Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
christophe 38

l'aiglon, plongée du 1° septembre

    Messages recommandés

    Bonjour

     

     

    Avec la semaine qui se termine, la trilogie des épaves facilement accessibles du coin se finit également (facilement accessibles mais pas faciles : en dessous de 50, en Atlantique, avec de la houle, c'est un terrain de jeu qui n'est pas accessible tous les jours).

    Comme hier, le rendez vous est fixé à la même heure au port du brise lames à Anglet, avec Cédric CALLERAND et le support du club le BAB subaquatique http://www.babsub.fr/. Nous allons faire le chalutier l'AIGLON qui repose sur 52-54m. La marée est basse ou presque, le vent, pétole et le ciel magnifique !

     

    « L’Aiglon » : Dimensions : 16*4 Mètres. Profondeur : 48 à 52 Mètres. Chalutier pélagique d'environ 16m de long, reposant sur un fond de 52m. Sur les treuils arrières qui sont le point le plus haut, on note une hauteur d'eau de 48m. La pêche locale aura eu raison de son château arrière mais cette épave reste intéressante à visiter pour les amoureux de ferraille. Balistes, congres et homards seront au rendez vous.

    aiglon.jpg

    Photo non contractuelle

     

    Nous concernant, Tristan, Thomas et moi, les formalités se réduisent à récupérer les blocs que nous avions laissés à Jules afin qu'il les retoppe au BAB.

    Ensuite, c'est la partie brelage sur le quai avant d'embarquer à bord.

    L'heure s'avance, Cedric nous demande de tous nous placer face à notre matos et entame le briefing. Tout y passe : la durée fond qui est fixée par la DTR, les palanquées, la procédure de remontée (sous para), la procédure "panne d'air" et tutti quanti.

    Il aborde aussi négligemment le check individuel : plongeur... palmes... heu, mes palmes, :shock: plomb ? heu, mes plombs ? oulala :shock: , vite je débarque et me précipite sur le quai récupérer ce qui allait bien me manquer sur zone. :p

    Tristan va trinomer avec 2 autres plongeurs ; il redécouvre les joies de la planification de la plongée quand on a des gaz différents et des ordis qui ne causent pas pareil ;) (entre ceux qui réclament du palier profond, ceux qui ne zappent pas sur oxy et ceux qui incorporent dans la déco les 3 minutes facultatives :pense: , pas aisé de trouver un dénominateur commun avant de sauter à l'eau)

    Avec Tom, nous reprenons les mêmes données qu'hier : comme demandé par Cedric, 20 minutes de DTR comme signal de départ, 90 bars dans les bi, au cas où, départ du fond et, à l'issue des paliers donnés par nos OSTC, 5 minutes de plus à l'oxy. La "principale" différence, c'est que je vais envoyer le para avec mon spool ..... et que je ne connais pas la longueur du bout' ; j'envisage donc de le lâcher depuis 46m, en remontant.

     

    Nous partirons en 4° tour, comme hier.

     

    La 3° palanquée aussitôt trempée, nous nous précipitons sur l'arrière (surtout moi : ça inquiète notre pilote, Jules, E4 trimix (cool, Jules, je ne veux pas la louper, cétout :fume: )).

     

    Au coup de klaxon, plouf ; un instant en surface pour rincer le masque et on y va ? (je suis toujours pressé : les intermédiaires ne sont que des temps indispensables mais le but, c'est la tôle !!!! je veux ma piqure de rouille !! :oops:

     

    Nous descendons, Tom en tête. Rapide bubulle check, tout est OK, yaka continuer. ;)

    Le bout' est presque vertical. Tom se retourne régulièrement ; je le suis à 1-2 m.

     

    Vers 45-48, il ralenti (et moi aussi :ane: ) ; nous cherchons l'épave. J’aperçois au loin, dans le "brouillard" le blanc du parachute qui est frappé à la chaine qui nous sert de lest.

    Tom croit voir une ombre dans le sombre qui pourrait...

