Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Conseils pour débuter en recycleur ?


Recommended Posts

Le meilleur conseille qu'on m'ai donner quand j'ai commencé le recycleur c'est d'attendre au moins 50h sur la machine avant de toucher à quoi que ce soit.

ça évite de réinventer l'eau chaude voir de faire une grosse connerie et ça fait sauver quelques sous.

 

A+

Tybo

 

C'est tellement vrai !!!!! Quand j'ai commencé en 2006 j'ai voulu modifier mon RAY en CCR (à l'époque un INSPI ça coutait un bon bras et j'étais pas sur que ça allait me convenir) et il est très vite revenu à la conf. d'origine avec juste une injection manuelle d'O2 en plus.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 231
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

(lmais location BO sur place, çà se trouve ?)

Si tu voyages avec ton matos photo, il faut aussi envisager de louer les blocs O2 et diluant, pour ça que les FRAME ont été inventées sur les machines AP trop dépendantes d'un format exclusif de bouteille y compris sur la forme du robinet.

 

L'intendance du gonflage, je n'y avais pas pensé plus que çà : en quoi çà diffère plus que le remplissage d'une pony en déco à l'O2 dans la structure où l'on plonge ?

Petite question de newbie : c'est quoi un booster ?

Ça diffère pas, mais tu n'as pas d'O2 partout et là où tu en as il faut qu'ils puissent te fournir une pression à minima de 150 bars, un booster sert justement à monter la pression.

 

Enfin, sur le critère "light" (is right ?), à part une autonomie diminuée, est-ce que les "mini' (Meg, Quantum, rEvo, Evolution ...) sont adaptés à une morphologie de type 1,85m/95 kg ou bien ne concernent-ils que les petits gabarits ?

Pour ce que je connais, un EVO ça le fait bien.

 

Il y a aussi le recycleur Mk6 de poséidon entièrement automatisé qui peut aussi être une option.

.

 

Ça c'est une machine plutôt fragile que je ne conseillerai qu'à la location, c'est d'ailleurs un marché en pleine expansion en zone asiatique. Mais chez nous ça n'a pas décollé, sans doute la proximité de 2 poids lourds et une conception différente de la plongée, passer au CCR, c'est vouloir aller vers une autonomie totale en général.

Link to comment
Share on other sites

Moi je suis passé au recycleur il y a 2 ans

Je recherché une machine électronique CE d'occas à moins de 4000 € afin de me laisser un budget pour le reste (je vais y revenir)

 

A l'époque les machines sur le marché étaient l'inspi vision (car dans mon cahier des charges je voulais une déco sur le recycleur), le sentinel, le Revo 3 (trop récent pour avoir de l'occas à ce tarif), le meg (trop cher même de nos jours les occas sont à 5000) et le JJ qui était en voie de sortie.

 

Je suis tombé sur une annonce pour un Sentinel que j'ai pu négocier à 3500 et j'ai foncé.

La première année j'ai investi dans une formation à Marseille avec un formateur qui s'est trouvé être fort compétant sur cette machine 1000 €, et de quoi être autonome (soit un boosteur à un peu plus de 2000 car j'avais déjà l'oxy) et 2 gros bidon de sophno et 2 sondes car celle d'origine commençaient à être limite.

La seconde année j'ai investi sur une révision plus mis à jour (800 € avec le port) + 2 sondes et de la sophno + une formation diluant trimix toujours à Marseille.

 

Maintenant les frais reste très limité (même si ma source d'hélium se tarissant je risque de devoir me tourner vers une solution alternative).

 

Je ne regrette riens dans mes investissements.

Je pense que l'autonomie en gaz (en particulier oxy HP) est indispensable, ça me permet de me pointer n'importe où en toute autonomie et de pouvoir plonger solo.

 

Au bilan il faut prévoir un budget complémentaire d'au moins 4000 € afin d'être bien formé et autonome sur sa machine après c'est que du bonheur.

 

Tout ça c'est si tu veux plonger en autonomie.

Si tu voyage beaucoup mon conseil serait le suivant :

Forme toi sur inspi

N'achète pas de machine

Voyage et loue sur place

Link to comment
Share on other sites

Le voyager? Un nombre d'accidents assez troublant

 

Soit un peu plus précis

Nombre? contexte ?

