Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Ou se procurer une bouteille d'oxygène médicale quand on est pas médecin ni président


kevincapavion
 Share

    Recommended Posts

    • Replies 51
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Je profite pour un petit rappel : pas de ventilation=/= pas de pouls. Trop de gens attaque un massage pour rien, les conséquences peuvent être dramatiques (y en a encore eu cet été)

    C'est plus ce qui est enseigné en secourisme.

    Pour différents besoin, je me recycle à la fois PSE1 et SST (même programme que le niveau de base secourisme civil).

    En PSE1, on t'apprends à prendre le pouls, tu es censé savoir le prendre correctement. Donc tu peux prendre la décision de ne pas faire de massage cardiaque.

    Si tu n'est que simple secouriste, on ne t'enseigne plus la prise du pouls. En cas de détresse ventilatoire, on attaque aussi le massage cardiaque.

    La raison invoquée est que le pouls n'est pas toujours facile à détecter et que les secouristes hésitaient à faire des massages cardiaques. Dans le doute, trop de gens hésitaient à entamer un massage cardiaque alors que dans une très large majorité des cas la détresse ventilatoire est accompagnée d'une détresse circulatoire. De plus, un massage cardiaque fait sur une victime qui ne le nécessite pas n'aurait pas des conséquences si grave qu'on le pensait il n'y a pas si longtemps.

    En résumé, dans le doute, il vaudrait mieux faire un massage cardiaque pour rien que ne rien faire.

    Personnellement, n'étant pas médecin, instructeur ou moniteur de secourisme, j'applique ce qu'on m'enseigne. Dans le doute, j'attaquerait la RCP !

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est plus ce qui est enseigné en secourisme.

    Pour différents besoin, je me recycle à la fois PSE1 et SST (même programme que le niveau de base secourisme civil).

    En PSE1, on t'apprends à prendre le pouls, tu es censé savoir le prendre correctement. Donc tu peux prendre la décision de ne pas faire de massage cardiaque.

    Si tu n'est que simple secouriste, on ne t'enseigne plus la prise du pouls. En cas de détresse ventilatoire, on attaque aussi le massage cardiaque.

    La raison invoquée est que le pouls n'est pas toujours facile à détecter et que les secouristes hésitaient à faire des massages cardiaques. Dans le doute, trop de gens hésitaient à entamer un massage cardiaque alors que dans une très large majorité des cas la détresse ventilatoire est accompagnée d'une détresse circulatoire. De plus, un massage cardiaque fait sur une victime qui ne le nécessite pas n'aurait pas des conséquences si grave qu'on le pensait il n'y a pas si longtemps.

    En résumé, dans le doute, il vaudrait mieux faire un massage cardiaque pour rien que ne rien faire.

    Personnellement, n'étant pas médecin, instructeur ou moniteur de secourisme, j'applique ce qu'on m'enseigne. Dans le doute, j'attaquerait la RCP !

     

    C'est très discuté, y'a aussi des pertes suite a des perforations pulmonaires, pneumothorax et parfois plus grave suite a un massage un peu trop costaud (l'adrénaline) et parfois non justifié. L'idéal, quand on ne sait pas, est selon moi dé mettre rapidement le DSA qui lui prendra le pouls.

    C'est enfin bon comme dans tout les domaines médico y'a différentes théories, le mieux étant d'être fidèle a celle qu'on maîtrise le mieux ;)

     

    Nics pour l'histoire des 2h c'est ce qu'on m'a dit dans mon club, je n'ai pas plus de sources et c'est pour cela que j'ai mis un "?" A la fin de ma phrase. Je demanderais plus d’infos la prochaine fois ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Non le texte dit

     

    Oxygène en quantité suffisante

     

    Ensuite libre à toi de mettre les moyens (obligation de moyen)

     

    Donc partant de là quel est la quantité don j'ai besoin pour être efficace?

     

    Pour Brest par exemple

     

    On sais que nous sommes à 30 minutes max de différents ports et qu'en cas de gros pépins nous avons soit la sécurité civile soit la marine prête à intervenir sur zone dans ce laps de temps à l'aide de moyens lourds.

     

    On se garde une marge de sécurité 15 minutes

     

    Une palanqué est constituées au minimum de 2 plongeurs (donc Oxy en quantité suffisante pour 2 plongeurs)

     

    Donc

     

    15l/minute X 2 X 90 = 2700L mini 13.5L

     

    Soit un bloc de 15L sur le bateau pour être tranquille on à largement la place :)

     

    Nous avons un contrat sur 5 ans et ne payons que la recharge en cas d'utilisation

     

    Sinon en passant par une pharmacie ce doit être possible

    Bonjour,

     

    Je rebondis sur ce post pour une question bête :

    Effectivement cela semble logique de prévoir une réserve d'oxygène pour alimenter 2 plongeurs d'une palanquée.