    Y a pas, faut continuer à descendre, au ras du fond. Arrivés un peu avant la chaine, nous tâtons pour voir la consistance du fond.

    Tom enfonce la main jusqu'au poignet ; moi, je m’arrêterai au pouce ; c'est mou et vaseux.

    Nous continuons notre progression en direction du para, en cherchant une éventuelle trace de ripage et... nous découvrons un fil d'Ariane mis en place par la première palanquée (donc c’était le rôle si la chaine n’était pas sur l'épave ou à proximité immédiate.)

    Au fond, nous sommes à 53-54m. Le fil prend un angle et se dirige vers plus haut :euh: :euh: :euh: (cékoi stembrouille ??) Néanmoins, nous le suivons et, 7-10 m après, nous découvrons l'épave.

    A ce moment, la visi est proche du mètre. Le lest se trouve sur bâbord avant du chalutier.

    Nous commençons à tourner autour, au niveau de l'étrave, sur bâbord en nous dirigeant vers l’arrière.

     

    Sous le pont avant, des hublots, ouverts, permettent de regarder.... de dehors vers le dedans mais aussi l'inverse. Nous voyons également un congre à la fenètre ; un bestiau qui fait presque le diamètre du trou du hublot. Prudemment, Tom et moi le laissons au large. Nous avons l'impression qu'il veut nous renifler : il sort petit à petit, ce con :siffle: (cassons nous de là, avant qu'il veuille gouter de la combi blindée :shock: )

     

    Une palanquée de trois attire notre attention et nous montre un "petit" congre, hors de son trou, au niveau du pied de la passerelle : il paraitrait presque petit, mais, pareil, il était là avant nous, donc laissons le tranquille.

    Nous reprenons notre inventaire en direction de bâbord arrière. La visi se dégrade rapidement : Tom et moi devons nous tenir pendant que, d'une main,je caresse (presque) la tôle (pour ne pas en perdre le contact) et que je l'éclaire (sinon, nous la perdrons).

    Nous passons sous le portique arrière (pas vu ni le gouvernail, ni l'hélice, perdus dans la vase) (faire juste attention de ne pas se prendre une poulie sur la tête ; genre de truc lourd et gros.

    De temps en temps, nous apercevons un pinceau lumineux d'un phare (tiens, un halogène :D , aie, une vacherie de led (ça fait mal aux yeux :sweat: )

     

    Nous revenons en direction du pont. Au niveau de l'angle tribord arrière, Tom déniche un homard qui veut nous serrer la pince... (mes parents m'ont appris que serrer des pinces des inconnus, comme ça, c’était anti hygiénique, nous nous inclinons seulement (la taille de la bestiole : de la tête à la queue, pas loin de 40 cm et les pinces, plus de 20 cm (quand on mesure l'écartement entre le pouce et le petit doigt, en hyper extension, on arrive à 17-19 cm, c'est pour dire :shock: )))

    Nous investiguons les trous d'homme qui permettaient de passer de la cale à poissons au pont (de la vase, pas vu grand chose) ; nous longeons la passerelle en direction de la plage avant, en regardant dans les trous.

    Nous entamons un second tour de l'épave, 2-3 m plus haut que le précédent ; l'eau est "plus claire" (moins troublée) mais, il n'y a pas grand chose à voir.

    La conso baisse tranquillement, les minutes s'ajoutent, les unes aux autres.Nous en sommes à la 17°minute.

    Je sors le para, je prépare le spool et j'assemble le tout.

    Nous repassons vers le portique à l’arrière, puis vers le toit de la passerelle.

    Au début de la 19°(alors que l'ordi affiche 19 de DTR), après un regard vers Tom, j'envoie le para vers la surface et nous commençons, sans attendre, la remontée.

     

    Je stoppe le rembobinage du spool vers 23 m : un mola vient nous rendre visite, fait deux petits tours et repart au bout de deux minutes.