C'est un MCCR donc une boucle avec une analyse d'O2 et des injecteurs manuels d'oxy et de diluant.

Su ce type de machine les accidents ne peuvent provenir que d'un défaut étanchéité (ce qui ne me semble pas être le cas), d'un défaut sur l'analyse (les sondes et les analyseur sont les mêmes que dans d'autres machines), d'un mauvaise manipulation de l'utilisateur (donc non imputable à la machine).

Il va falloir en finir avec cette légende urbaine.

Link to comment
Share on other sites

d'un mauvaise manipulation de l'utilisateur (donc non imputable à la machine)..

Je ne parle pas du voyager, je n'ai aucune connaissance du sujet, mais de façon générale.

L'automatisme erreur de l'utilisateur donc non imputable à la machine est à mon sens complètement faux ! ou du moins pas totalement vrai.

Prenons quelques exemples :

1. Le gars qui oublie de mettre sa chaux par exemple, quelle boulet ;) Mais en même temps Hollis à prévu cette erreure sur son voyager sport... donc problème de l'utilisateur ou erreur de conception des recycleurs ? Dans ce cas je porterai quand même la faute sur l'utilisateur...

2. pour rester dans la chaux, le plongeur Inspi/Evo qui oublie le petit joins du filtre. A qui la faute ? au plongeur pour son oubli ou à APD pour cette mauvaise conception (ya moyen de faire un design sans ce join mobile) ?

 

Pour faire simple, plus une machine est complexe, plus l’erreur utilisateur est probable. Donc c'est bien un double problème : des machines trop complexes pour des utilisateur pas assez consciencieux.

il y donc deux choses à faire évoluer : au concepteur de nous faire des machines les plus idiot-proof possibles et aux utilisateurs d'essayer d'être le moins idiot possible (mais des fois c'est dur :hehe: )

 

A+

Tybo

Link to comment
Share on other sites

sinon pour voyager avec son recycleur, ce que j'ai fait :

Polynésie, recycleur en sout. Le mini rEvo passe sans problème dans une valise sans ses blocs. J'ai loué les blocs sur place. Des 5L alu, c'était un peu encombrant, mais 10h de plongée sans regonfler, pratique aussi dans les îles.

Martinique, j'ai mis la caisse du recycleur dans une valise, les blocs dans l'autre. Et merci à Kiloas pour la logistique gonflage et chaux et les belles plongées !

Mer Rouge, j'ai gardé mon recycleur en cabine (je ne le sentais pas en sout sur un vol charter...), mes blocs en sout. Location sur place du BO, de la chaux et de l'O2 (un bi 12L à 200b on assuré le gonflage de deux plongeurs sans soucis avec).

 

Moi je suis assez pour avoir sa machine. Si tu voyage c'est pour en profiter à fond et donc il faut de suite être opérationnel. Difficile d'avoir un bon niveau sur une machine si on ne s'entraine pas dessus régulièrement.

 

A+

Tybo

Link to comment
Share on other sites

Il va falloir en finir avec cette légende urbaine.
Un mCCR dont le détendeur O2 est toujours asservi à la profondeur donc un débit qui augmente avec la profondeur ou dit autrement, un débit très (trop?) faible proche de la surface. Un rien dangereux quand même non?

Pour pallier à ça on pourrait mettre une vanne micrométrique mais assurer le réglage en live du débit n'est pas vraiment fait pour le débutant. Imaginons ce qui peut se passer lors d'une remontée où on doit gérer le parachute, du courant, de la houle.

Quant au design de la machine, c'est certainement le plus moche recycleur de la création! Les Italiens sortent généralement de belles choses (Ferrari, Vespa), là, ils ont loupé le coche

Link to comment
Share on other sites

Un mCCR dont le détendeur O2 est toujours asservi à la profondeur donc un débit qui augmente avec la profondeur ou dit autrement, un débit très (trop?) faible proche de la surface. Un rien dangereux quand même non?

Pour pallier à ça on pourrait mettre une vanne micrométrique mais assurer le réglage en live du débit n'est pas vraiment fait pour le débutant. Imaginons ce qui peut se passer lors d'une remontée où on doit gérer le parachute, du courant, de la houle.

