant) et surtout de savoir dire NON quand on ne la sent pas. Il m'est arrivé plus d'une fois de faire demi tour même équipé.

     

    Sinon , j'ai un ami qui a passer son N2 après plus de 1000 plongées, cela ne l'avait jamais empêché (avant) de descendre sur certaines épaves célèbres. Je peux vous assurer qu'il à plus d'expériences que la majorité des N2 voir N3. Perso je suis à plus de 100 plongées alors que dans mon carnet ni figure qu'une quarantaine ou cinquantaine. Comme dit plongé pour le fun, se rincer l'oeil, même à moins de 10m voilà mon objectif. En mer, je vois cela différemment, c'est pas les mêmes contraintes.

     

    Excusez moi j'étais un peu long

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Je suppose que tu parles de plonger en autonomie au-delà de 20 M à l'étranger en tant que N2/CMAS**.

     

    Il me semblait qu'à l'étranger on restait néanmoins limité par les prérogatives liées au niveau de sa formation (sauf restrictions plus importantes dans le pays d'accueil.

    Basé sur quoi ?

    Chaque pays a sa propre réglementation et on paye suffisamment cher les structures d'accueil pour ne pas avoir à s'en soucier.

    Mes prérogatives à l'étranger :

    - Si un guide m'emmène, je le suis, si c'est non guidé je respecte le briefing.

    - Si je le sens pas je ne le fais pas, si je le fais j'assume.

    :)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    j'ai préféré enchainer le N2 juste après le N1 et j'ai même essayé d'enchainer le N3 mais on m'a demandé de plonger un peu plus...

    L'avantage c'est que la théorie n'est pas trop loin et la dynamique de l'apprentissage non plus.

    Le rigolo c'est de constater que tes encadrants ne sont pas bien solides ni prévoyant: se sentent mal, s'essoufflent, paniquent, et manquent d'air et quand tu leur proposent un peu plus d'oxygène, te font une crise...

    tu te dis que toi, au moins, tu jouis d'une bonne santé!

    salut

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Dans les clubs ou je suis passé on demandait que les candidats N2 aient une douzaine de plongées, après le N1.

    Une douzaine c'est entre 10 et 15, pour assurer une certaine aisance avant d'aborder la montée en puissance de préparation au N2.

    Par gentillesse, on accepte aussi ceux qui en ont moins, voire beaucoup moins.

    En fait c'est déjà significatif : ceux qui n'ont pas plongé après leur N1 ont beaucoup de mal à accrocher à la prépa N2 (ou alors on commence par une prépa N2 qui est de fait une finition de N1).

    Le résultat est là: seuls les "+ de 10 plongées" ont eut leur N2; les autres (2 à 6 plongées) n'ont même pas fini l'année.

    Le "nombre" n'est pas tout; comme "notre mère" faut aussi un peu de motivation; qui bien sur "ne se trouve pas dans ceux qui n'ont pas plongé après le N1".

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    C'est vrai que chaque expérience est unique... Il y a au moins consensus là dessus :)

     

    Pour moi, le N2 a vraiment été un déclic : je l'ai passé en trainant des palmes, ayant un peu le sentiment de "sacrifier" deux semaines de plongée pour ça, mais je souhaitais m'assumer un peu plus et être plus à même de sauver ma peau en cas de guide tout pourri :D

    Finalement, j'ai vraiment adoré ma formation !

     

    Jusqu'alors, je plongeais sans aucun suivi, de vacances en vacances, et cela me convenait très bien... Mais après avoir fait des plongées avec pas mal de jus, j'ai ressenti l'impérieux besoin de franchir une étape technique et d'améliorer mon palmage entre autres choses...

    Avoir un moniteur pour soi qui donne une foultitude de conseils et constater des progrès quasi immédiats, c'est super jouissif !

     

    Avant de passer le niveau, je souhaitais le faire essentiellement pour le PE40 et une meilleure maîtrise... Mais maintenant, j'ai juste envie de faire plein de formations : ni pour une cacarte ni pour des prérogatives, mais juste pour le plaisir d'apprendre.

     

    Edit : d'ailleurs, cette année, je vais m'inscrire dans un club pour la première fois :hehe:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 89
        bonjour à tous,   je sais que nombre d'entre vous vont encore subir les affres du confinement, plus ou moins "allégé", durant quelques semaines, mois .... mais je vous propose de raconter ici, dès que vous le pourrez, vos premières bulles (ou non) de "déconfinés". Nous avons la chance de pouvoir nous remettre à l'eau depuis quelques jours, ici en Polynésie.   Pour ma part, c'est en famille que ça s'est passé. Dès l'annonce de la réouverture réservation fut faite dans not
      • 57
        Salut tout le monde   Je suis passé en combi étanche depuis 10 plongées et j'utilise exclusivement la combi pour la flottabilité   Souvent vers le milieu de plongé, j'ai un sensation bizarre d'air au niveau des pieds qui me dérange un peu (s'est dur a expliquer, j'ai l'impression d'avoir plus de mal a palmer..) Est-ce que sa viens du fait que les bottes de la combi étanche sont pas mal plus grand que ma pointure? J'utilise des chaussons Fourthelement dessous.  
      • 16
        Valais - Appel à témoins après une plongée mortelle à Sion - Le Matin     Encore un décès en suisse  
      • 9
        Bonjour,   a savoir que je viens de passer mon niveau 1 en Lac et me pose sérieusement la question de commencer à acheter mon matos et plus particulierement la partie detendeur qui par les temps qui courent, et bien que dans les clubs le matos devrait etre bien nettoyé desinfecté, je préfere investir la dessus en 1er et pour la stab je verrai ensuite. Vous m'avez compris je voudrais au moins de ce coté assurer un peu plus pour ma santé.   Ma question donc; si mon club dans un
      • 33
        Bonjour à tous, Voici ma problématique: Je suis dans un club, MF1 et nous ne ne disposons en plus de moi même que de 2 niveaux 4 pour encadrer nos plongeurs. Je suis le seul à être DP. Je me suis donc dit: je vais leur faire passer le N5 afin qu'ils puissent officier comme DP lors des  sorties d'explo et ainsi ma présence n'est pas indispensable à chaque fois. Le souci c'est que l'un des deux a eu son N4 avec la FSGT. Il est impossible de lui décerner le N5 selon le MFT car i
    ×
    ×
    • Créer...