     

    C'est sympa, ces visites, comme ça... malheureusement, ce sera la seule qui aura rompu la monotonie de la déco.

     

    En cours de remontée, de 19 minutes de DTR, nous sommes passés à 23, puis 21, puis que du classique (sur le mien, parce qu'au décollage, celui de Tom annonçait beaucoup plus)

     

    Nous faisons notre stop à 9, puis remontons à 6 où nous basculons sur oxy.

    Là, les deux OSTC se mettent presque d'accord à 3 minutes près (faut dire que l'on n'a pas vécu la même vie hier (les mêmes gaz))

     

    Une fois notre déco à 6m achevée, nous en reprenons pour 5 minutes de plus, histoire d'en profiter :siffle: et comme ça nous réussit...

     

    Bref, plongée presque carrée : 53m, 50 minutes, sortis avec plus de 100 bars dans les bi.

     

    que du bonheur.

    Merci Tom

    merci CC et Jules.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    T'as raison, oublier les palmes ça aurait été dommage...

    Dans le même genre, l'autre jour c'est l'ordi que j'ai laissé à terre (heureusement que dans ma palanquée j'avais des N1 bien équipés... Et prêteurs !)

     

    La déco Oxy, c'était oxy pur ou un Nx ?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    T'as raison, oublier les palmes ça aurait été dommage...

    Dans le même genre, l'autre jour c'est l'ordi que j'ai laissé à terre (heureusement que dans ma palanquée j'avais des N1 bien équipés... Et prêteurs !)

     

    La déco Oxy, c'était oxy pur ou un Nx ?

     

     

    hop là, je viens de récuperer un peu d'Internet

     

    oxy pur pour la déco (et palier à 6m pour profiter au maximum de la fenetre oxy (meilleure pp02)

     

    @ Eric : de rien, c'est aussi un moyen de continuer à plonger/rever, pour ceux qui ne peuvent pas en ce moment, voire de connaitre de nouveaux centres/sites :top:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Pour info quels etaient les gaz? fond et deco?

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pour info quels etaient les gaz? fond et deco?

     

     

    de mémoire, N25 dans le bi et oxy (pur)...(pour la déco, c'etait marqué dans le texte)

     

    il m'arrive de rajouter une déco en N40, mais pas là

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    J'avais vu pour l'o² Mais je pensais que vous aviez un nx en plus...

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    J'avais vu pour l'o² Mais je pensais que vous aviez un nx en plus...

     

     

     

    non ; vu la durée offerte en bas, le "gain" n'est pas extraordinaire.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Pas de tx????

     

     

    non

     

    c'est par choix ; d'une part, le N25 me donne un équivalent narcotique à 48-49 m. et ce sont des profondeurs que j'ai déjà pratiqué.

     

    ensuite, économiquement (là), ouch !!! ça calme (faire un 20/30 dans un bi 10 à 230 bars, c'est y injecter environ 1.5 m3 d'hélium...

     

    l'oxy, ici, je le paie déjà 2.7 le litre, alors l'hélium.... (et il faut en trouver)

     

    Sur cette plongée, Cedric était DP ; Jules pouvait aussi le faire...

     

    mais, le reste du temps, trouver des E4 trimix sur la cote basque, ce n'est pas évident (et Cedric a quitté la région, apparamment)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui je comprends..... Pour ce qui est du tx, c'est vrai que c'est plutôt hard à trouver ds le coin...(biarritz heuuuuuu, on botte en touche!!!).

    Apres Cécé est partit depuis un bon moment déjà... Je pense que c'était une de ces dernieres plonge avec le bab. Il est sur st Cyprien.

    Jules se retape doucement mais il ne sait pas qd il pourra y retourner.

    Donc pour le Marie , faut attendre un peu....arf!

