Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Conseils pour débuter en recycleur ?


Recommended Posts

Ben parce que j'ai lu qu'en cas de PpO2 élevée, il n'y avait pas de symptômes précurseurs (mal de tête, essoufflement ...) et que l'inconscience pouvait arriver brutalement ...

Je parle bien d'hyperCAPNIE (trop de CO2) pas de l'hyperOXIE (trop d'O2). Parce que dans ce deuxième cas effectivement, le corps humain n'ayant pas de capteurs fiables, on ne peut pas se passer de cellules électroniques.

 

Tiens il me dis quelque chose ce Catalina, ce ne serais pas celui qui est en face de l'aéroport de Faaa ?

 

A+

Tybo

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 231
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Je pensais en structure, donc en général en cohabitant avec plein d'autres plongeurs autour dans le bateau en supposant qu'il reste encore de la place pour poser tout l'attirail, stresser quand il faut faire plusieurs AR au bateau quand on n'attend plus que toi et que les autres ont déjà embarqué en une fois ... ce genre de choses quoi ... A l'immersion, oui c'est vrai, on peut partir après tout le monde si le bateau est au mouillage, maintenant si on nous fait partir en pleine eau au "top DP" pour pas louper le site, là je le sentirais pas ... (mais là je sors du cadre de mes plongées recycleur, donc finalement pas de pb)

 

Moi je plonge en structure très souvent avec mon recycleur.

Ma config BO est généralement de 1 S80 (ou 1 S80 et 1 7l pour des plongées au delà de 50 mais c'est rare en structure).

Je ne fait qu'un voyage pour charger mon matos sur le bateau (recycleur sur le dos BO dans une main palmes dans l'autre).

Il m'arrive de plonger en semi rigide pas de problème.

Pour pouvoir ploufer sous ordre du DP il faut juste avoir prévu son coup et avoir préparer sa machine à l'avance et panser à la maintenir éveillée (ça c'est pour le sentinel), je mets le recycleur sur le dos et je sotte avec mon ou mes BO à la main.

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous,

 

Je n'y connais rien en recycleur et je n'ai pas forcément l'intention de m'y mettre (hormis une initiation, pourquoi pas...).

Mais je trouve ce sujet très intéressant, car il me (nous) permet d'apprendre plein de choses.

 

Je pensais en structure, donc en général en cohabitant avec plein d'autres plongeurs autour dans le bateau en supposant qu'il reste encore de la place pour poser tout l'attirail, stresser quand il faut faire plusieurs AR au bateau quand on n'attend plus que toi et que les autres ont déjà embarqué en une fois ... ce genre de choses quoi ... A l'immersion, oui c'est vrai, on peut partir après tout le monde si le bateau est au mouillage, maintenant si on nous fait partir en pleine eau au "top DP" pour pas louper le site, là je le sentirais pas ... (mais là je sors du cadre de mes plongées recycleur, donc finalement pas de pb)

 

Pour avoir croisé FV et ses élèves sur un bateau en Espagne, j'ai constaté qu'ils arrivaient au port largement avant nous. Le patron leur avait gardé un endroit bien précis sur le pont pour qu'ils aient suffisamment de place.

Alors que nous nous équipions en cours de route, ils étaient déjà assis, tout équipés, dès le départ du port. Ils étaient les premiers à l'eau alors que nous, c'était encore le joyeux bordel sur le pont (hé t'as pas vu mes palmes ? Pousse-toi, c'est mon bloc, ça !).

Ils étaient les derniers sortis de l'eau, et restaient assis, tout équipés, jusqu'au retour au port. Ils attendaient qu'on ait déchargé tout notre bordel (Hé, mais j'ai encore paumé mes palmes !) avant de se déséquiper.

 

Tout ça pour dire que la cohabitation s'est super bien passée, mais à 2 conditions :

- Arriver avant et partir après tout le monde

- Etre très organisé

 

Voilà, de mon point de vue d'observateur, j'espère humblement t'avoir apporté un élément de réponse ;)

Link to comment
Share on other sites

Dans mes clubs, je prépare ma machine avant de partir de la maison. Mais quand je plonge en structure pro (en général pendant les vacances), j'arrive en même temps que tout le monde et je prépare ma machine pendant que les autres récupèrent et gréent leur matos. Ca ne pose aucun problème.

Link to comment
Share on other sites

Dans mes clubs, je prépare ma machine avant de partir de la maison. Mais quand je plonge en structure pro (en général pendant les vacances), j'arrive en même temps que tout le monde et je prépare ma machine pendant que les autres récupèrent et gréent leur matos. Ca ne pose aucun problème.