Quant au design de la machine, c'est certainement le plus moche recycleur de la création! Les Italiens sortent généralement de belles choses (Ferrari, Vespa), là, ils ont loupé le coche

 

Le Voyageur c'est un vieux machin que l'on essaye de maintenir en vie, y a pas grand monde qui a acheté ça, un genre de machine pour bricoleur éclairé :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Bon pour faire part de mon cheminement personnel, si la lanterne de mon expérience peut éclairer tes pas :

- dès que j'ai commencé à plonger j'ai eu de la curiosité pour ces drôles de machines, j'ai donc essayé de comptrendre comment ça marche en lisant tout ce que je pouvais sur le sujet, forum (avec prudence), bouquins (le PVI ou "petit Vettier Illustré" par exemple), littérature diverse sur le web, modes d'emploi des machines, ... Ca permet déjà de bien comprendre les notions de base (SCR/CCR, m- e- ou h-CCR, PPO2, risques, avantages, techniques...)

- au hasard des rencontres, j'ai pu faire un tour de piscine en Oxygers, une plongée de 1h30 en Meg avec une présentation de 3 heures de la machine (merci Yannig), une plongée de 2 heures en KISS (merci Philippe)

- tout ça m'a fait m'orienter vers un type de machine convenant à mon programme de plongées (souvent peu profond du bord, souvent zone 35/45 sur les épaves et tombants marseillais, parfois profondes mais sans excéder 60/65). Voulant conserver la maîtrise de la machine, le concept KISS donc m-CCR le plus simple possible m'a sérieusement attiré. Mais bon, le prix des machines a fait que c'est resté un doux rêve pendant un moment.

- une généreuse donation pour mes 50 ans (merci maman et merci l'adjudant !) a fait que j'ai été en mesure de concrétiser et donc il fallait choisir la machine. Bien que ne plongeant pas souvent en club, j'ai quand même voulu une machine CE pour ne pas fermer cette porte. En m-CCR ce n'est pas dur, il n'y a que le rEvo3 ! Va donc pour un rEvo. J'ai trouvé finalement un hybride dont je ne me plains pas. Je plonge en général en manuel avec le parachute d'un setpoint réglé à 0,7. On a l'esprit un peu plus tranquille.

Formation avec Tybo, que je recommande chaudement (même si l'eau était glaciale à Sanary en mars !) pour ses qualités de pédago, et son sérieux !!

J'ai appris à apprécier la simplicité et les bonnes idées de conception du rEvo, son entretien des plus simple et sa mise en oeuvre rapide, même si ce n'était pas ma machine idéale à l'origine.

Un seul reproche la plongée recycleur c'est un peu lourd. 30 kg sur le dos, le ou les BO...

 

Je rêve maintenant d'un recycleur "ultra léger". Ca commence à sortir des cartons (Kiss sidekick m-CCR en cours de développement, Triton, Kiss orca LTE). Une config SM S80 ou 10l carbone en diluant/BO, un bloc d'oxy et un recycleur de moins de 10 kg, dorsal ventral ou side... mmm ! que du bonheur !

Link to comment
Share on other sites

1. Le gars qui oublie de mettre sa chaux par exemple, quelle boulet ;) Mais en même temps Hollis à prévu cette erreure sur son voyager sport... donc problème de l'utilisateur ou erreur de conception des recycleurs ? Dans ce cas je porterai quand même la faute sur l'utilisateur...

 

Il suffit d'avoir une machine moderne avec un "temp stick" ou un capteur de CO2 (à venir sur les machines APD, prototype réalisé, je l'ai vue) et d'intégrer un "pre-breath" dans sa checklist de démarrage, problème réglé.

 

2. pour rester dans la chaux, le plongeur Inspi/Evo qui oublie le petit joins du filtre. A qui la faute ? au plongeur pour son oubli ou à APD pour cette mauvaise conception (ya moyen de faire un design sans ce join mobile) ?

 

Le scrubber a été modifié en ce sens par APD pour les machines "spéciales PADI" (la bague et le joint sont solidaires de la cartouche de chaux). Autre méthode: décrite ci-dessus.