     

    :diver:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    re,

     

     

    quelques simulations en passant :

    avec V planner, qui va bien au trimix et pas trop à l'air ou au nitrox (pas fait pour). Facteur de durcissement +4

    donc, 54 m et 20 minutes, ici, un 20/30, un N40 et de l'oxy :

    Modèle de décompression: VPM - B/E

     

    PROFIL DE PLONGÉE

    Intervalle de surface = 1 jours 0 hr 0 min.

    Altitude = 0m

    Conservatisme = + 4

     

    Desc à 54m (1) Trimix 20/30 50m/min Descente.

    Niveau 54m 18:55 (20) Trimix 20/30 1,27 ppO2, 30m ead, 35m end

    Rem. à 30m (22) Trimix 20/30 -10m/min Remontée.

    Palier à 30m 0:36 (23) Nitrox 40 1,59 ppO2, 20m ead

    Palier à 27m 1:00 (24) Nitrox 40 1,47 ppO2, 18m ead

    Palier à 24m 1:00 (25) Nitrox 40 1,35 ppO2, 16m ead

    Palier à 21m 1:00 (26) Nitrox 40 1,23 ppO2, 14m ead

    Palier à 18m 1:00 (27) Nitrox 40 1,11 ppO2, 11m ead

    Palier à 15m 2:00 (29) Nitrox 40 1,00 ppO2, 9m ead

    Palier à 12m 3:00 (32) Nitrox 40 0,88 ppO2, 7m ead

    Palier à 9m 4:00 (36) Nitrox 40 0,76 ppO2, 4m ead

    Palier à 6m 2:00 (38) Oxygen 1,60 ppO2, 0m ead

    Palier à 5m 12:00 (50) Oxygen 1,50 ppO2, 0m ead

    Surface (50) Oxygen -10m/min Remontée.

     

    Le dégazage commence à 39m

     

    OTU pour cette plongée: 70

    CNS Total: 30,0%

     

    2733,5 ltr Trimix 20/30

    541,0 ltr Nitrox 40

    319,4 ltr Oxygen

    3593,9 ltr TOTAL

     

     

     

    là, le meme, juste avec l'oxy :

     

    V-Planner 3,91 par Ross Hemingway,

    VPM code-programme par Erik C. Baker.

     

    Modèle de décompression: VPM - B/E

     

    PROFIL DE PLONGÉE

    Intervalle de surface = 1 jours 0 hr 0 min.

    Altitude = 0m

    Conservatisme = + 4

     

    Desc à 54m (1) Trimix 20/30 50m/min Descente.

    Niveau 54m 18:55 (20) Trimix 20/30 1,27 ppO2, 30m ead, 35m end

    Rem. à 36m (21) Trimix 20/30 -10m/min Remontée.

    Palier à 36m 0:12 (22) Trimix 20/30 0,91 ppO2, 19m ead, 22m end

    Palier à 30m 1:00 (23) Trimix 20/30 0,80 ppO2, 15m ead, 18m end

    Palier à 27m 1:00 (24) Trimix 20/30 0,74 ppO2, 13m ead, 16m end

    Palier à 24m 2:00 (26) Trimix 20/30 0,68 ppO2, 11m ead, 14m end

    Palier à 21m 2:00 (28) Trimix 20/30 0,62 ppO2, 10m ead, 12m end

    Palier à 18m 3:00 (31) Trimix 20/30 0,56 ppO2, 8m ead, 10m end

    Palier à 15m 4:00 (35) Trimix 20/30 0,50 ppO2, 6m ead, 7m end

    Palier à 12m 6:00 (41) Trimix 20/30 0,44 ppO2, 4m ead, 5m end

    Palier à 9m 9:00 (50) Trimix 20/30 0,38 ppO2, 2m ead, 3m end

    Palier à 6m 2:00 (52) Oxygen 1,60 ppO2, 0m ead

    Palier à 5m 15:00 (67) Oxygen 1,50 ppO2, 0m ead

    Surface (67) Oxygen -10m/min Remontée.