 

+1, la machine est montée, calibrée et le check est fait avant d'arriver (ça prend 10 mn et ça se peut se faire la veille). Ne reste que le check pré-plongée qui est assez rapide. Comme le plongeur recycleur est sérieux et concentré, il fait ça pendant que les autres s'envoient des vannes et se marchent sur les palmes !

Link to comment
Share on other sites

Je parle bien d'hyperCAPNIE (trop de CO2) pas de l'hyperOXIE (trop d'O2). Parce que dans ce deuxième cas effectivement, le corps humain n'ayant pas de capteurs fiables, on ne peut pas se passer de cellules électroniques.

Oui, j'ai bien compris, je lisais juste sur la doc de l'Inspi Vision p.37, je cite "Attention : Il est fréquent que des signes annonciateurs d'intoxication au CO2 ne soient pas détectées à temps à cause des pressions d'oxygène respirées supérieures à 0,21 bar. On sait que respirer du CO2 dans un mélange contenant 1.0 ou 1.3 ne provoque pratiquement aucune alerte physiologique perceptible par le plongeur avant que l'escalade soudaine n'entraîne tremblements et inconscience ! " Et ils en remettent une couche à la page suivante en citant des tests montrant que seulement 3 cas sur 18 présentaient des détresses respiratoires en respirant de l'O2 à 1.0 bar et en réinhalant le CO2 respiré, les 15 autres souffrant de symptômes nerveux aigus avec tremblements, perte de coordination et inconscience (irratrappable quand on en est là non ?)

 

Concernant la brutalité d'apparition des symptômes j'ai eu exactement le discours inverse de la part de mon instructeur.

Même discours de Tybo : il faut savoir écouter son organisme.

Bon ben si 2 instructeurs me disent qu'il y a quand même des signes annonciateurs, je vais être tenté de les croire ;)

C'est parachute, ceintures et bretelles dans la doc de l'Inspi ?

 

Tiens il me dis quelque chose ce Catalina, ce ne serais pas celui qui est en face de l'aéroport de Faaa ?

Absolument ! :bravo: (profondeur = 15m)

Avec 3 kgs de lest, il paraît que j'étais trop lourd ... je pense que le BO était une S40 (difficile à voir sur le snapshot GoPro, et j'avoue avoir été trop préoccupé pour m'en soucier)

 

Concernant tes doutes sur le diluant BO ca fait longtemps que je ne prends plus la tête avec autant de planification.

Ce recycleur est adapté pour ce type de configuration et ca passe très bien sur des plongées a 30m avec une S40.

Pour prendre un cas concret ... Alors tu penses bien que sur un profil a 30m max, en no deco ca le fait largement ...

Oui, c'est sûr que si on plonge à PpO2 constante de 1.3, la déco n'a plus rien à voir ... DDPlan donne, pour une plongée carrée (30m, 40 mn), 5mn de palier à l'O2 à 4,5m en remontant en BO à l'air.

Dans son guide de la plongée Tek, François Brun préconise de tabler sur du 30 l/mn quand on passe sur BO et cite p.174 sur un pb réel qu'il lui a fallu un 10l pour passer de 30 à 6m avant la déco à l'O2

Enfin, je suppose que je verrai tout çà en formation :);)

 

Pour pouvoir ploufer sous ordre du DP il faut juste avoir prévu son coup et avoir préparé sa machine à l'avance et penser à la maintenir éveillée (ça c'est pour le sentinel), je mets le recycleur sur le dos et je saute avec mon ou mes BO à la main.

L'habitude aidant, çà doit être effectivement plus facile ...

Même pas débutant, j'aurais trop peur de louper qqchse dans la procédure :nerveux:

 

Pour l'instant, je trouve le recycleur merveilleux, mais en même temps avec une grosse appréhension devant l'inconnu ... quand on fait un baptême, on n'a pas conscience de tout çà, c'est quand on commence à s'y intéresser sérieusement qu'on se pose plein de questions ...

Je me dis qu'avec une bonne formation et une bonne pratique derrière, je finirai par prendre confiance ;), c'est comme tout ...