Pour faire simple, plus une machine est complexe, plus l’erreur utilisateur est probable. Donc c'est bien un double problème : des machines trop complexes pour des utilisateur pas assez consciencieux.

il y donc deux choses à faire évoluer : au concepteur de nous faire des machines les plus idiot-proof possibles et aux utilisateurs d'essayer d'être le moins idiot possible (mais des fois c'est dur :hehe: )

 

A+

Tybo

 

Salut,

 

Je pense qu'il faut responsabiliser l'utilisateur et ne pas en faire de trop avec l’électronique: trop d’électronique tue l’électronique (et le plongeur) ! Je ne suis pas non plus à sortir un crucifix et de l'eau bénite dès que je ne suis pas face à un mCCR (d'ailleurs je n'aime pas le mCCR, mais c'est un choix personnel).

 

Il y a des machines sur le marché, qui misent sur de "l'idiot proof", tout électronique. Personnellement je n'ai pas ce genre d'usage d'un recycleur. Pour du 0-40m, sans décompression: OK, c'est fait pour ça, on remplace avantageusement un SCR.

 

Amicalement

 

Bertrand

Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

Je pense qu'il faut responsabiliser l'utilisateur et ne pas en faire de trop avec l’électronique: trop d’électronique tue l’électronique (et le plongeur) ! Je ne suis pas non plus à sortir un crucifix et de l'eau bénite dès que je ne suis pas face à un mCCR (d'ailleurs je n'aime pas le mCCR, mais c'est un choix personnel).

 

Il y a des machines sur le marché, qui misent sur de "l'idiot proof", tout électronique. Personnellement je n'ai pas ce genre d'usage d'un recycleur. Pour du 0-40m, sans décompression: OK, c'est fait pour ça, on remplace avantageusement un SCR.

 

Amicalement

 

Bertrand

 

Salut Bertrand,

 

tout à fait d'accord avec toi sur le fait de responsabiliser au max l'utilisateur.

Et le tout électronique, j'y crois pas dans un avenir proche.

Mais dans les deux exemple dont je parlais, je ne propose pas d'électronique :

1. le mécanisme du Hollis est purement mécanique (quand on place le filtre plein, ça repousse un clapet.

2. t'as écrit la solution toi même.

Donc sans compliquer la machine par de l'électronique superflue, on arrive à la rendre un peu plus idiot-proof, pas mal...

 

A mon sens, il faut que les recycleur continuent à se simplifier pour laisser le moins d'erreurs possible à faire à l'utilisateur. Mais faisont lui confience, on arrivera toujours à se fourer le doigt dans l'oeuil jusqu'au coude... c'est humain...

 

A+

Tybo

Link to comment
Share on other sites

Merci à tous pour vos avis. Donc si je résume :

En voyage :

- 1) il y a ceux qui conseillent de louer tout sur place (machines, blocs ...). Si j'ai bien compris : plutôt privilégier une formation sur machines APD car plus facile à trouver en location (toujours valable à l'étranger ?)

- 2) il y a ceux qui conseillent l'achat de la machine et uniquement la location des blocs sur place. Ce qui élargit (un peu ?) l'offre. Peu importe la machine (rEvo, Submatix, autre ...), pourvu qu'elle soit légère et peu encombrante (mini/micros à privilégier). Reste quand même à trouver la bonne structure qui gonfle à l'O2. L'avantage de Submatix reste son réseau HSDC qui offre l'avantage d'une certaine transparence (à défaut d'être pléthorique)

En France :

1) idem, qualif Inspi/Evo fortement recommandée si plongée en structure Fédé (seules machines reconnues en qualif Fédé). Pour les autres structures : quelles sont celles qui louent ?

2) idem aussi, même remarque pour le réseau HSDC.

3) être totalement autonome AVEC gonflage de son propre 02, donc B50 + lyre, booster, contrat gaz etc ... donc un bon bras en plus, sans compter les trucs logistiques et administratifs divers (stockage, déclaration assurance habitation etc ...). Franchement, là, je me sens pas prêt ...

 

Dans tous les cas, trouver une structure qui accepte des plongées en recycleur, et c'est pas forcément gagné (et là l'autonomie totale hors structure permet de s'affranchir de ce point dur)

 

J'ai bien résumé ou pas ?

Link to comment
Share on other sites

En France :

1) idem, qualif Inspi/Evo fortement recommandée si plongée en structure Fédé (seules machines reconnues en qualif Fédé). Pour les autres structures : quelles sont celles qui louent ?

ce sont les seules machines ayant un cursus FFESSM mais rien n'empêche de plonger en structure avec une autre machine en ayant suivi un autre cursus (FSGT, TDI, CMAS,...)