    Mais techniquement, comment qu'on fait pour alimenter 2 personnes à partir d'une seule bouteille d'oxy ?

     

    Si quelqu'un a un conseil ou une solution ?

    Les "T" pour séparer en 2 le tube de sortie ne se vend pas à priori, et de plus le réglage du débit continu (à 15l/min par exemple) ne serait plus vrai pour le plongeur car divisé en 2 ...

    Double débit-litre ? nous n'en avons pas trouvé ...

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est très discuté, y'a aussi des pertes suite a des perforations pulmonaires, pneumothorax et parfois plus grave suite a un massage un peu trop costaud (l'adrénaline) et parfois non justifié. L'idéal, quand on ne sait pas, est selon moi dé mettre rapidement le DSA qui lui prendra le pouls.

    C'est enfin bon comme dans tout les domaines médico y'a différentes théories, le mieux étant d'être fidèle a celle qu'on maîtrise le mieux ;)

     

    Nics pour l'histoire des 2h c'est ce qu'on m'a dit dans mon club, je n'ai pas plus de sources et c'est pour cela que j'ai mis un "?" A la fin de ma phrase. Je demanderais plus d’infos la prochaine fois ;)

     

     

    re,

     

     

    là, dans la discussion, tu rajoutes le DSA.

    personne n'en a parlé avant (donc, c'est sous entendu qu'il n'y en a pas, sinon, pourquoi se priver de le mettre ??)

     

    Pareil que notre ami corse : dans le doute, enlever le doute : j'attaque la RCP.

    Entre avoir des cotes cassées mais vivre ou avoir un corps d'un décédé intact, j'ai fait mon choix. (je ne suis que PSE1 et encore recyclé en début d'année)

     

    Il ne faut surtout pas oublier que, passé 3 minutes sans oxygenation, le cerveau a des dégats irrémédiables

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour,

     

    Je rebondis sur ce post pour une question bête :

    Effectivement cela semble logique de prévoir une réserve d'oxygène pour alimenter 2 plongeurs d'une palanquée.

    Mais techniquement, comment qu'on fait pour alimenter 2 personnes à partir d'une seule bouteille d'oxy ?

     

    Si quelqu'un a un conseil ou une solution ?

    Les "T" pour séparer en 2 le tube de sortie ne se vend pas à priori, et de plus le réglage du débit continu (à 15l/min par exemple) ne serait plus vrai pour le plongeur car divisé en 2 ...

    Double débit-litre ? nous n'en avons pas trouvé ...

     

     

    et pour une palanquée de 3, tu ferais comment ? :devil:

    Link to comment
    Share on other sites

    et pour une palanquée de 3, tu ferais comment ? :devil:

     

    niark niark :) J'appelle un plombier qui me feras une dérivation ?!

     

    Je faisais cette remarque car on voit ou entend souvent qu'il est prudent de prévoir un volume d'oxy pour traiter une palanquée (avec 2 plongeurs... ou plus !), mais il est bien difficile de trouver une solution technique pour le faire avec une seule bouteille d'oxy ?

    Et dans notre structure, nous n'avons toujours pas trouvé de solution ...

    Link to comment
    Share on other sites

    niark niark :) J'appelle un plombier qui me feras une dérivation ?!

     

    Je faisais cette remarque car on voit ou entend souvent qu'il est prudent de prévoir un volume d'oxy pour traiter une palanquée (avec 2 plongeurs... ou plus !), mais il est bien difficile de trouver une solution technique pour le faire avec une seule bouteille d'oxy ?

    Et dans notre structure, nous n'avons toujours pas trouvé de solution ...

     

    he bien, tu rajoutes une seconde bouteille d'oxy ou un détendeur comme celui dont j'ai donné le lien au dessus que tu places sur un bloc de plongée qui contient de l'oxy.

     

    voilà, c'est trouvé la solution :devil:

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour Nicolus,

    Sur ton moteur de recherche Internet, tu frappes sur ton clavier "FIRN" puis la référence 532024 (détendeur débilitre 2 sorties), ensuite la référence 532020 (débilitre à prise 3 broches). C'est ce que j'ai (:-)

     

    Tiens, voilà un peu de lecture !!! voir le fichier pdf

    Bien cordialement

    Jacquet_Subaqua_2008c[2] Copy.pdf

    Link to comment
    Share on other sites

    re,

     

     

    là, dans la discussion, tu rajoutes le DSA.

    personne n'en a parlé avant (donc, c'est sous entendu qu'il n'y en a pas, sinon, pourquoi se priver de le mettre ??)