D'ailleurs à propos de formation, un stage d'une semaine comme on en voit partout suffit-il pour acquérir les bases ? J'imagine que l'idéal est de se programmer une à 2 semaines derrière dans la même structure pour profiter directement des acquis de la formation (avec location de la machine sur place) ... avant de casser définitivement le petit cochonnet :hehe:

Link to comment
Share on other sites

Oui, j'ai bien compris, je lisais juste sur la doc de l'Inspi Vision p.37, je cite "Attention : Il est fréquent que des signes annonciateurs d'intoxication au CO2 ne soient pas détectées à temps à cause des pressions d'oxygène respirées supérieures à 0,21 bar. On sait que respirer du CO2 dans un mélange contenant 1.0 ou 1.3 ne provoque pratiquement aucune alerte physiologique perceptible par le plongeur avant que l'escalade soudaine n'entraîne tremblements et inconscience ! " Et ils en remettent une couche à la page suivante en citant des tests montrant que seulement 3 cas sur 18 présentaient des détresses respiratoires en respirant de l'O2 à 1.0 bar et en ré-inhalant le CO2 respiré, les 15 autres souffrant de symptômes nerveux aigus avec tremblements, perte de coordination et inconscience (irratrappable quand on en est là non ?)

 

 

Bon ben si 2 instructeurs me disent qu'il y a quand même des signes annonciateurs, je vais être tenté de les croire

C'est parachute, ceintures et bretelles dans la doc de l'Inspi ?

Ok j'avais un doute si on parlais bien de la même chose.

C'est sur que APD se blinde, en tant que vendeurs de matos, ils ont pas le choix.

Que le seuil de détection de l’hypercapnie soit repoussé par l'hyperoxie, c'est bien possible aussi.

Que des plongeurs ait directement des symptômes irrattrapables, je l'ai entendu aussi... du coup j'ai fais des test (pas toujours volontaires) :

 

D'abord j'ai questionné un copain qui à un sacré paquet d'heures sur Inspi, ça a bien du lui arriver... et ce fut le cas. Il a sentit venir le truc, mais comme il est un peu têtu, il est resté au fond et sur la boucle en faisant quelques rinçage, jusqu'à décider finalement de remonter, toujours sur la boucle, il a fini pas très frais en surface...

 

Ensuite je suis passé à la phase de test en surface : recycleur à l'O2 pur, pas de chaux et on respire dessus... il m'a fallu attendre 3 minutes pour ressentir les premiers symptômes, vague sensation de mal être, puis à partir de 4-5 minutes une nette accélération du pouls et de la respiration. J'ai arrêté le test à 7minutes 30 avec le cœur qui tapait très fort dans la poitrine, comme pendant une bonne séance de fractionné. Mais aucun soucis pour manipuler le DSV et j'ai réussi à tenir une apnée expi de 10 seconde.

 

Et pour finir le test en mer (mais bon la c’était pas volontaire !!!). Descente dans le bleu sur 70m, je parachute l'ancre et déjà là je sens que la respiration est un peu lourde et que le coeur est un peu rapide mais je met ça sur le compte de la descente à la palme et des quelques efforts que j'ai fait sur le mouillage au fond. J'attaque les photos et là je me rends compte que je ne récupère pas, la ventilation reste lourde, mais supportable. On décolle du fond au RunTime prévu par les OC que j'accompagne. Et en fait c'est pendant la remontée que ça à été dur. J'étais conscient de ce qui se passais, j'avais dégainé le détendeur du BO... j'ai géré la remontée sur la boucle jusqu'à la surface (en fait les symptômes ont disparus durant la déco à l'O2 avec la faible profondeur, aucun effort et une respiration lente et profonde).

 

Dans les trois cas, ya des signes avant coureurs, il suffit de les écouter.

C'est mon expérience perso, certainement pas une rêgle absolue !

 

A+

Tybo

Link to comment
Share on other sites

5) quelqu'un pourrait-il me donner un lien vers la doc du Quantum ? (pas en allemand si possible ...) Pas trouvé sur le net ...

 

Merci d'avance :top:

 

J'ai çà, transmis par Jeff André. Me version est probablement déjà obsolète, et il faut bien avouer qu'elle n'est pas très mature...

Si tu veux des renseignements sur ces machines, il est probablement le mieux à même de te renseigner, et il disposera j'espère d'une version mise à jour de cette doc

 

Le miniquantum m'attirait beaucoup, au coude à coude avec le pathfinder. Ca m'a conduit chez un instructeur submatix, et à un baptême sur le quantum... Et finalement, je n'ai pas resenti le besoin d'une machine plus légère. Pourtant je suis tout sauf barraqué, et j'ai des antécédents de lumbago qui me poussent à faire gaffe à ce que je porte!

Link to comment
Share on other sites

Dans son guide de la plongée Tek, François Brun préconise de tabler sur du 30 l/mn quand on passe sur BO et cite p.174 sur un pb réel qu'il lui a fallu un 10l pour passer de 30 à 6m avant la déco à l'O2

Enfin, je suppose que je verrai tout çà en formation :);)

 

J'ai un souvenir passionant de ce petit bout de formation, pas vrai Tybo ?