 

Ce qui compte en structure c'est de respecter le CDS :

Paragraphe 3

 

Usage des recycleurs

 

Art. A. 322-94. – Lorsque la plongée est réalisée avec des recycleurs, ceux-ci font l'objet d'une certification selon les normes en vigueur.

 

Après avoir suivi une formation qualifiante adaptée au recycleur considéré de la Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-marins, de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail, de l’Union nationale des Centres sportifs de Plein Air, de l’Association Nationale des Moniteurs de Plongée ou du Syndicat National des Moniteurs de Plongée ou reconnue par le fabricant du recycleur, l’utilisateur d’un recycleur peut accéder aux prérogatives définies par la présente section s’il justifie des aptitudes correspondant à l’espace d’évolution et aux mélanges gazeux utilisés.

 

Lors d’une plongée avec un recycleur organisée au-delà de 6 mètres, les plongeurs doivent avoir accès à un système respiratoire de secours en circuit ouvert délivrant un ou plusieurs mélanges respirables autorisant le retour en surface.

 

En milieu naturel, lorsque la personne encadrant la palanquée utilise un recycleur, le système respiratoire de secours doit être indépendant du recycleur.

 

Link to comment
Share on other sites

Dans tous les cas, trouver une structure qui accepte des plongées en recycleur, et c'est pas forcément gagné (et là l'autonomie totale hors structure permet de s'affranchir de ce point dur)
Je ne suis pas persuadé que ça soit si dur que ça. Un client reste un client et il est toujours malvenu de le refuser. Mais il vaut mieux s'en assurer avant.

Par contre, ce n'est pas parce que la structure t'accepte qu'elle aura forcément la logistique associée (gonflage oxy par exemple). C'est surtout à ce genre de problème que je me suis trouvé confronté. Si tu pars pour un weekend, tu peux toujours arriver gonflé à bloc. Sinon, il faut trouver une autre solution (centre de gonflage dans le secteur,... ou changer de structure).

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 7
      Bonjour à tous,   J’ai malheureusement égaré la purge basse sur ma stab « Spiro Prestige » d’Aqua Lung, que j’utilise depuis le milieu des années 90, de mémoire. En cherchant à la remplacer car je suis attaché à ce gilet, je n’ai rien trouvé qui semblait convenir. Voici quelques photos de ma stab, du trou de la purge basse, ainsi que des clichés de la purge haute, qui était similaire à celle égarée.   Avez-vous une idée d’où je pourrais me procurer une pièce de subs
    • 59
      Bien entendus c'est un plus et je ne vais pas en énuméré tous les avantages qui sont connus Il en existe plusieurs types dont certains sont des inventions françoises et on peu s'en réjouir Pour ma part dans ma vie pro comme dans la vie de tous les jours je n'ai jamais eu de blocages sur les avancées techniques en tous genres, je dirai même que dans certains domaines j'ai été un précurseur Ce qu'il faut savoir: si vous vous lancez dans la grande aventure du recycleur il vous faudra bien su
    • 14
      Bonjour,   En faisant le point sur mes assurances je me suis rendu compte que mon assurance emprunteur n'inclut pas les accidents au-delà des 20 mètres. Mais l'inclure dans l'assurance fait grimper le coût de façon exponentielle.   Une connaissance m'a parlé de la solution de prendre une licence.   Je suis apnéiste pas chasseur, et je ne pratique plus la plongée en club seulement entre amis, auriez-vous des conseils à ce sujet et des infos et solutions pour se proté
    • 12
      Bonjour,   Je m'appelle Hugo Bourguignon, je suis en école de Design à Rubika ISD Valenciennes. Je me permets de vous contacter car moi et mon groupe travaillons actuellement sur la plongée en apnée et votre expériences pourrait nous être très intéressante. Nous avons tous un background de plongée et sommes particulièrement intéressées par vos experiences !   L'objectif est d'approcher le sujet de la sécurité ou de proposer une manière de démocratiser la discipline auprès de
    • 12
      Bonjour la Cie   Je ne sais pas si en France les prix des cartouches SECURUS ont ''explosés',  mais ici en Suisse oui. 😕   Question: quelles sont 'vos' filons pour en trouver a des prix raisonnables ?   Pour être précis, je parle de la cartouche de filtration KB060036-410 pour un V15.1   Merci d'avance
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.