Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Autoformation diluant trimix


    Messages recommandés

    A propos de gaz an nou:

    Ce matin, loc de la B50, j'arrive à la kaz, je branche la lyre, et là: 245bars!

    Et dire qu'un Nabab vulcanisé m'avait dit qu'"y avait rarement 200..."

    Pov mécréant....

     

    Comme quoi, y a bien de belles surprises sous nos latitude...

     

    245 bars:bravo: et t'as bien vérifié que c'était de l'O2 et non pas de l'He. On ne sait jamais le double effet kiss cool :cool:.

     

    Perso j'ai eu 215 bars et je peux te dire que ca change la vie. Le booster a très peu tourné dernièrement. :tromaran:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 165
    • Created
    • Dernière réponse

    Top Posters In This Topic

    Salut Philippe,

     

    Belles plongées c'est cool ça !

     

    Fait gaffe quand même, une formation ce n'est pas juste aller progressivement de plus en plus loin. C'est surtout, prendre connaissance/conscience des différents risques, leur apporter une réponse adaptée et s'y entrainer.

    Ne fait pas comme de trop nombreux "self made", "aujourd'hui j'ai fait 65m sans soucis, demain je tente 70, etc..."

    A ce jeu là tout se passe bien jusqu'à 120m, et quand le premier soucis arrive, bin à 120m ça deviens tout de suite plus tendu ;-)

     

    Je sais que c'est chiant de finir sa plongée en mode dégradé, que ça coute cher en gaz de faire des remontée BO... mais faut passer par là, ya pas le choix.

     

    A+

    Tybo

     

    Absolument, un plongeur CCR TRIMIX doit non seulement ètre capable de remonter sur BO avec changement de gaz (mais ça c'est pas beaucoup plus dur que de le faire en OC nonobstant les volumes qui peuvent vite emporter le plongeur) mais aussi pouvoir jongler sur la gamme des pannes possibles tout en restant sur sa machine...Et pour ça le CCR est un outil formidable à condition de bien se servir de son cerveau.

    Et pour ça rien ne vaut les bons exercices faits en sécurité (parce que réinventer seul l'eau chaude c'est aussi refaire toutes les conneries que ceux qui savent ont évité), pour ça qu'il y a des formateurs d'ailleurs. Et rien n’empêche les autodidactes de s'en passer, à eux de prendre leurs responsabilités. J'en connais qui sont passés au recycleur sans aucune formation pour qui ça s'est bien passé et j'en connais qui ont été bien surpris à la formation de toute la difficulté que ça représentait pour eux et qui m'ont dit après coup qu'ils s'en seraient pas sortis tout seuls.

     

    Pour revenir au TRIMIX de notre ami, disons qu'il a surtout un PB d'isolement. Raisonnablement mettre une grosse pincée d'hélium pour aller en sécu jusqu'à 60M (et refaire une remontée BO de 40M pour vérifier sa compétence), ça me semble pas la mort. Plus bas, vaudrait mieux pas jouer sans une bonne formation complémentaire.

    KILOAS, ya que toi en MEG là-bas ? Déplacer un instructeur ça pourrait te couter un bras effectivement.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    A propos de gaz an nou:

    Ce matin, loc de la B50, j'arrive à la kaz, je branche la lyre, et là: 245bars!

    Et dire qu'un Nabab vulcanisé m'avait dit qu'"y avait rarement 200..."

    Pov mécréant....

     

    Comme quoi, y a bien de belles surprises sous nos latitude...

     

    Salut ma caille,

    200 bars c'est à 15°C, c'est écrit sur la B50.....Mais c'est pas parce que tu la mets au soleil que ça va faire se reproduire les molécules.

     

    Ouais, et puis 90 euros la charge, quand tu vois ce que les balkanys d'air liquide te proposent...

     

    Et quand en plus on sait que la 2F fait croire qu'on y aurait des avantages :D.

    Bon je sais, les moutons c'est fait pour être tondus.

     

    A+

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    ) mais aussi pouvoir jongler sur la gamme des pannes possibles tout en restant sur sa machine...Et pour ça le CCR est un outil formidable à condition de bien se servir de son cerveau.

     

    Le sentinel est consu pour ne pas avoir besoin de BO (sauf une chaux totalement saturée) toutes les pannes peuvent se gérer sur la machine.

     

    Perso ma philo sur le recul en plongée est en cas de problème tu fermes la boucle, tu dégages de la zone dangereuse et tu retournes sur la boucle dès que ça te semble possible mais c'est sur qu'il faut être formé à gérer une absence de diluant, d'oxy, d'électronique ou d'analyse de ppO2).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Oui les remontées sur BO et le mode semi fermé cela fait quelques temps que je n'en ai effectué. Mais pour ça je m'entrainerai surement sur 30/40m en diluant air/BO nitrox c'est bien assez.