10 mn à palmer comme un malade sur le BO... pfff tortionnaire !!

 

Ensuite je suis passé à la phase de test en surface : recycleur à l'O2 pur, pas de chaux et on respire dessus... il m'a fallu attendre 3 minutes pour ressentir les premiers symptômes, vague sensation de mal être, puis à partir de 4-5 minutes une nette accélération du pouls et de la respiration.

 

Comme quoi les 5mn de "chauffage" de la chaux peuvent être bien utiles ! Même si il n'y a pas vraiment besoin de démarrer la chaux !

Link to comment
Share on other sites

...

- Arriver avant et partir après tout le monde

- Etre très organisé

Oui Txum, pour avoir plongé en CO dans la même structure que là où avait lieu la formation recycleur, départ bateau à 9h30, j'arrivais vers 9h15, et le (seul) stagiaire recycleur en formation était déjà là, en train de monter sa machine (fournie évidemment sur place). Idem l'après-midi et au retour bateau, pendant qu'on se douche sur place juste avant de repartir, il était en train de démonter et de bien nettoyer sa machine avant de la stocker dans le local pour la reprendre le lendemain matin.

 

@pmk et lezours : c'est sûr que quand on a sa propre machine, on peut évidemment faire le maximum de choses chez soi

 

Dans les trois cas, ya des signes avant coureurs, il suffit de les écouter.

C'est mon expérience perso, certainement pas une rêgle absolue !

Merci Tybo pour tes retours d'expérience étayés :)

Donc tests à prévoir en surface en formation pour apprendre à détecter les signes avant-coureurs ;)

Link to comment
Share on other sites

@pmk et lezours : c'est sûr que quand on a sa propre machine, on peut évidemment faire le maximum de choses chez soi
Tu as mal lu. Je ne prépare pas systématiquent la machine chez moi.

Et au pire c'est 10 à15 minutes...

Link to comment
Share on other sites

Sur un rEvo chaque élément est facile d'accès, pas de "tête" monobloc. Du coup en cas de retour usine, il suffit d'envoyer l'élément défaillant, ce qui permet généralement de plonger avec le reste de la machine, en mCCR par exemple si c'est une panne sur le circuit de controle électronique.

 

Tu viens de mettre le doigts sur le vrai très gros point fort du rEvo, on peut renvoyer (une partie de) l'électronique en SAV et pouvoir toujours se servir de la machine.

Bon sinon AP préconise 2 ans mais leur propre patron m'a dit que tant que ça marche, faut rien faire et surveiller (les étanchéité, les soupapes, les connections électriques...). Dans les voitures non plus ils révisent pas l'électronique :D.

Link to comment
Share on other sites

Moi je plonge en structure très souvent avec mon recycleur.

.

 

Ba oui, faut juste être un peu plus organisé que les OC....Le temps qu'ils prennent leur bloc, monte leur stab et détendeur, moi j'ai pris la meilleure place (celle en face de la mise à l'eau) :D.

Que le seuil de détection de l’hypercapnie soit repoussé par l'hyperoxie, c'est bien possible aussi.

Que des plongeurs ait directement des symptômes irrattrapables, je l'ai entendu aussi... du coup j'ai fais des test (pas toujours volontaires) :

Moi aussi...

 

D'abord j'ai questionné un copain qui à un sacré paquet d'heures sur Inspi, ça a bien du lui arriver... et ce fut le cas. Il a sentit venir le truc, mais comme il est un peu têtu, il est resté au fond et sur la boucle en faisant quelques rinçage, jusqu'à décider finalement de remonter, toujours sur la boucle, il a fini pas très frais en surface...

 

C'est pas moi....Moi ce que je peux dire c'est que j'ai fait exprès de dépasser non seulement la durée de la chaux (plus du double en fait) mais j'ai aussi dépassé l'alarme du TEMPSTICK (la 2°). En faible profondeur on sent très bien qu'on ne peut pas fournir un gros effort et on a bien une sensation de respirer un gaz (trop) chaud. Le but était de voir si des flusch O2 réguliers permettaient de rester sur la machine et j'ai tenu plus d'une demi-heure comme ça (dans 5M de profondeur je précise).

 

Ensuite je suis passé à la phase de test en surface : recycleur à l'O2 pur, pas de chaux et on respire dessus... il m'a fallu attendre 3 minutes pour ressentir les premiers symptômes, vague sensation de mal être, puis à partir de 4-5 minutes une nette accélération du pouls et de la respiration. J'ai arrêté le test à 7minutes 30 avec le cœur qui tapait très fort dans la poitrine, comme pendant une bonne séance de fractionné. Mais aucun soucis pour manipuler le DSV et j'ai réussi à tenir une apnée expi de 10 seconde.