     

    Pareil que notre ami corse : dans le doute, enlever le doute : j'attaque la RCP.

    Entre avoir des cotes cassées mais vivre ou avoir un corps d'un décédé intact, j'ai fait mon choix. (je ne suis que PSE1 et encore recyclé en début d'année)

     

    Il ne faut surtout pas oublier que, passé 3 minutes sans oxygenation, le cerveau a des dégats irrémédiables

     

    les cotes cassées peuvent aussi avoir de facheuses conséquences (rare heureusement). Pour le DSA je parlais dans un contexte général. Sur un bateau de plongée c'est pas le lieu le plus approprié effectivement. Je reste tout de même un fervent défenseur de la prise de pouls (et je continue de la pratiquer) mais j'admet qu'elle n'est peut etre pas simple pour tous.COmme je l'ai dit avant l'ideal est d'être le plus dans la routine donc de pratiquer de la façon la plus familière.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je dirais plus une question de minutes (on est d'accord les minutes c'est des secondes ;) ) dans la formule qui nous intéresse (pas de ventilation en premier sinon la discution n'a pas lieu d'etre vu qu'il parait evident d'attaquer un massage en l'absence de pouls).

    En suivant ton raisonnement on peut aussi dire pas de ventilation => pas de pouls => décès donc inutile de faire quelque chose, ce n'est qu'une question de minutes.

    J'ai déjà "récuperé" des personne ne respirant plus alors qu'un pouls était présent (agir vite fait partie des bases il me semble, quand c'est possible ;) )

    Alors oui effectivement la théorie dit plein de choses, aujourd'hui différentes d'hier mais aussi bien différentes de demain. Au final c'est le terrain qui a raison (je suppose que tu ne me contrediras pas la dessus, je crois que tu es un homme de terrain). Je ne connais pas vos expériences, je me base simplement sur les miennes. C'est bien pour ça que je persiste et je signe en disant que l'idéal et de faire ce que l'on sait, simplement un échange d'expérience peut toujours être bénéfique même sans être d'accord ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Je dirais plus une question de minutes (on est d'accord les minutes c'est des secondes ;) ) dans la formule qui nous intéresse (pas de ventilation en premier sinon la discution n'a pas lieu d'etre vu qu'il parait evident d'attaquer un massage en l'absence de pouls).

    En suivant ton raisonnement on peut aussi dire pas de ventilation => pas de pouls => décès donc inutile de faire quelque chose, ce n'est qu'une question de minutes.

    J'ai déjà "récuperé" des personne ne respirant plus alors qu'un pouls était présent (agir vite fait partie des bases il me semble, quand c'est possible ;) )

    Alors oui effectivement la théorie dit plein de choses, aujourd'hui différentes d'hier mais aussi bien différentes de demain. Au final c'est le terrain qui a raison (je suppose que tu ne me contrediras pas la dessus, je crois que tu es un homme de terrain). Je ne connais pas vos expériences, je me base simplement sur les miennes. C'est bien pour ça que je persiste et je signe en disant que l'idéal et de faire ce que l'on sait, simplement un échange d'expérience peut toujours être bénéfique même sans être d'accord ;)

    :) je suis d'accord avec toi :)

    Link to comment
    Share on other sites

    En tout cas, j'ai vraiment l'impression que nous sommes dans un monde de consommateur car l'instigateur (post n°1) de cette discussion est toujours "au palier". J'espère qu'il n'a pas disparu !!! Mais ce n'est pas grave, je trouve les différentes réponses enrichissantes.

     

    En hors club et pour revenir au titre, où on loue un kit d'oxy pour soi (j'en ai vu au salon de la plongée), où on utilise une bouteille de plongée compatible oxygène dédiée à l'oxygénothérapie. Mais le plus dur sera de trouver le gaz.

     

    Sans rancune, et bonne plongée :)

    Link to comment
    Share on other sites

    En tout cas, j'ai vraiment l'impression que nous sommes dans un monde de consommateur car l'instigateur (post n°1) de cette discussion est toujours "au palier". J'espère qu'il n'a pas disparu !!! Mais ce n'est pas grave, je trouve les différentes réponses enrichissantes.

     

    En hors club et pour revenir au titre, où on loue un kit d'oxy pour soi (j'en ai vu au salon de la plongée), où on utilise une bouteille de plongée compatible oxygène dédiée à l'oxygénothérapie. Mais le plus dur sera de trouver le gaz.

     

    Sans rancune, et bonne plongée :)

    si tu pouvais nous expliquer en quoi c'est difficile de trouver une B50 d'oxy respirable (aviation par exemple ) ce serait sympa...

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...