    Je te trouve bien sûr de toi.

    Une remontée BO de 30/40, je suis d'accord c'est assez simple même si je n'en ai jamais fait de réelle, que des simulées.

    J'en ai fait aussi des simulées de 60 et bien plus lors de ma formation hypo, ben je peux te dire que ça te fout le trouillomètre à 0 ... même en simulé.

    Comme disent certains ici, s'il y a des moniteurs ce n'est pas pour rien. Moi perso je n'aime pas trop jouer avec ma vie

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Tu as trouvé notre plongée du mois prochain ;-)

     

    Ouep, je pars "en repérage" demain et à mon avis tu ne seras pas déçu c'est un spot sympa.

    N'oublie pas la go pro et les chaussantes si tu as ;).

     

    Pour Pascal : Ben ici tu as bien quelques plongeurs qui viennent avec leur machine pour passer une 10ène de jour en vacances.

    Ceux- là ne sont pas si nombreux et plongent quasi exclusivement dans le Nord Chez papad'lo.

    Les vacanciers vont surtout en club alors que je plonge surtout hors club.

    Pour "Les locaux" il y a juste un inspi et un Még. Il devait y avoir un submatix SCR mais apparement on l'attend toujours...

    Pour sûr qu'il y aura une formation pour les plongées supérieures a 70m mais ça sera compliqué a organiser.

    Je verrai surement voir avec Eveline si ça peut se faire au premier semestre 2015 mais tout ça c'est encore bien loin.

     

    Et pour Thierry je te rassure moi non plus je n'aime pas jouer avec ma vie, mais je n'ai pas peur de plonger en solo, d'apprendre seul. Pour cela j'ai tout mon temps et j'y vais a mon rythme...173h avant de mettre un peu d'hélium on ne peut pas dire que je sois pressé :D.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Le sentinel est consu pour ne pas avoir besoin de BO (sauf une chaux totalement saturée) toutes les pannes peuvent se gérer sur la machine.

    .

     

    Ben les autres aussi, non ? Il aurait quoi de plus le SENTINEL, je vois pas très bien ? Mais c'est pas parce qu'on peut gérer 99% des pannes sur une machine qu'il faut se passer d'une redondance, surtout sous terre. Une perte d'O2 un peu loin de la sortie et t'es mort si t'as pas de BO quelles que soient tes compétences (surtout que ton diluant c'est un 2L, non ?).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Comme promis, la suite....

     

    Du beau et du gros, voici comment résumer la plongée d’aujourd’hui.

     

    C’est donc Jérôme qui m’a servi de guide, en cette belle matinée.

     

    Question logistique, diluant 15/30, S80 de 20/30 et 7L de Nx50.

     

    Rendez vous programmé sur le site de Babodi et mise a l’eau vers 9h30.

     

    La visi est excellente, et absolument pas de courant, la plongée s’annonce bonne.

     

    Mon entamons la descente, au passage une belle pièce : un gros yeux pleuré solitaire a une 10ène de mètres, il nous laisse rapidement et s’enfonce dans les profondeurs. Nous progressons le long d’un canyon.

     

    Vers 45m l’eau est plus froide, je suis en maillot ; j’esquive un sourire de Jérôme qui lui dispose de sa 3mm.

     

    Je lui fait signe que ça va, l’eau doit être a 27°C mais quand on traverse la thermocline on sent bien la différence.

     

    Puis nous passons sous une petite arche aux environs de 55m. Direction main gauche nous évoluons au pied d’un mur, nous glissons légèrement sous 60m et cela descend encore.

     

    Passé quelques minutes dans cette zone il est temps de remonter a 55m pour observer une énorme ancre de plus de 2m de haut. Au premier coup d’œil je ne l’ai pas aperçu. Ce qui attire mon attention est une énorme raie pastenague posé a 3m de là sur une langue de sable. C’est la deuxième fois que j’en vois une aussi grosse.

     

    Je la contourne, passe devant et me pose deux minutes face a elle.

     

    Nous observons la grosse ancre puis a 50m demi tour. Sur le haut du récif deux grosses langoustes. Nous survolons un canyon ; sur le fond autour de 60m on aperçoit des cavités.

     

    Puis se présente a nous, une zone récifale que nous remontons en serpentant. voici une première tortue. Arrivés sur les 20m nous retraversons un nouveau canyon. De l’autre coté trois poissons lions de belle taille, une quarantaine de cm je pense. Puis une autre tortue, bien plus grosse qui se laisse approcher a quelques mètres avant de repartir. Viennent ensuite 3 platax. Nous remontons sur les 15m puis nous traversons un autre canyon. Pas facile de se repérer mais celui-ci me semble familier. Nous redescendons sur 18m pour observer une grosse tortue en train de dormir dans son trou. Il est temps de remonter a présent. Nous longeons un mur qui nous mène plus haut sur la zone herbeuse. Reste une petite quinzaine de minutes de palier a effectuer. Jérôme finira 4min avant moi car il dispose du vision connecté au recycleur.