 

 

 

Dans les trois cas, ya des signes avant coureurs, il suffit de les écouter.

C'est mon expérience perso, certainement pas une rêgle absolue !

 

A+

Tybo

 

Les écouter et en tenir compte car je peux aussi rapporter le cas d'un ami qui, pour des raisons qui lui appartiennent, à laisser monter le taux de CO2 en faible profondeur (10/15M). Quand il est passé sur BO air, c'était trop tard et ce fut encore pire. Il n'a du son salut (il était sous plafond) qu'au fait qu'il est repassé sur recycleur et a injecté le maximum d'O2 avec flusch régulier (on avait fait le même entrainement précédent). De ce qu'on a compris, l'O2 masque bien l'hypercapnie mais on a quand même des symptômes bien significatifs si on accepte de les écouter. Et on sera pas forcément sauvé par un passage BO à cause de la chute de PPO2, c'est pour ça qu'on se retrouve en essoufflement à ce moment là. Le secours passe donc par une bonne connaissance du début d’essoufflement en CCR pour ne surtout pas aller trop loin.

Pour revenir au sujet, mon avis c'est que le TEMPSTICK ou RMS c'est jusqu'à preuve du contraire nettement supérieur au capteur de CO2. Si je laisse ma machine aller jusqu'aux 2 derniers crans (ce qui dépasse déjà la durée préconisée par le constructeur) ya aucun symptômes ce moment là (en vraie profonde peut-être mais là je mets une nouvelle chaux, j'arrive donc pas aux 2 derniers crans ou en tout cas pas longtemps).

Link to comment
Share on other sites

... J'étais conscient de ce qui se passais, j'avais dégainé le détendeur du BO...

 

Au fait quid des BOV sur les différentes machines ? Je n'en vois pas même en option chez les fabricants (en tout cas ni sur rEvo ni sur Inspi/Evo). J'entends parler du Golem Gear. On perd la certif CE si on installe une BOV non prévue à l'origine ?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 11
      Bonjour, je viens récemment d’acheter une mini bouteille SMACO de 1l, n’ayant que mon niveau 1 (qui commence à dater en plus) , je me demandais si il y avait des précautions particulières à prendre. Je ne sais pas si la bouteille est bridé à une certaine profondeur (je crois que c’est le cas pour les mini bouteilles oxsea qui ne peuvent pas descendre en dessous de 4m), mais de toute façon je ne compte pas descendre en dessous de 4 mètres avec celle-ci tant que je ne m’y connais pas mieux, ma que
    • 5
      Bonjour, Ce matin, mon Bonex Reference RS m'a planté à 8/900m de l'entrée de St Georges. Après des tests croisés avec un autre scoot, le problème vient de la batterie. Elle date de 2016. Du coup, je cherche à en faire refaire une, éventuellement "upgradée" (indicateur de charge, connexion BT, performances,...) par rapport à l'originale. Avez-vous des adresses à m'indiquer ?
    • 14
      Bonjour,   On m’a récemment offert un ordi et sonde (garmin mk3i) et je souhaite donc acquérir un pack détendeur afin d’en profiter pleinement lors des vacances. Je suis niveau 2, je plonge chaque année en eaux chaudes. La question que je me pose est la suivante : prendre un aqualung legend et tout miser sur sa sécurité et son confort ? Ou prendre plus léger pour le transport lors des voyages ?  si plus léger : lequel ?   merci d’avance pour vos avis !
    • 7
      Bonjour à tous,   J’ai malheureusement égaré la purge basse sur ma stab « Spiro Prestige » d’Aqua Lung, que j’utilise depuis le milieu des années 90, de mémoire. En cherchant à la remplacer car je suis attaché à ce gilet, je n’ai rien trouvé qui semblait convenir. Voici quelques photos de ma stab, du trou de la purge basse, ainsi que des clichés de la purge haute, qui était similaire à celle égarée.   Avez-vous une idée d’où je pourrais me procurer une pièce de subs
    • 59
      Bien entendus c'est un plus et je ne vais pas en énuméré tous les avantages qui sont connus Il en existe plusieurs types dont certains sont des inventions françoises et on peu s'en réjouir Pour ma part dans ma vie pro comme dans la vie de tous les jours je n'ai jamais eu de blocages sur les avancées techniques en tous genres, je dirai même que dans certains domaines j'ai été un précurseur Ce qu'il faut savoir: si vous vous lancez dans la grande aventure du recycleur il vous faudra bien su
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.