     

    Le dégazage commence à 39m

     

    OTU pour cette plongée: 64

    CNS Total: 28,0%

     

    3751,9 ltr Trimix 20/30

    386,7 ltr Oxygen

    4138,6 ltr TOTAL

     

     

    là, 54 m, un N25, un N40 et de l'oxy :

     

    V-Planner 3,91 par Ross Hemingway,

    VPM code-programme par Erik C. Baker.

     

    Modèle de décompression: VPM - B/E

     

    PROFIL DE PLONGÉE

    Intervalle de surface = 1 jours 0 hr 0 min.

    Altitude = 0m

    Conservatisme = + 4

     

    Desc à 54m (1) Nitrox 25 50m/min Descente.

    Niveau 54m 18:55 (20) Nitrox 25 1,59 ppO2, 51m ead

    Rem. à 30m (22) Nitrox 25 -10m/min Remontée.

    Rem. à 27m (22) Nitrox 40 -10m/min Remontée.

    Palier à 27m 0:18 (23) Nitrox 40 1,47 ppO2, 18m ead

    Palier à 24m 1:00 (24) Nitrox 40 1,35 ppO2, 16m ead

    Palier à 21m 1:00 (25) Nitrox 40 1,23 ppO2, 14m ead

    Palier à 18m 2:00 (27) Nitrox 40 1,11 ppO2, 11m ead

    Palier à 15m 2:00 (29) Nitrox 40 1,00 ppO2, 9m ead

    Palier à 12m 4:00 (33) Nitrox 40 0,88 ppO2, 7m ead

    Palier à 9m 5:00 (38) Nitrox 40 0,76 ppO2, 4m ead

    Palier à 6m 2:00 (40) Oxygen 1,60 ppO2, 0m ead

    Palier à 5m 10:00 (50) Oxygen 1,50 ppO2, 0m ead

    Surface (50) Oxygen -10m/min Remontée.

     

    Le dégazage commence à 35,2m

     

    OTU pour cette plongée: 77

    CNS Total: 46,5%

     

    2733,5 ltr Nitrox 25

    585,5 ltr Nitrox 40

    274,5 ltr Oxygen

    3593,5 ltr TOTAL

     

     

    et là, un N25 et de l'oxy :

    Modèle de décompression: VPM - B/E

     

    PROFIL DE PLONGÉE

    Intervalle de surface = 1 jours 0 hr 0 min.

    Altitude = 0m

    Conservatisme = + 4

     

    Desc à 54m (1) Nitrox 25 50m/min Descente.

    Niveau 54m 18:55 (20) Nitrox 25 1,59 ppO2, 51m ead

    Rem. à 30m (22) Nitrox 25 -10m/min Remontée.

    Rem. à 27m (22) Nitrox 25 -10m/min Remontée.

    Palier à 27m 0:18 (23) Nitrox 25 0,92 ppO2, 25m ead

    Palier à 24m 2:00 (25) Nitrox 25 0,85 ppO2, 22m ead

    Palier à 21m 1:00 (26) Nitrox 25 0,77 ppO2, 19m ead

    Palier à 18m 3:00 (29) Nitrox 25 0,70 ppO2, 17m ead

    Palier à 15m 3:00 (32) Nitrox 25 0,62 ppO2, 14m ead

    Palier à 12m 6:00 (38) Nitrox 25 0,55 ppO2, 11m ead

    Palier à 9m 7:00 (45) Nitrox 25 0,47 ppO2, 8m ead

    Palier à 6m 2:00 (47) Oxygen 1,60 ppO2, 0m ead

    Palier à 5m 12:00 (59) Oxygen 1,50 ppO2, 0m ead

    Surface (59) Oxygen -10m/min Remontée.

     

    Le dégazage commence à 35,2m

     

    OTU pour cette plongée: 72

    CNS Total: 45,4%

     

    3571,3 ltr Nitrox 25

    319,4 ltr Oxygen

    3890,8 ltr TOTAL

     

    tout est calculé pour une conso de 20 l minute tant au palier qu'au fond.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...