     

    De mon coté, je monte la PPO2 mais reste a 1.2 sur mon ordi.

     

    J’ai également utilisé le Vytec en secours sur cette plongée.

     

    Mix 1 : 21%

     

    Mix 2 : Nx 39 passage a 30m.

     

    Mix 3 : Nx 95 passage a 7m.

     

    Au final l’ordi me donne 7 minutes de plus que le sharewater. Au max de la plongée en Mix 1 il affichait prêt d'une heure de paliers. C'est quand même bien le recycleur :D.

     

    Sur ce type de profil je pense que je devrais me rapprocher des résultats de l’ordi trimix en montant le Mix 2 a 50%. Reste plus qu’à tester.

     

    captur23.jpg

     

     

     

     

    Pour conclure ce fut une très belle plongées, des conditions idéales, une faune bien variée au rendez vous. Et un guide pour me faire découvrir ce site sous un autre cet angle.

     

    Encore merci à lui.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ben les autres aussi, non ? Il aurait quoi de plus le SENTINEL, je vois pas très bien ? Mais c'est pas parce qu'on peut gérer 99% des pannes sur une machine qu'il faut se passer d'une redondance, surtout sous terre. Une perte d'O2 un peu loin de la sortie et t'es mort si t'as pas de BO quelles que soient tes compétences (surtout que ton diluant c'est un 2L, non ?).

     

    J'ai jamais dit de pas pendre de BO.

    Je dis juste que sur un recycleur la solution du genre en cas de problème j'oublie mon recycleur et je passe sur BO n'est pas la seule. SI sur une grosse plongée ton recycleur HS te permet de respirer il te sera utile pour faire ta déco à partir de 9m (et je ne parle pas des modes SCR qui à mon avis gaspille inutilement du diluant).

     

    En diluant j'ai soit un bloc de 2l (pour les plongée en dessous de 50 et pour les plouf plus profond j'ai un 5l (ce qui permet de faire 1 ou 2 rinçage sans tout cramer:D).

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Mode SCR c'est sur BO pour moi Du coup du gaspille pas de diluant.... tu économises sur ton BO.

    Connexion du DS et zou mais bon chacun fait comme bon lui plait.

    Après le mode SCR est une solution mais bon en principe, on a assez pour remonter en CO. ;)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 8
        Salut à tous   A ceux qui me suivent un peu sur le forum, vous savez tous que mes objectifs étaient inscrits dans la durée depuis ma reprise en mai 2015. Bon, j'ai un peu débordé la timeline, mais comme vous le savez également, je ne suis pas du genre pressé pour les atteindre, j'espère juste y arriver avant d'être grabataire ou la fin de la COVID😋   Donc, le recycleur, ça y est, c'est fait (Vive JJ) et je dois dire que je commence à me sentir de plus en plus serein avec ma ma
      • 7
        Je regarde pour remplacer mon actuel analyseur nitrox (Un Palm O2 que j'aime beaucoup) pour un analyseur trimix. J'ai celui-là qui me fait de l'oeil:    https://gue.com/blog/divesoft-is-at-it-again-with-new-tools-for-tech-divers/ Vous le connaissez???
      • 5
        Tout est dans le titre.   Je viens d'aller faire un tour sur le MFT section "trimix", pour voir le contenu de la formation trimix normo', et un peu plus bas que lis-je ? Que désormais un E3 peut être qualifié moniteur trimix et même DP ! N'était-ce pas réservé aux E4 avant ?   https://plongee.ffessm.fr/uploads/media/docs/0001/02/6a8e69d85d98713aad66de4923b29d2fc55614d4.pdf
      • 24
        Je ne suis pas compétent dans ce domaine, mais cela m'intéresse. J'ai lu un article de Tek Diving sur FB qui annonce :     D'un côté on incite à passer au Trimix dès 40-50 m de profondeur; d'un autre côté, il y aurait un risque pour la santé ? Je suis curieux de connaître l'avis des utilisateurs de ces gaz 🧐
      • 5
        Bonjour,   Je m'intéresse au calcul de la décompression au trimix dans les modèles Haldaniens.   Pour l'air et le nitrox, c'est relativement simple : on calcule la charge en azote de chaque compartiment au cours de la plongée à partir de sa demi-vie, et on peut remonter si cette tension interne ne dépasse pas la M-value dudit compartiment. La M-value en question est en général (et pour le cas qui nous intéresse) affine en fonction de la profondeur (ou de la pression, ce qui r
    ×
    ×
    • Créer...